//img.uscri.be/pth/c2d2ced53bf435ebd884e79547d772138000557f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La santé mentale des jeunes

De
258 pages
L'adolescence, déterminante dans la construction physique et psychique de tout adulte en devenir, repose sur des enjeux identitaires fondamentaux. Ce passage peut s'avérer particulièrement difficile pour certains jeunes issus de l'immigration, bousculés entre traditions familiales et exigences des règles de la société dans laquelle ils évoluent. Se sentir doté de nouvelles capacités physiques et intellectuelles, sans en maîtriser les contours et limites, peut entraîner chez certains adolescents issus de l'immigration un profond mal-être psychologique jusqu'à provoquer certaines déviances, dont la plus médiatisée est celle d'épouser les idées extrémistes aboutissant à des actes terroristes.
L'ouvrage s'intéresse à différents champs socioculturels dans différents pays d'Europe, d'Afrique du Nord, et d'Amérique latine pour saisir les rapports des jeunes entre eux, avec leur entourage familial et les institutions publiques.

Voir plus Voir moins
NTÉ ALE UNES
Sous la direction de Mohamed El Moubaraki et EmileHenri Riard LA SANTÉMENTALEDES JEUNES
LA SANTÉ MENTALES JEUNESDE
© L’HARMATTAN, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr/ ISBN : 978-2-343-11679-2 EAN : 9782343116792
Sous la direction de Mohamed El Moubaraki et Emile-Henri Riard La santé mentale des jeunes
Comité d’Orientation Scientifique
Coordination :
EL MOUBARAKI Mohamed, Directeur de la publication et coordinateur du colloque
Les membres du comité d’orientation scientifique:
MOHAMED Ahmed, Psychologue, enseignant ALOUI Mohamed, Chef de service de psychiatrie Hôpital de Saint-Brieuc ATTIAS-DONFUT Claudine, Directrice de recherche, centre E. Morin CNRS / EHESS BAROU Jacques, Directeur de recherche Emérite, CNRS BEN AMEUR Ali, Universitaire, formateur à Migrations Santé BENSAAD Abel, Psychiatre, psychothérapeute BERRETIMA Abdel-Halim, M. Conférences, sociologue, U. A-M Béjaïa, Algérie CLAVEAU Annette, Médecin DJARDEM Fafia, Psychiatre, psychanalyste GALLAP Jean, Dr en Psychologie, ancien chercheur au CNRS GALLOU Rémi, Chercheur à la CNAV KLEICHE Abdessalam, Enseignant, Formateur à Migrations Santé MALENFANT Chantal, Chercheure au CNRS MALEWSKA PEYRE Hanna, Ancienne directrice de recherche et professeur de psychologie sociale RIARD Emile-Henri, Pr. Emérite, C.A.R.E.F., U. de Picardie Jules Verne, France ROVILLE-SAUSSE Françoise, Dr en anthropologie STROGO Zaki, Psychologue, ancien chercheur au CNRS TALLEYRAND Daniel, Pr de santé publique ZITOUNI Mohamed, Psychiatre-psychanalyste
Comité d’organisation : l’équipe de Migrations Santé
SOMMAIRE
Éditorial Mohamed EL MOUBARAKI, Directeur de Migrations Santé
PREMIERE PARTIE : LA SANTÉ MENTALE DES JEUNES
La santé psycho-sociale des adolescents à l’épreuvede l’immigration:le cas des jeunes d’origine marocaine etturque en Belgique Claire GAVRAY en collaboration avecLieven Pauwels, Stephaan Plezier et Nicole Vettenburg
Approche comparative du projet professionnel d’étudiants au Maroc et issus de la migration marocaine en France. Emile Henri RIARD, Abdelhakim ALAGUI, Fouad CHAFIQI
Relation intrafamiliale et difficultés de réinsertion des jeunesschizophrènes : cas exemplaire Nabil ABDESSAMAD
Adolescence et cyberdépendance : des liaisons dangereuses Ahmed MOHAMED
Stress : causes et coping chez les adolescents vietnamiens Gia Trang HOANG
7
11
13
33
59
79
105
Le Rorschach et le Bonhomme chez les enfants immigrés présentant une dysharmonie cognitive à versant psychotique 119 Dimitrios SARRIS
Evolution de la personnalité del’enfant migrant présentantdes troubles dysharmoniques à travers le jeu du conte Dimitrios SARRIS et Pilios STAVROU
DEUXIEME PARTIE : JEUNES, REUSSITE ET CONFIANCE
