//img.uscri.be/pth/d3a710c5f346b1a79a3930bfedd0a25e621c84aa
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La culture de la paix à travers l'arabe de Juba

De
201 pages
En retraçant son parcours historique, force est de constater que l'arabe de Juba possède les atouts pour un rôle majeur dans le nécessaire processus de paix au sein de la région qui la concerne. En tant qu'outils de communication, ce dialecte peut incontestablement être un facteur de paix et de dialogue social.
Voir plus Voir moins

Hugo Nasir
En retraçant son parcours historique, force est de constater que l’arabe
de Juba possède les atouts pour un rôle majeur dans le nécessaire
processus de paix au sein de la région qui la concerne. En tant qu’outil
de communication, ce dialecte peut incontestablement être un facteur
de paix et de dialogue social.
Justement, cet ouvrage, en montrant par les multiples mariages La culture
mixtes et l’utilisation de ce dialecte par les nordistes comme
véhicule linguistique, illustre éloquemment son apport en termes
de paix sociale. Par ailleurs, le processus de développement de de la paix à travers
l’arabe de Juba n’est pas exclusivement dû au mariage mais aussi
à la présence des nordistes qui vivent au Soudan du Sud depuis de l’arabe de Jubalongues années. Ce qui facilitera l’éclosion d’une société diverse
mais apaisée.
L’arabe de Juba forge une unité linguistique dont les meetings
populaires, les publicités, et les médias audio-visuels sont
l’expression quotidienne. En clair, le rôle de l’arabe de Juba comme
instrument favorisant l’abolition des frontières étatiques, est une
réalité reconnue depuis longtemps.
Comme l’auteur le démontre dans cet ouvrage, la véritable
vocation de ce dialecte est la promotion de la paix et de la cohésion
sociale. Aujourd’hui et pour toujours.
Né en 1968 à Kasab (République du Soudan), Hugo Nasir SOUDANa étudié la langue et la littérature françaises à Khartoum
puis à l’université Sorbonne Nouvelle de Paris. Il est
Khartoum
titulaire d’un doctorat en sociolinguistique.
SOUDAN
DU SUD
Juba
Les impliquésISBN : 978-2-343-03264-1
Éditeur20 €
La culture de la paix à travers l’arabe de Juba Hugo Nasir
Les impliqués
É di teu r




La culture de la paix
à travers l’arabe de JubaLes impliqués Éditeur
Structure éditoriale récente et dynamique fondée par les
éditions L’Harmattan, cette maison a pour ambition de
proposer au public des ouvrages de tous horizons,
essentiellement dans les domaines des sciences humaines et
de la création littéraire.

Dernières parutions
Pickène (Wilfrid), Servir Denis Sassou N’Guesso et le Congo, essai, 2014.
Levesque (Patrick), Un prêtre au chili (2000-2011), récit, 2014.
Assouman A. (Kouadio), Divorcer ou ne pas divorcer, essai, 2014.
Checa Molina (Marisa), L’insouciance du papillon, récit, 2014.
Castex-Ey (Joan - Francesc), L’action du gouvernement catalan en Catalogne
française (2000/2014), étude, 2014.
Damus (Obrillant) et Hubert (Lucie), Richesse et pauvreté, essai, 2014.
Dreyfus (Rémi), Lire ou relire Proust, essai, 2014.
Grammare (Gisèle), La cave du diable, je ne sais pas, 2014.
Niquet (Brigitte), Le bateau a eu une avarie, récit je crois, 2014.
Delourme (Alain), La thérapie prospective, essai 2014.



Ces dix derniers titres parus sont classés par ordre
chronologique en commençant par le plus récent.
La liste complète des parutions, avec une courte présentation du
contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site :

www.lesimpliques.fr
Hugo NASIR




La culture de la paix
à travers l’arabe de Juba


















Les impliqués Éditeur





















© Les impliqués Éditeur, 2014
21 bis, rue des écoles, 75005 Paris

www.lesimpliques.fr
contact@lesimpliques.fr

ISBN : 978-2-343-03264-1
EAN : 9782343032641


Sommaire


Abréviations ......................................................................................... 6
Transcription des caractères arabes ...................... 6
Chapitre I .............................. 7
I. Culture de la paix et unité nationale en Arabe de Juba ........................................ 7
Chapitre II ........................................................................................... 35
I. Programme radiodiffusé de l’Unité Nationale Bateau à vapeur
marchant et la Paix ............................................................. 35
Chapitre III ......................... 87
I. Programmes et émissions spéciaux en Arabe de Juba ....................................... 87
Chapitre IV ....................................................................................... 107
I. Les Publicités en Arabe de Juba ...... 107
II. La blague en Arabe de Juba: ............................................ 109
Chapitre VI ....................... 115
I. Le discours en Arabe de Juba .......................................... 115
Chapitre VII ...................................................... 133
I. Informations en Arabe de Juba ........................................ 133
Chapitre VIII .................................................... 141
I. Le rôle, l'influence des mariages mixtes et la situation sociolinguistique ....... 141
II. Exemple d’une famille composée d'un père originaire du Nord,
et de deux femmes l'une nordiste et l’autre sudiste .......................................... 142
III. Une chanson commune chantée par les filles de Monsieur Abdelgayoum ...... 168
IV. Une autre Chanson par les filles de M. Abdelgaum (Maha, Siham, Mayi) ..... 169
V. Une autre interview avec une famille sudiste originaire de Juba
qui habite dans le quartier des fonctionnaires .................................................. 170












Abréviations
A.J = Arabe de Juba
A.K = Arabe de Khartoum
Ø = Réalisation zéro
¯, ΄ = Accent phonologique ;
/ / = transcription phonologique
[ ] = Variantes phonétiques

Transcription des caractères arabes
ء ض> hamza D Dād
ب طb bā> T Tā>
ت ظt tā> V Vā>
ث عf fā> < <ayn
ج غj jIm G gayn
ح فH Hā> f fā>
خ قh hā> q qāf
د كd dāl k kāf
ذ لV vāl l lām
ر مr rā> m mIm
ز نZ zāy n nūn
س هS sIn h hā>
ش وX XIn w wāw
ص ي S Sād y yā>

Voyelles : a) a ä ā, b): є ∂, c): e o é ē ō, d): i u I ū













Chapitre I
I. Culture de la paix et unité nationale en Arabe de Juba
Les exemples suivants montrent l’utilisation de l’Arabe de Juba
dans des émissions spécialisées, informations, flashs, propos
concernant la paix et l’unité nationale et d'autres sujets. Ces contextes
ajoutent une autre image de l’Arabe de Juba dans son usage actuel.
Les textes présentés proviennent de la radiodiffusion et de la
télévision, et ont été enregistrés entre 2004 et 2007.

Les textes sont donnés en arabe et transcription en caractères latins
suivis de leur traduction en français. Seul le texte A n'est pas transcrit
en caractères latins.

- ﺭﺎﺒﺨﻷﺍ ﻥﻤ ﺯﺠﻭﻤ ﺏﻭﻨﺠﻟﺍ ﺔﻓﺎﻘﺜ ﺓﺩﺤﻭﻟﺍ ﻡﻼﺴﻟﺍ
As-salām- al-wiHda- faqāfa- informations en <arabi Juba
La Paix... ﻡﻼﺴﻟﺍ

Fêtes de Noël:

Transcription en arabe suivie de la traduction en français; le texte a
été enregistré à la fin de 2005, messages télévisés.


