//img.uscri.be/pth/8c99ac8bcf8e81713bf7e36454132ddc5f0b4020
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,88 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Le cannabis dans tous ses états

De
151 pages
Le changement de siècle a vu une banalisation et une massification des usages du cannabis. Et la loi du 31 décembre 1970 ? Comment ne pas s'interroger sur les différences de traitement législatif et réglementaire vis-à-vis de telle ou telle substance ? Et l'économie souterraine ? L'ambition des échanges réalisés par les auteurs est de mieux comprendre et donc de mieux répondre à cette réalité complexe que représentent les usages de cannabis aujourd'hui.
Voir plus Voir moins

LE CANNABIS DANS TOUS SES ETATS

@L.~TT~.2008 5-7, rue de l'École-Polytechnique; http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan l@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-06505-5 EAN : 9782296065055

75005 Paris

Sous la direction de Michel Boulanger

LE CANNABIS DANS TOUS SES ETATS

Connaître. Informer. Agir.

Actes du colloque de Chambéry, le 13 novembre 2007

le

L'HARMATTAN

Questions Contemporaines Collection dirigée par JP. Chagnollaud, B. Péquignot et D. Rolland
Chômage, exclusion, globalisation... Jamais les « questions contemporaines» n'ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines» est d'offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective.

Dernières

parutions

Radouane BNOU NOUÇAIR, Atouts et faiblesses de l'immigration au Québec, 2008. Elian ROBERT, Les médecins et la vie politique locale, 2008. Michel PERRIER, Du souci des autres à l'autre comme souci. La grande casse du médico-social, 2008. Philippe POITOU, L'Athéisme, la spiritualité de la raison, 2008. Gilbert BEREZIA T, Quand l'université se réveille, 2008. Marlène PARIZE, La part de l'autre, 2008. Christophe de BROUWER, Le problème de la santé au travail. Protection des travailleurs ou nouvel eugénisme? 2008. FAURE Alain et GRIFFITHS Robert (sous la dir. de), La Société canadienne en débats. What holds Canada together, 2008. LAGAUZÈRE Damien, Robot: de l'homme artificiel à l'homme synchronique ?, 2008. RULLAC Stéphane, Le péril SDF. Assister et punir, 2008. QUEME Philippe, Vertus et perversions françaises du discours politique ... Plaidoyer pour un discours « vrai », 2008. BOFFO Stefano, DUBOIS Pierre, MOSCA TI Roberto, Gouverner les universités en France et en Italie, 2008. BERTRAND Christine (dir.), L'immigration dans l'Union européenne, 2008. D'ARGENSON Pierre-Henri, Réformer l'ENA, réformer l'élite, 2008. STEIWER Jacques, De la démocratie en Europe, 2008.

Contributions

LE

ouvrage
Sous

CANNABIS DANS TOUS SES ETA TS est présentant les actes du Colloque Chambéry (Savoie), du 13 novembre 2007. la direction de Michel BOULANGER CHARVET,

un de

Auteurs: Jean-Michel Coordination

Michel BOULANGER, Dominique DELILE, Denis RICHARD administrative: Sylvie

ALDEBERT

Remerciements
A l'ouverture du Colloque Madame Bernadette LACLAIS, Maire de Chambéry et VicePrésidente du Conseil Régional Rhône-Alpes, Monsieur Jean-Philippe Philippe GALLAT, Directeur de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales de la Savoie, Monsieur Michel ROUX, Président de l'Association Le Pélican, En séances olénières Monsieur le Docteur Denis RICHARD, Pharmacien à la Faculté de Pharmacie de Poitiers, Centre Hospitalier Henry Laborit, Monsieur le Docteur Jean-Michel DELILE, Psychiatre au Centre d'Etudes et d'Information sur les Drogues (CEID), Bordeaux, Monsieur le Docteur Olivier ROGEAUX, Chef de service, service des maladies infectieuses, Centre Hospitalier Général de Chambéry Monsieur Dominique CHARVET, Premier Président de la Cour d'Appel de Chambéry, Monsieur Michel BOULANGER, Directeur de l'association Le Pélican

o o

o

o

o

o

o o

o o

o o

o

A la table ronde Monsieur Denis MANIGAND, Educateur spécialisé, chargé de prévention, Association Le Pélican, Madame le Docteur Nathalie BONHOMME, Médecin des actions préventives de santé, Direction de la Vie Sociale, Conseil Général de la Savoie, Monsieur le Docteur Jean-Luc VIGNOULLE, Médecin généraliste, membre du réseau Revih/Sts Madame Sylvie CHIFFLOT, Conseillère technique au sein du Service de Promotion de la Santé en Faveur des Elèves, en Savoie, Monsieur Pierre RAYMOND, Délégué du Procureur, Maison de la Justice et du Droit, Chambéry,

