//img.uscri.be/pth/913274c252f90c0d5263b979a3a3417975b763f8
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,88 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La gouvernance de l'insécurité

De
229 pages
Pourquoi la question sécuritaire envahit-elle les sociétés modernes alors qu'elles n'ont jamais offert autant de protections ? La sécurité est devenue un enjeu de pouvoir : elle envahit les champs politique, juridique, social et économique. Comment comprendre ce phénomène ? A quelles conditions une société solidaire pourrait se substituer à une société sécuritaire ?
Voir plus Voir moins
Gilbert CLAVEL
ontem raines
LA GOUVERNANCE DE L’INSÉCURITÉ La pénalisation du social dans une société sécuritaire
Questions contemporaines
Questions contemporaines Collection dirigée par B. Péquignot, D. Rolland et Jean-Paul Chagnollaud Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les «questions contemporaines »n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection «Questions contemporaines» est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Dernières parutions Djilali BENAMRANE,L’ONU :source ou frein au droit public international ?, 2014. Mario ZUNINO,Quand le JT de TF1 fait son cinéma, 2013. Delphine DELLA GASPERA,L’économie moderne au risque de la psychanalyse, pour un développement plus sain,2013. Jean–Christophe TORRES,Quelle autonomie pour les établissements scolaires ?, Réflexions sur la liberté pédagogique dans les collèges et les lycées,2013. Frédéric JONNET,Officiers :oser la diversité. Pour une recomposition sociale des armées françaises, 2013. Stéphane CHEVRIER, Gérard DARRIS,Les résidents secondaires à l’âge de la retraite, 2013. Mohamed Amine BRAHIMI,Réflexion autour d’Alain Badiou et Toni Negri. Pour une sociologie des intellectuels révolutionnaires, 2013. Alain CHEVARIN,Former sans déformer ni conformer, 2013. Bruno COQUET,L’Assurance chômage, une politique malmenée, 2013.Nesmet LAZAR,Peut-on encore sauver la France ?, 2013. Michel PERALDI,! PamphletIls ont volé la décentralisation argumenté pour que la décentralisation soit rendue aux citoyens, 2013.
La gouvernance de l’insécurité
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02581-0 EAN : 9782343025810
Gilbert CLAVELLa gouvernance de l’insécurité La pénalisation du social dans une société sécuritaire
Du même auteur LA SOCIETE D’EXCLUSION. Comprendre pour en sortir. L’Harmattan, 1998, Collection Logiques Sociales. LE FUTUR: une histoire impensable?collectif InDE-MANDES D’HISTOIRE ET TEMPS DE L’URGENCE. Des représentations de l’espace et du temps en travail social. Ed. Collège Coopératif Rhône-Alpes, 2006, Collection Re-cherches en Pratiques sociales. ARRET SUR IMAGE : l’utopiste, la professionnelle, les protec-teurs. In collectifPHOTOGRAPHIES. Etre travailleur so-cial aujourd’hui. Ed. Collège Coopératif Rhône-Alpes, 2008, Collection Recherches en Pratiques sociales. LE HORS CHAMP DU TRAVAIL SOCIAL.In collectifPEUT-ON VIVRE SANS CINEMA?Image-mouvement du travail social. Ed. Collège Coopératif Rhône-Alpes, 2010, Collec-tion Recherches en Pratiques sociales.
Remerciements
Aux membres du groupe de re-cherche pluridisciplinaire « Nicéphore » qui m’ont permis de redécouvrir Michel Foucault, notamment à travers ses cours au Collège de France. Ses analyses sur la question du pouvoir en relation avec l’émergence d’une société sécuritaire me sont apparues pertinentes pour comprendre l’actualité de notre société obsédée par l’insécurité.
« Peut-on dire que dans nos sociétés l’économie générale de pouvoir est en train de devenir de l’ordre de la sécuri-té ? […] Sous ce nom de société de sé-curité, je voudrais simplement savoir s’il y a effectivement une économie gé-nérale de pouvoir qui a la forme de, ou qui est en tout cas dominée par la tech-nologie de sécurité ? » Michel Foucault, cours au Collège de France du 11 janvier 1978.
Introduction
La réflexion menée dans cet ouvrage est née d’un groupe de recherche autour de la question du pouvoir chez Michel Fou-cault avec pour finalité un colloque intitulé «Les travailleurs sociaux et le gouvernement des autres », colloque tenu en 2010. Si les intervenants sociaux étaient la cible de ce dernier, ce livre, tout en visant à apporter des éclairages théoriques et pra-tiques pour ces acteurs, notamment dans le dernier chapitre, a une ambition beaucoup plus large et s’adresse à tous les ci-toyens et acteurs institutionnels autour d’un fil conducteur: la fabrique d’une société sécuritaire et comment le champ social -et pas seulement le champ politique - est traversé par cette lo-gique. Discours, lois, procédures, dispositifs et pratiques en sont empreints : tout cela traduit la nature et les modalités de ce que Michel Foucault appelle le «gouvernement des autres» dans les sociétés modernes. La lecture du philosophe, notamment de ses cours au Col-lège de France, nous a conduit à croiser et articuler deux re-gistres d’analyse. Le premier registre porte sur laquestion du pouvoirque l’expression «gouvernement des autres» traduit; il faut en-tendre dans cette formulation tous les lieux où s’établissent des relations de pouvoir: dans la famille, dans l’entreprise, dans l’organisation religieuse, dans les institutions étatiques (police, justice, prison...), dans l’action sociale, etc. Le pouvoir est pen-sé comme disséminé dans une multiplicité de lieux et non foca-lisé sur une institution qui en aurait le monopole, telle que l’Etat. Le second registre porte sur laquestion sécuritaire. M. Fou-cault a longuement analysé ce qu’il a appelé lasociété discipli-nairedans laquelle la socialisation des individus est opérée par des institutions et dispositifs fortement normatifs. Or il perçoit dans les années 70, en parallèle au mouvement d’émancipation
9