//img.uscri.be/pth/67dc6cfe99e4d5f03d451a9f59cd8c8c67059d48
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La "cybermigration maritale" des femmes camerounaises

De
184 pages
A partir du cas camerounais, voici un nouveau phénomène social de migration statutaire, apparu en Afrique, dans le cadre de la mondialisation, appelé la "cybermigration maritale". Des jeunes femmes, en quête de statut social, s'auto-excluent du marché matrimonial en dévalorisant les époux camerounais potentiels et en jetant leur dévolu sur le "Blanc", figure du mari idéal qui confère un meilleur statut et permet à la jeune femme de venir en aide à ses proches.
Voir plus Voir moins
Brice Arsène Mankou
La «cybermigration maritaLe» des femmes camerounaises
Là qUêTE DE CONjOINTS BlàNCS
17/03/14 23:40
La « cybermigration maritale » des femmes camerounaises
Brice Arsène MankouLa « cybermigration maritale » des femmes camerounaises La quête de conjoints blancs
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02978-8 EAN : 9782343029788
Dédicaces Àfeu mon père Grégoire MANKOU BAYI, ancien cadre d’Air Afrique décédé le 6 août 1998. Tu m’as inscrit à l’école et tu m’as permisde faire des études supérieures. Je te dis «Merci Papa», merci pour les sacrifices consentis, les efforts inlassables que tuas su mettre en œuvre pour meubler nos cerveaux et en faire non seulement « des têtes bien pleines, mais aussi des têtes bien faites » (Montaigne). À ma mère Agnès MANKOU BAYI née NGOUGA qui a su nous élever dans la dignité et le goût de l’effort. A mes grandsparents, Charles MBANZAMABIALA, Joseph KOMBO MABIALA, Abel MANKOUBAYI, Delphine MAMPEMBEMABIALA, Cécile KILONDO. À ma femme pour sa patience et son soutien dans cette aventure longue, mais passionnante. Àmes frères et sœurs de France, du Congo et d’ailleurs.À tous mes amis de France, du Congo, du Cameroun qui, par leur soutien et leurs conseils,m’ont aidé et accompagné dans mes recherches.
Je dédie également ce livre à mon oncle Maurice BATOUMOUENI, décédé à la clinique de la Mutualité le 18 octobre 2011.
Remerciements
Je rends un vibrant hommage au professeur Rémy BAZENGUISSA GANGA qui a bien voulu diriger ce travail de recherche. Malgré ses occupations, il a su, grâce à ses conseils, son regard bienveillant, mais aussi ses critiques et ses remarques,m’accompagner tout au long de la maturation de mon projet de recherche. Un grand merci à M. P. BLOND, pharmacien à Arques qui, spontanément,s’était proposé de relire cette thèse et y apporter des corrections. Un très grand merci à ma femme pour son travail, sa patience et le plus grand soin apporté à ce travail. Mes remerciements s’adressent également au Directeur du CLERSE, mon laboratoire de rattachement qui, grâce à la bourse de mobilité obtenue par l’entremisedu Conseil régional du NordPasde Calais,m’a permis d’effectuer mes observations et mes enquêtes empiriques au Cameroun. Je remercie M. Bruno DURIEZ, Directeur de recherches au CLERSE et un des responsables du MECIT (Mobilisations, engagements, constructions identitaires et territoires),qui m’a accueilli dans son équipe, m’offrant les moyens logistiques et techniques sans lesquels cetravailn’aurait jamais été présenté. Mes remerciements vont également à tous mes collègues enseignantschercheurs qu’ils soient de l’Université de Lille1 ou de l’Université du Littoral où je suis actuellement enseignant.
Présentation du Cameroun: 2 Situé en Afrique centrale, le Cameroun, a une superficie de 475.440 km . Il fait partie du golfe de Guinée et compte, parmi ses pays limitrophes : le Tchad (nord), la RCA (est), le Nigeria (ouest), le Gabon, le CongoBrazzaville et la Guinée équatoriale (sud). Ce pays compte au moins 230 langues vernaculaires. Deuxième pays bilingue du monde après le Canada, il jouit sur le plan politique d’un régime de type présidentiel. Le Cameroun affirme son attachement à la démocratie et au respect des droits de l’Homme. Pourtant, le régime de l’actuel chef de l’État, Paul Biya, au pouvoir depuis 1982, est loin d’être un exemple en matière d’alternance et de gouvernance démocratique. Ancien Premier ministre du premier président Ahmadou Babatoura Ahidjo (19241989), Paul Biya est le deuxième président du Cameroun. Ses opposants dont le plus farouche, John Fru Ndi, lui reprochent sa longévité au pouvoir, confirmant ainsi la thèse selon laquelle,Afrique, lorsque tu as le pouvoir, il faut le garder le plus« en longtemps possible».néanmoins en modèle de stabilité en Afrique Erigé centrale, le Cameroun n’a jamais connu de guerre civile à proprement parler à l’instar de ses voisins, le Tchad, la RCA et le CongoBrazzaville. Il faut souligner néanmoins que le Cameroun tient le haut du pavé en matière de corruption selon les rapports rendus publics en 1997 et 2003 par l’ONG britannique Transparency International. Selon l’avocat Akere Muna:« La corruption au Cameroun est endémique. Si elle n’est pas éliminée auplus vite, 29 elle deviendra une maladie mortelle». Sur le plan administratif, le Cameroun compte dix régions qui partent de l’extrême nord au sud en passant par l’est, le centre et le littoral. Tableau 1:Régions du Cameroun. Régions Villes 1) L’AdamaouaNgaoundéré 2) CentreYaoundé 3) EstBertoua 4) Extrême NordMaroua 5) LittoralDouala 6) NordGaroua 7) NordOuestBamenda 8) OuestBafoussam 9) SudEbolowa 10) SudOuestBuea Total des régions10 Source : Présidence de la République du Camerounwww.prc.cm.fr 29  MeAkere Muna,(1983), «Cameroun, les lions indomptables de la corruption », in ANB6b/a supplément n° 468 du 15/12/2003 ; article de Charles Nji.