La Politique de l'individu

De
Publié par

C'est entendu : nous vivons dans une " société d'individus ". Mais on peut entendre ce diagnostic de deux manières. D'un côté, l'individu serait un être absolument indépendant par rapport aux appartenances collectives ; de l'autre, il sacrifierait au culte du moi et au narcissisme. Dans ces deux formes d'individualisme négatif, le sujet n'accepte rien à part lui-même. C'est évidemment un leurre, car l'individu en société ne " tient " pas tout seul. Une politique de l'individu doit donc passer par le soutien, au niveau des politiques tant publiques que locales. Plus fondamentalement, la question du lien social doit devenir un objet politique, afin que les capacités de chacun et la protection de la vulnérabilité soient prises en compte dans la définition du bien-être collectif.



Fabienne Brugère est professeure de philosophie à l'université de Bordeaux 3. Elle a publié de nombreux ouvrages, dont Le Sexe de la sollicitude (Seuil, 2008) et un Dictionnaire politique à l'usage des gouvernés (Bayard, 2012, avec Guillaume le Blanc).


Publié le : vendredi 25 octobre 2013
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021125399
Nombre de pages : 112
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
La politique de l’individu
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Fabienne Brugère La politique de l’individu
Collection dirigée par Pierre Rosanvallon et Ivan Jablonka
isbn: 9782021125382
© Éditions du Seuil et La République des Idées, octobre 2013
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
Extrait de la publication
«Là où les hommes sont enfermés dans les limites d’un statut et d’une fonction, sans chance raisonnable d’y échapper, là où leurs mouvements sont entravés par des contraintes juridiques ou de fait qui les empêchent d’abandonner leur territoire ou leur lieu de travail, la démocratie connaît une restriction essentielle. » 1 Claude Lefort
1. « Pour une sociologie de la démocratie »,Annales. Économies, sociétés, civilisa tions, 21 (4), 1966, p. 766.
Extrait de la publication
Mes remerciements vont à mes éditeurs, Pierre Rosanvallon et Ivan Jablonka, qui ont accompagné ce livre, à Guillaume Le Blanc, ainsi qu’à mes collègues d’ADESS.
F. B.
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.