Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

La pauvreté

De
128 pages

La pauvreté présente l'ensemble des analyses portant sur ce thème dans un souci de pluralité des approches. Les enjeux sont importants car au delà des problèmes humains et moraux qu'elle induit, la pauvreté est un phénomène économique et social à caractère cumulatif (la pauvreté appelle la pauvreté), et certaines mesures visant à la réduire sont accusées d'en devenir elles-mêmes les principales causes. L'intérêt de ce livre est de mettre en évidence ces différents mécanismes et de montrer qu'il n'y a pas dans ce domaine de réponse simple et unique.

Voir plus Voir moins
SOMMAIRE
Introduction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . 17
Chapitre1- Comment mesurer la pauvreté ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .9 1. – La pauvreté est un phénomène difficile à cerner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10
2. – Les différentes mesures de la pauvreté et leurs limites . . . . . . . . . . . . . . . . . .14
Chapitre2- La pauvreté disparaît-elle dans les pays riches ?. . . . . . . . . .23 1. – La pauvreté n’a pas disparu dans les pays riches . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24 2. . . . . . . . . . . . .. – L’évolution des figures de la pauvreté dans les pays riches 31
Chapitre3- Dans les pays riches, l’emploi protège-t-il de la pauvreté ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . 39 1. – Qu’est-ce qu’un travailleur pauvre ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .40 2. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. – Les déterminants de la pauvreté laborieuse 44
Chapitre4- Comment évolue la pauvreté dans les pays en développement et quelle est sa nature ?. . . . . . . . . . . . . . .49 1. . . . . . . . . . . . . . . . . .. – L’évolution de la pauvreté monétaire dans les PED 50
2. – Multidimensionnalité de la pauvreté dans les PED . . . . . . . . . . . . . . . . . . .55 3. – La pauvreté chronique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .58 4. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. – Des pauvres rationnels ? 61
Chapitre5- La lutte contre la pauvreté constitue-t-elle un impératif social ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .65 1. – La pauvreté, une injustice sociale ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .66
2. – La pauvreté, un facteur d’exclusion sociale ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .71
Chapitre6- Dans les pays riches, est-il efficace d’aider les pauvres ?. . .75 1. – Les débats autour de l’aide aux pauvres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .76 2. – L’insertion par l’emploi devient une priorité pour les politiques de lutte contre la pauvreté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .83
Chapitre7- Dans quelles conditions la croissance peut-elle faire baisser la pauvreté dans les pays en développement ?. . . . . .91 1. – La croissance peut faire reculer la pauvreté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .92 2. . . . . . .. – Les effets de la croissance sur la pauvreté : une relation complexe 96
Chapitre8- Comment lutter contre la pauvreté dans les pays en développement ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1103 1. – Le programme de la Banque mondiale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .104 2. – Les aspects internationaux de la lutte contre la pauvreté dans les PED . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .112
Bibliographie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .125
Index. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . 127
INTRODUCTION
Qu’est-ce que la pauvreté ? Il est fréquent qu’elle soit assi-milée au manque d’argent dont souffre une partie de la popula-tion du fait de la perception de bas revenus. Mais le dénuement dans lequel vivent les pauvres ne se réduit pas à la faiblesse de leurs revenus. Il relève en fait de plusieurs facteurs, qui peuvent influer les uns sur les autres : un niveau d’éducation et/ou de formation insuffisant, une grande vulnérabilité aux aléas de la vie (maladie, chômage, rupture familiale…), des chances très réduites d’ascension sociale, la pression permanente des besoins essentiels insuffisamment ou pas satisfaits, les difficultés à se faire entendre des pouvoirs publics, le mépris, l’indifférence ou la condescendance dont peut faire preuve la population à leur égard… caractérisent les conditions de vie des pauvres et confè-rent à la pauvreté un caractère multidimensionnel qui complexi-fie son analyse. Dès lors, comment appréhender – et en particulier mesurer – un tel phénomène qui ne peut être réduit à un seul caractère parfaitement identifiable (chapitre 1) ? Si la faiblesse des revenus ne peut suffire à cerner les contours de la pauvreté, du moins en constitue-t-elle une dimension importante. Faut-il alors s’attendre à ce que la pauvreté disparaisse dans les pays riches dans la mesure où le revenu moyen y est élevé (chapitre 2) ? Dans ces pays, l’absence d’emploi et donc de revenu du travail constituenta prioriun facteur déterminant de la pauvreté. Faut-il en déduire que l’em-ploi protège toujours de la pauvreté (chapitre 3) ?
8
LA PAUVRETÉ
Par ailleurs, il n’est pas surprenant de constater qu’une partie significative de la population des pays en développement est pauvre. Mais quelle est la nature de la pauvreté dans ces pays et comment évolue-t-elle (chapitre 4) ? En fait, alors même que le monde n’a jamais été aussi riche e qu’en ce début duXXIsiècle, la pauvreté est toujours présente. Sans doute faut-il s’en préoccuper et mettre en œuvre des poli-tiques destinées à faire reculer la pauvreté. Dans cette perspec-tive, quelles sont les principales raisons qui font de la lutte contre la pauvreté un impératif social (chapitre 5) ? Par ailleurs, les politiques de lutte contre la pauvreté alimentent depuis longtemps de nombreux débats contradictoires. Par exemple, l’aide dont bénéficient les pauvres dans les pays développés est-elle efficace (chapitre 6) ? Qu’en est-il dans les pays en dévelop-pement ? Suffit-il de stimuler la croissance dans ces pays (chapitre 7) et dans quelles directions faut-il orienter les programmes de lutte contre la pauvreté qui y sont mis en œuvre (chapitre 8) ?
10
LA PAUVRETÉ
Mesurer la pauvreté commande de s’interroger, d’une part, sur les différentes conceptions de ce phénomène et, d’autre part, sur la pertinence des indicateurs statistiques destinés à en évaluer l’ampleur et l’évolution. 1. – La pauvreté est un phénomène difficile à cerner a. – La conception absolue de la pauvreté Ne pas avoir de quoi satisfaire ses besoins exprime le carac-tère absolu de la pauvreté. Cette acception ancienne a inspiré beaucoup de travaux ainsi que des études historiques avant même l’existence d’enquêtes statistiques sur le sujet. Bien que forte-ment contestée, cette conception de la pauvreté est encore, pour beaucoup, une référence. Ainsi les premiers travaux menés en 1901 par le Britannique Seebohm Rowntree (1871-1954) dans la ville de York au Royaume-Uni s’appuyaient sur le budget nécessaire pour couvrir les besoins minimaux : nourriture, habillement, loge-ment. La pauvreté était évaluée à partir d’un seuil de « subsis-tance minimal ». À la fin des années 1950, aux États-Unis, des enquêtes s’ins-piraient largement de cette conception absolue de la pauvreté en fixant un minimum vital sur la base d’un ensemble de biens et services nécessaires à la survie des individus. De la même façon, la Banque mondiale procède d’une vision absolue de la pauvreté en définissant un revenu minimum par personne (voirinfra). Plutôt que de définir un minimum vital, il est possible de se référer aux minima sociaux dès lors qu’ils sont prévus par le système de protection sociale des pays. Ainsi, en France, l’INSEE définit une pauvreté administrative sur la base du revenu minimum d’insertion créé en 1988. Dans tous les cas, la conception absolue de la pauvreté permet de cibler les populations les plus démunies afin de définir les poli-tiques de lutte contre la pauvreté. Cependant cette conception de la pauvreté absolue est fortement contestée. L’essentiel de la critique