//img.uscri.be/pth/9a113246093f06f82387f3bbd5b3ef5e097041d6
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La pauvreté endémique en Afrique: quelles solutions durables ?

De
207 pages
Ce livre est le fruit d'une préoccupation profonde : les conditions de vie critiques et la pauvreté endémique en Afrique. En Côte d'Ivoire, le taux de pauvreté est passé de 10% en 1985 à 48,94 % en 2008. L'auteur définit d'abord les causes et facteurs aggravants de la pauvreté dans un cercle vicieux. Puis il propose quelques solutions, à travers les facteurs favorisants de la prospérité dans un cercle vertueux.
Voir plus Voir moins

La pauvreté endémique en Afrique : quelles solutions durables ?
Le cas de la Vallée du Bandama en Côte d’Ivoire

Alain Cocauthrey

La pauvreté endémique en Afrique : quelles solutions durables ?
Le cas de la Vallée du Bandama en Côte d’Ivoire

PRÉFACE DE LAURENT DONA-FOLOGO

L’HARMATTAN

NOTE SUR L’AUTEUR
Fils d’émigrés baoulé originaires de la Vallée du Bandama, Alain Cocauthrey est né à Vavoua en zone forestière, où il a passé toute son enfance. Comme il aime à le dire en privé, « je suis originaire à la fois du Haut Sassandra et de la Vallée du Bandama. J’ai une âme gouro dans un corps baoulé.» Son père, militaire du temps colonial, l’a élevé dans la chaleur familiale, mais aussi dans la rigueur stricte, le respect notamment d’autrui, des valeurs et de la tradition. L’amour profond du prochain et le partage sont les piliers de son éducation. Après de brillantes études tant en Afrique qu’en Europe, il entame dans le secteur privé une carrière professionnelle, riche et variée qui le conduit jusque dans les arcannes les plus élevées de l’Etat. Dès le début de sa carrière, il travaille pour le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger, et le Togo. Chemin faisant, ses nombreuses missions le conduisent également dans divers continents : l’Afrique, l’Amérique latine, l’Asie, l’Europe, le Moyen-Orient, et l’Orient. Ce sont autant d’occasions pour lui, chercheur, observateur attentif, de s’imprégner des réalités et des capacités spécifiques de réaction des gens face à leurs conditions de vie.

« Que chacun s’interroge : ai-je fait et bien fait pour mon pays, ce que je dois ? » Félix Houphouët-Boigny

SOMMAIRE DEDICACE………………………………………….. REMERCIEMENTS………………………………... PREFACE……………………………………………. AVANT-PROPOS…………………………………… INTRODUCTION…………………………………... CHAPITRE I- DEFINITIONS…………………….. la pauvreté………………………………………. le chômage……………………………………… l’exode rural…………………………………….. CHAPITRE II - SITUATION ACTUELLE DANS LA VALLEE DU BANDAMA……………… la Vallée du Bandama..…………………………. la situation de la pauvreté………………………. la situation du chômage et de l’exode rural…….. CHAPITRE III - CAUSES ET FACTEURS……… les causes de la pauvreté………………………... les causes culturelles…………………. les causes historiques………………… les causes conjoncturelles……………. 15 17 19 21 23 29 31 32 34

37 39 45 61 65 67 67 71 72

ANNEXES…………………………………………… 1- sigles et abréviations……………………………. 2- Carte administrative de la RCI………………….. 3- Répartition du taux de pauvreté par pôle de développement en 2008………………... 4- Carte de la région de la Vallée du Bandama……. 5- Carte GSG………………………………………. 6- Données sociodémographiques RGPH 98………………………………………... a- DIABO………………………………. b- LANGUIBONOU…………………… c- BOTRO……………………………… d- BODOKRO………………………….. e- ENSEMBLE GSG……………………

185 187 188 189 190 191 193 195 196 197 198 199

BIBLIOGRAPHIE…………………………………...

201

AVERTISSEMENT Ce document que vous tenez entre les mains n’a pas la prétention d’être un livre sur la pauvreté, le chômage et l’exode. Il s’agit d’une compilation de notions basiques et de quelques réflexions, assortie d’un appel à la lutte dans la solidarité. Nous avons peu de lettres et nos possibilités immédiates sont limitées pour prétendre traiter ce sujet important, en si peu de lignes, à la satisfaction de tous et tout particulièrement des experts, chercheurs et spécialistes en économie. C’est pourquoi, nous faisons appel à votre indulgence. Nous vous conjurons de pardonner les insuffisances observées dans ce travail qui s’adresse surtout aux femmes, aux jeunes et leaders communautaires en milieu rural. Il se veut didactique, donne des indications pratiques et représente, avant toute autre considération, une réflexion sur la question de la pauvreté, un appel, nous le répétons, à une prise de conscience, à un sursaut collectif et à la mobilisation pour la création de richesse, sur place, en vue de réduire la pauvreté aggravée par la crise déclenchée en 2002. Il vise à briser le cercle de la fatalité, à mettre fin au spectre maléfique du désespoir et à la démangeaison du départ observée chez les jeunes de la Vallée du Bandama, ou d’ailleurs. Alain COCAUTHREY

