La Déprime des opprimés. Enquête sur la souffrance psychique en France

De
Publié par



Des millions de personnes souffrent aujourd'hui d'anxiété, de phobies, de dépression. La souffrance psychique est devenue massive en France et elle touche toutes les catégories de population. Au-delà des chiffres, quelles sont les causes de ce phénomène ? Que dit-il du fonctionnement de notre société ?


Pour répondre à ces questions, Patrick Coupechoux a mené une enquête auprès de ceux qui souffrent et de ceux qui soignent. Toutes les personnes qu'il a rencontrées, cadres de multinationales, ouvriers, médecins du travail, psychiatres, syndicalistes... en témoignent : au cœur de la souffrance, on trouve le travail et ses nouvelles organisations, la disparition des collectifs, la mise en concurrence des individus, l'épée de Damoclès de la précarité et de l'exclusion et, au bout du compte, l'isolement. Au-delà de l'entreprise, il y a une société qui a fait disparaître les anciennes solidarités, au profit d'un " homme économique ", individu du marché, libre et performant. Une société qui maltraite de plus en plus le Sujet, livrant celui-ci à une véritable " pathologie de la solitude ".


" [...] cet ouvrage propose un parcours empirique et intellectuel de grande ampleur " écrit Christophe Dejours dans sa préface, dont l'originalité est de montrer que la souffrance est " un opérateur d'intelligibilité irremplaçable de la condition humaine et de la société ".




Patrick Coupechoux est journaliste indépendant. Il a notamment publié, au Seuil, Un monde de fous (2006), une enquête sur la folie en France, qui est devenue une référence.










Préface de Christophe Dejours


Publié le : dimanche 25 mai 2014
Lecture(s) : 2
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021186437
Nombre de pages : 381
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LA DÉPRIME DES OPPRIMÉS
Du même auteur
Un monde de fous Seuil, 2006
Mon enfant autiste Seuil, 2004
Mémoires de déportés La Découverte, 2003
PATRICK COUPECHOUX
LA DÉPRIME DES OPPRIMÉS
Enquête sur la souffrance psychique en France
préface de christophe dejours
ÉDITIONS DU SEUIL e 25, bd RomainRolland, Paris XIV
isbn9782021188738
©éditions du seuil, avril2009
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.editionsduseuil.fr
à AnneMarie
Sommaire
Préface, par Christophe Dejours. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Introduction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
LES TEMPS POSTMODERNES
Sept histoires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . … parmi des milliers d’autres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Le blues de Big Blue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .À l’école des « meilleurs » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . « On the bench » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les premières peurs de l’année . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le courage des médecins . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le toutvenant de la souffrance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’histoire de Catherine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Mort à 34 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Dans la nasse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
La souffrance des petites mains. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Par quatre dans le bureau vitré. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Une vie à la scie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . M.H. chez LVMH . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La prime contre la déprime . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La vie à 400 euros . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Une ouvrière modèle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
13
17
25 25
29 29 32 36 39 43 46 51 53
61 61 64 70 73 76 80
La machine à cash. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Le rouleau compresseur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’affaire de l’observatoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Par amour pour les mathématiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Plumer le client . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . En errance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Itinéraire d’un manager . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La gastro du petit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Les seigneurs, les hobereaux et la plèbe . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Le fusil dans la bouche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 % et plus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’effet torpille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Cinquante mille signatures. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Les nouvelles chaînes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Maurice et les autres… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le drame d’un enfant de « la Peuge ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Sept heures sans parler à personne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le règne des « taupes ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
L’histoire d’une femme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Une jeune fille de province . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Du Caddie au panier, du panier à la main . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’enfer de l’« intercontrat » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Un morceau de fromage dans le frigo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
85 85 90 94 97 100 104 107
113 113 117 121 127
133 133 137 142 147
153 153 157 160 162
La dignité d’un militant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .167 La visite de M. Messier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 167 Le temps des « Restos » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170
REMETTRE L’OUVRAGE SUR LE MÉTIER
La souffrance en face. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .175 « Tous étaient frappés…» . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 175 Chercher l’origine de la souffrance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181 Le baromètre de la CFECGC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 189 « Combien de morts cette semaine ? » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 191
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.