Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La Fracture mondiale

De
185 pages
Pour l'auteur, la fracture mondiale réside dans l'écart important en matière de développement humain constaté entre les pays industrialisés et les pays en voie de développement. Cette distance s'est élargie de manière significative au cours de ces dernières décennies. Dans le triste palmarès des seuils élevés de pauvreté, l'Afrique tient une fois encore le mauvais rôle. L'Afrique hier berceau de l'humanité, l'Afrique aujourd'hui, terreau de la mendicité. Comment en est-on arrivé là ?
Voir plus Voir moins

ABOUBACAR YENIKOYE ISMAEL

LA FRACTURE MONDIALE
Afrique: Autopsie d'une Tragédie

L'H~maHan

Les causes Historiques, Politiques, Economiques, Sociales, Culturelles du retard de IfAfrique: Textes et
documents choisis

J'ai vu des enfants mourir de faim. En face d'un enfant qui meurt, La Nausée ne fait pas le poids.
Jean-Paul Sartre

L'organisation des Nations Unies doit faire en sorte que la mondialisation profite à tous et non pas à quelques uns, que des perspectives s'ouvrent, non seulement pour les privilégiés, mais
pour tous les êtres humains, où qu'ils soient. Le plus important, c'est que l'être humain soit au centre de tout ce que nous faisons. de ses fruits, Ce n'est que lorsque chacun pourra jouir aura réalisée tout son

que la mondialisation

potentiel.

Koffi Annan
Ancien Secrétaire Général de l'Organisation des Nations Unies

Prix Nobel de la Paix.

A mon Père, A mes enfants, Karim, Marie, Kader.

Si vous faites des projets pour un an, Plantez une graine; Si vous le faites pour dix ans, Plantez un arbre; Si vous le faites pour cent ans, Instruisez! Quand vous plantez une graine Une fois,
Vous obtenez une seule

Et unique récolte;

Quand vous instruisez les gens, Vous en obtenez CENT!!!

K'UNG TZU - Confucius

Sommaire

AVERTISSEMENT AVANT-PROPOS LA TRISTE REALITE

Il 13 17 DU SYSTEME DES 75
POUR L'AFRIQUE 119

HUMANISME ET INSTITUTIONS NATIONS UNIES
LES PRINCIPAUX

DEFIS A RELEVER

DE LA NECESSITE D'UN NOUVEL ORDRE MONDIAL INTERHUMANISTE 143
CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE

155 165

AVERTISSEMENT

Ce livre s'adresse à la jeunesse, en particulier aux jeunes d'Afrique. Il se veut informatif et pédagogique. C'est pourquoi, l'on relèvera de nombreuses citations d'auteurs. Il s'agit là d'une option délibérée; en effet, au regard du coût élevé des ouvrages et du faible pouvoir d'achat dans les pays en développement, nombre de jeunes africains n'ont pas accès aujourd'hui à des livres pourtant essentiels dans la compréhension et l'analyse des faits passés et actuels relatifs au continent africain; l'objet du présent exercice est de fournir, à partir d'une bibliographie relativement succincte, l'information sur certains aspects du développement humain dans le monde, plus particulièrement en Afrique. Les sources étant nombreuses et variées, nous avons dû effectuer un tri, qui n'enlève cependant rien, à l'intérêt que les documents non cités comportent. Au total, notre objectif est de tenter de rendre compte de l'écart qui sépare les pays riches des pays pauvres; de faire une brève revue de questions de cette problématique dans certains aspects philosophiques et idéologiques qui la sous-tendent; de rappeler les préjudices causés à l' Afrique du fait de l'esclavage, de la colonisation et de la domination; de souligner les responsabilités respectives de l'occident et des africains dans la situation actuelle du continent; enfin, de formuler des suggestions pour une humanité plurielle et égalitaire.

AVANT-PROPOS

Inter humanisme: Voici un concept nouveau, que nous formulons en ce début de millénaire, où le fossé n'a jamais été aussi grand entre pays riches et pauvres, habitants d'une même planète, aspirant tous ensemble à la Paix, à la Sécurité, à la Justice, au Développement et au Bien Etre économique et social. Pourtant, il était permis au lendemain du 24 octobre 1945 qui verra la naissance dans le sillage de la Société des Nations et du Traité de Versailles, de l'Organisation des Nations Unies (ONU), de rêver d'un monde de Justice et d'Equité ainsi que le suggérait déjà la Charte signée le 26 juin 1945 par les représentants de 50 pays réunis en cette historique circonstance. Dans son préambule cet énoncé, dont le rappel interpelle aujourd'hui encore la conscience humaine: «NOUS, PEUPLES DES NATIONS UNIES, RESOLUS à préserver les générations futures du fléau de la guerre, qui deux fois en l'espace d'une vie humaine a infligé à l'humanité d'indicibles souffrances, à proclamer à nouveau notre foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité des droits des hommes et des femmes, ainsi que des nations, grandes et petites, à créer les conditions nécessaires au maintien de la justice et du respect des obligations nées des traités et autres sources du droit international, à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