DEDICACE A tous ceux qui œuvrent avec amour pour, entrainer une dynamique vertueuse et, l’avènement d’un monde plus juste, solidaire et prospère, reflet des valeurs et traditions des peuples, j’adresse mes affectueuses pensées ! Alain COCAUTHREY

REMERCIEMENTS Je voudrais, au terme de ce travail, remercier, avec une profonde gratitude à Dieu, tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de cette réflexion sur la pauvreté. -à la mémoire de ma mère et de mon père, défunts, ainsi qu’à mes frères et sœurs qui m’ont enseigné très tôt le goût de l’effort, l’amour du prochain, l’esprit de famille, l’attachement au terroir, le sens des responsabilités, de la solidarité et du partage, de l’appartenance à un village et à une communauté. -à Monsieur le Président Laurent Dona-Fologo, mon mentor, dinosaure de la politique nationale, qui m’honore de son amitié et de sa confiance, et qui m’a permis de découvrir à travers les chances qu’il m’a données, l’étendue du dénuement ici, ainsi que la capacité de l’homme de développer une mentalité de gagnant ailleurs. Il a contribué à élargir ma vision et ma propre mentalité. Avec lui j’ai tout appris, notamment le vrai sens de l’honnêteté, l’intégrité, l’humilité, la grandeur et la décadence, la fidélité, la constance, et connu le prix de l’amitié véritable. Respectueux hommage. -à mon frère et ami, Monsieur Amédée Couassi-Blé, un homme de culture et de grande classe, dense, Docteur Honoris Causa de plusieurs universités, avec qui je partage la même vision sur plusieurs sujets. Sa discrétion fait de lui un exemple vivant d’humilité pour sa génération. Son expérience personnelle de la vie, notamment spirituelle, partagée avec amour, est une source de motivation et donne un sens à l’engagement citoyen à servir son prochain et sa communauté.

-à Madame Ama Suzanne, la « grande royale », rayonnante et gracieuse, mon assistante s’il en faut, qui m’a encouragé à publier ces lignes, et a contribué efficacement par sa disponibilité, à la réalisation de ce travail. -à tous les chefs de cantons de la Vallée du Bandama, notamment GSG, aux membres du Conseil des sages de l’OPU, ainsi qu’à tous les membres du Conseil d’Administration de l’OPU, pour leur soutien sans faille et leurs conseils avisés. -à Madame le Ministre Assana Ouattara-Sangaré et au Professeur Alexandre Coulibaly Waota pour leur précieuse contribution. -à Monsieur Fadiga Mamadou Dèye, mon Maître spirituel, dont la contribution a été déterminante dans la rédaction définitive de ce document. -à mes enfants et proches qui ont dû ressentir le même manque que moi, durant le temps que j’ai consacré à ce travail. -enfin à vous tous qui prenez la peine et le temps de lire ces quelques réflexions sur la pauvreté, puissiez-vous œuvrer et influencer positivement votre communauté, pour créer des richesses en abondance et contribuer à assurer définitivement le développement et la prospérité partagée !
Alain COCAUTHREY

PREFACE On n’a jamais autant parlé qu’aujourd’hui, de développement, de progrès, de paix et de lutte contre la pauvreté. Le bonheur des hommes et des femmes, dont on a la gestion ou la responsabilité politique, est une préoccupation constante. C’est un objectif majeur dans la plupart des projets de société, de tous ceux qui gouvernent ou aspirent à gouverner. Cependant, à moins d’être un mégalomane ivre d’orgueil, personne n’a la panacée pour rendre le peuple plus riche et prospère. Le redécollage économique de la population rurale, majoritaire dans nos Etats, est toujours l’équation. C’est à la nécessité de redonner l’espoir par le travail aux jeunes et aux femmes en milieu rural, que répond l’initiative du Ministre Alain Cocauthrey, un de mes fidèles compagnons, observateur discret mais attentif de la société. Et qu’est-ce-que la société, sinon, comme le décrit Louis Gallez, « qu’une vaste organisation des activités diverses, qui doivent assurer le mieux-être de tous et de chacun.» ? Cet ouvrage a le mérite de présenter une analyse, certes sommaire, de la situation actuelle et d’indiquer quelques pistes à suivre pour engager la lutte vigoureuse et effective contre la pauvreté, par le travail soutenu, à travers des activités génératrices de revenus et la création de richesses en abondance. La situation dans la Vallée du Bandama est le prétexte royal, utilisé pour répondre à la question fondamentale qui est de savoir comment s’affranchir ensemble de la pauvreté, du chômage et de l’exode. Il faut reconnaitre que ces fléaux

paralysent toutes les régions de notre pays et de bien d’autres, en Afrique et dans le monde, en quête de progrès. Le Ministre Alain Cocauthrey, Ingénieur - expert pétrolier et conseiller économique et social a atteint certainement l’objectif qu’il s’est fixé, celui de mettre à la disposition des jeunes et des femmes en milieu rural parfois déboussolés, une réflexion sur la question de la pauvreté, les opportunités à saisir et la principale arme de lutte : le travail, toujours le travail. Cet ouvrage qui est facile à lire et à comprendre, allie la rigueur de l’ingénieur à la vision et à la foi de l’homme politique, soucieux du bien-être de ses concitoyens. Je vous le conseille vivement ! Président du Conseil Economique et Social

Laurent Dona-Fologo