La trace et le rhizome - Les mises en scène du patrimoine culturel

De
Le patrimoine culturel n’est pas qu’une simple trace du passé. Il est le lieu où se rencontrent et s’hybrident les expériences et les valeurs des uns et des autres ; il est rhizome. Au-delà de son existence en soi, il tire sa valeur des différents usages que l’on peut en faire, voire des liens qu’il permet de tisser entre les personnes et les communautés. Il ne s’agit plus seulement de l’identifier et de le préserver coûte que coûte, mais de le mettre en scène au bénéfice des objets comme des sujets. Examinant cette interdépendance croissante entre mémoires, pratiques et expériences, l’auteur analyse le fonctionnement du patrimoine culturel selon trois perspectives, soit la délimitation de son champ, ses représentations et les valeurs que l’on en retire. Exposant le flottement du patrimoine culturel entre devise d’identité et levier de développement, il montre l’équilibre qu’il faut rechercher entre un arrêt sur image qui pourrait déboucher sur la fétichisation de l’objet et une fuite en avant qui ­tarirait son potentiel en création.
Publié le : mercredi 19 novembre 2014
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782760541337
Nombre de pages : 220
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
atrimoine urbain
Presses de l’Université du Québec
XavierGREFFE
atrimoine urbain
Collection dirigée par Lucie K. Morisset
Bouleversés par l’accroissement de la mobilité et des échanges culturels, les rap ports entre les collectivités et leur environnement bâti restent au cœur des construc tions identitaires modernes.Patrimoine urbain, collection de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain (ESGUQAM), propose d’explorer les constitutions matérielles et les configurations imaginaires de cet environnement. De l’architecture à la ville et de la création à la commémoration, les ouvrages de la collection aus cultent le patrimoine sous ses diverses manifestations, afin d’en connaître les atours et les processus, d’apprendre à reconnaître ses surgissements et, au bout du compte, d’accompagner l’attachement des collectivités pour le monde qui les entoure. L’analyse des idées autant que celle des objets y sont ainsi mises à contribution afin de comprendre les ingrédients qui animent l’environnement et les représenta tions qui forgent le paysage construit ; il s’agit, dans une perspective transversale, de nourrir une réinvention du patrimoine, comme projection dans l’avenir de nos sociétés. Jeunes chercheurs et chercheurs expérimentés des quatre coins de la planète offrentdansPatrimoine urbain leurs réflexions en partage à un large public, inté ressé par l’histoire, par les constructions mythiques ou simplement par le monde qui l’entoure. Acteurs, décideurs et témoins des scènes architecturales, urbanistiques ou touristiques, citoyens et curieux sont donc conviés à la découverte et au débat.
Les mises  en scène du patrimoine culturel
atrimoine urbain
Collection de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain
Doît E çîté poû E pàtîmoîE Jean-MicHel Leniaud 2013, ISBN 9782760537545, 320 pages
At DEço A Mode of Mobility MicHael Windover 2012, ISBN 9782760535121, 320 pages
Motéà Et ŝo àméàEmEt Vivre sa ville Jean-Claude Marsan– Textes choisis 2012, ISBN 9782760534643, 320 pages
MotEà, Cîty of SpîEŝ Church Architecture during the British Colonial Period – 17601860 Clarence Epstein 2012, ISBN 9782760534223, 272 pages
HàbîtE ’AméîE àû QûébEç Ethnographie d'un patrimoine en diaspora Marie-BlancHe Fourcade 2011, ISBN 9782760526532, 304 pages
Membre de
Là vîE Phénomène de représentation Sous la direction deLucie K. Morisset etMarie-Ève Breton 2011, ISBN 9782760526570, 352 pages
DE à vîE àû pàtîmoîE ûbàî Histoires de forme et de sens André CorbozetLucie K. Morisset 2009, ISBN 9782760524798, 336 pages
QûE àvEî poû ûEEŝ éîŝEŝ ? What future for which churches ? Sous la direction deLucie K. Morisset,Luc Noppenethomas Coomans 2006, ISBN 2760514315, 624 pages
LE çombàt û pàtîmoîE À Motéà (1973-2003) Martin Drouin 2005, ISBN 2760513564, 402 pages
LEŝ éîŝEŝ û QûébEç Un patrimoine à réinventer Luc NoppenetLucie K. Morisset 2005, ISBN 2760513556, 456 pages
PEŝŝEŝ E ’UîvEŝîté û QûébEç Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2 TélépHone:418 6574399Télécopieur:418 6572096 Courriel:puq@puq.caInternet:www.puq.ca
Diffusion/Distribution: Canadainc., 1650, boulevard LionelBertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7 – Tél. : 450 4340306 / 1 800 3632864 Prologue France– Association française des Presses d’université AFPUD Sodis, 128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77 403 Lagny, France – Tél. : 01 60 07 82 99 BelgiquePatrimoine SPRL, avenue Milcamps 119, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél. : 02 7366847 SuisseSA, Chemin des Chalets 7, 1279 ChavannesdeBogis, Suisse – Tél. : 022 960.95.32 Servidis
La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée, pro voquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant cicontre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
LA TRACE ET LE RHIZOME Les mises  en scène du patrimoine culturel
Xavier GREFFE
CàtàoàE àvàt pûbîçàtîo E BîbîothèûE Et AçhîvEŝ àtîoàEŝ û QûébEç Et BîbîothèûE Et AçhîvEŝ Cààà Greffe, Xavier, 1944 La trace et le rhizome : les mises en scène du patrimoine culturel (Patrimoine urbain ; 11) Comprend des références bibliographiques et un index. ISBN 9782760541313
1. Biens culturels – Gestion. 2. Biens culturels – Protection. 3. Biens culturels – Aspect économique. I. Titre. II. Titre : Mises en scène du patrimoine culturel. II. Collection : Patrimoine urbain ; 11.