7 :ﺎﺑﻮﺟ ﻲﺑﺮﻌﺑ ﺺﻨﻟا .A

لﻔﺘﻜﺒ ﺔﻴﺴﻜﻭﺜﺭﻻﺍ (ﺔﻴﻠﻴﺠﻨﻻﺍ ﺔﺴﻴﻨﻜﻟﺍ) :ﺱﻤﺴﻴﺭﻜﻟﺍ لﺎﻔﺘﺤﺇ ﻥﻋ ﺙﺩﺤﺘﻴ ﺔﺴﻭﺎﺴﻘﻟﺍ ﺩﺤﺃ -
ﻲﺒ ﻻﻭﺃ ﻥﺤﻨ ،(ﺔﺼﺎﺨ ﺔﻔﺼ) ﺔﺴﺎﻜ ﺔﻔﺴ ﻲﺒ ﺍﺩ ﺔﻨﺴ ﻲﻓ ﺱﻤﺴﻴﺭﻜ ﻉﺎﺘﺒ ﻡﻭﻴ ﻲﺒ (لﻔﺘﺤﺘ)
ﺔﻤﻭﻜﻬﻟﺍ (ﺔﻁﺴﺍﻭﺒ) ﺔﺘﺴﺍﻭﺒ لﻐﺘﺸﺍ ﻭﺃ ﺎﻨﻋﺎﺘﺒ ﺕﺍﻭﻠﺼ (ﻊﻤﺴ) ﺄﻤﺴ ﻡﻴﺭﻜﻟﺍ ﺎﻨﺒﺭ ﻭﻨﺇ ﺭﻜﻓﹲِ
ﻲﻓ ﻡﻼﺴ ﻲﻓ ﻕﻓﻭﺇ ﻡﻫ ﻭﻨﺇ ،ﻕﻨﺭﻗ ﻥﻭﺠ.ﺩ (ﺔﻜﺭﺤﻟﺍ) ﺔﻜﺭﻬﻟﺍ ﺱﻴﺌﺭ ﻭﺃ ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ (ﺔﻤﻭﻜﺤﻟﺍ)
ﻲﻓ ﺏﻭﺘﻜﻤ ﻱﺍﺯ ﺱﺩﻘﻤﻟﺍ ﺏﺎﺘﻜﻟﺍ ﻥﺎﺸﻋ ﺔﺴﻴﻨﻜﻜ ﺎَﻨﹲﺃ ﻲﻟ ﺔﺒﺴﻨﻟﺎﺒ ﻪِﻴﻟ ﻡﻬﻤ ﺍﺩ ﻕﺎﻔﺘﻹﺍ .ﻥﺍﺩﻭﺴ
(ﻭﻀﺭﺒ) ﻭﺩﺭﺒ ﻭﺃ ،ﻡﻼﺴ ﻉﺎﺘ ﻙﻠﻤ ﻭﻫ ﺍﺩ ﻉﻭﺴﻴ ﻭﻨﺇ لﻭﻘﺒ (ﺔﻌﺴﺘ) ﺔﺌﺴﺘ ﺔﻋﺎﺴﻟﺍ ﻰﻠﻋ ﺎَﻴﺍﺯﺇ
(ﺓﺎﻴﺤ) ﻩﺎﻴﻫ ﻲﻓ ﺔﻴﺍﺩﺒﻟﺍ ﻲﻓ ﻥﺎﺸﻋ ﻭﺴﻔﻨ ﻲﺒ ﻡﻼﺴ ﻭﻫ ﻉﻭﺴﻴ ﻭﻨﺇ لﻭﻘﺒ ﺱﺩﻘﻤﻟﺍ ﺏﺎﺘﻜﻟﺍ ﻲﻓ
ﻥﻤﻟ ﻥﻜﻟ ﺎﻴﻨﺩ ﻭﻴِﺒ (ﻡﻜﺤ) ﻡﻜﹸ ﻫ ﻥﺎﻜ ﻭﻬُﻟﺃﹲ ﻥﻴﻨﺍﻭﻗ (ﺭﺩﺼ) ﺭﺩﺴ ﺎﻨَﺒﺭ ﻭﻨﺇ (ﻊﻤﺴﻨﺒ) ﺄﻤﺴﻨﺒ ﻡﻴﺩﻘﻟﺍ
ﺩﻜﻓ ﻥﺎﻤﻴﺇ ﻭﺃ ﻪﻤﺠﻨ ﻲﺒ (ﺵﻴﻌﻴﺒ) ﺵﻴﺇﺎﺒ ﻥﺎﺴﻨﻹﺍ (ﻥﻭﻨﺎﻗ) ﻥﻭﻨﺎﻜ ﺵﻼﺒ لﺎﻗ ﻉﻭﺴﻴ ،ﻉﻭﺴﻴ ﺎﺠ
ﺎﻤ ﻥﺎﺸﻋ ﻪﻴﺩﺒﺃ (ﺓﺎﻴﺤ) ﻩﺎﻴﻫ ﺍﻭﻘﻠﻴ ﻡﻫ ﻥﺎﺸﻋ ﺱﺎﻨﻟﺍ ﻲﻟ ﺔﻤﺠﻨ ﻭﺃ ﻥﺎﻤﻴﺇ ﺏﺎﺠ ﻉﻭﺴﻴﻭ (ﻁﻘﻓ)
ﻲﺒ ﻭﺃ ﻥﻭﻨﺎﻗ ﻉﺎﺘ (ﻕﺒﻁﻴ) ﻕﺒﺘﺘﺒ ﻩﻼﻟﺍ ﺕﻭﻜﻠﻤ ﻲﻓ (لﺨﺩﺍ) لﻜﺩﺇ ﻥﻜﻤﻤ ﻥﺎﺴﻨﺇ ﻱﺃ ﺵﻴﻌﻴﻓ
(لﻤﻋ) لﻤﺃ ﻲﻓ ﻭﺃ ﻩﺭﻜﻓ ﻲﻤﻭﻴ (ﻊﻁﻘﺒ) ﻊﺘﻘﺒ ﻥﺎﺴﻨﺇ ﻭﻠﻜ ﻥﻤﺅﻤﺎﻜ ﻥﻭﻨﺎﻗ ﻉﺎﺘ (ﻕﻴﺒﻁﺘ) ﻕﻴﺒﺘﺘ
(ﻅﻓﺎﺤﻴ) ﺯﻔﹲِﺤﺇ ﻡﺯﻻ ﻭﻨﺇ (ﺏﻠﻁ) ﺏﻠﺘ ﻥﺎﻜ ﻩﻼﻟﺍ ﺕﻭﻜﻠﻤ ﻲﻓ (لﺨﺩ) لﻜﺩ ﺭﺩﻘﺒ ﺎﻤ ﺍﺩﻜ ﻲﺒ ﺎﻓ
ﻲﺒ ﻥﻤﺅﻤﻟﺍ ﻭﻨﺇ (ﺢﻴﺴﻤﻟﺍ) ﻪﻴﺴﻤﻟﺍ ﻉﻭﺴﻴ ﻉﺎﺘﺒ ﺎﺠ (ﺢﻴﺴﻤ) ﻪﻴﺴﻤ ﺎﻓ ﻥﻤﺅﻤ ﻥﻭﻜﺇ ﻥﺎﺸﻋ ﻥﻭﻨﺎﻗ
ﻉﻭﺴﻴ ﻲﺒﺍﺭ ﻲﻓ ﻥﺎﻤﻴﺇ (ﺔﻁﺴﺍﻭﺒ) ﻁﺴﻭ ﻲﺒ ﻩﻼﻟﺍ ﺕﻭﻜﻠﻤ ﻲﻓ لﺨﺩ ﻥﻜﻤﻤ ﺎﻨﺒﺭ ﻉﺎﺘﺒ ﺔﻤﺠﻨ
ﺱﻴﻤﻼﺘ ﻲﻟ لﺎﻗ ﻭﺴﻔﻨ ﻲﺒ ﻉﻭﺴﻴ ،ﻡﻼﺴ ﻙﻠﻤ ﻭﻫ ﻉﻭﺴﻴ (لﻀﻓ) لَﺩﻓ (ﺢﻴﺴﻤﻟﺍ) ﻪﻴﺴﻤﻟﺍ
ﻪﺠﺎﻫ ﺍﺩ ﻪﻨﺴ ﻲﻓ ﺔﻜﺭﺒ ﻡﻭﻴِﺩ ﻭﻫ ﻥﻤﻟ ﻥﻤﺯ (ﺭﺨﺁ) ﺭﻜﺁ ﻲﻓ ﻡﻜﺎﻌﻤ ﻡﻠﻜ ﻲﺒ ﺎﻨﺃ ﻡﻼﺴ (ﺯﻴﻤﻼﺘ)
ﺎﺠ ﺎﻨﹲَﺃ ﻥﻤﺯﻟﺍ ﺱﻔﻨ ﻲﻓﻭ ﻡﻼﺴ ﻉﺎﺘﺒ ﻙﻠﻤ ﻉﻭﺴﻴ ﻥﺎﻜ ﺍﺯﺃ ﻭﻨﺸ ﻭﻨﺇ ﻭﻴِﻓ ﺭﻜﺯﺒ ﺎﻨﺃ ﻡﹺﻬﻤ (ﺔﺠﺎﺤ)
ﻉﺎﺘﺒ ﻪﻨﺴ ﻥﻭﻜﺇ ﺔﺴﻤﻜ ﻭﺍ ﻥﻴﻔﻟﺁ ﻭﻨﺇ ﻰﻨﻤﺘﺒ (ﺔﺴﻤﺨ) ﺔﺴﻤﻜﻭﺃ ﻥﻴﻔﻟﺁ ﺓﺩﻴﺩﺠﻟﺍ ﻪﻨﺴ ﻲﻓ لﻜُﹲ ﻭﻨﺇ
ﻉﻭﺴﻴ َﺏﺭ ﻉﺎﺘﺒ ﻡﻼﻜ لﻴﺸﺒ ﻭﻠﹸﻜ (ﻥﻴﻨﻤﺅﻤﻟﺍ) ﻥﻴﻨﻤﻬﻤﻟﺍ ﻪﻨﺴ ﻥﻭﻜﺇ ﻭﻀﺭﺒ ﻭﺃ ﻥﺍﺩﻭﺴ ﻲﻓ ﻡﻼﺴ
ﻡﻼﺴﻟﺍ ﺭﻴﺒﻜﻟﺍ ﺏﺃ (ﻭﻀﺭﺒ) ﻭﺩﺭﺒ ﻭﻫ ﻡﻼﺴ ﻉﺎﺘ ﻙﻠﻤ ﺱﺒ ﺎﻤ ﻭ ﻫ ﻉﻭﺴﻴ ﺔﻴﺩﺠ ﻲﺒ ﺢﻴﺴﻤﻟﺍ
ﺏﻭﻠﻗ ﻲﻓ ﻥﻭﻜﻴ ﺽﻭﺭﻔﻤﻟﺍ ﻡﻼﺴﻟﺍ ﺍﺩ ﻡﻼﺴ ﻉﺎﺘ ﻙﻠﻤ ﻭﻫ ﻉﻭﺴﻴ ﺎﻤ ﻱﺍﺯ (ﻪﻨﻋ) ﻭﻨﻋ ﻡﻠﻜﺘﺒ
لﺎﻤﻋﺃ ﻲﻓ ﺎﺘﻨﻋﺎﺘﺒ (ﺓﺎﻴﺤ) ﻩﺎﻴﻫﺎﻓ ﻥﻴﻨﻤﺅﻤﻜ ﺎﻨﻨﻤ ﻡﻼﺴ ﻥﻭﻜﻴﺎﻤ ﻥﻭﺩﺒ ﻥﺎﺸﻋ ﻥﻴﻨﻤﺅﻤ ﻉﺎﺘ
ﻭﻨﺇ ﻭﻫ ﻡﻼﺴ ﻥﻜﻟ ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ لﻫﺃ ﻲﻟ ﻡﻼﺴ ﺏﻴﺠﺒ ﺎﻤ ﻭﻠﹸﻜ ﺎﺸﺎﻔﻴﻨ ﻲﻓ ﻡﺘﹲِﺒﹲَﻟﺃ ﺕﺎﻌﻴﻗﻭﺘﻟﺍ ﺎﻨﺘﻋﺎﺘﺒ
ﻭﺃ ﻭﺨﻷﺍ ﻭﻨﹲِﺇ ﺭﻜﻓﺇ ﺱﺎﻨ (ﺔﺤﺍﺭﺼﺒ) ﺡﺍﺭﺴ ﻲﺒ ﺵﻴﻋﺇ ﺱﺎﻨ (ﺔﺒﺤﻤ) ﻪﺒﻬﻤ ﻲﺒ ﺵﻴﻋﺇ ﺱﺎﻨ
(ﺔﻴﺤﻴﺴﻤ) ﺔﻴﻬﻴﺴﻤ ﻩﺎﻴﺤ ﻉﺎﺘ ﺏﻭﻠﻁﻤﻟﺍ ﻥﻴﻨﺍﻭﻗ ﻲﺒ ﺵﻴﻋﺇ ﺱﺎﻨ ﻪﻗﺭﻔﺘ ﻡﻭﺩﻨﻋ ﺥﻷﺍ ﻥﺒﻟ ﻭﺘﺨﺃ
(ﻭﻀﺭﺒ) ﻭﺩﺭﺒ ﻡﻼﺴ ﻉﺎﺘ ﺔﻤﻬﻤﻟﺍ (ﺔﺒﺤﻤﻟﺍ) ﻪﺒﻬﻤﻟﺍ ﻲﻓ ﻯﻭﺴ (ﺽﻌﺒ) ﺩﻌﺒ ﻊﻤ ﻥﻭﻜﺘ ﻡﺯﻻ ﻭﻨﺇ
(ﻭﺩﺭﺒ) ﻭﺩﺭﺒ ﻡﻼﺴ ﻭﺍ ﺩﻠﺒ ﻲﻓ (ﺔﻴﺭﺤ) ﺔﻴﺭﻫ ﺏﻴﺠﺒ ﻭﺃ ﺩﻠﺒ ﻲﻓ ﺭﺍﺭﻘﺘﺴﺇ ﺏﻴﺠﺒ ﻡﻼﺴﻟﺍ ﻭﻨﺇ
(ﺔﻴﺤﺎﻨ ﺔﻴﻫﺎﻨ ﻲﻓ (ﺕﺎﻤﺩﺨ) ﺕﺎﻤﺩﻜ (ﻥﻤﻀﻴ) ﻥﻤﺩﺇ ﻥﺎﺸﻋ ،ﻥﻴﻨﻁﺍﻭﻤ ﻲﻟ ﺕﺎﻤﺩﺨ ﺏﻴﺠﻴﺎﺤ
ﺩﻜﺄﺒ ﺎﻨﺒﺭ ﻭﻨﺇ ﺎﻨﺒﺭ (ﻡﻬﻨﻋ) ﻡﻭﻨﻋ لﻭﺌﺴﻤ لﻭﺯ ﻲﻓﺎﻤ ﻭﻨﺇ ﺭﻜﻔﺒ (ﻥﻴﻨﻁﺍﻭﻤ) ﻥﻴﻨﺘﺍﻭﻤ ﻡﻠﻜﺒ ﻲﻨﺎﺘ
ﻲﻟ (ﻯﺩﺃ) ﺩَﻭ ﺎﻨﺒَﺭ ﺔﻴﻟﻭﺌﺴﻤ ﻲﻓ ﻭﻀﺭﺒ ﻥﻜﻟ ﻡﹸﺘﻋﺎﺘﺒ ﻩﺎﻴﺤ ﻲﻓ ﻭﻨﻴﺎﻌﺒ ﻭﻫ ﻭﻨﺇ لﻭﺯ ﻭﻠﻜ ﻲﻟ
ﺕﻋﺎﺘ ﺭﻴﻓﻭﺘ ﻲﺒ ﻥﻴﻨﻁﺍﻭﻤ ﻲﻟ (ﺍﻭﻨﻴﻌﻴ) ﺍﻭﻨﻴﺎﻋ ﻥﺎﺸﻋ (ﺔﻔﻠﺘﺨﻤ ﺕﺎﻤﻭﻜﺤ) ﻑﻠﺘﻜﻤ ﺕﺎﻤﻭﻜﻫ
ﻪﺠﺎﺤ .ﻡﻼﺴ ﻲﻓ ﻲﺠﺇ ﻭﻨﺇ ﻊﻗﻭﺘﺒ (ﺕﺎﺠﺎﺤ) ﺕﺎﺠﺎﻫ ﻥﻤ (ﺀﺯﺠ) ﻭﺯﺠ ﺍﺩ ،(ﺕﺎﻤﺩﺨ) ﺕﺎﻤﺩﻜ
ﻡﻼﺴ ﻭﻨﺇ (ﺏﻠﻁﻨﺒ) ﺏﻠﺘﻨﺒ (ﺔﻠﺤﺭﻤﻟﺍ) ﻪﻠﻫﺭﻤﻟﺍ ﻭﻨﺇ (ﻭﻀﺭﺒ) ﻭﺩﺭﺒ ﻭﻗﻭﻓ ﻡﻠﻜﺒ ﺎﻨﺃ ﻡﻬﻤ ﻲﻨﺎﺘ
ﺱﺭﺩﺇ (ﺩﻬﻌﻤ) ﺩﻬﻋ ﻪﺴﺭﺩﻤ ﺱﺭﺩﺇ ﻡﻴﻠﻌﺘ ﻲﻓ لﺎﺠﻤ ﻭﻠﻜ ﻲﻓ ﻭِﻴﺒ لﻐﺘﺸﺇ ﺱﻴﺎﻨﻜﻟﺍ ﻪﺠﺎﺤ ﻥﻭﻜﺇ
ﺎﻨﻴﻘﻟ (ﻲﻀﺎﻤﻟﺍ) ﻱﺩِﺎﻤﻟﺍ ﺓﺭﺘﻔﻟﺍ ﻥﺎﺸﻋ ﻲﻓ (ﺀﺎﺒﺁ) ﺕﺍﻭﺒﺃ ﺱﺭﺩﺇﻭ (ﺀﺎﺴﻨ) ﻥﻴﻭﺎﺴﻨ ﺱﺭﺩﺇ ﺏﺎﺒﺸ
8 لﻭﻘﺒ ﺎَﻨﹲﺃ ﺎﺴﺤ ﻥﻜﻟ ﺔﻤﻭﻜﺤ ﺕﻋﺎﺘﺒ (ﺔﻴﻟﻭﺌﺴﻤ) ﺔﻴﻟﻭﻭﺴﻤ ﺍﺩ ﻭﻨﺇ ﺭﻜﻔﺒ ﻥﺎﻜ ﺱﺎﻨﻟﺍ ﺭﺘﻜﺃ ﻭﻨﺇ
ﻲﻓ ﻡﻼﺴ (ﺍﻭﻅﻓﺎﺤ) ﺍﻭﺯﻓﺎﺤ ﻥﺎﺸﻋ (ﻥﻴﻨﻁﺍﻭﻤ) ﻥﻴﻨﺘﺍﻭﻤ ﻉﺎﺘ ﺔﻴﻟﻭﻭﺴﻤ ﺍﺩ ،ﻯﺩ ﻱﺎﺠﻟﺃﹲْ ﻡﻼﺴﻟﺍ
ﻱﺎﺠ ﻥﺎﺸﻋ ﺍﺩﺠ ﻡﻬﻤ ﻪﻨﺴﺎﻜ ﺍﺩ ﻪﻨﺴ ﻲﺒ (لﻔﺘﺤﻨ) لﻔﺘﻜﻨ ﻲﺒ ﺔﺴﻴﻨﻜ (ﻥﺤﻨ) ﺎﻨﻴﻨ ﻭﺃ ﻥﺍﺩﻭﺴ
لﻴﺠﻨﺇ ﺕﻋﺎﺘﺒ ﺔﻴﺍﺩﺒ ﻭﻫ ﻭﺴﻔﻨ ﻲﺒ ﻡﻼﺴ ﻭﻀﺭﺒ ﻭﻫ ﻡﻼﺴ ﻙﻠﻤﻜ (ﺢﻴﺴﻤﻟﺍ) ﻪﻴﺴﻤﻟﺍ ﻉﻭﺴﻴﻟﺍ ﻉﺎﺘﺒ
ﻥﻤﺯﻟﺍ ﺱﻔﻨ ﻲﻓ ﺎﻨﺒﺭ ﻭﻫ ﻥﻤﺯﻟﺍ ﺱﻔﻨ ﻲﻓ ﻭﺍ ﻥﺎﺴﻨﺇ ﻭﻫ ﻥﻤﺯﻟﺍ ﺱﻔﻨ ﻲﻓ لﻴﺠﻨﺍ ﺕﻋﺎﺘﺒ ﺔﻴﺎﻬﻨﻭ
ﻲﻓ ﻲﺒﻨﻜ (ﻪﺘﻔﺼ) ﻭﺘﻔﺴ ﻲﺒ ﻡﻟﺎﻌﻟﺍ ﻲﻓ ﺍﺩﺠ ﻡﻬﻤ ﺭﻭﺩ ﺔﺘﻼﺘ ﻭﺩﻨﻋ ﻥﺎﻜ ﺱﺎﻨ ﻥﻤ (ﺩَﺤ ﻭ) ﺩﺤَ ﻭﺘ
ﻲﻓ ﺎﺠ ﻥﺎﻜْﻟﺃﹲ ﺎﺠ ﺀﺎﻴﺒﻨﺃ ﻲﺒﻨ ﻭﻠﻜ ﻥﻤ ﻰﻠﻋﺃ ﺔﻴﻟﻭﻭﺴﻤ ﻭﺩُﺃ ،ﺍﺩ ﺱﻴﺴﻗﺎﻜ ﻭﺘﻔﺴ ﻲﻓﻭ ﻙﻠﻤﻜ ﻭﺘﻔﺴ
ﺭﻜﺴﻨﺒ ﻡﻭﻴﻟﺎﻓ ﻡﻟﺎﻌﻟﺍ ﻲﻓ ﻡﻼﺴﻟﺍ ﻥﻋ ﺱﺎﻨ ﺱﺭﺩ ﻭﻨﺇ ﺭﻴﺘﻜ ﺕﺎﺠﺎﺤ (ﺫﹲﻔﻨ) ﺱَ ﻔﻨ ﻭﻫ ﻥﺎﺸﻋ ﺎﻴﻨﺩﻟﺍ
ﺎﻨﺍﻭﺨﺃ ﻊﻤ (لﻔﺘﺤﻨ) لﻔﺘﻜﻨ ﺍﺩ (ﺔﺼﺭﻓ) ﺔﺴﺭﻓﹸ ﺎﻨﻭﺩُﺃ ﻥﺎﺸﻋ ﻥﺎﻤﺭﺩﻤﺃ ﺕﻋﺎﺘ ﻥﻭﻴﺯﻔﻠﺘﻟﺍ (ﺭﻜﺸﻨ)
ﺱﻔﻨ ﻲﻓ ﺢﻴﺴﻤﻟﺍ ﻉﻭﺴﻴ ﻉﺎﺘ ﺓﺩﻻﻭ ﻉﺎﺘﺒ ﺩﻴﻋ ﻲﻓ the domination ﻭﻠﻜ ﻲﻓ ﻥﻴﻴﺤﻴﺴﻤ
ﺎﻨﺒﺭ لﺒﻘَﹲﻟﺃ ﻭﺃ (ﻡﻬﺘﺎﻴﺤ) ﻡﺘﹸﺎﻴﻫ ﻲﻓ ﺎﻨﺒﺭ ﻡﻠﺘﺴﹲﻟﺃَ ﻥﻴﻨﻤﺅﻤ ﻭﻠﻜ ﻭﻨﺇ ﺱﺎﻨ ﻲﻟ ﺔﻟﺎﺴﺭ لﺴﺭﻨ ﻥﻤﺯﻟﺍ
ﻉﺎﺘﺒ (لﻜﺸ) لﻜﺴ ﻲﻓ ﻭﻫ ﻥﺎﺴﻨﻹﺍ ﻡﻼﺴ ﻉﺎﺘ ﻰﻨﻌﻤ ﻡِﻬﻓﺇ ﻥﺎﺸﻋ ﻡﻭﻨﹲُﻤ (ﺏﻠﻁﺒ) ﺏﻠﺘﺒ ﻡﺘﹸﺎﻴﺤ ﻲﻓ
ﺍﺯﺇ ﺎﻨﺒﺭ (ﺏﺤﺘ) ﺏﻬﺘ ﻥﻜﻤﻤ ﺵﻭﻤ ﻭﻨﺇ ﺱﺩﻘﻤﻟﺍ ﺏﺎﺘﻜﻟﺍ ﻲﻓ لﺎﻗ ﺎﻨﺒﺭ (ﺔﺒﺤﻤﻟﺍ) ﻪﺒﻬﻤﻟﺍﻭ ﺎﻨﺒﺭ
(ﺏﺤﺒ) ﺏﻬﺒ ﺎﻤ ﻭﺃ ﻥﻤﺅﻤ ﻭﻫ ﻥﻭﻜﺇ لﻭﺯ ﻥﻤﻟﻭ ،ﻙﺘﺎﻴﺤ ﻲﻓ ﻲﻤﻭﻴ ﻭﻓﻭﺸﺘ ﻙﻭﺨﺃ ﺏﺤﺒﺎﻤ ﺕﻨﺇ
ﻲﻓ (ﺩﻋﺎﻘﻟﺍ) ﺩﺇﺎﻘﻟﺃ ﻥﺎﺴﻨﺇ ﻭﻠﻜ ﻥﻤ (ﺏﻠﻁﻨﺒﻓ) ﺏﻠﺘﻨﺒﻓ ﺎﻨﺒﺭ ﻑﺭﻌﺒ ﺎﻤ ﺍﺩ لﻭﺯﻟﺍ ﻰﻨﻌﻤ ﻭﻨﺇ ﻭﺃ
buddhism ﻥﻴﺩ ﻲﻓ ﺩﻭﻬﻴ ﻥﻴﺩ ﻲﻓ ﺔﻴﺤﻴﺴﻤ ﻥﻴﺩ ﻲﻓ ﻡﻼﺴﺇ ﻥﻴﺩ ﻲﻓ ﻥﺎﻜ ﺀﺍﻭﺴ ﺎﻨﻫ ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ
ﺩﻌﺒ (ﺏﺤﻨ) ﺏﻬﻨ ﺎﻨﻨﻤ ﺏﻠﺘﺒ ﺎﻨﺒﺭ ﺎﺴﺎﺴﺃ ﻭﻫ ﺎﻨﺒﺭ ﻉﺎﺘ لﻜﺸ ﻲﻓ ﻭﻘﻠﺨ ﻥﺎﺴﻨﺇ ﻱﺁ ﻭﻨﺇ ﻑﺭﻌﻴ
ﻭﻨﺇ ﺏﻠﺘﻨﺒ ﻥﻴﻨﻤﺅﻤﺎﻜ (ﻭﻀﺭﺒ) ﻭﺩﺭﺒ ﺎﻨﻴﻨ ﺎَﹲﻨﺒﺭ ﺏﺤﺒ ﺎَﹲﻨﺤﺇ لﻭﻘﺒ ﺎﹲَﻨﺇ ﻙﺍﺩ ﺩﻌﺒ ﻥﺎﺸﻋ (ﺽﻌﺒ)
ﻥﺎﺸﻋ ﻥﻴﻴﺤﻴﺴﻤ (ﺭﻴﻐﻟﺍ) ﺎﻤْﻟﺃﹲ ﺱﺎﻨ لﺠﺃ ،ﻥﻴﻴﺤﻴﺴﻤﻟﺍ ﺱﺎﻨ لﺠﺃ ﻲﻠﺴﻨ ﺱﺎﻨ ﻭﻠﻜ لﺠﺃ ﻲﻠﺴﻨ
ﻲﺒ (ﻭﻀﺭﺒ) ﻭﺩﺭﺒ ﺎﻨﻴﻨ ﻭﺃ ،ﺵﻤﺸ ﺕﺤﺘ ﺩﻋﺎﻘﻟﺃﹲْ لﻭﺯ ﻭﻠﻜ ﻲﻟ ﻥﻭﻜﺇ ﺎﻨﺒﺭ ﻉﺎﺘﺒ (ﺔﺒﺤﻤ) ﻪﺒﻬﻤ
ﻭﻔﻌﻟﺍ ﺱﺎﻨ ﻭﻠﻜ ﻥﻤ ﺏﻠﺘﺒ ﻥﺤﻨ (ﺔﺼﺭﻔﻟﺍ) ﺔﺴﺭﻔﻟﺍ ﺍﺫﻫ ﻲﻓ ﻭﺃ ﻥﻴﻨﺎﺒﻌﺘ ﺱﺎﻨ ﻭﻠﻜ لﺠﺃ ﻲﻠﺴﻨ
ﻲﻓ ﻥﺎﻜ ﺍﺯﺃ ﺭﻴﺘﻜ ﺕﻤﺘ لﻜﺎﺸﻤ ﻲﻓ ،ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ ﻲﻓ (لﺼﺤ) لﺴﺤ ﺓﺭﻴﺘﻜ ﺀﺎﻴﺸﺃ ﻲﻓ ،ﻡﺎﻌﻟﺍ
ﺓﺭﺍﺩﻹﺍ ﺕﻨﺎﻜ ﺍﺯﺃ ،(ﺔﻤﻭﻜﺤ) ﺔﻤﻭﻜﻫ ﻉﺎﺘﺒ ﻩﺭﺍﺩﺇ ﻲﻓ ﻥﺎﻜ ﺍﺯﺃ ،ﺏﻭﻨﺠ ﻲﻓ ﻥﺎﻜ ﺍﺯﺃ ﺎﻨﻫ لﺎﻤﺸ
ﻭﻠﻜ (ﺽﻌﺒ) ﺩﻌﺒ ﻲﻓﺎﻌﻨ لﻭﻘﺒ ﺎﻨﻴﻨ ﻭﺃ ﺭﻴﺘﻜ لﻜﺎﺸﻤ (لﺼﺤ) لﺼﻫ (ﺔﻜﺭﺤ) ﺔﻜﺭﻫ ﺕﻋﺎﺘﺒ
ﻙﺭﺎﺒﺇ ﺎﻨﺒﺭ ﻭﺍ ﺩﻴﺩﺠ ﻪﻨﺴ ﻲﻟ ﺱﻤﺴﻴﺭﻜ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ﻲﻓ ﺩﻴﺩﺠ ﻩﺎﻴﺤ ﺍﺩﺒﻨ ﻥﺎﺸﻋ ﻲﻨﺎﺘ ﻲﻓﺎﻋﺇ لﻭﺯ
.ﻡﻜﻤﻼﺴ ﻊﻤﺎﻓ لﻭﺯ ﻭﻠﻜ ﻲﻟ (ﺔﻴﻓﺎﻋ) ﺔﻴﻓﺎﺤ ﻱﺩﺁ ﻭﺃ لﻭﺯ ﻭﻠﻜ


