La violence conjugale

De
Publié par

Dans cet ouvrage, l'auteur dresse le portrait des femmes ainsi que des enfants qui vivent dans un climat marqué par la violence conjugale.
Publié le : dimanche 8 novembre 2015
Lecture(s) : 3
EAN13 : 9782336396200
Nombre de pages : 100
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Blandine Nya
La violence conjugale
Un fait vraiment tabou
Les impliqués É d i t e u r
LA VIOLENCE CONJUGALE
Les Impliqués Éditeur
Structure éditoriale récente fondée par L’Harmattan, Les Impliqués Éditeur a pour ambition de proposer au public des ouvrages de tous horizons, essentiellement dans les domaines des sciences humaines et de la création littéraire.
Déjà parus
Urbain Roland),Du bon usage de la relation pédagogique, essai, 2015. ( Younouss (Mohamed),Côte d’Ivoire : en route vers l’émergence, essai, 2015. Zeif(Colette),Ne dis pas ton nom et cache-toi, récit, 2015.
De Parcou(Blanche),Sur le fil du rasoir, récit, 2015.
Maarek (Judith),L’Âme-Son, récit autobiographique, 2015.
Baehrel (Robert),Éducations d’ici et d’ailleurs, essai, 2015.
Carn (Michel),Le marteau et la machette, roman, 2015.
Perrier (Murielle),Rouge vif, roman, 2015.
Cassou (Jean),École : est-ce vraiment mieux ailleurs ?, essai, 2015.
Desaulles (Christophe),Ode au pardon, récit, 2015.
Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site : www.lesimpliques.fr
Blandine Nya
La violence conjugale
Un fait vraiment tabou
Les impliqués Éditeur
© Les impliqués Éditeur, 2015 21 bis, rue des écoles, 75005 Paris
www.lesimpliques.fr contact@lesimpliques.fr
ISBN : 978-2-343-07033-9 EAN : 9782343070339
À mes enfants Yan, Loïc et Sophie que j’aime tant, et qui me soutiennent dans la vie et dans cette œuvre d’écriture
Je ne saurai dire un mot, je ne saurai écrire une phrase, si je ne puis flatter mon ego pour dire que je ne suis pas une exception… Oui, je suis une femme, et, en tant que femme, j’ai été plusieurs fois comme tant d’autres, humiliée, battue, même devant les enfants… J’ai souvent su me contenir pour ne pas être amoindrie,… Ô combien de fois je me suis sentie trahie et ai eu peur de trahir à mon tour mes enfants face à un drame conjugal, au sein d’une famille marquée elle aussi par la violence conjugale… . Malgré mon malaise, je n’ai pas eu à l’esprit de le relater à un ami… un frère… .jusqu’au jour où m’est venue l’idée de m’exorciser en fréquentant les instances administratives sociales… Non, pour me plaindre, mais pour y soigner ma douleur en m’occupant des autres à mon tour, afin d’y trouver un réconfort et soutien… Car, lorsqu’on est dépositaire de certains secrets plus ou moins lourds que les siens, on finit toujours par trouver les mots empathiques pour faire face à la situation, et dire à l’autre, celui ou celle qui souffre sur le moment. « Bats-TOI, il y a pire encore, tu n’es pas seul, tu peux t’en sortir » C’est en étant confrontée à ces espèces de situations, qu’il m’est venu à mon tour l’idée de prendre ma plume, et mettre sur une feuille blanche les mots et les dire… … oh rien n’est plus difficile à supporter que de voir un gamin à qui on vole son enfance !!! J’ai alors à cœur de vous faire part du cas des enfants, témoins ou victimes au même titre que leur mère, qui grandissent dans un milieu, une famille ou un contexte, marqué par la violence conjugale. Ce livre n’est pas un récit de vie, même si je m’inspire de mon vécu pour le rédiger. C’est simplement une analyse et le constat d’une femme bafouée, lorsque cette dernière possède un ou des enfants, qui deviennent victimes à leur tour, suite à l’histoire de leur mère. Le livre évoque les institutions qui prennent en charge les victimes de violence conjugale, les moyens qu’elles
7
mettent à disposition de ces femmes, pas réellement dans le but de les supporter uniquement, mais afin de signaler à travers ces écrits l’extrême carence de ces institutions, même si nous pouvons noter une petite avancée dès les années 2010. Avant cette année, nous étions en manque d’une réelle prise en charge de ce phénomène de violence en matière d’institution, aujourd’hui encore, en 2015, nous manquons des moyens financiers, humains et stratégiques pour venir en aide aux victimes, et cela est déplorable, nous allons découvrir les causes réelles liées aux femmes ainsi qu’aux institutions, à savoir les professionnels y faisant office de Sauveur…
8
Introduction
Il fut un temps, dans l’Ancien Régime, où la violence envers les enfants se résumait à des affaires de contusions, 1 de fractures ou alors d’exploitation sexuelle . Aujourd’hui, on prend de plus en plus conscience que les enfants sont également marqués par les scènes dont ils sont témoins dans leur famille, plus précisément lorsqu’ils sont exposés à des actes de violence conjugale. Si cette violence ne les marque pas physiquement, elle crée néanmoins de graves traumatismes chez les enfants et les adolescents, et peut entraîner des difficultés sur les plans affectif, cognitif et comportemental. Ces enfants restent parfois marqués jusque dans leur vie adulte, car le fait d’avoir été exposés à la violence peut engendrer à long terme des relations de 2 violence avec autrui . En France, une femme meurt tous les deux jours suite aux coups de son conjoint ou ex-conjoint, et quatre 3 millions d’enfants voient leurs mères maltraitées . Dans mon aventure littéraire, j’ai été parfois amenée à exercer une activité professionnelle au sein des entreprises que j’avais au préalable ciblées pour y acquérir des expériences en ce qui concerne une problématique donnée liée à une population type correspondant à un sujet particulier que j’ai à cœur de traiter. C’est dans cette même optique, que j’ai effectué plusieurs stages de plus ou moins longues durées, au sein des institutions à caractère social. Notamment, dans le
1 TYRODE. Y et BOURCET. S, L’enfance maltraitée, Ellipses, 1999, P. 4-9. 2  Karen SADLIER, L’enfant face à la violence dans le couple, DUNOD, Paris, 2010 3  L’observatoire de la violence Guide sur : Violence conjugale, les enfants en souffrent, Seine-Saint-Denis, 2004
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.