//img.uscri.be/pth/860ea2a145fc02e7083b98567736a7fb329a83e0
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La sœur

De
128 pages
Toute son enfance, l'auteur de ce livre l'a vécue dans un silence pesant. Silence entretenu autour de l'existence d'une sœur "qu'en croyant bien faire on a lobotomisée".
Éloignée du foyer, internée dans divers établissements fermés dès son plus jeune âge, Françoise a pourtant toujours été absente et présente à la fois, comme en témoignait cette chambre gardée pour elle dans la maison et qu'elle n'occupait jamais.
Grâce à des carnets tenus par sa mère, Pascal Herlem a reconstitué la vie de sa sœur : son éducation, son itinéraire chaotique à l'école, son placement en institutions religieuses, la lobotomie, décidée quelques temps après la naissance de l'auteur, les étranges légendes inventées par la famille pour résister au malheur, enfin ce timide retour à la vie, qui suit le décès de la mère.
Trouver les mots pour dire ce silence, tel est le projet de ce récit hors norme.
Voir plus Voir moins
Pascal฀Herlem
cal฀HerlemLa฀sœur
l’arbalète฀gallimard
La฀sœur
L a s œ u r
P A S C A l H E R l E M
là ŝû
l ’ a r b a l è t e coectîon dîîgée pà Thomàŝ Sîmonnet
En couverture : Étienne Chambaud, La danse, collage, 2010 © Étienne Chambaud.
© Éditions Gallimard, 2015.
I
D I S PA R I T I O N
l’ààngement ne peût pàŝ dûe. I n’y à pàŝ vàîment de ŝecet, îen n’eŝt toût À àît càché, ce n’eŝt pàŝ enoûî. l’hîŝtoîe eŝt connûe de toûŝ, màîŝ ne donne îeû À àûcûn commentàîe. Rîen. C’eŝt ûn ŝûjet qûe ’on n’àbode toût ŝîmpement pàŝ. De à ŝûŝpenŝîon À contepoîdŝ deŝcend ûne ûmîèe bànche, ee jàûnît àû contàct dû Fomîcà cîton de à tàbe de cûîŝîne àû pîètement chomé, ee ceûŝe ûn toû àcîde où ŝe eflètent eŝ vîŝàgeŝ. là àmîe eŝt àŝŝîŝe ŝû eŝ chàîŝeŝ àŝŝotîeŝ, mon pèe, mà mèe, mon èe et moî, À ’occàŝîon deŝ epàŝ, toîŝ pà joû, joû àpèŝ joû. Qûànd pà hàŝàd ’hîŝtoîe eŝûgît, noûŝ à chàŝŝonŝ, noûŝ noûŝ en détoûnonŝ, et voîÀ. C’eŝt àcîe. On ne poŝe pàŝ de qûeŝtîonŝ. On ŝ’en àànge.
9
le ŝûjet eŝt epoûŝŝé dànŝ ûne zone îndécîŝe, com-pîŝe ente conŝcîence et oûbî. Nî entîèement péŝent À à conŝcîence, nî toût À àît pedû dànŝ ’oûbî. Et poûtànt î àût vîve àvec, en àmîe, màîŝ àûŝŝî en dehoŝ de à àmîe, et pûîŝ en ŝocîété, î àût vîve en potànt cette hîŝtoîe en ŝoî. l’hîŝtoîe de à ŝû. là ŝû àïnée, peŝqûe ûne înconnûe. Une ŝû qû’en coyànt bîen àîe on à obotomîŝée. Ne pàŝ tente de ŝ’îmàgîne à ŝcène, comment çà ŝe pàŝŝe, eŝ genŝ qûî ŝont À, ’opéàteû, à ŝû, eŝ commàndîtàîeŝ dànŝ eŝ coûîŝŝeŝ. Aûcûne pàce où ŝe tenî qûî épàgne ’époûvànte. Nûe pàt où ŝe mette, îen nî peŝonne À qûoî nî À qûî ŝ’îdentîfie àûŝŝî peû qûe ce ŝoît. l’ààngement pemet de ŝe éûgîe dànŝ ’hàbîtûde (on ŝ’hàbîtûe À toût), dànŝ à dîŝtànce d’àvec çà, de gee à ŝcène învîvàbe, de vîve ŝà petîte vîe en egàdànt àîeûŝ. Aoŝ çà eŝte en ’étàt, ongtempŝ. Impoŝŝîbe de ŝe déàîe de cette ŝoûde înqûîétûde, de ŝ’en écàte oû de ŝ’en àppoche de top pèŝ. On gàde ûn î deŝŝûŝ, c’eŝt toût. On ŝe màîntîent dànŝ cette poŝîtîon întenàbe, jûŝqû’àû joû où ’ààngement ne peût pûŝ dûe.