La république et les antisémites

De
Publié par

Le Livre: Si l'on admet qu'il y a un problème d'antisémitisme en France, cela ne dit rien encore de la question de savoir s'il faut parler d'une vague nouvelle de l'antisémitisme ou d'un nouvel antisémitisme. Nicolas Weill pose ce problème et nous invite, à partir de là, à interroger, dans un contexte fortement marqué par l'actualité géopolitique, la vitalité démocratique de notre République, en réfléchissant tout particulièrement à la manière dont se pose la question de l'identité et des communautés dans la France d'aujourd'hui. Il y ajoute une réflexion très neuve sur la façon dont nos médias traitent ces questions et, par là-même, « sculptent » la réalité dont il leur incombe de rendre compte. En d'autres termes : « l'« antisémitisme » ou le « communautarisme » de la France contemporaine ressemblent-ils vraiment à ce qu'en décrivent nos médias ? En quoi s'en distingue-t-ils ? Et qu'est-ce qui se joue dans cet « écart » entre la réalité et sa représentation ?
Publié le : mercredi 22 septembre 2004
Lecture(s) : 24
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246791614
Nombre de pages : 112
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Livre: Si l'on admet qu'il y a un problème d'antisémitisme en France, cela ne dit rien encore de la question de savoir s'il faut parler d'une vague nouvelle de l'antisémitisme ou d'un nouvel antisémitisme. Nicolas Weill pose ce problème et nous invite, à partir de là, à interroger, dans un contexte fortement marqué par l'actualité géopolitique, la vitalité démocratique de notre République, en réfléchissant tout particulièrement à la manière dont se pose la question de l'identité et des communautés dans la France d'aujourd'hui. Il y ajoute une réflexion très neuve sur la façon dont nos médias traitent ces questions et, par là-même, « sculptent » la réalité dont il leur incombe de rendre compte. En d'autres termes : « l'« antisémitisme » ou le « communautarisme » de la France contemporaine ressemblent-ils vraiment à ce qu'en décrivent nos médias ? En quoi s'en distingue-t-ils ? Et qu'est-ce qui se joue dans cet « écart » entre la réalité et sa représentation ?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.