Traduction du texte:

A. Un des prêtres parle pendant les fêtes de Christmas «Noël»
(l’Eglise Evangélique) Orthodoxe qui fête le jour de christmas cette
année-ci, en particulier, on pense que notre Bon Dieu a entendu nos
prières et il a travaillé pour le gouvernement du Soudan et le chef du
rmouvement le D John Garang qui se sont mis d’accord pour la paix
au Soudan. Cet accord est important pour nous en tant qu' église,
parce que le livre sacré «la Bible», comme il est écrit à neuf heures
dit: que Jésus est un roi de paix, le livre sacré également dit que Jésus
9 est une paix lui–même. Parce que à l’époque on entendait que notre
Dieu a établi des lois par lesquelles il a dirigé le monde, mais à
l’arrivée de Jésus, Jésus a dit pas besoin de lois, et c'est que l’homme
vit avec une étoile et une foi. Donc, Jésus a amené avec lui l’étoile et
la foi à la fois pour que les gens vivent et trouvent la vie éternelle.
Personne ne peut vivre ni entrer au royaume de Dieu en applicant la
loi, par l’application de la loi comme fidèle, chaque personne pense et
travaille tous les jours, par cet effet il ne peut pas entrer dans le monde
de Dieu. S’il ne conserve pas la loi de Dieu, c’est très important de
conserver cette loi pour qu’il puisse être un fidèle. Or, Jésus est venu,
et il est fidèle d’une étoile de notre Bon Dieu, pour cela on peut entrer
dans le royaume du Dieu grâce à la foi de notre Seigneur Jésus, Jésus
est le roi de la paix. Jésus lui-même a dit à ses disciples, je suis la
paix, je parle avec vous à la fin du temps c'est un jour béni dans
l'année cette chose est très importante. Je rappelle que Jésus est le roi
de paix, en même temps il vient à la nouvelle année deux mille cinq,
espérant que cette année sera une année de paix au Soudan, et
également sera une année des fidèles en portant la parole du Seigneur
Jésus le Messie. Vraiment Jésus, n’est pas seulement le roi de paix,
mais il est aussi un grand-père de la paix, comme j'ai dit que Jésus est
le roi de paix, il faut que la paix s’impose dans les cœurs des fidèles,
pour que ce soit une paix qui vient des vrais fidèles. Donc, notre vie
subit nos actes de ces accords qui s’achèvent à Nifasha (au Kenya),
tout cela ne ramène pas la paix aux soudanais, mais la vraie paix, c’est
que les gens vivent par esprit de l’amour, vivent avec sincérité,
pensent aux frères, aux sœurs, ainsi qu'aux neveux, c’est-à-dire, il faut
qu’on soit ensemble par l’amour de paix, j'ajoute aussi que la paix
amène la stabilité, la liberté au pays, et également la paix aménera les
principaux services à l’égard des citoyens. Pour assurer les services,
j’adresse ma parole aux citoyens de penser qu’il n’y a aucune
personne responsable qui s’occupe d’eux, peut être que le Bon Dieu
assure pour chacun de conserver sa vie, mais c’est aussi la
responsablité de Dieu de donner aux différents gouvernements les
moyens de servir les citoyens, en leur fournissant les services.
C’est une partie des choses qui je pense accompagneront la paix.
Deuxième chose importante, j’en parle dans cette étape je demande
aux églises de bien travailler dans tous les domaines, à l’éducation, à
l’école, dans les instituts, en faveur des jeunes, des femmes, des
10 parents, parce que dans le passé on a trouvé que la plupart des gens
pensaient que la responsabilité était seulement sur les épaules du
gouvernement. Mais, à ce moment–ci, je dis lorsque cette paix est
arrivée, c’est une responsabilité commune, ce sont les citoyens, il faut
qu’ils maintiennent la paix au Soudan, et nous comme église fêtons
cette année, une année importante. Parce que Jésus est venu en tant
que roi de la paix, et il est également une paix lui-même, il est le début
de l’Evangile et la fin de l’Evangile, en même temps, il est un être-
humain, et notre Bon Dieu. Alors, il est uni dans trois rôles très
importants comme prophète, roi, et prêtre «en qualité de Prophète,
roi, prêtre», pour tout ça, il a une responsabilité majeure plus que les
autres prophètes avant lui ici dans le monde. Il est venu afin
d’excercer beaucoup de choses, enseigner aux gens la culture de la
paix dans le monde. Aujourd’hui nous remercions la télévision
d’Omdurman, qui nous a accordé cette occasion pour fêter avec nos
frères chrétiens en toute domination (the domination) au jour de
naissance de Jésus. En même temps, j’envoie un message aux gens, à
tous les fidèles qui ont accepté Dieu dans leur vie, je leur demande de
comprendre la valeur de paix, l’homme est l'image de Dieu, et Dieu
dit dans le Livre Saint ‘ pour l’amour, si vous n’aimez pas votre frère,
vous le voyez tous les jours dans votre vie, vous n’aimez pas Dieu’.
Quand le croyant n’aime pas son frère, ça veut dire que cet être-
humain ne connaît pas Dieu. Donc, on demande à chaque personne
qui demeure au Soudan, soit en Islam, soit en Christianisme, soit en
religion de Juif, soit en Bouddhisme, de savoir que chaque être-
humain a été créé à l’image de son seigneur, c’est notre Dieu qui nous
demande de nous aimer. Et puis nous disons que nous aimons notre
Seigneur. En tant que croyants, on demande également de prier pour
tous, tous les chrétiens, et pour ceux qui ne sont pas chrétiens, par ce
que l’amour de notre Dieu est pour toute personne sous le soleil.
Et nous aussi, prions pour tous ceux qui sont pauvres, on saisit cette
occasion pour demander le pardon de tout le monde, il y a beaucoup
de choses qui se sont passées au Soudan, beaucoup de problèmes
avaient eu lieu soit au Nord soit au Sud Soudan, soit dans
l'administration du gouvernement, soit dans l'administration du
mouvement, il y a eu beaucoup de problèmes on dit que les gens se
pardonnent, chaque personne pardonne l’autre pour qu’on commence
une nouvelle vie au jour de christmas, pour une nouvelle année et que
11 notre Dieu bénisse chacun d’entre nous, donne la santé à chaque
personne, et au revoir.