Immigration au Brésil ces dernières années : analyse des politiques pourl’intégration au travailJoyce Mary ADAM, Marcela Polato SOARES PAES, Joselaine Andréia DE GODOY STENICO
5
137
149
151
Logiques et temporalité de la confiance Alain PANERO
ère Confiance et réussite à l’université: être étudiant en 1 année ère d’université : cas des étudiants en 1année de sociologie à la FLSH d’El Jadida, MarocFatima MOUHIEDDINE
La confiance en une école vraiment inclusive : contributions de la pédagogie institutionnelle Marta Helena SERPA BURITY
Instauration et maîtrise des repères spatiotemporels , facteurs de réussite scolaire et de confiance en soichez l’enfant et l’adolescentPilios STAVROU et Jean William WALLET
Les politiques d’évaluation éducationnelle et laconfiance dans les institutions José Carlos ROTHEN, Andréia DA CUNHA MALHEIROS SANTANA
La joie à l’école: de la confiance en soi à la joie de la connaissance Ahmed MOHAMED
Conclusion Emile-Henri RIARD
6
169
189
199
219
227
241
249
EDITORIAL
Mohamed EL MOUBARAKI
Directeur de Migrations Santé France
Le travail auprès des jeunes constitue l’un des axes d’intervention de Migrations Santé. Il consiste à agir sur trois niveaux :
La mise en place de permanencesd’information et de prévention sur l’hygiène de vie, les infections sexuellement transmissibles, les addictions
L’organisation de sessions de formation, information, échanges de pratiques des professionnels des secteurs socio-sanitaires et éducatifs sur les problématiques et difficultés qu’ils rencontrent dans le cadre de leurs actions auprès des jeunes.
L’information du grand public par l’intermédiaire de séminaires, journées d’étude et colloques. Les recherches, études et rendus d’expériences sont généralement publiés dans la revue Migrations Santé ou sous forme d’ouvrages édités parLHarmattan afin de permettre une large diffusion.
Le présent ouvrage qui devait contenir un nombre d’articles restreint, a été enrichi par les apports de la quatrième rencontre Franco-Brésilienne organisée par le Centre Amiénois de Recherche en Education et Formation (CAREF), del’Université de PicardieJules Verne, et en partenariat avec Migrations Santé France. Pour une meilleure lisibilité et aucunement pour une quelconque hiérarchie de contenus,nous l’avons divisé en deux parties. La première est réservée aux articles qui devaient constituer un numéro de la revue alors que la deuxième rassemble les interventions et contributions de la 4ème table ronde Franco-Brésilienne.
Le premier article aborde la santé psycho-sociale des adolescents à l’épreuve de l’immigration, prenant pour exemple les jeunes d’origine marocaine et turque en Belgique. L’étude s’intéresse à la question du mal-être psychologique des adolescents autochtones et ceux qui ont au moins un des parents d’origine étrangère. Comparativement et tenant compte du contexte social, affectif et relationnel, il est intéressant de constater que les jeunes d’origine belge manifestent une tendance dépressive plus prononcée que les autres jeunes. Elle démontre aussi que malgré une histoire et un contexte
7
migratoire analogue et avec beaucoup de réalités partagées, les communautés turque et marocaine ont développé des stratégies d’installation en Belgique différentes.
Le deuxième article étudie les facteurs et les déterminants à partir desquels, des jeunes marocains, résidents au Maroc ou issus de la migration marocaine en France, construisent leur projet professionnel. Il y est question d’analyser les influences culturelles, les idéaux sociaux, les représentations du projet, des activités professionnelles en rapport avec le rôle primordial de la famille et de l’Université. Les conclusions de cette étude comparative indiquent que le décrochage universitaire, dans les deux pays, n’a pas été profondément modifié et mettentla lumière sur l’importance du socle familial pour permettre la réussite dans les deux pays.
