La parole et le lieu

De

Commencée à une époque où de façon majoritaire le cinéma était encore muet, l’œuvre de Manoel de Oliveira représente près de quatre-vingt ans d’activité. Dès ses premiers films, Douro faina fluvial et Aniki-Bóbó, le talent du cinéaste est reconnu mais la dictature salazariste entrave la réalisation de la plupart de ses projets jusqu’aux années 1970. Alors, de façon presque miraculeuse, à l’âge où la plupart des créateurs terminent leur œuvre, celle d’Oliveira s’emballe et, depuis Les Cannibales en 1988, s’est enrichie tous les ans d’au moins un titre nouveau qui s’impose, à chaque fois, comme une contribution essentielle à l’art de notre temps. Si le nom d’Oliveira est connu et honoré bien au-delà des frontières du Portugal, notamment grâce aux acteurs célèbres qu’il a dirigés, son œuvre reste peu commentée et n’est pas encore appréciée à sa juste valeur. Il fallait donc permettre la connaissance de cette production d’une grande variété placée sous le signe du paradoxe. Une attention minutieuse est ainsi portée à tous les films signés par le réalisateur de Val Abraham en insistant sur le rôle crucial joué par la parole et le lieu qui orientent l’essentiel de son travail, sans en oublier d’autres aspects déterminants (la conception de l’histoire, le statut du comédien, la représentation du corps ou le rapport à la littérature). Cet ouvrage est le premier en français à proposer une analyse d’ensemble d’une création où la plus haute exigence artistique voisine avec l’ironie et le refus des certitudes.


Publié le : vendredi 25 janvier 2013
Lecture(s) : 5
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782753526969
Nombre de pages : 299
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La parole et le lieu
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'évaluation des compétences scolaires

de presses-universitaires-de-rennes

Paysans des Alpes

de presses-universitaires-de-rennes

Profusion et pénurie

de presses-universitaires-de-rennes

suivant