Les quatre paragraphes suivantes (B , C, D, E) sont des émissions
radiodiffusées en Arabe de Juba, adressées aux auditeurs parlant de la
fête de sacrifice afin d'exhorter les gens à profiter de cette occasion
heureuse, se pardonner notamment d'oublier la guerre et lui faire un
jour de la tolérance, ainsi que d'employer la culture de paix. Les
paragraphes montrent l'importance de l'unité linguistique qui renforce
l'unité nationale malgré les diversités ethnique, culturelle et
linguistique dans un pays assez grand comme le Soudan, et le rôle de
la musique dans la société. Profiter également de l'occasion de la fête
de l'indépendance glorieuse qu'il s'agit cette fois de la paix, suite à une
longue guerre civile qui a causé la destruction du tissu social, appelant
les gens à être unis, ainsi qu’à construire la patrie et que tout le monde
travaille ensemble pour un seul but, sans aucune discrimination entre
les enfants du pays, tout au long de cette importante période qui
s'inscrit dans l'histoire d'un Soudan uni.


ﻩﺩﺤﻭ ﻉﺎﺘ ﻪﻋﺍﺯﺇ ،ﻡﻼﺴﻭ ﺏﺤ ﻉﺎﺘ ﻪﻋﺍﺯﺇ ﻥﻤ ﻡﱡﻜﻋﺎﺘ ﻡﻼﺴ ﻡﺍﺭﻜﻟﺍ ﺎﻨﻋﺎﺘ ﻥﻴﻌﻤﺘﺴﻤ .B
ﻥﻤ ﻡﻼﺴ ﺍﻭﻴﺃ ،ﺎﻨﻋﺎﺘﺒ ﺏﻠﻘﻟﺍ ﺍﻭﺠ ﻥﻤ ﻊﻠﹶﺘ ﻰﺠﻟﺃ ﻡﻼﺴ ،ﻡﻜﺘﻨﺇ ﻰﻟ ﻭﻠﻤﺎﺤﻟﺍ ﻰﺠﻟﺃ ﺔﻴﻨﻁﻭﻟﺍ
ﻰﻨﻤﺘﺇ ﻰﺠ ﺎﻨﺃﻭ ﻙﺭﺎﺒﻤﻟﺍ ﻰﺤﻀﻷﺍ ﺩﻴﻋ ﻉﺎﺘ ﻪﺒﺴﺎﻨﻤﺒ ﺍﺩ ،ﻯﺩ ﺭﺎﻬﻨ ﻯﺩ ﺎﻨﻋﺎﺘﺒ ﻡﻼﺴ ،لﺨﺍﺩﻟﺍ
ﺱﺎﻨ ﻯﺩﻜ ﻭﺃ ،ﻯﺩ ﺩﻴﻌﺴﻟﺍ ﺩﻴﻋ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴﻟﺍ ﻰﻓ ﻥﻴﻁﻭﺴﺒﻤ ﻊﻠﺘ ﺱﺎﻨ ﻯﺩﻜ ،ﻰﻋﺎﺘ ﺏﻠﻜﻟﺍ ﺍﻭﺠ ﻥﻤ
ﻭﺒﺍ ﻰﻓﺎﻋ ﻯﺩﻜ ﻭﺒﺍ ﻥﺎﻜ ﻭﺍ ،ﻭﻋﻭﺘ ﺎﻤﻭﺍ ﻭﻓﺎﻋ ﻯﺩﻜ ﺎﻤﻭﺍ ﻥﺎﻜ ﻭﺍ ،ﻥﻤﻫ ﻉﺎﺘ ﺽﻌﺒ ﻭﻜﺭﺎﺸ
ﻭﻨﻷ ،ﻭﻔﻌﻟﺍ ﻥﻤﻫ ﻉﺎﺘ ﺎﻤﻭﺍ ﻥﻤ ﻭﺒﻠﻁ ﻥﻤﻫ ﻯﺩﻜ (ﺭﺎﻐﺼ) ﻥﻴﻴﺭﻜﺴ لﺎﻴﻋ ﻰﻓ ﻥﺎﻜ ﻭﺍ ،ﻭﻋﻭﺘ
ﺽﻌﺒ ﻊﻤ ﻙﺭﺎﺸ ﻯﺩﻜ ﻥﺍﺭﻴﺠ ﻥﻤ ﻰﻨﻤﺘﺇ ﻰﺠ ﻥﺎﻤﻜ ﺎﻨﺃ ﻭﺃ ،ﺢﻤﺎﺴﺘ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ﺍﺩ ﺩﻴﻋ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ
ﻡﻭﻴ ﻰﻓ لﻭﺯ ﻯﺃ ﻥﻴﺒ ﻥﺎﻤﺸﻭﺩ ﻰﻓ ﺎﻤ ﻥﻭﻜﺇ ﻯﺩﻜ ،ﻯﺩ لﻴﻤﺠﻟﺍ ﻡﻭﻴﻟﺍ ﻰﻓ ﻭﻨﻷ ﻥﻤﻫ ﻉﺎﺘ
ﺭﺎﻬﻨ ﻥﺎﻤﻜ ﺎﻨﺃ ﻭﺃ ،ﺩﻴﻋ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ،ﻪﺤﺭﻓ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ،ﺢﻤﺎﺴﺘ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ،ﻯﺩ ﺩﻴﻌﺴ ﻡﻭﻴ ﻭﻨﻷ ،ﺩﻴﻌﺴ
ﺩﻠﺒ ﺏﻭﻨﺠ ﻉﺎﺘ ﻪﺤﻔﺴ ﻰﻓ ﻰﻋﺎﺘ ﻪﻴﺤﺘ ﻭﻠﺴﱡ ﺍﺭﺒ ﺎﻨﺃ ﺍﺩ لﻴﻤﺠ ﻰﻋﺎﺘ ﻪﺤﺭﻓ ﻉﺎﺘ ﻪﺒﺴﺎﻨﻤﺒ ﻯﺩ
ﺎﻴ ﺍﻭﻟﺎﻗ ﻥﻤﻟ ﻭﺠ ﻥﺎﻤﻜ ﺎﻨﺃ ﻭﺃ ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﻩﺎﻴﺤ ﻭﻗﻭﻓ ﺵﻴﻌﻨ ﺎﻨﺇ ـﻟﺃ ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﺩﻠﺒ ،لﻴﻤﺠﻟﺍ ﺩﻠﺒ ﺭﺩﺨﻷﺍ
ﺩﻴﻌﺴ ﻡﻭﻴ ،ﻯﺩ ﻡﻭﻴ ﻭﻠﻜ ﻉﺎﺘ ﺍﺩﻗ ﻥﻴﺒﻴﻁ ﻥﻜﺘﻨﺇ ﻭﺃ ﻪﻨﺴ ﻭﻠﻜ ،ﻡﻜﻋﺎﺘ ﻡﻼﺴ ﺏﻭﻨﺠ ﻉﺎﺘ ﺱﺎﻨ
ﻭﻟﺎﻗ ﻥﻤﻟ ﺍﺩ ﺩﻠﺒ ﻕﺭﺸ ﻰﻓ ﺢ ﻔﹶﺼ ﻉﺎﺘ ﺱﺎﻨ ﻰﻟ ﻭﻠﱡﺴﺍﺭ ﻰﺠ ﺎﻨﺃ ﺍﺩ ﺭﺎﻬﻨ ﻰﻋﺎﺘ ﻪﻴﺤﺘ ﻥﺎﻤﻜ
ﺎﺠ ﻥﺎﻤﻜ ﺎﻨﺃ ﻭﺃ ،ﻪﻨﺍﻭﻜﺍ ،ﻪﻨﺍﻭﻜﺍ ﻰﻠﺠﻨﻤ ﺕﻨﻜ ﻩﺩﻜ ﻥﺎﺸﻋ ﻑﺘﺎﻜﺘ ﺭﻴﺍﺩ ﺍﺩ ،ﻩﺩﺤﻭ ﻭﺠﺎﺘﺤﺒ
ﻥﻤﻫ ﻉﺎﺘ ﺱﺎﻨﻟﺍ ،ﺢﻠﺒﻟﺍ ﺭﺠﺸ ﻭﻗﻭﻔﻟﺍ ﺩﻠﺒ ،ﺭﺩﺨﻷﺍ ﺩﻠﺒ لﺎﻤﺸ ﻉﺎﺘ ﺢﻔﺼ ﻰﻟ ﻰﻋﺎﺘ ﻪﻴﺤﺘ ﻭﻠﺴﺍﺭ
ﻭﺃ ،ﻥﻴﻴﺒﻴﻁ ﻥﻜﺘﻨﺇ ﻭﺃ ﻪﻨﺴ ﻭﻠﻜ لﺎﻗ ﻥﻤﻫ ﻭﻤﻠﻜ ﺎﻨﺃ ،لﻤﺎﻌﺘ ﻭﺒﺤﺒﻟﺃ ﻥﻴﺒﻴﻁﻟﺍ ﺱﺎﻨ ،ﻥﻴﺒﻴﻁ
ﻥﺎﻤﻜ ﻰﻋﺎﺘ ﻪﻴﺤﺘ ﻭﺃ ،ﺏﻴﻁ ﻥﻭﻜﺘ ﻯﺩﻜ ﺎﱠَﻨﻋﺎﺘ ﺍﺯﺠﺍ ﻭﺃ ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﺩﻠﺒ ﻉﺎﺘ ﺱﺍﺭﺘﻭ ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﺱﺤﺒﻤ
12 ﻥﺎﻁﻠﺴ ﺎﻗﻭﻔﻟﺃ ﻪﺒﻭﻨ لﺎﺒﺠ ﻰﻟ ﻭﻟﻭﻗ ﻩﺩ ﺭﺎﻬﻨ ﻰﻋﺎﺘ ﻪﻴﺤﺘ ﻭﺃُ ،ﺏﺭﻗ ﻉﺎﺘ ﺢﻔﺼ ﻰﻓ ﺎﻨﺃ لﻭﻗ
ﻯﺩ ﺎﱠﻨﻋﺎﺘ لﺎﺒﺠ .ﻥﻴﺒﻴﻁ ﻥﻜﺘﻨﺇ ﻭﺃ ﻪﻨﺴ ﻭﻠﻜ لﺎﻗ ﻥﻤﻫ ﻰﻟ ﻰﺠ ﺎﻨﺃ ﻭُﺃ ﻩﺩﻤﻋ ﻭﻋﻭﺘ ﻰﻫﻭ ،ﺎﻨﺒﺠﻋ
ﻭُﺃ ﻥﻴﺭﻜﺴﱠ ﻟﺍ ﻰﻋﺎﺘ ﻯﺭﻗ ﺎﻴ لﺎﻗ ﻡﻠﻜﱢ ﺎﺠ ﻥﺎﻤﻜ ﺎﻨﺃ ﻭﺃُ ،ﻯﺩ ﺎﻨﹼﻋﺎﺘ ﻑﺤﺘﻤ ﻭﻗﻭﻔﻟﺃ لﺒﺠ ﻥﺎﻤﻜ
ﻭُﺃ ،ﻡﺎﻤﺘ ﻭﺠ ﺎﻨﱠﺃ ﻰﻘﻟﺇ ﺎﺠ ،ﺎﺠ ﺎﺠ ﻥﺎﻜ ﻯﺩ ﺩﻴﻋ ﻪﻨﺴ ﻭﻠﻜ ،ﻥﻴﺒﻴﻁ ﻥﻜﺘﻨﺇ ﻭﺃُ ﻪﻨﺴ ﻭﻠﻜ ﻥﻴﺭﺎﺒﻜﻟﺍ
ﻰﻓ ﺎﻤ ﻭُﺃ ﻥﻜﻋﺎﺘ ﻡﻭﻴ ﺩﻌﺴﺃ ﻰﻓ ﻰﻨﻗ ﻥﻜﺘﻨﺇ ﻰﻋﺎﺘ ﻥﺍﻭﺨﺃ ﺎﻴ ﺎﺠ ﺎﻨﺃ ﻩﺩﻜ ﻥﺎﺸﻋ ﺏﻴﻁ ﻭﺠ
ﺎﻌﺒﻁ ،ﻰﻋﺎﺘ ﺏﺎﺒﺤﺃ ،ﻰﻋﺎﺘ ﺕﺍﻭﺨﺃ ،ﻰﻋﺎﺘ ﻥﺍﻭﺨﺃ ﺢﻤﺎﺴﺘ ﻡﺯﻻ ﻭُﺃ ﺩﻴﻋ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ﻰﻓ ﻥﺎﻤﺸﻭﺩ
ﻙﺭﺎﺒﻤﻟﺍ ﻰﺤﻀﺃ ﻉﺎﺘ ﺩﻴﻋ لﺒﻘﺘﺴﺇ ﻰﺠ ﺔﻴﻤﻼﺴﻻﺍ ﺔﻤﻷﺍﻭ ،ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ ﺓﺩﺤﻭ ﻰﻫ ﻪﻴﻨﻁﻭﻟﺍ ﻩﺩﺤﻭﻟﺍ
ﻯﺩﻜ ،ﺍﻭﻔﻗﻭ ﻯﺩﻜ ﻥﻤﻫ ﻥﺎﻤﻜ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﺕﺎﻴﻠﻤﻋ ﻉﺎﺘ ﺢﻔﺼ ﻰﻔﻟﺃ ﺱﺎﻨ ﺭﻭﻘﺴ ﻰﻓ ﻥﺎﻤﻜ ﻙﺎﻨﻫ ﻭﺃُ
ﻯﺩﻜ ﻡﻼﺴ ﻉﺎﺘ ﻪﻤﺎﻤﺤ ﻥﺎﺸﻋ ؟ﻭﻨﺸ ﻥﺎﺸﻋ ﻡﻼﺴ ﻭﻗﻭﻓ ﻥﻭﻜﺇ ﺍﺩ ﺩﻠﺒ ﻯﺩﻜ ﺎﻨﻭﺒﺭ ﻰﻟ ﻰﻠﺨ ﻥﻤﻫ
ﺕﺎﻴﻨﺎﻤﺃ ﺯﻋﺃ ﻭﺃُ ﻰﻋﺎﺘ ﻰﻨﺎﻬﺘ لﻤﺠ ﺃ ﻯﺃ ﻭﻤﱢﻠﻜ ﺎﺠ ﻥﺎﻤﻜ ﺎﻨﺃ ﻭﺃُ ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﻥﻁﻭ ﻉﺎﺘ ﺽﺭﺃ ﻰﻓ ﺎﺠ
