//img.uscri.be/pth/fe99fc4f00f6b1f23f24d8f427c4aa7b80f942aa
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La scierie française et la productivité

De
172 pages
Après un état des lieux du secteur, l'Observatoire du métier de la scierie trace trois scénarios de développement en termes de productivité et d'augmentation de volume de sciages. Une étude des tendances centrées sur la construction et l'emballage permet de dessiner des perspectives d'adaptation des scieries à l'horizon 2020.
Voir plus Voir moins
Maurice CHALAYER
LA SCIERIE FRANÇAISE PRODUCTIVITÉ ET LA Préface de Christian SENEGAS Postface de Yves POSS
10/09/14 21:55:02
LA SCIERIE FRANÇAISE ETLA PRODUCTIVITÉ
DU MÊME AUTEUR ROMAN Lefils du vent Éditions Actesgraphiques 1991 Lespromesses du hautpaysÉditionsDe Borée 1999 Lapaix des collinesÉditions De Borée 2000 Retour à RochessacEditions Historic’one 2002Un buisson d’aubépineÉditionsDe Borée 2006  PrixVague du livre2007 PrixGrancher2009 Le secret de Jean ÉditionsDe Borée 2008 La tourmente ÉditionsDe Borée 2010 La terre de la discorde ÉditionsDe Borée 2012 Laferme des silences ÉditionsDe Borée 2014 ÉTUDE SOCIOPROFESSIONNELLE La scieriefrançaise: un métier d’expertÉditions L’Harmattan 2002La scieriefrançaise et ses enjeux Éditions L’Harmattan 2005L’avenir de lascieriefrançaise ÉditionsL’Harmattan 2007La scieriefrançaise et laproduction ÉditionsL’Harmattan 2009La scieriefrançaise et le commercial Éditions L’Harmattan 2011
2
Maurice CHALAYER LA SCIERIE FRANÇAISE ET LAPRODUCTIVITÉ
Préface de Christian SENEGAS Postface de Yves POSS
3
© L’Harmattan, ʹͲͳͶ ͷ-͹, rue de l’École-Polytechnique ; ͹ͷͲͲͷ Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattanͳ@wanadoo.fr ISBN : ͻ͹ͺ-ʹ-͵Ͷ͵-ͲͶ͵ͳ͸-͸ EAN : ͻ͹ͺʹ͵Ͷ͵ͲͶ͵ͳ͸͸
«La situation et l’avenir de la France ne peuvent se comprendre et se juger qu’à l’aune de ceux de laplanète entière. Or, le monde traverse actuellement une phase à la fois très dangereuse et pleine de promesses»  Jacques ATTALI «Urgences françaises »Remerciements  À Yves Posspour sesprécieux conseils dans la rédaction des scénarios de la scieriefrançaise 2020.  Aujournal Le Bois International, à son directeur Jacques Berlioz et aujournaliste Sylvain Devunpour leur écoute permanente et lapublication des travaux de l’Observatoire du métier de la scierie.  À Christian Senegaspour son soutien dans la conduite de l’étudeprospective: La scieriefrançaise à l’horizon 2020. Àl’ensemble des participants de la restitution du 20 février 2014. Aux membres du réseau de l’Observatoiremétier de la du scierie.  À Patricia et Moniquepour les relectures attentives.  ÀHélène Dumontpour son aide dans l’animation de l’Observatoire du métier de la scierie.
PRÉFACE À défaut de lire dans une boule de cristal, Maurice Chalayer nous invite dans une large réflexion sur l’évolution d’une partie de la filière bois : la scierie et ses acteurs. Ils sont souvent méconnus du grand public, mais combien importants pour la valorisation et le développement de nos territoires ruraux, ainsi que pour l’équilibre de notre économie.Cette étude prospective montre d’une façon frappante l’érosion inéluctable du nombre de scieries sur les dernières décennies. À partir de ce constat alarmant, chacun des acteurs peut se situer, et percevoir à sa façons’il est sur la bonne directionou s’il doit changer de cap. Nous voyonstrès bien que ce n’est pas qu’une question de taille d’entreprise, même si cet élément reste très important. Chacun doit également se positionner au niveau commercial, technique, géographique, fortement productif ou plutôt orienté service ou multi services, à forte valeur ajoutée. Cet ouvrage très documenté, oùl’auteurest en recherche permanente d’informations utiles auprès des différents acteurs proches du terrain,lui permet de nous livrer aujourd’huiune référence incontournable pour qui veut avoir un état des lieux, et pour le moins, trouver une aide précieuse à la décision quant aux orientations de demain. Je salue ce travail de passionné, de défenseur authentique des métiers de la scierie, où, année après année, la collecte étendue d’informations permet d’aboutirà ce recueil de référence. Avec toute la sympathie et la constance d’un lecteur assidu. Christian SENEGASDirigeant et fondateur du groupe Forézienne MFLS
7
INTRODUCTION GÉNÉRALE1 L’Observatoire du métier de la scierie livre une nouvelle 2 étude prospective, moins systémique que celle de 2007 . Elle ne prend pas en compte, en effet, les aspects sociétaux, économiques et politiques pouvant influer de près ou de loin sur les évolutions du métier de la première transformation du bois. L’étude se concentre davantage sur les aspects productifs et sur les nouvelles tendances des marchés en direction de la construction et de l’emballage dont pourraient bénéficier et s’inspirer les dirigeants de la scierie française. Après un état des lieux du secteur, trois scénarios tracent des hypothèses de développement en termes de productivité et d’augmentation de volume de sciages. Une étude des tendances centrées sur la construction et l’emballage permet de dessiner des pistesd’adaptation des scieries à l’horizon 2020.Chaque lecteur aura ainsi la capacité d’engager sa propre réflexion à partir de l’exposéqui lui est fait de la situation actuelle et de celles qui pourraient émerger dans un avenir proche. Une ouverture proposée à la profession qui permettra à celle-ci de penser, de réfléchir, afin de préparer l’avenir endessinant de nouvelles perspectives. Maurice CHALAYER Président fondateur de l’Observatoire du métier de la scierie1 Créé en 2004 dans le but d’étudier le milieu sous l’angle socioprofessionnel, d’en extraire les problématiques et de dresser les perspectives d’avenir.2 La scierie française et son avenir, L’Harmattan, 2007, M.Chalayer.
9