Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La Terre vue d'en haut. L'Invention de l'environnement global

De
387 pages

Des images d'Apollo à celles du réchauffement climatique en passant par les photographies de Yann Arthus-Bertrand, la Terre est devenue objet de surveillance et de savoir global, de contemplation esthétique autant qu'une icône pop de l'écologie.


Héritière d'une technologie et d'un regard militaire, cette vision de la Terre vue du ciel est ambivalente : finitude et fragilité, mais aussi hybris de contrôle. Ainsi la reconnaissance du caractère fini de la planète, élément clé de la prise de conscience écologique mondiale, s'est-elle accompagnée d'une vision de la Terre comme un " vaisseau spatial " et de rêves – douteux – de domination technoscientifique de l'ensemble de la planète.


Le livre raconte cette invention occidentale de l'environnement global depuis le XIXe siècle. À l'heure de dérèglements écologiques majeurs, nous avons beaucoup à apprendre de cette tension récurrente entre finitude et domination.



Sebastian Vincent Grevsmühl est spécialiste en histoire de l'environnement et en " visual studies ". Chercheur à l'université Pierre et Marie Curie, Paris 6, au sein du groupe de recherche TEUS (The Earth Under Surveillance : Geophysics Climate Change and the Cold War Legacy), il est l'auteur de nombreux articles sur l'histoire des sciences géophysiques, l'histoire environnementale, l'histoire des explorations, ainsi que sur la culture visuelle et le rôle des images en sciences.



Voir plus Voir moins
LA TERRE VUE D’EN HAUT L’invention de l’environnement global
Sebastian Vincent Grevsmühl
LA TERRE VUE D’EN HAUT
L’invention de l’environnement global
Éditions du Seuil e 25, bd Romain-Rolland, Paris XIV
Ce livre a été publié avec le concours du Centre national de la recherche scientifique (CNRS)-Laboratoire UMR8560 Centre Alexandre Koyré
78---3-
© Éditions du Seuil, septembre 
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
Pour Olivia
INTRODUCTION
Des images d’Apolloaux mappemondes figurant le can-gement climatique ou aux potograpies deLa Terre vue du cield’Artus-Bertrand, la Terre est devenue à la fois objet de surveillance et de savoir global, de contemplation estétique tout autant qu’icône pop écolo. Les vues d’en aut sont indénia-blement d’une actualité pressante et elles ont bénéficié, pendant ces deux dernières décennies, d’un important regain d’intérêt. Dans le sillage de l’étonnant « pénomène éditorial » des vues aériennes d’Artus-Bertrand, de nombreuses mani-festations culturelles ont pris la potograpie aérienne et spatiale comme objet d’une réévaluation istorique, c’est le cas tout récemment des expositions « Vues d’en aut » au Centre Pompidou-Metz et « he Wole Eart » (« La Terre entière ») à la Haus der Kulturen der Welt à Berlin. Parmi les plus fines analyses, ce sont surtout les cangements culturels, politiques et sociaux que les vues aériennes et spatiales ont accompagnés ou suscités qui semblent ouvrir les pistes de réflexion les plus
10
L A T E R R E V U E D ’ E N H A U T
enricissantes . En particulier, l’istoire de la vue d’en aut et sa relation à l’art, l’arcitecture, l’urbanisme, la géograpie et l’environnement sont des terrains d’interrogation tout à fait fascinants. Ce livre s’appuie sur cette actualité et se propose de prendre les vues globales et globalisantes de notre culture visuelle contemporaine comme point de départ d’une étude de la tension qui leur est inérente. Dès sa naissance, dès le mariage fructueux entre potograpie et vol umain au milieu e du  siècle, le regard d’en aut sur la Terre a provoqué un sentiment d’émerveillement, sentiment qui fut cependant tout de suite accompagné par des espoirs de contrôle et de maîtrise spatiale. Cette tension entre contemplation estétique et sentiment de toute-puissance, entre savoirs environne-mentaux et savoirs militaires, entre pensée écologiste et rêves géo-tecnocratiques est au cœur des débats sur les vues d’en aut et sur les transformations qu’elles induisent tout au long e e des  et  siècles. Comprendre les origines et l’évolution istorique de cette tension est essentiel car elle structure de manière fondamentale nos rapports à la nature, notre façon de la comprendre et d’agir en son sein. Si on essaie notamment de comprendre comment les approces managériales de l’environnement ont évolué, il est plus qu’utile de revenir à la naissance de la potograpie aérienne. Ainsi, nous invitons le lecteur à embarquer pour un voyage aérien qui nous mène progressivement vers des auteurs de plus en plus vertigineuses, où le monde, dénué
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin