La Mémoire dans la chair

De
Publié par

Ce livre retrace le parcours tragique d'une jeune juive polonaise de la région de Lodz durant la Seconde Guerre mondiale. Après avoir perdu la majorité des membres de sa famille, elle se retrouve seule à Auschwitz, à Birkenau puis au Stutthof. Laissée pour morte lors de l'évacuation, on lui amputera ses deux jambes, gelées pendant la « marche de la mort ». Malgré toutes ses souffrances physiques, malgré l'indicible douleur d'avoir perdu ses proches, elle gardera en elle la force de continuer à vivre, de fonder une famille et de mettre au monde deux enfants. Adèle Grossman est l'héroïne de cette odyssée funeste au cœur des ténèbres de la Shoah. Son histoire, où se croisent les destins de nombreux autres personnages.
Publié le : vendredi 17 juin 2011
Lecture(s) : 71
EAN13 : 9782304006568
Nombre de pages : 429
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1
B I O G R A P H I E DG R O S S M A NA D E L E
2
La Mémoire dans la chair
3
B I O G R A P H I E DG R O S S M A NA D E L E
4
E R I C H A L T M A N N
Adèle Grossman
La Mémoire dans la chair Écrit avec le concours de Henri Grossman COLLECTIONTÉMOIGNAGES DE LASHOAH
Éditions Le Manuscrit
5
B IO G R A P H IE DA D È LE G R O S S M A N
© Éditions Le Manuscrit, 2007 20, rue des Petits-Champs 75002 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com communication@manuscrit.comISBN : 978-2-304-00656-8 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304006568 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-00657-5 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304006575 (livre numérique)6
B I O G R A P H I E DA D E L E G R O S S M A N
Présentation de la collection « Témoignages de la Shoah » de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah En lançant sa collection « Témoignages de la Shoah » avec les éditions Le Manuscrit, et grâce aux nouvelles technolo-gies de communication, la Fondation souhaite conserver et transmettre vers un large public la mémoire des victi-mes et des témoins des années noires des persécutions an-tisémites, de 1933 à 1945. Aux nombreux ouvrages déjà parus, la Fondation es-père ainsi ajouter les récits de celles et ceux dont les voix sont restées jusqu’ici sans écho : souvenirs souvent en-fouis au plus profond des mémoires individuelles ou fami-liales, récits parfois écrits mais jamais diffusés, témoigna-ges publiés au sortir de l’enfer des camps, mais disparus depuis trop longtemps des rayons des bibliothèques. Si quelqu’un seul ne peut décrire l’indicible, la multi-plicité des récits peut s’en approcher. En tout cas, c’est l’objectif que s’assigne cette collec-tion à laquelle la Fondation, grâce à son Comité de lec-ture composé d’historiens et de témoins, apporte sa caution morale et historique. Face à une actualité où l’instrumentalisation des conflits divers tend à obscurcir, confondre et banaliser ce que fut la Shoah, cette collection permettra aux lec-teurs, chercheurs et étudiants de mesurer la spécificité d’une persécution extrême dont les uns furent acteurs, les autres complices, et face à laquelle certains restèrent indifférents et les autres héroïques. Puissent ces ouvrages inspirer à leurs lecteurs le rejet de l’antisémitisme et de toute autre forme d’exclusion, et l’esprit de fraternité. Consultez le site Internet de la FMS : www.fondationshoah.org
7
B I O G R A P H I E DG R O S S M A NA D E L E