ET A CES FINS, à pratiquer la tolérance, à vivre en paix l'un avec l'autre dans un esprit de bon voisinage, à unir nos forces pour maintenir la paix, la sécurité internationales, à accepter des principes et instituer des méthodes garantissant qu'il ne sera fait usage de la force des armes, sauf dans l'intérêt commun, à recourir aux institutions internationales pour favoriser le progrès économique et social de tous les peuples, avons décidé d'associer nos efforts pour réaliser ces desseins ». Paix, droits fondamentaux, dignité, respect de la personne humaine, égalité, justice, progrès social, libertés, tolérance: tel était énoncé, le contenu d'un humanisme planétaire, à la fin de cette seconde guerre mondiale, qui aura fait plusieurs millions de victimes. Plus de cinquante ans après ce solennel engagement des nations, l'on est bien obligé de relever à l'échelle mondiale, l'accroissement des disparités et des inégalités, ce qui ne peut manquer de susciter interrogation et inquiétude, nonobstant l'activisme des humanistes de l'époque et de l'ONU elle même. En effet, l'Indicateur du Développement Humain (IDH) élaboré au sein des Institutions du Système des Nations Unies, permet de dénombrer en l'an 2000, plus de 100 pays à travers le monde manifestant une valeur IDH préoccupante: IDH moyen (78 pays) et faible (36 pays), alors que 48 Etats seulement obtiennent un IDH élevé ( ~ 0,800). De même, l'accès aux soins de santé reste aux antipodes de l'énoncé humaniste, malgré l'importance des efforts consentis çà et là.

14

A l'heure de l'Internet qui met la planète entière en réseau, à l'ère de la mondialisation et de la globalisation, peut-on rêver d'un nouvel humanisme, c'est à dire d'un Nouvel Ordre Mondial « Inter humaniste» (l'humanisme à l'heure de l'Internet), qui consacrerait le juste partage des « Biens Globaux de l'Univers» et offrirait à chaque être humain de notre planète, où qu'il se trouve, les mêmes chances d'accès à la paix, à la dignité, à la liberté, à la justice, au développement social, tel que le stipule la Charte des Nations Unies?

15

LA TRISTE REALITE

LA FRACTURE MONDIALE: LE CONSTAT
« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Tel était posé l'un des principes fondamentaux de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen en cette année 1789 qui consacrait par la Révolution, la destruction de l'Ancien Régime dans cette France de la fin du XVIII ème siècle. C'est en effet, le 5 octobre 1789, cinq mois, jour pour jour après l'ouverture des Etats Généraux le 5 mai 1789 à Versailles, que le Roi Louis XVI, sous la pression populaire paraphait le texte historique de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Cette Déclaration, dont on a pu écrire:» qu'elle proclame un droit universel humain» en tant qu'elle: «consacre des droits inaliénables et imprescriptibles appartenant à tous les humains », n'a pas été octroyée par le Prince au Peuple, mais résulte d'un combat au compte duquel l'on retiendra: la formation d'une Assemblée Nationale Constituante, la Prise de la Bastille, les émeutes en province, la fuite du Roi, mais sans doute aussi, la volonté et la résistance symbolisées dans cette célèbre formule de Mirabeau face au Marquis de Dreux-Brézé, envoyé du Roi le 23 Juin 1789: « Allez dire à votre Maître que nous sommes ici par la volonté nationale et que nous n'en sortirons que par la force des baïonnettes»! Pour cette France du XVIII ème siècle, combien de millénaires s'étaient-ils écoulés avant qu'une telle déclaration eût été portée de vive voix à la Tribune de la Révolution, le 12 août 1789 pour symboliser et consacrer ce qui aujourd'hui est présenté à la fois, comme un nécessaire et évident attribut de la Civilisation Universelle,

renforcée plus tard par les Traités et Conventions signés et ratifiés par les pays membres du Système des Nations Unies? Mais combien de siècles d'injustices, de guerres et de barbaries, de souffrances et de larmes pour conduire à cet énoncé, que bien de peuples avaient antérieurement proclamé, mais qui demeure dans les faits, encore et toujours un objectif recherché1, une ligne d'horizon qui semble s'éloigner à mesure que l'on avance! Et même dira-t-on, si tous les hommes naissent libres et égaux, le demeurent-ils dans l'espace et dans l'échelle historique de leur croissance physique, mentale et humaine? Le pourraient-ils d'ailleurs un jour ? A cette question, Jules Ferry affirmait déjà au Parlement de son pays, le 28 juillet 1885, un siècle après l'adoption du texte de la Déclaration des Droits de l'Homme et son insertion en tête de la Constitution de la France de 1791 : « La Déclaration des Droits de l'Homme n'a pas été écrite pour les Noirs de l'Afrique Equatoriale» !
1

*De 1625 en Angleterre, année qui verra les députés réclamer leur propre droit à la liberté d'expression, à l'année 1628 , où le parlement tout entier (chambre des Lords et des Communes) imposera au Roi

Charles 1er l'historique "Pétition des Droits" qui introduit une notion
fondamentale: "1 'Habeas Corpus" (que tu aies ton corps),dont la résultante impose que "tout individu arrêté doit être présenté à un juge afin d'éviter les emprisonnements du seul fait du Prince" à l'année 1689 , qui consacrera dans ce même pays le "bill of right", un siècle jour pour jour avant la Révolution française, en passant par l'adoption de la Constitution des Etats Unis d'Amérique, que de chemins parcourus dans la longue quête des libertés et des droits humains. La Révolution Française, n'était donc pas la première de l'histoire humaine.

20