La Psychologie du déprimé

De
Publié par

La dépression est à la psychiatrie ce que la grippe est à la médecine générale ce n'est pas grave, mais on peut en mourir. Cet ouvrage se propose de faire l'historique de cette maladie, d'en définir les causes, de classer ses différents types, d'examiner ses différentes thérapeutiques et de la placer dans le contexte de la société contemporaine.Š
Publié le : jeudi 1 septembre 2011
Lecture(s) : 62
EAN13 : 9782296465145
Nombre de pages : 96
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LA PSYCHOLOGIE DU DÉPRIMÉ
© LHarmattan, 2011 5-7, rue de lEcole polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-55156-5 EAN : 9782296551565
Roland BRUNNER LA PSYCHOLOGIE DU DÉPRIMÉ
LHarmattan
Déjà parus
Santé, Sociétés et Cultures Collection dirigée par Jean Nadal Peut-on être à l'écoute de la souffrance, en comprendre les racines et y apporter des remèdes, hors d'un champ culturel et linguistique, d'un imaginaire social, des mythes et des rituels ? Qu'en est-il alors du concept d'inconscient ? Pour répondre à ces questions, la collectionSanté, Sociétés et Cultures documents, témoignages et propose analyses qui se veulent être au plus près de la recherche et de la confrontation interdisciplinaire. Emmanuel CASTILLE,LEntreprise en psychanalyse. U n q u e s t i o n n e m e n t d e l  i n c o n s c i e n t c o m m e d é t e r m i n a n t s t r u c t u r e l d e n o s o r g a n i s a t i o n s, 2 0 1 1 . Daniel BEAUNE, Caterina REA,Et si dipe s'appelait Antigone. Repenser la psychanalyse avec les études de genre, 2010. Yves COMPAS,Survivre malgré une maladie invalidante et inguérissable: la maladie de Charcot, 2010. Dominique PERROUAULT,La contenance tierce. La difficulté d'être soi dans la société d'aujourd'hui, 2010. Michèle GUILLIN-HURLIN,L'image en art-thérapie et son au-delà. «Des photographies comme médium relationnel », 2010. Joëlle DEDERIX,Voix et estime de soi chez des enfants ayant un vécu dabus sexuels, 2010. Renaud GAUCHER,La psychologie positive. Ou létude du meill eur de nous-mêmes,2010. Françoise ZANNIER,Éclectisme et intégration en psychothérapie. Intérêts et enjeux dune profession, 2010. Jean-Jacques WEISBUCH, : devenir etProcessus dhumanisation être adulte, 2010. Anne BLANCHARD-RÉMOND,Psychiatre : plombier de lâme, 2010. Nossrat PESESCHKIAN,Lutilisation dhistoires orientales dans la psychothérapie positive. Le marchand et le perroquet, 2009.
À Serge Leclaire, qui m'a accompagné dans mon métier de psychanalyste.
Introduction
La dépression est un concept de psychiatrie et ne fait pas partie à proprement parler de la théorie psychanalytique. Pourtant : la vie qui n'a plus de sens, le désir en panne, la tristesse, parfois le projet d'en finir avec la vie, les psychana-lystes ont bien des choses à en dire sur cette dépression. Notre propos sera donc de faire un historique de cette maladie, d'en définir les causes, de classer ses différents types, d'examiner ses différentes thérapeutiques et de la placer dans le contexte de cette société qu'il est convenu d'appeler postmoderne. L'approche psychiatrique et l'appro-che psychanalytique seront toutes les deux exposées, sans oublier la dimension sociologique et littéraire. Si la dépression est une maladie et une souffrance pour le sujet, elle peut être aussi, dans certaines conditions, une chance et un nouveau départ, un moment de vérité sur soi et sur le monde Bien souvent la dépression, ce n'est pas grave (dépression légère), mais comme la grippe, on peut en mourir (dépression majeure ou mélancolie). Enfin, il existe chez tout un chacun une météorologie psychique naturelle. Dans la vie, dans la journée, il y a des hauts et des bas. La dépression, ce n'est pas une tristesse momentanée, le cafard, le blues, le spleen, le découragement.
7
La dépression, ce n'est ni la morosité du dimanche soir ou de la rentrée de septembre La dépression ce n'est pas non plus le deuil douloureux et nécessaire après la perte d'un être cher. Les variétés d'humeur ne sont pas nécessairement des signes de dépression ; ni des moments bien naturels d'angoisse existentielle ; des moments d'un certain point de vue souhaitables pour un sujet cherchant à se situer dans l'ordre du monde et de l'Univers, cherchant une réponse philosophique ou théologique
8
I. DU MAL DE SATURNE À LA DÉPRESSION
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.