ﻭﻭﺃُ ﺎﱠﻨﻋﺎﺘ ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ ﻭُﺃ ،ﻯﺩ ﺩﻴﻌﺴﻟﺍ ﻪﺒﺴﺎﻨﻤﻟﺍ ﺍﺯﻫ ﻰﻓ ﻕﻴﻓﻭﺘﻟﺎﺒ ﻥﻜﺘﻨﺇ ﻰﻟ ﻰﻨﻤﺘﺇ ﻰﺠ ﺎﻨﺃ ﻰﻋﺎﺘ
ﻲﺒ ﻯﺩﻜ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﻥﺎﻤﻜ ﺎﻨﺃ ﻭﺃُ ﺭﺴﻻﺍ ﻥﻴﺒ ﻰﻋﺎﻤﺘﺠﻻﺍ ﻭﻋﻭﺘ ﻥﻭﺎﻌﺘ ﻰﻓ ﻭﻨﻤﺘﺇ ﻰﺠ ﺎﻌﺒﻁ (ﻭﻫ)
ﻥﺎﻜﻟﺍ ﺕﺎﻓﻼﺨﻟﺍ ﻭﻠﻜﱡ ﻭﺘﻭﻔﻨ ﺎﻨﺤﺇ ﺩﺒﻼﻓ ﻩﺩﻭﻤﻭ ﺎﺨﱠ ﺭ ﻭﻗﻭﻓ ﻥﻭﻜﺇ ﻭﻨﺸ ﻭﻗﻭﻓ ﻥﻭﻜﺇ ﺏﻭﻨﺠﻟﺍ ﻭﻨﺃ
ﻊﻤ ﻁﺒﺍﺭﺘ ﺎﻨﺃ ﻰﻓ ﻰﺘﺤ ﺎﹼﻨﻋﺎﺘ ﺕﻼﻤﺎﻌﻤ ﻰﻓ ﺽﻴﺒﺃ ﻭﺃُ ﺩﻴﺩﺠ ﺔﺤﻔﺼ ﻰﻓ ﺍﺩ ﺩﻌﺒ ﺎﻨﺩﻜﻭﺃ ﻥﺎﻤﺯ
ﻭﺃُ ﺎﻨﻋﺎﺘ ﺏﻠﻗ ﺍﻭﺠ ﻥﻤ ﺎﻨﻭﺒﺭﺩ ﻥﺎﻜ ﺎﻨﱠﺇ ﻰﻓ ﻕﻤﻋﺃ ﻲﻓ ﻭُﺃ ﻯﻭﻗﺃ ﺕﺍﻭﻠﺼ ﻰﻓ ﺎﻨﺘﻋﺎﺘ ﺽﻌﺒ
ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ﻭﻨﺇ ﻰﻓ ﻥﻜﻟ ﺏﻌﺼ ﻭﻫ ﻥﻤ ﻡﻏﺭﻟﺎﺒ ﺎﻨﻋﺎﺘ ﻩﺎﻴﺤ ﻉﺎﺘ ﻑﻭﺭﻅ ﻭﻨﺄﺒ ﻯﺩﻜ ﻊﺠﺍﺭ ﻥﺎﻤﻜ
ﺭﻔﻐﺘﺴﺇ ﻰﻓ ﻯﺩﻜ ﺎﻨﻭﺒﺭ ﻥﺎﺸﻋ ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﺩﻴﻋ ﻰﻓ ﻡﻫﺎﺴ ﻪﺠﺎﺤ ﻯﺃ ﻭﻨﺄﺒ ﻭﻠﻤﻋﺃ ﻯﺩﻜ ﺎﹲﻨﺇ ﻯﺩ ﺩﻴﻋ
ﻭﻨﺄﺒ ﻭﺭﱢﻜﺯ ﺎﻨﺃ ﻯﺩﻜ ﻥﺎﻤﻜ ﻙﺎﻨﻫ ﻭﺃُ ،ﺩﺤﺍﻭ ﺏﻌﺸ ﺩﻴﻋ ﻯﺩﻜ ﻭﻠﻤﻌﺒﻟﺃ ﺕﺎﺠﺎﺤ ﻭﻠﻜﱡ ﺎﻨﹼﺃ ﻰﻟ
ﺎﻨﻠﻜ ﺕﺎﻤﺴ ﻥﻜﻋﹸ ﺎﺘ ﺭﻜﹶﻓ ﺍﻭﺴﻨﺘ ﺎﻤ ﻥﺎﻤﻜ ﻭُﺃ ﺎﻨﱠﻋ ﻥﺘﺴﺇ ﻭﺠ ﻥﻴﺭﻴﻘﺴ لﺎﻴﻋ ﻰﻓ ﻭﻨﺄﺒ ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﺱﺍﺭﹸﺘ
ﻥﻫﻭﻠﻗﺩ ﺍﻭﻟﺎﻌﺘ ﻥﻴﺩﺭﺸﺘﻤﻟﺍ لﺎﻴﻋ ﻥﹸﻜﻋﺎﺘ ﺭﻜﹶ ﻓ ،ﻻ ،ﻥﹸﻜﻋﺎﺘ ﻡﺤﻟ ﻡﻜﺍﺭﺒ لﻜﺎﱡ ﺘ ﺍﺩ ﺩﻴﻌﻟﺍ ﻰﻓ
ﻥﻤﻫ ﻲﻟ ﺍﻭﺩﺠﻭ ﻥﻜﺘﹸ ﻨﺇ ﻰﻜ لﻜﻷﺍ ﻥﻤﻫ ﻲﻟ ﺍﻭﺩﺠﹺ ﻭ ﻥﻜﺘﹸ ﻨﺇ ﻰﻜ ﻥﻴﺠﺎﺘﺤﻤ ﺱﺎﻨ لﻴﺩ (ﻡﻫﻭﻠﺨﺩﺍ)
ﻥﺎﺸﻋ ﻥﻴﺩﺭﺸﺘﻤ ﻡﺃ ﻭﺩﻨﻋ ﺎﻤ ﻭﻫ ،ﻭﺒﺃ ﻭﺩﻨﻋ ﺎﻤ ﻭ ﻫ ﻭﻨﻷ ،ﻭﺩﱢﻘﻔﺒ ﻥﻤﻫ ﻻ ﻡﻜﻋﺎﺘ ﺱﺒﻟ ﻥﺎﻤﻜ
ﻰﻋﺎﺘ ﺕﺎﻫﻭﺒﺃ ﺎﻴ ﻰﻋﺎﺘ ﺕﺎﻬﻤﺃ ﺎﻴ ﻰﻋﺎﺘ ﺕﺍﻭﺨﺃ ﺎﻴ ،ﻰﻋﺎﺘ ﺎﻨﺍﻭﺨﺃ ﺎﻴ ﻥﻤﻫ ﺍﻭﺩﻋﺎﺴ ﻥﻜﺘﹸ ﻨﺇ ﻩﺩﻜ
ﻯﺩﻜ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﺎﻨﺃ ﻭُﺃ ،ﺎﻨﺍﻭﺨﺃ ﺎﻨﺍﻭﺨﺃ ﻰﻨﻗ ﻥﻜﺘﻨﺇ ﻡﺯﻻ ﺍﺩ لﺎﻴﻋ ﻥﻤ ،ﺍﺩ لﺎﻴﻋ ﻥﻜﻋﺎﺘ ﺯﺭﻔﺘ ﺎﻤ
ﻡﻭﻴ ﻥﻭﻜﺇ ﻥﺎﺸﻋ ﻪﻤﺴﺒ ﻰﻓ ﻥﻭﻜﺇ ﻥﻜﻋﱡ ﺎﺘ لﺎﻴﻋ ﻲﻓ ﻭﺃُ ﻥﻴﺩﺭﺸﺘﻤﻟﺍ ﺯﺎﻋ ،ﻪﻤﺴﺒ ﻰﻓ ﻥﻭﻜﺇ ﺱﺎﻨ
ﻭﻠﻜﱡ ﻯﺩﻜ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﺎﻨﺃ ﻭﺃُ ،ﻭﻋﻭﺘ ﺱﻔﻨ ﻰﻟ ﺏﻀﻐﺒ ﻥﻭﻜﺇ لﻭﺯ ﻭﻗﻭﻓ ﺭﻴﺍﺩ ﺎﻤ ﻡﻭﻴ ،ﺩﻴﻋ ﻉﺎﺘ
،ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﺱﺍﺭ ﻥﻤ ﺍﺩ ﻡﻼﻜ ﺢﺴﻤ ﺎﻨﺤﺇ ﻭﺃُ .ﻰﺌﺎﻬﻨ ﻰﻓ ﺎﻤ ﻥﻭﻜﺇ ﺍﺩ ﺩﻴﻋ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ﺏﻌﻜﻟﺍ ﺕﺎﺠﺎﺤ
ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﻥﺍﺩﻭﺴ ،ﻯﺩ ﺎﱠﻨﻋﺎﺘ ﻥﺍﺩﻭﺴ ﻰﻓ ﻭُﺃ ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﺭﻤﻋ ﻉﺎﺘ ﺕﺎﻅﺤﻟ ،ﺩﻌﺴﺃ ﺩﻴﻋ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﺎﻨﺃ ﻭﺃُ
ﺎﻨﻋﺎﺘ ﺩﻠﺒ ﻭﻫ ﺎﻴ ﻭﻫ ﺎﹼﻨﻋﺎﺘ ﻥﺍﺩﻭﺴ ،ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﺩﻠﺒ ﻉﺎﺘ ﻪﻤﺍﺭﻜ ﻭُﺃ ﻩﺯﻋ ﻭﻫ ﺎﻴ (ﻭﻫ) ﻭﻭﺃُ ﺎﻌﺒﻁ
ﻰﻓ ﻙﺎﻨﻫ ﻥﻭﻜﺇ ﻯﺩﻜ ﻰﻋﺎﺘ ﺱﺎﻨ ﻥﺍﻭﺨﺃ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﺎﻨﺃ ﻭُﺃ ،ﺎﱠﻨﻋﺎﺘ ﻑﺩﻫ ﺎﻫ ﺎﻴ ﻭﻫ ﺎﻨﻋﺎﺘ ﻥﺍﺩﻭﺴ
ﻊﻠﻁ ﺎﺠ ﻭﺃُ ﺎﻨﻋﺎﺘ ﺕﻴﺒ ﻰﻓ لﺨﺩ ﺎﺠ لﻭﺯ ﻯﻻ ﺭﻴﺒﻜ ﻪﺒﺍﻭﺒ ﺢﺘﹶﻓﹶ ﺎﻟﺍﹼ ﺍﺩ ﺎﻨﹼﺇ ﻰﻓ ﺩﻴﻋ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ
ﻭﻠﻜ ﻭﺃُ ،ﻥﺎﻤﺯ ﻥﺎﻜﻟﺃ ﺕﺎﻓﻼﺨ ﻭﻠﻜ ﺢﺴﻤ ﻯﺩﻜ ﺱﺎﻨ ﻥﺎﺸﻋ ؟ﻭﻨﺸ ﻥﺎﺸﻋ ﻯﺩ ﺏﺎﺒ ﻭﻠﻔﻗ ﺎﻤ ﻱﺩﻜ
ﻭﺭﻜﺯﱢ ﺎﻨﺃ ﻥﺎﻤﻜﻭ ،ﻡﻼﻜ ﻭﺘﻴﺴﻨ ﺱﺎﻨ ﻭﻠﻜ ﻯﺩﻜ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﺎﻨﺃ ﻭُﺃ ،ﺢﺴﻤ ﺎﻨﺩﻜ ،ﺏﻌﺼﻟﺍ ﺎﻴﺎﻀﻗ
ﺱﺎﻨ ﻭُﺃ ﻡﺤﻟ ﺢﺒﹺﺩ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ﺍﺩ ﻥﻭﻜﺘ ﺎﻤ ﻥﺎﻤﻜ ،ﺡﺭﻓ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ﺍﺩ ،ﺍﺩ ﺩﻴﻋ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ،ﻪﺠﺎﺤ ﻥﻜﺘﻨﺍ
ﻊﻠﻁ ﺎﻤ ﻯﺩﻜ ﻥﺎﻤﻜ ﻥﺎﺸﻋ ؟ﻭﻨﺸ ﻥﺎﺸﻋ ،ﺭﻴﺒﻜ ﻪﻴﻤﻜ ﻰﺒ ﻡﺤﻟ لﻜﺎﺒ ﺎﻤ ﻡﻭﻴ ،ﻻ ،ﻡﺤﻟ ﻭﻠﻜﺎﻴﺒ
ﻭﺃُ ﺭﻀ ﺍﻭﻠﻤﻋ ﻥﻤﻫ ﻯﺩﻜ ﻥﺎﺸﻋ ﻭﻋﻭﺘ ﻩﺩﻌﻤ ﺍﻭﺒﺭﻜ ﻥﻤﻫ ﻯﺩﻜ ،ﻱﺩ ﺡﺭﻓ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ﻰﻓ ﻥﺎﻴﻋ
ﺎﺠﻟﺃ ﺱﺎﻨﻟﺍﻭ ﻥﻴﻨﺎﺤﺭﻓ ﻥﻭﻜﺒ ﻙﺎﻨﻫ ﺱﺎﻨﻟﺍ ﺕﺎﻴﻔﺸﺘﺴﻤ ﻰﻟ ﻯﺭﺠ ﺎﺠ ﺱﺎﻨ ﻰﻘﺒ ﻭﺃُ ﺍﻭﺒﻌﺘ ﻡﻭﻘﺒ
ﻰﻗﺎﺒﻟﺍ ،ﺕﻴﺴﺒ ﻡﺤﻟ ﻥﹸﻜﺘﻨﺇ لﻜﺁ ﻁﺍﺭﺸ ،ﺏﻀﻏ ﻰﻓ ﻥﻭﻜﺒ ﻰﻨﺎﺘ لﻴﺩ ﺕﺎﻴﻔﺸﺘﺴﻤ ﻰﻟ ﻯﺭﺠ
13 ﺎﻤ ﻯﺩ ﺩﻴﻋ ﻉﺎﺘ ﻡﻭﻴ ﺎﻨﻭﺨﺃ ﺎﻴ ﺢﻀﻭ ،ﻥﻴﻜﺎﺴﻤ ﻭُﺃ ﻥﻴﺠﺎﺘﺤﻤﻟﺍ ﺱﺎﻨﻟﺍ ﻡﻜﻋﺎﺘ ﻥﻜﺘﹸ ﺇ ﻯﺩﺍ ﻭﺃُ ،ﻯﺩ
ﻭﻠﺨﺩ لﻭﺯ ﻯﺃ ﺭﻴﺒﻜ ﻥﻜﻋﹸ ﺎﺘ ﺏﺎﺒ ﻭﺤﺘﻓﺇ ،ﻻ ،ﺱﺎﻨ ﻥﻤ ﺍﺩ ﺏﺎﺒ ﻡﺸﺨ لﻔﻗ ،ﺎﻨﺍﺩ ﻥﻭﻜﺒ لﻭﺯ ﻰﻓ
،ﻥﹸﻜﺘﻨﺇ ﻰﻴﻟ ﻰﻋﺎﺘ ﺕﺎﻴﻨﻤﻷﺍ ،ﺍﺩ ﻰﻋﺎﺘ ﻡﻼﻜ ﻉﺎﺘ ﻪﻴﺎﻬﻨ ﻰﻓ ﻥﹸﻜﺘﻨﺇ ﻡﻠﻜ ﺎﻨﺃ ﻊﻤ ﻭﺃُ ﻊﻠﻁ ﻯﺩﻜ ﻭﺃُ
ﻥﺍﺩﻭﺴﻠﻟ ﻩﺯﻌﻟﺍ ﻭُﺃ ﺭﻴﺨﺒ ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ ﻭُﺃ ﻥﻜﺘﹸ ﻨﺇ ﻭﺃُ ﻡﺎﻋ لﻜ ﻭﺃُ ﻕﻴﻓﻭﺘﻟﺍ ﻭﻠﻜ ﻭُﺃ ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﻥﺍﺩﻭﺴ ﻰﻟﻭ
ﻪﻘﻠﺤﻟﺍ ﻰﻓ لﺒﺎﻘﺘﺍ ﺎَﹲﻨﺇ ﺀﺎﻘﻠﻟﺍ ﻰﻟﺇ ﻥﻜﺘﻨﺇ ﻰﻟ ﻡﻼﺴ لﺎﻗ ﻥﻜﻋﹸ ﺎﺘﺒ ﻡﻠﻜ ﻭﻫ ﺭﺎﻔﻴﺠ ﻥﻜﺘﹸ ﻋﺎﺘ ﺕﺨﺃُ
.ﻯﺩ ﻪﻴﺎﺠ ﻰﺠﻟﺍ