CC135.G73 2014 363.6’9 C20149414889
La publication de cet ouvrage a bénéficié de l’apport financier des programmes et organismes suivants : – le Programme des chaires de recherche du Canada, grâce à la contribution de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain ESG, UQAM. – le programme Soutien aux équipes de recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et culture qui soutient PARVI, le Groupe interuniversitaire de recherche sur les paysages de la représentation, la ville et les identités urbaines, dirigé à l’UQAM. – le programme Réseaux stratégiques de connaissances du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) qui subventionne le Forum canadien de recherche publique sur le patrimoine, logé à l’UQAM. Les Presses de l’Université du Québec reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada et du Conseil des Arts du Canada pour leurs activités d’édition. Elles remercient également la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien financier.
Couverture Conception –Rîçhà Hoŝo Photographies 1. Le Sphynx de Gizeh, Égypte :Lûç NoppE  2. Procession du Pardon au Folgoët, France :Màtî Doûî 1  3. Jonque dans le port de Honk Kong :çhûyû/123f 4  4. EuroDisney, France :Lîŝŝàç/Goo/LEEmàE 3 2 5  5. Portrait de Prosper Mérimée :FototEçà/LEEmàE
Mise en pages ItEŝçîpt
E Dépôt éà : 4 tîmEŝtE 2014  Bibliothèque et Archives nationales du Québec  Bibliothèque et Archives Canada
©2014 – PEŝŝEŝ E ’UîvEŝîté û QûébEçTous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés
Imprimé au Canada
Avantpropos
onserver et mettre en valeur les patrimoines culturels d’un arrêt suCr image ou les leçons d’expériences qui nous aident à maîtri-créent ce que les Anciens appelaient le poème du monde. Mais que va-t-on alors y chercher ? Une identité, au risque ser notre futur ? Les réflexions sur le patrimoine culturel s’arrêtent souvent à une identification, fondée sur des critères historiques ou artistiques, et débouchant sur une signification donnée une fois pour toutes.
La portée du patrimoine culturel dépend aussi de la manière dont ce patrimoine entre en relation avec d’autres connaissances, de sa mise en scène. Ses valeurs sont alors multiples, qu’il s’agisse de sa valeur d’exis-tence en soi, de valeurs retirées de ses différents usages possibles, voire de
VIII
LE SM I S E SE NS C È N ED UPAT R I M O I N EC U LT U R E L
la valeur des liens qu’il permet de tisser entre les personnes et les com-munautés. Loin d’être une écume sur les vagues de la mondialisation et de la numérisation, le patrimoine culturel devient le rêve éveillé de ceux qui voient dans le monde une somme de faits, un laboratoire pour le futur.
Le patrimoine culturel ne se ramène donc pas à un ensemble d’objets hérités du passé, ayant perdu leur valeur fonctionnelle et auxquels on tente vaille que vaille de conférer de nouvelles significations, ou encore à la substitution d’un culte moderne au culte ancien des monuments. C’est un écosystème social où les femmes et les hommes interagissent avec des savoirs, des objets et des paysages, en référence à la création autant qu’au souvenir. Son droit devient un droit des usages possibles autant que des propriétés reçues. Son économie ne se décline plus sur les modes de l’ex-ceptionnel et de l’aléatoire, mais sur ceux du normal et du construit. Le goût des autres ne peut plus y être vécu comme une incitation au faux monnayage des identités culturelles, mais comme une invitation au respect de leurs expressions. Le patrimoine culturel est moins trace que rhizome et, à l’écoute de Zarathoustra, on peut espérer un temps où l’humain enfantera des étoiles…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.