Comité de lecture de la collection Président : Serge Klarsfeld Membres : Isabelle Choko, Olivier Coquard, Gérard Gobitz,  Katy Hazan (OSE), Dominique Missika,  Denis Peschanski, Paul Schaffer Responsable de la collection : Philippe Weyl Dans la même collection Murmures d’enfants dans la nuit, de Rachel Chetrit-Benaudis. Auschwitz, le 16 mars 1945, d’Alex Mayer. Dernière Portesuivi de50 ans après, une journée à Auschwitz, de Claude Zlotzisty. À la vie ! Les enfants de Buchenwald, du shtetl à l’OSE, de Katy Hazan et Éric Ghozlan. J’ai eu douze ans à Bergen-Belsen, d’Albert Bigielman. Matricule A-16689. Souvenirs de déportation d’un enfant de treize ans  (mai 1944 - mai 1945), de Claude Hirsch. Jamais je n’aurai quatorze ans, de François Lecomte. Sali, de Salomon Malmed. Journal d’un interné. Compiègne, Drancy, Pithiviers.12 décembre 1941-23 septembre 1942, de Benjamin Schatzman. Volume I :Journal; volume II :Souvenirs et lettres. Trois mois dura notre bonheur. Mémoires 1943-1944, de Jacques Salon. Vies interdites, de Mireille Boccara. Retour d’Auschwitz. Souvenirs du déporté 174949, de Guy Kohen. Le Camp de la mort lente, Compiègne 1941-1942, de Jean-Jacques Bernard. Mille jours de la vie d’un déporté qui a eu de la chance, de Théodore Woda. Évadée du Vél’ d’Hiv’, d’Anna Traube. Journal de route, 14 mars-9 mai 1945, de Jean Oppenheimer. Mes vingt ans à l’OSE, 1941-1961, de Jenny Masour-Ratner. J’avais promis à ma mère de revenir, de Moniek Baumzecer. Aux frontières de l’espoir, de Georges Loinger, avec le concours de Katy Hazan. De Drancy à Bergen-Belsen 1944-1945. Souvenirs rassemblés d’un enfant déporté, de Jacques Saurel. Entre les mots, de Thérèse Malachy-Krol. Le Sang et l’Or. Souvenirs de camps allemands, de Julien Unger. C’est leur histoire, 1939-1943, d’André-Lilian Mossé et Réjane Mossé. Discours 2002-2007, de Simone Veil. Sans droit à la vie, de Simon Grunwald. Combats de vies, d’Éliezer Lewinsohn. Étoile jaune et croix gammée. Les Juifs de Tunisie face aux nazis, de Robert BorgelLe Camp juif de Royallieu-Compiègne 1941-1943, collectif.
8
B I O G R A P H I E DG R O S S M A NA D E L E
Biographie d’Adèle Grossman née Siwek 1920 2 mars : naissance d’Adèle Siwek à Zelow (42 km au sud-ouest de Lodz, chef-lieu de la Voïévodie actuelle, Pologne). Son père, Jacob est né à Lask en 1885. Il est associé d’une entreprise de transport collectif. Sa mère, Rachel née Birnbaum en 1898 à Zelow, est mère au foyer. Ils se sont mariés lors d’une permission de Jacob en octobre 1914. De leur union naissent l’année suivante des jumelles, Rivka et Ita. Adèle aura sept autres frères et sœurs dont Avigdor en 1922, un autre garçon en novembre 1918 qui ne vivra que seize mois, et Israël en 1927. La famille, juive pratiquante, parle le yiddish. 1926 Adèle va à l’école communale où elle apprend le polonais.
9
B I O G R A P H I E DA D E L E G R O S S M A N
1927 Jacob Siwek s’associe à Erik Dalke pour créer une ligne d’autobus allant de Zelow à Lodz (à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Varsovie),viaLask (au nord de Zelow). 1930 Adèle va ausefer torah. 1933 30 janvier : à Berlin, Hitler est élu chancelier. 1934 Adèle s’inscrit à la Croix-Rouge polonaise. 1937 Elle plaide devant le tribunal civil pour régler un différend entre son père et Erik Dalke. 1938 15 mars : Hitler proclame l’Anschluss, l’annexion de l’Autriche à l’Allemagne. 10 avril : les Autrichiens plébiscitent l’Anschluss à 99,73 %. Automne : Hitler proclame le rattachement des Allemands des Sudètes, en Tchécoslovaquie. 29-30 septembre : accords de Munich. Les puissances occidentales reconnaissent l’annexion des Sudètes par l’Allemagne. er 1939 1 septembre : Hitler envahit la Pologne sans déclaration de guerre. Début de la Seconde Guerre mondiale. 17 septembre : l’Armée rouge envahit l’est de la Pologne.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.