B. Mustami<In tā<nā al-kirām, salām tā<kum min izā<a tā< Hub wu
salām izā<a tā< wiHda waTaniyya alJi al-Hāmilu lé intakum, salām al-
Ji tala< min Jūwa al-galib bitā<nā, āywa salām min āddāhil, salām
tā<anā dé nahār dé, da bemunāsaba tā< <Id al-āDHa al-mubārak wa
>anā Ji tmanna min Jūwa l-kalba tā<i kadé n-nās tala< mabsūTIn fi
yōm tā< <Id as-sa<Id dé, ō kadé n-nās Xāriku ba<D tā< humman, ō kān
ūma kadé <āfu ū ma tū<u, ō kān >abu kadé <āfi >abu tū<u, ō kān fi
<iyyāl sukkarIn kadé humman Talabu min ū ma tā< humman al-<afu,
l>ānu yōm <Id da yōm tā< tasāmuH, wa >anā kamān Ji tmanna min
Jēran kadé Xārek ma<a ba<aD tā< humman l>annu fi yōm al-dʸamIl dé,
kadé ikūn māfi dūXmān bēn āyy zōl fi yōm sa<Id, l>annu yōm sa<Id
dé, yōm tā <tasāmuH, yōm tā farHa, yōm tā <Id, wa >anā kamān nahār
dé bemunāsaba tā< farHa tā<i JJamIl da >anā barrāsillu taHiyya tā<i fi
safHa tā< Junūb balad al-ahdar balad aJ- JamIl, balad tā<nnā al. innā
na<iX fōgō Haya tā<nnā wa >anā kamān Jō léman gālu yā nās tā<
Janūb salām tā<kum, kullu sana wa intakkun TayibIn gada tā< kullu
yōm dé, yōm sa<Id kamān taHiyya tā<i nahār de >anā Ji r-rāsulu lé
nās tā< SafaH fi Xarig balad da laman gālu biHttāgu wiHda, dé dāyr
takātuf <aXān kida kunt munJali >akwāna, >akwāna, wa >anā kamān
Jā r-rāsullu l-taHiyya tā<i lé SafaH tā< Xamāl balad al-ahdar, balad al-
fōgō XiJar al-balaH, an-nās tā< humman TayyibIn, n-nās at-TayyibIn al-
biHibbu ta<āmul, >anā kallimu humman gāl kullu sana wintukun
TayyibIn, ō mabHas tānnā wa turās tā< balad tānnā wa >aJzā tā<nnā
kadé tkūn Tayyib, ō taHiyya tā<i kamān gūl >anā fi SafaH tā< qarib,
taHiyya tā<i nahār da gūlu lé Jibāl nūba al-fōga sulTāna <aJabna, wa hi
tū<u <umda wa >annā kamān Ji lé humman gāl kullu sana wintakum
TayyibIn. Jibāl tā<nnā dé kamān Jabal al-fōgō matHaf tā<nnā dé, wa
>annā kamān dʸā kallim gāl yā qura tā<i al-sukarIn wa al-kubarIn kullu
sana wintakum TayyibIn, kullu sana <Id dé kān dʸā dʸā, dʸā ilga >annā
14 Jaw tamām, ō Jaw Tayyib <aXān kida >anā Jā yā >akwān tā<i intakkun
gani fi >as<ad yōm tā<kun ō mā fi dūXmān fi yōm tā< <Id ō lāzim
tasāmuH >ahwāna tā<i, >ahwāt tā<i, >aHbāb tā<i , Tab<an al-wiHda l-
waTaniyya hiya wiHdat as-sūdān, wa l-umma al-islāmiya Ji staqbal <Id
tā< >aDHa al-mubārak ō hināk kamān fi suqūr nās al fi SafaH tā<
<amaliyyāt <āyzu kamān humman kadé waggifu, kadé humman Sali lé
rabuna kadé balad da ikūn fōgō salām <aXān Xinu, <aXān Hamāma tā<
salām kadé Jā fi >arD tā< waTan tā<nnā wa >anā kamān dʸā kallimu
āyyi >aJmmal tahāni tā<i wa >a<izza umniyyāt tā<i >anā Ji tmanna lé
intakkun bettawfig fi hāza l-munāsaba s-sa<Id dé, wa s-sūdān tā<nnā ō
Tab<an Ji tmanu fi ta<āūn tū<u l-iJtimā<i bēn al->usar wa >anā kamān
<āyzu kadé beānnu l-Janūb u ykūn fōgō r- rahā ō mawadda falabudda
iHna nafūtu kullu al-hilāfāt al-kān zamān ō kidna ba<ada fi SafHa JadId
w >abyaD fi mu<āmalāt tā<annā Hatta fi >annā trābuT ma<a ba<aD
tā<annā fi Salawāt >agwā ō fi >a<maq fi innā kān darabōna min Juwā
galba tā<nnā ō kamān rāJi< kadé Virūf tā< Haya tā<atnā be-rragm min
huwa Sa<ab lakin fi innu yōm tā< <Id da >annā kadé >a<malu be-innu
>āyyi HāJa sāhim fi <Id tā<annā <aXān rabūna kadé fi istagfar lé >annā
kullu HāJāt al-bi<malu kadé <Id Xa<bi wāHid, ō hināk kamān kadé
>annā zakkiru be-innu turās tā<annā be-innu fi <iyyāl suggarIn Jū
istana <annā ō kamān mā tansu fakir ta<kun summāt kulna fi l<Id da
tākul barakum laHam tā<kun, lā, fakir tā<kun <iyyāl al-mutXarridIn
ta<ālu daqūlū hun dē n-nās muHtāJIn ka-intakun waJdu lé humman al-
lākil ka-intakun waJidu lumman kamān libis ta<kum la humman
dahiluhum la>annu humman bifaggidu, la->annu huwa mā <indu >bu,
huwa mā <indu um mutaXaridIn <aXān kida intakun sā<idu humman yā
>ahwāna tā<i, yā >ahwāt tā<i, yā ummahāt tā<i, yā >abuhāt tā<i mā
tafruz tā<kun <iyyāl da, min <iyyāl da lāzim intakun ganni>ahwāna,
>ahwāna, wa >annā <āyzu kadé n-nās ikūn fi basma, <āz al-mutXarridIn
ō fi <iyyāl tā<kun ikūn fi basma <aXān ikūn yōm tā< <Id, yōm mā dāyr
fōgō zōl ikūn bigaDib le nafis tū<u, wa >annā <āyzu kadé kullu HāJāt
al-ka<ab yōm tā< <Id da ikūn mā fi nihā>yi. Wa iHna masaH kalām da
min rās tā<annā, wa >annā <āyzu <Id >az<ad, laHaVāt tā< <umur
tā<annā ō fi s-sūdān tā<annā dé, s-sūdān tā<annā. Tab<an ōō yā hū
<izza ō karāma tā< balad tā<annā, s-sūdān tā<annā huwa yā hū balad
tā<annā, s-sūdān tā<annā hū yā ha hadaf tā<annā, wa >annā <āyzu
>ahwān n-nās tā<i kadé ikūn hunāk fi yōm tā< <Id fi innā da illā fataH
bawāba kabIr lé-āy zōl Ji dakal fi bēt tā<annā ō Je Tala< kadé mā
15 gafulu bāb dé <aXān Xinu, <aXān nās kadé masaH kullu hilāfāt al-kān
zamān, ō kullu gaDāya aSSa<ab, kidna masaH, wa >annā <āyzu kadé
kullu nās nisItu kalām, ō kamān >anna zakkiru intakkun HāJa, yōm tā<
<Id da de yōm tā< faraH, kamān mā takūn da l-yōm tā< dabiH laHam ō
nās biyākulu laHam, lā, yōm mā bākul laHam bé kimiya kabIr, <aXān
Xinu, <aXān kamān kadé mā Tala< <iyān fi yōm tā< faraH de, kadé
humman karabu ma<dä tū<u, <aXān keda humman <amalu Dur ō bigūm
ta<abu ō biga n-nās Jā Jara lé mustaXfayāt an-nās hināk bikūn
farHānIn wa an-nās al-Jā Jara lé mustaXfayāt dēl tāni bikūn fi gaDab,
XirāT ākul intakun laHam basIT, al-bāgi dé wāddi ttakun ta<um an-nās
al-muHtāJIn ō masākIn, waDaH yā >ahwān yōm tā< <Id dé mā fi zōl
bikūn dāne guful haXum bāb da min n-nās, lā, >aftaHu bāb tā<kun kebIr
āyyi zōl daholu ō keda Tala< ō ma<a >ana kallim intakun fi nihāya tā<
kalām tā<i da, al-umniyyāt tā<i lē intakun, wa lē s-sūdān tā<anna w
kullu t-tawfig w kul <ām w intukun wu s-sūdān behēr wa l-<izza li-
ssūdān ōhut tā<kun Jivāra huwa kalim bitā<kum gāl salām lé intakun
ila lliqa >annā >atgabal fi al-Halga l-Ji Jāyya dé.

