La règle du jeu nº48

De
Publié par

Il y a ses rubriques habituelles et son lot traditionnel de chroniques, de textes littéraires et d'interventions ponctuelles. Par exemple les textes de Bernard-Henri Levy et de Yann Moix.
Nous prolongerons, également, notre collaboration avec l’IMEC pour offrir aux lecteurs un cahier composé de textes et de documents inédits de Frantz Fanon, introduit par Olivier Corpet.

A quelques mois de la présidentielle, nous proposerons également un dossier « Les écrivains et la politique. »
Si l’histoire du rapport des hommes de lettres aux hommes de pouvoir peut sans cesse se réécrire à l’aune de notre présent, interrogeons ce qui fait le lien encore aujourd’hui entre les mots et le pouvoir, entre la littérature et la politique. Trois axes seront privilégiés en compagnie des plus grandes signatures du monde littéraire et politique : la conversation, le portrait et l’engagement.

Publié le : mercredi 18 janvier 2012
Lecture(s) : 22
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246786788
Nombre de pages : 272
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Il y a ses rubriques habituelles et son lot traditionnel de chroniques, de textes littéraires et d'interventions ponctuelles. Par exemple les textes de Bernard-Henri Levy et de Yann Moix.
Nous prolongerons, également, notre collaboration avec l’IMEC pour offrir aux lecteurs un cahier composé de textes et de documents inédits de Frantz Fanon, introduit par Olivier Corpet.

A quelques mois de la présidentielle, nous proposerons également un dossier « Les écrivains et la politique. »
Si l’histoire du rapport des hommes de lettres aux hommes de pouvoir peut sans cesse se réécrire à l’aune de notre présent, interrogeons ce qui fait le lien encore aujourd’hui entre les mots et le pouvoir, entre la littérature et la politique. Trois axes seront privilégiés en compagnie des plus grandes signatures du monde littéraire et politique : la conversation, le portrait et l’engagement.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.