Le troisième article traite de la relation intrafamiliale et des difficultés de réinsertion des jeunes schizophrènes. Àpartir d’un cas d’étude pertinent qui se lit comme un récit, l’auteur met en adéquation le comportement relationnel, social et surtout intrafamilial du patient et ses conséquences sur l’état schizophrénique, qui se manifeste à la fois comme une rébellion contre l’ordre interne de la famille et comme un appel au secours. Tout dépend du degré de maturité de la famille, qui, en accompagnant son membre malade, contribue largement à sa guérison,alors qu’en le rejetant, elle risque d’aggraver son état mental.
Le quatrième article nous parle d’un domaine d’étuderécent lié aux nouvelles techniques de l’information et de la communication (internet, jeuxvidéo), qui peuvent être des espaces de maturation ou au contraire un facteur de déviance et une aliénation comportementale des adolescents. Il ressort de l’étude que les symptômes psychologiqueset les liaisons dangereuses d’une utilisation abusive del’internet et des jeux visuels sont variables et nombreuses. L’utilisation excessive peutentraîner des problèmes relationnels, comme l’asociabilité, le renfermement sur soi, le conflit avec l’entourage… avec diminution de l’intérêt et du temps consacrés aux autres activités.
Le cinquième article traite de l’état de stress chez les élèvesvietnamiens et des causes et stratégies employées pour y faire face. Il résulte de cette analyse que la source majeure de stress chez ces élèves est constituée par la pression des parents qui placent beaucoup d’espoir dans la réussite de leurs enfants. L’une des réponses possibles avancée dans l’étude à de telles situations dépressives consiste à aider ces adolescents à construire eux-mêmes leur projet de vie professionnelle.
8
Le sixième article étudie l’image du corps chez l’enfant dysharmonique grâce au Rorschach et au Test du Bonhomme. Ces deux tests projectifs ont mis en évidence l’incapacité des enfants à concevoir une image du corps intégrée et articulée, c’est-à-dire avec des limites définies. L’enfant dysharmoniqueest soumis à une profonde angoisse, archaïque et morcelée.
Le septièmeet dernier texte de cette première partie, étudie l’évolution de la personnalité des enfants présentant des troubles dysharmoniques à travers le conte. La structure du conte permet à l’enfant de penser un modèle de situation comportant une entrée conflictuelle, un déroulement d’intrigue et son dénouement.
La série de la seconde partie est inaugurée par un article qui traitede l’état de l’immigration au Brésil ces dernières années et analyse les politiques d’intégration par le travail. Il présente les données actuelles de l’immigration brésilienne et cherche à analyser les politiques gouvernementales et les propositions de la société civile pour l’accueil des migrants et leur intégration dans le tissu social par l’intermédiaire de la formation professionnelle.
Le second article discute, suivant une approche philosophique, la logique et la temporalité de la confiance, qu’il définit comme deux grandes tendances qui s’imposent à nous. La première concerne l’idéal valorisé d’une confiance inconditionnée qui fonde toute citoyenneté, sinon toute vie possible. La deuxième tendance est une confiance sous condition, comme un contrat ou un simple calcul intéressé.
Le troisième article aborde la confiance et la réussite à l’Université en prenant comme échantillon le cas d’étudiants en première année de sociologie.À travers leurs récitsrecueillis dans l’atelier de développement personnel, il s’avère que l’entrée à l’Université comporte de nombreuses épreuves dont l’apprentissage des formes formelles etinformelles, intellectuelles et sociales dans les espaces universitaires, et que la décohabitation familiale a ses conséquences positives sur le vécu de l’étudiant.
L’article suivant étudie la confiance en la replaçant dans le cadre d’uneécole « vraiment inclusive », etanalyse l’apport dela contribution de la pédagogie institutionnelle.L’étude est le résultat d’un large projet intitulé «La pédagogie institutionnelle dans la lutte contre le harcèlement et la violence à l’école: valoriser les élèves avec des besoins éducatifs particuliers». L’étude part du principequ’une école «inclusive » doit recevoir tous les élèves, sans discrimination, en particulier ceux qui ont un handicap, etdoit s’adapter à la diversité qui compose la communauté scolaire. Pour ce faire, il est nécessaire
9