Nos chers auditeurs, salut sur vous, qui vient de la radio d’amour
et de paix, radio de l’unité Nationale, qui vous apporte, la paix qui
sort de l’intérieur de notre cœur,(c’est ça) oui, la paix de l'intérieur,
cette paix à nous aujourd’hui ceci à l’occasion de la fête du sacrifice,
j’espère du fond de mon cœur que les gens sortent contents au jour de
cette fête heureuse, et aussi que les gens participent ensemble
(coopèrent les uns avec les autres), et aussi qu’ils se pardonnent, et
que le père pardonne son père, et s’il y a des petits garçons qu’ils
demandent à leur mère pardon, parce que le jour de fête est un jour
du pardon, et moi aussi, j’espère que les voisins participent ensemble,
parce que ce beau jour, il n’y a pas de guerre entre quiconque cet
heureux jour, parce que cet heureux jour, c’est un jour de pardon,
c’est un jour de joie, c’est un jour de fête, et moi aussi aujourd’hui à
l’occasion de cette belle joie-ci, j’envoie mes compliments au côté du
Sud du pays vert, le beau paysage, notre pays où nous vivons notre
vie, et moi, quand on dit oh ! gens du Sud salut sur vous, toute l’année
soyez en bonne santé tous ces jours–ci, un jour heureux, mes
compliments ce jour –ci, moi, je l’envoie aux gens de côté à l’Est du
pays celui où ils ont besoin d’unité, cela veut dire la solidarité, pour
ça restez comme frères! et moi aussi, j’envoie mes compliments au
16 côté du Nord du pays vert, le paysage où se trouvent les dattiers, où
les gens sont gentils qui aiment coopérer, je leur parle disant bonne
année, et notre recherche et l’héritage de notre pays et qu’ils soient
bons, et mes compliments aussi je les dis au côté de l’Ouest, mes
compliments aujourd’hui, je dis aux montagnes de Nuba où il y a le
Sultan <aJabna, et son maire, et moi aussi je veux leur dire bonne
année. Il y a aussi nos montagnes, la montagne où nous trouvons
notre musée, et moi aussi je dis oh ! Mes petits et les grands chaque
année, vous êtes en bonne année, cette fête quand elle vient c
année qu'elle vienne trouvant que le climat est bon, et le climat est
bon, pour ça je dis oh ! mes frères vous chantez en ce très heureux
jour et il n’y a pas de guerre pendant le jour de fête et il faut
pardonner mes frères, mes sœurs, mes amis, bien sûr l’unité nationale
c’est l’unité du Soudan, et la nation musulmane vient d'accueillir la
fête du sacrifice, et là-bas aussi il y a des gens dans les tranchées des
opérations, je veux aussi qu’ils s’arrêtent, donc laissez-les pour prier
notre Dieu, dans ce pays où il y a la paix, pourquoi? Pour que la
colombe de la paix vienne sur la terre de notre patrie aussi, et moi,
j’adresse également mes meilleurs compliments et mes meilleurs
désirs, je souhaite pour vous la réussite à cette occasion heureuse, à
notre Soudan et bien sûr je souhaite que la solidarité sociale domine
entre les familles, et moi aussi, je veux que la vie soit facile, et de
l'amitié, il est indispensable que nous dépassions tous les problèmes
du passé, et après ça, on est sur une nouvelle page blanche dans nos
relations et même nous avons une solidarité entre nous, des relations
plus fortes et plus profondes qui nous frappent de l’intérieur de notre
cœur, et aussi il faut revoir les circonstances de notre vie bien malgré
la difficulté, mais le jour de fête, je demande à chaque personne de
participer à notre fête pour notre Dieu, on demande le pardon pour
toute personne, ce que nous faisons, et là-bas aussi, je rappelle notre
héritage qu’il y a des petits enfants qui viennent attendre chez nous et
aussi n’oubliez pas de vous rappeler, de ne pas bavarder disant
pendant cette fête mangez-vous tous seuls votre viande, non, rappelez-
vous les garçons (les enfants de rues) faites-les entrer! ce sont des
gens pauvres comme vous, amenez-leur de la nourriture ! Cherchez-
leur des vêtements, faites-les entrer! c’est tout, parce qu’ils sont dans
le besoin, parce qu’ils n’ont ni père, ni mère, ils sont sans maison,
pour cela aidez-les ! Mes frères, mes sœurs, mes mères, mes pères, ne
17 séparez pas ces garçons de de vos garçons, il faut que vous restiez
frères, frères, je veux que les gens aient un sourire, je veux que nos
enfants et les vôtres aient un sourire pour que ce soit un jour de fête,
un jour où je ne veux pas qu’on se fâche contre soi-même, et je veux
que toutes les mauvaise choses au jour de fête n’existent plus, pas du
tout. Et nous effaçons cette parole de notre tête, et je veux une fête
très heureuse, des moments de notre vie, dans notre Soudan, bien sûr,
la voilà la dignité et la gloire de notre pays, notre il est notre
patrie, c'est ça notre but, et moi, je veux que mes frères, soient au jour
de la fête heureux, et qu'on ouvre la porte grande pour quiconque
entre dans notre maison, pourquoi fermez-vous la porte? Pour que les
gens oublient les désaccords (les conflits) passés, et toutes les affaires
difficiles (compliquées), nous les oublions, et je veux que le monde
oublie la parole vide, et aussi, je vous rappelle quelque chose, ce jour
de fête, c’est un jour de joie, et aussi, il ne faut pas que ce soit un jour
où on égorge les moutons et où les gens mangent la viande, non !
Aujourd’hui on ne va pas manger de viande en grande quantité,
pourquoi? Pour ne pas tomber malade en ce jour de joie, sinon on
s’abîme l’estomac, parce qu’on se fait mal et on crève, et les gens
courent à l’hôpital, donc on ne serait plus contents, il faut manger peu
de viande, le reste donnez-le aux gens dans le besoin et aux pauvres !
Mes frères c’est un jour de fête et personne entre nous, ne pas devoir
fermer la porte devant les gens, Non ! Ouvrez-votre porte grande pour
que chacun puisse entrer, et sortir. Je vous dis, à la fin de ce discours
(message), mes souhaits à vous et à notre Soudan, pour la réussite,
toute l’année, pour vous et pour le Soudan; votre sœur Jivāra, elle
vous salue jusqu’à ce qu’on se retrouve dans la prochaine émission.


