La Vie de Simone Weil

De
Publié par

Simone Weil (1909-1943) occupe une place tout à fait singulière dans l'histoire de la philosophie française contemporaine. Sans doute son acharnement à vivre en conformité absolue avec ses principes y est-il pour beaucoup et l'image de cette femme atteinte de tuberculose se laissant mourir, à Londres, en 1943, des privations qu'elle s'est imposées parce qu'elle n'est plus en état de combattre, illustre mieux qu'aucun autre de ses actes la nature de son engagement (physique autant que moral et intellectuel) du côté des pauvres, des démunis, des humiliés, des vaincus.

Vérité et justice, tel est l'idéal qu'elle poursuit en véritable croisé. Elle le nourrira d'un travail intellectuel acharné et d'un engagement résolu dans tous les grands combats politiques de son temps: disciple d'Alain, agrégée de philosophie (1931), pénétrée des traditions chrétienne, grecque et hindoue, mais lectrice tout aussi éclairée des découvertes de la science moderne, elle s'établit comme ouvrière chez Alsthom puis Renault (1934-1935), s'engage aux côtés des combattants antifranquistes pendant la guerre d'Espagne (1936), se fait ouvrière agricole en 1941, avant de rejoindre la France libre en 1942-1943.

Le destin exceptionnel de cette femme en quête d'absolu est ici raconté avec minutie et souci d'exactitude par quelqu'un qui l'a aimée et ne s'en cache guère. Son travail fait aujourd'hui référence.
Nouvelle édition.

Agrégée de philosophie, docteur ès lettres, conservateur à la Bibliothèque nationale, Simone Pétrement a été l'une des condisciples de Simone Weil à Henri-IV et à l'Ecole normale supérieure. Elle est restée en relation constante avec elle jusqu'en 1942.

Outre cette biographie, publiée en 1973, Simone Pétrement a écrit plusieurs ouvrages savants qui font autorité, parmi lesquels Le Dualisme dans l'histoire de la philosophie et des religions (Gallimard, 1946), Le Dualisme chez Platon, les gnostiques et les manichéens (PUF, 1947) et Le Dieu séparé (Cerf, 1984). Elle a par ailleurs beaucoup contribué à l'édition des oeuvres de Simone Weil. Elle est décédée en 1992.
Publié le : jeudi 13 novembre 1997
Lecture(s) : 68
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213674834
Nombre de pages : 726
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Simone Weil (1909-1943) occupe une place tout à fait singulière dans l'histoire de la philosophie française contemporaine. Sans doute son acharnement à vivre en conformité absolue avec ses principes y est-il pour beaucoup et l'image de cette femme atteinte de tuberculose se laissant mourir, à Londres, en 1943, des privations qu'elle s'est imposées parce qu'elle n'est plus en état de combattre, illustre mieux qu'aucun autre de ses actes la nature de son engagement (physique autant que moral et intellectuel) du côté des pauvres, des démunis, des humiliés, des vaincus.

Vérité et justice, tel est l'idéal qu'elle poursuit en véritable croisé. Elle le nourrira d'un travail intellectuel acharné et d'un engagement résolu dans tous les grands combats politiques de son temps: disciple d'Alain, agrégée de philosophie (1931), pénétrée des traditions chrétienne, grecque et hindoue, mais lectrice tout aussi éclairée des découvertes de la science moderne, elle s'établit comme ouvrière chez Alsthom puis Renault (1934-1935), s'engage aux côtés des combattants antifranquistes pendant la guerre d'Espagne (1936), se fait ouvrière agricole en 1941, avant de rejoindre la France libre en 1942-1943.

Le destin exceptionnel de cette femme en quête d'absolu est ici raconté avec minutie et souci d'exactitude par quelqu'un qui l'a aimée et ne s'en cache guère. Son travail fait aujourd'hui référence.

Nouvelle édition.

Agrégée de philosophie, docteur ès lettres, conservateur à la Bibliothèque nationale, Simone Pétrement a été l'une des condisciples de Simone Weil à Henri-IV et à l'Ecole normale supérieure. Elle est restée en relation constante avec elle jusqu'en 1942.

Outre cette biographie, publiée en 1973, Simone Pétrement a écrit plusieurs ouvrages savants qui font autorité, parmi lesquels Le Dualisme dans l'histoire de la philosophie et des religions (Gallimard, 1946), Le Dualisme chez Platon, les gnostiques et les manichéens (PUF, 1947) et Le Dieu séparé
(Cerf, 1984). Elle a par ailleurs beaucoup contribué à l'édition des oeuvres de Simone Weil. Elle est décédée en 1992.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi