La détention des demandeurs d'asile au sein de l'union européenne

De
Publié par

La détention des demandeurs d'asile est aujourd'hui une pratique commune à tous les pays de l'Union européenne, bien que contraire à la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés. Cet ouvrage s'attache à examiner de manière exhaustive cette pratique au sein des États membres de l'Union. Ces pages apportent un éclairage cru sur la façon dont sont traités les individus arrivant sur le sol des États membres de l'UE.
Publié le : vendredi 1 avril 2016
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782140006098
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Camille BING
LA DÉTENTION DES DEMANDEURS D’ASILE AU SEIN DE L’UNION EUROPÉENNE
AU SEIN DE L’UNION EUROPÉENNE
INSTérEieRPrNemAiTèIreOsNSyAntLhèses
Préface d’Alexis VAHLAS
LA DÉTENTION DES DEMANDEURS D’ASILE AU SEIN DE L’UNION EUROPÉENNE
Collection « Inter-National » dirigée par Denis Rolland, Joëlle Chassin et Françoise Dekowski Cette collection a pour vocation de présenter les études les plus récentes sur les institutions, les politiques publiques et les forces politiques et culturelles à l’œuvre aujourd’hui. Au croisement des disciplines juridiques, des sciences politiques, des relations internationales, de l’histoire et de l’anthropologie, elle se propose, dans une perspective pluridisciplinaire, d’éclairer les enjeux de la scène mondiale et européenne. Série Premières Synthèses – jeunes chercheurs (dernières parutions) : Hadrien ROZIER,L’action internationale des métropoles en question. Entre attractivité et pratiques de coopération, 2015. Bénédicte LAUMOND,Police et surveillance de l’extrême-droite en Allemagne, 2015. Victor CHAUVET,La triangulaire diplomatique Danemark-Groenland-Union européenne. La politique énergétique, environnementale et l’intégration régionale dans l’espace polaire européen, 2014. Cécile MARGUET,Une famille au Cambodge. Rôle du souvenir et transmission des valeurs, 2014. Marine BOURGEOIS,Gérer au quotidien l’attribution des logements sociaux. Enquête ethnographique dans un organisme HLM, 2013. Camille BOULLENOIS,La révolution culturelle chinoise sous le regard des Français (1966-1971),2013. Victoire DEWAEGENEIRE,La photographie humanitaire en question. Entre éthique du photographe et loi du tapage médiatique, 2013. Concours Sciences-Po 2011-2012. Stéphanie TRILLE,La coopération territoriale en Europe. L’exemple de la frontière franco-espagnole, 2013. Concours Sciences-Po 2011-2012. R. FATHI, Représentations muséales du corps combattant de 1914-18. L'Australian War Memoriall'Historial de la Grandede Canberra et Guerre de Péronne, 2013. Concours Sciences-Po 2011-2012.Flore LEMOINE-GOUÉDARD,: droits deLe Mexique et l’Europe l’homme et coopération, 2013.Clara BAMBERGER,: une image partiale etFemmes et médias partielle, 2012. Fanny PARENT,Le feng-shui en France. Aménagement de l’espace, aménagement de soi, 2012 Louis-Marie BUREAU,La pensée de Fethullah Gülen. Aux sources de l’islamisme modéré, 2012.
Camille BINGLA DÉTENTION DES DEMANDEURS D’ASILE AU SEIN DE L’UNION EUROPÉENNE Préface d'Alexis VAHLAS
© L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08791-7 EAN : 9782343087917
REMERCIEMENTS Je tiens à remercier en premier lieu M. Vahlas, maître de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Strasbourg d’avoir accepté de diriger ce travail et de m’avoir apporté la rigueur scientifique nécessaire à son bon déroulement. Je remercie également mes parents, Sarah et Pauline qui ont accepté de lire ce mémoire. Enfin, un merci tout particulier à Guillaume qui m’a soutenue tout au long de l’année, et dont la patience est, semble-t-il, sans limites.
PREFACE
L'étude qui est proposée ici résulte d'un mémoire de recherche rédigé dans le cadre d'une scolarité exemplaire à Science Po Strasbourg. Elle constitue l'aboutissement d'un long travail de recherche et de réflexion sur un sujet particulièrement d'actualité et a été amorcée alors que la question de la détention des demandeurs d'asile ne soulevait pas un grand intérêt, pas plus d'ailleurs au sein des institutions de l'Union européenne que dans les États membres principalement concernés.
En plus de relever la bonne intuition scientifique de Camille Bing, il faut surtout souligner à quel point cet investissement précoce permet une analyse dépassionnée et proprement analytique du phénomène. L'objectif assigné est d'évaluer des pratiques à l'aune des régimes de protection des droits de l'homme censés faire la fierté de l'Union européenne et, plus généralement, de tous les États parties à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Ce n'est pas le moindre intérêt de ce travail que de proposer un éclairage cru sur la manière dont sont objectivement traités les migrants arrivant sur le territoire d'un État membre de l'Union européenne. Ce faisant, il s'agit de comprendre pourquoi la claustration s'est généralisée. Avant les drames médiatisés. Avant les joutes politiques lourdes d'arrière-pensées électorales. Avant les bras de fer diplomatiques du Conseil européen, sous l'œil d'opinions publiques partagées entre, d'une part, les craintes de nature sécuritaire ou culturelle et, d'autre part, les volontés de maintenir une double tradition d'hospitalité et de secours.
Pourtant, cela n'empêche en rien un parti-pris constant contre ce qui est sévèrement considéré par l'auteur comme une criminalisation des migrants demandeurs d'asile. Mais la condamnation est toujours fondée sur les concepts juridiques pertinents en la matière, en particulier la marge de liberté des demandeurs et les traitements inhumains ou dégradants lors de
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.