ﻰﻓ ﺍﺩ ،ﻯﺩ ﺹﺎﺨﻟﺍ ﺎﹼﻨﻋﺎﺘ ﻩﺭﻐﻓ ﻰﻓ ﻡﻜﺘﻨﺇ ﻰﻟ ﺏﺤﺭﻤ ﻭُﺃ ﻼﻫﺃ ﻡﺍﺭﻜﻟﺍ ﺎﻨﻋﺎﺘ ﻥﻴﻌﻤﺘﺴﻤ .C
ﻯﺩ ﻪﻐﻠﺤ ﻰﻓ ﺕﺍﺯﻟﺎﺒ ﺎﺒﻭﺠ ﻰﺒﺭﻋ ﻰﺒ ﻪﻐﻟ ﻉﺎﺘ ﻩﺩﺤﻭ ﻥﻋ ﺍﻭﻤﱢﻠﻜ ﺎﻨﹼﺇ ﻙﺍﺩ ﻭﺘﻭﻔﻟﺃ ﺎﻨﱠﻋﺎﺘ ﻪﻘﻠﺤﻟﺍ
ﺕﺎﻋﺎﻗﻻﺍ ﻰﻓ ﻰﻘﻴﺴﻭﻤ ﻭُﺃ ﺎﻨﻗ ﻭﻠﻜﹼ ﻥﻤ ﻥﺍﺩﻭﺴ ﻰﻓ ﺱﺎﻨ ﻊﻤﺠ ﻰﺠﻟﺃ ﺕﺎﺠﺎﺤﻟﺍ ﻥﻋ ﻭﻤﹼﻠﻜﺒ ﺎﻨﹼﺇ
ﻪﻐﻟ ﻭﻫ ﺎﻴ ﺍﺩ ﺍﻭ ﻪﻜﻭﻟﺩﹼ ﻭ ﺱﺎﺤ ﻨ ﻭﺃُ ﺍﺭﺎﻗﹼﻭﻨ لﻤﻌﺘﺴﺇ ﻰﺠ ﻥﻤﻫ ﻥﺍﺩﻭﺴ ﻉﺎﺘ ﺱﺎﻨ ﻭﻠﻜﻭﹼ ﻭﻋﻭﺘ
ﺱﺎﻨ ﻰﻨﻌﻴ ،ﺩﺤﺍﻭ لﺤﻤ ﻰﻓ ﻭﺎﺠ ﻰﺠﻟﺃ ﺱﺎﻨ ﻉﺎﺘ ﺎﻨﻗ ﻰﻓ ﻥﺎﻤﻜ ﻭُﺃ ﻪﻜﺭﺘﺸﻤ ﻥﻓ ﻉﺎﺘ ﻪﻴﻨﻓ ﻉﺎﺘ
ﻭﺃُ ،ﺡﺭﻓ ﻉﺎﺘ ﺎﻨﻗ ﻰﻓ ﻥﺎﻤﻜ ﺎَﹲﻨﻋ ﻰﻟ ﺩﺨﺃ ﺎﺠ ﻯﺩ ،ﺕﺎﻋﺎﻤﺠ لﻜﺸ ﻰﻓ ﺎﻨﻗ ﻰﻓ ﻰﻨﻌﻴ ﻭﺴﻨﹼﻭﺒ
،ﻉﺍﺭﺼ ﻰﻟ ﺍﻭﻤﺎﻗ ﻥﺎﻜ ﺱﺎﻨ ﺎﻌﺒﻁ ،ﻉﺍﺭﺼ ﻰﻟ ﻭﻤﺎﻘﻟﺍ ﺱﺎﻨ ﻊﻤ ﻭﻌﺠﺸ ﻰﺠﻟﺃ ﺎﻨﻗﹸ ﻥﻋ ﻥﺎﻤﻜ
ﻥﻤﻫ ﺍﻭﻌﺠﺸﺒ ﻥﺎﺸﻋ ﺎﻨﻗ ﻰﻓ ﻉﺍﺭﺼ ﻰﻟ ﺍﻭﻤﺎﻗ ﻥﺎﻜ ﺱﺎﻨ ﻪﺒﻭﻨ لﺎﺒﺠ ﻰﻓ ،ﻪﺒﻭﻨ لﺎﺒﺠ ﻰﻓ ﻥﺎﻤﻜ
ﺎﻨﺃ ﻙﺎﻨﻫ ﻥﺎﻤﻜ ﺎﺒﻭﺠ ﻰﻓ ﻥﹸﻜﺘﻨﺇ ﻰﻟ ﻯﺭ ﻭﻨ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﻭﻨﺄﺒ ﻭﺴﻨﻭ ﻰﺠﺃ ﻯﺩ ﺭﺎﻬﻨ ﺎﻨﺃ ﻭُﺃ ،ﻥﺎﻤﻜ
18 ﻥﻤﻫ ﻭﻌﺠﺸﺒ ﻰﻨﻌﻴ ،ﻪﻋﺍﺭﺯ ﻭﻠﻤﻋ ﻊﺠ ﺸﺒ ﺱﺎﻨ ﻥﺎﺸﻋ ﻰﻴﻟ ﺎﻨﻗﹸ ،ﺎﻨﻗﹸ ﺎﺠ ﺱﺎﻨ ﻉﺭﺯ ﻰﺠ ﻥﺎﻜ
ﺎﺠ ﺱﺎﻨ ﻪﺠﺎﺤ ﻯﺃ ،ﻉﺎﺘ ﻭُﺃ ،ﻩﺭﻭﺒﺎﺒ ﻉﺎﺘ ﻪﻋﺍﺭﺯ ﺎﻤﺃ ،ﻡﺴﻤﺴ ﻉﺎﺘ ﻪﻋﺍﺭﺯ ﻼﺴﻤ ،ﻪﻋﺍﺭﺯ ﻰﻓ
ﻯﺭﻭﻜ ﺭﺠﻨ لﻭﻘﺒ ﺎﻨﺃ ﻙﺎﻨﻫ ﺏﻭﻨﺠ ﻰﻓ (ﻪﻨﺎﻁﺭ ﻡﻼﻜ) ﻥﺎﻤﻜ ﺎﻨﺃ ﻭُﺃ ،ﻥﻤﻫ ﻭﻌﺠﺸﺒ ﻥﺎﺸﻋ ﺎﻨﻗﹸ
ﻰﻨﻌﻴ ﻭﺎﻨﻌﻤ ﺕﻜﺴﺃ ﻯﺎﻨﺠ ﺎﻴ ﻯﺎﻨﺠ ﺎﻴ ،ﻰﺘﺒ ﺎﻴ ،ﻰﺘﺒ ﺎﻴ ﻩﺎﻨﻌﻤ . ﻯﻭﺍ ﻯﻭﺍ ﺍﺩ ﺎﻨﻗﹸ ﻯﺍﺯ ﻼﺴﻤ
ﻭﻨﺄﺒ ﺍﻭﺠﺎﺤ ﻥﺎﻤﻜ ﺎﻨﹼﺇ ﻭﺃُ ﺎﺒﻭﺠ ﻰﺒﺭﻋ ﻉﺎﺘ ﺎﻨﻗﹸ ﻰﻓ ﺎﻨﻫ ﻩﺩ ،ﻭﻨﺸ ﺎﻨﻫ ﺍﺩ ﻯﺩﻭﻜﺴﺃ ﻯﺩﻭﻜﺴﺃ ﻯﺩ
ﻰﻓ ﻡﻬﻤ ﻩﺭﻭﺩ ﺎﻌﺒﺘ ﻥﺎﻤﻜ ﻭﺩﻨﻋ ﻥﻤﻫ ﻩﺭﺎﻘﻨ ﻰﺒ ﻯﺩ ﺎﻨﹼﻋﺎﺘ ﻥﺍﺩﻭﺴ ﻰﻓ ﻙﺭﺘﹼﺸﺍ ﻰﺠﻟﺃ ﺱﺎﻨ ﻭﻠﻜ
ﻥﺎﻜ ﻩﺭﺒﻤﻤ ﻉﺎﺘ ﻪﻐﻟ ﻥﺎﻜ ﻭﻓﺭﹺ ﻋ ﺃ ﻯﺩﻜ لﻭﺯ ﻯﺍ ﻯﺩ ﻪﻐﻟ ﻯﺩﻜ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﺎﻨﺃ ﻭﺃُ ،ﺱﺎﻨ ﻉﺎﺘ ﻪﻓﺭﻌﻤ
ﻰﻓ ﺎﻨﻗﹸ لﺎﻤﺸ ﻉﺎﺘ ﺱﺎﻨ ﻉﺎﺘ ﻪﻐﻟ ﻥﺎﻜ ،ﻪﺒﺍﺭﻏ ﻉﺎﺘ ﻪﻐﻟ ﻥﺎﻜ ،ﻪﺒﻭﻨ ﻉﺎﺘ ﻪﻐﻟ ﻥﺎﻜ ﺎﺒﻭﺠ ﻉﺎﺘ ﻪﻐﻟ
ﺎﻤ ﻯﺩﻜ ﺕﻼﺼﺍﻭﻤ ﻰﻓ لﻭﺯ ﺎﻨﺎﻘﻟ ﻥﺎﻜ ﻥﺎﺸﻋ ؟ﻪﻴﻴﻟ ،ﺕﺎﻐﻟ ﻭﻠﻜﹼ ﻭﻤﻠﻋ ﺎﺠ ﺱﺎﻨ ﻯﺩ ﻥﺍﺩﻭﺴ
،ﻭﻨﺸ ﻥﺎﺸﻋ ،ﻪﻐﻟ ﻑﺭﻌﺘ ﻡﺯﻻ ،ﻻ ،ﺕﺎﺘﻭﺭﺒﺃ ﻭﺘﺨﻨ ﺡﻭﺭﺒ ﺎﻤ ﺕﻨﺇ لﺎﻗ ﺎﻤ ﺍﺩ ،ﻙﺃ لﺎﻗ ﻥﺎﻜ
؟ﻪﻴﻴﻟ ،ﻪﻐﻟ ﻥﺎﻤﻜ ﻑﺭﹺ ﻌﺒ ﺎﻨﺃ ،ﺎﻨﻫ ﻩﺩﻋﺎﻗ ﺎﻨﺃ ﻪﻐﻟ ﻰﻓ ﺎﻨﻭﺘﻭﻓﺇ ﻰﺠﺃ ﺎﻤ ﻯﺩﻜ ﻰﻨﺎﺘﻟﺍ لﻭﺯﺃ ﻥﺎﺸﻋ
ﺎﺒﻭﺠ ﻥﻤ ﺎﺴﺃ ﺎﻨﺃ ،ﻪﻐﻟ ﻑﺭﻌﻴ ﺎﻤ ﻑﻴﻜ ﺍﺩ ﻡﻭﺘﹼﺭﺨ ﻰﻓ ﺩﻋﺎﻗ لﻭﺯ ﻭﻨﺎﺒ ﻭﻤﻬﻓ ﺱﺎﻨ ﻯﺩﻜ ﻥﺎﺸﻋ
ﻪﻐﻟ ﻡﻠﻋ ﺄﻨﺎﻤﻜ لﺎﻤﺸ ،لﺎﻤﺸ ﻉﺎﺘ ﻪﻐﻟ ﻡﻠﻋ ﻰﺠﺃ ﻥﺎﻤﻜ ﺎﻨﺃ ﻡﻭﺘﺭﺨ ،ﻡﻭﺘﺭﺨ ﻉﺎﺘ ﻪﻐﻟ ﻡﻠﻋ ﺎﻨﺃ
ﻯﺩﻜ ﻥﺍﺩﻭﺴ ﻰﻓ ﻑﻭﺭﻌﻤﻟﺍ ،لﻴﺎﺒﻗ ﻭﻠﻜﹼ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﺎﻨﺃ ﻩﺩﻜ ﻰﻨﻌﻤ ،ﺏﺭ ﻏ ﻰﻓ ﺱﺎﻨ ﻰﻟ ﺏﻭﻨﺠ ﻉﺎﺘ
ﺏﺭﻏ ﻯﺩ ﻡﺴﺍ ﻭﺘﻜ ﻼﺴﻤ ،ﻰﻓ ﻯﺩ ﻡﺴﺍ ﻭﺘﹼﻜ ﻯﺩﻜ ﺎﻨﻴﻨﺃ ﻭﻨﻷ ،ﻲﻐﻴﺭ ﻓﺇ ﻉﺎﺘ ﻪﻐﻟ ﻭﻓﺭﻋ ﻥﻤﻫ
ﻰﻐﻴﺴﻭﻤ ﻉﺎﺘ ﺕﺍﻭﺩﺃ ،ﻯﺩﻜ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﺎﹼﻨﺇ ،ﻰﻓ ﺎﻨﻴﻨﺃ ﻥﺎﻤﻜ ﻭﺃُ ﻭﻤِﻟ ﺕﻨﺇ ﻯﺩ ﻩﺭﺎﻘﻨ ﻭﺃ ،ﻲﻐﻴﺭﻓﺇ
،ﻪﻴﻘﻴﺎﺸ ﻉﺎﺘ ﻪﻘﻁﻨﻤ ﻰﻓ ﺍﺩ ﺭﻭﺒﻤﻁ ،ﻩﺭﻭﺒﻤﻁ ﻙﺩﻨﻋ ﺕﻨﺇ ﻥﺎﻜ ﻰﺘﺤ لﻤﻌﺘﺴﺇ ﺎﻀﻘﻨﺇ ﻯﺩﻜ ،ﻯﺩ
ﻥﻤ ﻭﻠﻜ ﻰﻓﻭ ﻪﺒﻭﻨﻟﺍ لﺎﺒﺠ ﻭُﺃ ﺎﻨﺴﻘﻨﻻﺃ ﻭﺃُ ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ ﻕﺭﺸ ﻰﻓ ﻪﺠﺒ ﻉﺎﺘ ﻪﻘﻁﻨﻤ ﻰﻓ ﻥﺎﻤﻜ ﻭﺃُ
ﻭُﺃ ﺎﹼﻨﻋ ﻭﻟﻭﺠ ﻰﺠ ﺩﺠ ﻉﺎﺘ ،ﺎﻨﻋﺎﺘ ﺦﻴﺭﺎﺘ ﻭﻨﺇ ﻥﻤ ﻯﺩ ﻭﻠﻜﻭ ،ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ ﺏﻭﻨﺠﻭ ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ ﺏﺭﻏ
ﻥﻤﻫ ﻭُﺃ ﻥﺍﺩﻭﺴﻟﺍ ﻰﻓ ﺎﻴﻐﻴﺭﻓﺇ ﻉﺎﺘ لﻴﺎﺒﻘﻟﺍ ﻯﺩﺤ ﻰﻟ ﺭﺼﻤﻭ ﺯﺎﺠﺤ ﻉﺎﺘ ﻪﹼﻜﺴ ﻰﺒ ﺎﻴﺴﺁ ﻥﻤ ﺎﺠ
ﺏﻠﻗ ﺍﻭﺠ ﻥﻤ ﻩﺩﺤﻭ ﻥﺍﺩﻭﺴ ﻰﻓ ﺍﻭﺴﻤﻟ ﻥﻤﻫ لﻴﺎﺒﻗ ﺽﻌﺒ ﻰﻓ ﻭُﺃ ﺕﺍﺭﺎﻘﻨﻭ ﺎﻨﻗ لﻤﻌﺘﺴﺍ ﻰﺠ
ﻊﻤﺠ ﺱﺎﻨ ﻯﺩﻜ ﺍﻭﺯﻴﺎﻋ ﺎﻨﹼﺇ ﻪﻋﺎﻤﺠ ﺎﻴ ﺍﺩ ﻡﻼﻜ ﻭﺃُ ﺔﻴﻘﻴﻘﺤﻟﺍ ﺓﺩﺤﻭﻟﺍ ﻪﻴﻋﻭﺘﻜ ﻰﻓ ﻙﺭﺘﺸﻤ ﻥﻓﻭ
ﻥﺍﻭﻜﺃ لﺒﻐﺘﺴﻤ ﺎﻨﺩﻨﻋ ﺩﻴﻔﺒ ﻥﺎﺸﻋ ﻭﻠﻜ ﻥﺍﺩﻭﺴ ﻉﺎﺘ ﺕﺎﻐﻟ ﻭﻤِﱢﻠﻋ ﻥﻤﻫ ﻯﺩﻜ ﻭُﺃ ﻥﻤﻫ ﻉﺎﺘ ﺱﻔﻨُﹶ
ﻭﺃُ ﺭﻴﺒﻜ لﻴﺎﺒﻏ ،ﻥﺍﺩﻭﺴ ﻉﺎﺘ لﻴﺎﺒﻏ ﻭﻨﺄﺒ ﻭﻨﻴﺎﻋ ﻥﻜﺘﻨﺇ ،ﻰﻋﺎﺘ ﺏﺎﺒﺤﺃ ،ﻰﻋﺎﺘ ﺕﺍﻭﺨﺃ ،ﻰﻋﺎﺘ
ﺏﻠﻗ ﻭﺩﺤﻭ ﻡﻜﺘﹸ ﺇ ﺕﻜ ﻭﺃُ ،ﻡﻼﺴ ﻭُﺃ ﺏﺤ ﻉﺎﺘ ﻪﻋﺍﺯﺍ ﻰﻓ ﻥﻜﺘﹸ ﻨﺇ ﻭﺯﻴﺎﻋ ﺎﻨﹼﺃ ﻩﺩﻜ ﻥﺎﺸﻋ ﺩﺩﻌﺘﻤ
ﻥﹸﻜﺘﻨﺇ ﺕﻜﻭ ﺃُ ،ﻥﻜﻋﹸ ﺎﺘ ﺭﺎﻜﻓﺃ ﻭﺩﺤﻭ ﻥﻜﻋﹸ ﺎﺘ ﺕﻜﻭﺃُ ،ﻥﻜﻋﹸ ﺎﺘ ﺱﻔﻨ ﻭﺩﺤﻭ ﻥﻜﺘﹸ ﺇ ﺕِﻜﻭ ُﺃ ،ﻥﹸﻜﻋﺎﺘ
،ﻥﹸﻜﻋﺎﺘ ﺩﺎﺼﺘﻗﺍ ﻲﻓ ﻡﻜﺘ ﺩﻋﺎﺴﺒ ﻪﻐﻟ ،ﻡﺍﺩﻗ ﻰﻟ ﻡﻜﺘﺍﻭﺒ ﻪﻐﻟ ﻩﺩﻜ ﻥﺎﺸﻋ ،ﻡﻜﻋﺎﺘ ﺕﺎﻐﻟ ﻭﺩﺤﻭ
ﻯﺩ ﺎﺠ ﻰﺠﻟﺍ ﻪﻘﻠﺤﻟﺍ ﻯﺩﺤ ﻰﻟ ،ﻥﹸﻜﺘﻨﺇ ﻰﻟ ﻡﻼﺴ ،ﻰﻋﺎﺘ ﺏﺎﺒﺤﺃ ،ﻰﻋﺎﺘ ﺕﺍﻭﺨﺃ ،ﻰﻋﺎﺘ ﻥﺍﻭﺨﺃ
ﻡﻼﺴ ،ﺩﻴﻔﺘﺴﺒ ﻥﻜﺘﹸ ﺇ ،ﺎﻨﻋﺎﺘ ﺩﻠﺒ ﻰﻓ ﺍﻭﻠﺼﹼ ﺤ ﻰﺠﻟﺃ ﺕﺎﺠﺎﺤ ﻰﻗﺎﺒ ﻥﹸﻜﺘﻨﺇ ﻲﻟ ﻯﺭﻭﺒ ﺎﹲَﻨﺇ ،ﻊﺒﺎﺘﺒ ﺎﹼﻨﺇ
.ﺭﺎﻔﻴﺠ ﻥﻜﻋﹸ ﺎﺘ ﺕﺨﺃُ ،ﻥﻜﺘﹸ ﻨﺇ ﻰﻟ


C. Mustami<In tā<na l-kirām >ahlan wa marHab lé intakum fi fagrä
tā<anna al-hāS dé, da fi al-Halga tā<anna al-fūtū dāk >annā kalimu <an
wiHda tā< luga bé <arabi Juba bé-zzāt fi Halga dé >annā bikalimu <an
al-HāJāt al-Ji Jama< n-nās fi s-sūdān min kullu min guna ō mūsiqa fi
al-iqā<āt tū<u wa kullu n-nās tā< s-sūdān humman Ji ist<amal nūgāra
wa niHās wa dalluka wa da yā hu luga tā< fanniyya, tā< fan muXtaraka
19