o o o o o

o o o o o

En ateliers Les ateliers ont été animés par les intervenants de la table ronde et aussi par : Madame le Docteur Martine WALTER, Coordonnatrice du réseau Revih/Sts, Madame Alice LACROIX, Coordonnatrice du réseau Réals, Monsieur le Docteur Jean-Claude CASSET, Président du Réals, Monsieur Jérôme NAVET, Responsable du service « Promotion de la Santé », Mutualité Française de la Savoie, Madame Martine CHENEV AS-PAULE, Infirmière puéricultrice de liaison service de protection maternelle et infantile, Direction de la Vie Sociale, Conseil Général de la Savoie, Monsieur Serge DUCRETTET, Psychologue, Association Le Pélican, Madame Stéphanie RUIZ, Chargée de prévention, Association Le Pélican, ANPAA73, Madame Odile VIRET, Chef de service, Prévention Spécialisée, Sauvegarde de l'Enfance de Savoie, Madame Laurence CAUËT, Infmnière, Association Le Pélican, ANPAA73, Madame Sylvie TIEULENT, Attachée de direction, ANPAA73 10

Avant Propos
Le changement de siècle a vu une banalisation et une massification des usages de cannabis. Usages simples, usages à risque, usages massifs, abus, dépendance... Publics adolescents, voire pré-adolescents, jeunes adultes, adultes.. .Dans la précarité, insérés socialement, professionnellement. ...
La réalité est complexe et interpelle.

On ne saurait réduire pour autant la question des consommations de substances psychoactives au cannabis quand on constate le développement des polyconsommations, les usages massifs de tabac, d'alcool, des autres drogues. ... Tous les usages sont-ils problématiques? Que dire du plaisir du cannabis, de son potentiel créatif, de ses représentations culturelles, évoqués par certains? Pour autant, on ne saurait ignorer les constats des spécialistes notant l'augmentation régulière des personnes dépendantes au cannabis, les troubles associés qu'elles présentent. Et la loi du 31 décembre 1970? Comment ne pas s'interroger sur les différences de traitement législatif et réglementaire vis-à-vis de telle ou telle substance? Et l'économie souterraine, l'organisation sociale de certains territoires qui, associant usages et trafics, rendent encore plus complexe la réalité ?.... Et la vie sociale? La vie familiale? Les répercussions sur l'environnement, les proches? L'inquiétude des parents? Leur désarroi face à des adolescents qui s'échappent... ?

De nombreux acteurs de la cité sont concernés car les usages de cannabis ont cette particularité de ne pas interroger que les soignants mais aussi les éducateurs, les enseignants, les travailleurs sociaux, les acteurs de prévention, la police, la gendannerie, la justice, les élus... La demande de participation au Colloque « Le cannabis dans tous ses états» fut particulièrement forte: plus de quatre cents inscriptions et deux cents refusées, pour manque de place. Cette forte demande atteste des interrogations mais aussi du désarroi, parfois, devant une réalité difficilement compréhensible et maitrisable. Quelles réponses construire ensemble? L'ambition de nos échanges est de traiter ensemble, de mieux comprendre et donc mieux répondre à cette réalité complexe que représentent les usages de cannabis aujourd'hui. La publication des actes du colloque de Chambéry participe de cette ambition.

12

Le cannabis, une drogue sans effets? Séance plénière

Mais qui sont les jeunes consommateurs?
Quelques repères sur une réalité complexe et polymorphe

Michel Boulanger Directeur de l'Association Le Pélican, Chambéry «Justement, vous avez dit le mot, seigneur Aladin, c'est du
hachisch, tout ce qui se fait de meilleur et de plus pur, en hachisch, à Alexandrie, du hachisch d'Abougor, le grand faiseur, l'homme unique, l'homme à qui on devrait bâtir un palais avec cette inscription: Au marchand de bonheur, le monde reconnaissant. » (Le Comte de Monte Cristo, 1845, Alexandre Dumas) Qui faut-il croire? Aujourd'hui, les propos vont bon train pour affirmer que « Tout le monde fume du shit... Tous les jeunes en tout cas ont essayé... Les adultes eux aussi, ils fument. Y'a pas que les jeunes ... Et puis, le shit, c'est une drogue douce qu'on ferait mieux de légaliser... Dans le fond, pourquoi l'Etat tolère t'il cette économie souterraine? » Les parents aussi ont leur mot à dire. Forcément inquiets devant cette drogue consommée au moins une fois par un jeune sur deux de 17 ans, aujourd'hui. Parfois vindicatifs face à la réponse sociale «Que faites-vous?... C'est un fléau... Une vraie drogue dure... Et l'alcool, Et le tabac? » Les éducateurs aussi sont désemparés. Médecins, infirmières, travailleurs sociaux, enseignants,... ont en charge au quotidien des adolescents dont ils connaissent les consommations mais ne savent quelle est la bonne réponse

éducative, entre banalisation et dramatisation. Que penser aussi d'une loi vieille de presque 40 ans qui continue d'interdire un usage devenu massif? « Légaliser... ou dépénaliser... à l'heure où les interdits réglementaires font légion! L'interdit de fumer dans un bar: Ne plus boire au volant... Pas de stupéfiants non plus... Mais tous les jeunes fument, tous!». Ces mots, ces commentaires, ces tranches de vie, chacun les a entendus, les entend. lis disent les questions de chaque jour sur une réalité complexe à aborder avec nuances. lis disent aussi le souci de saisir les multiples et passionnantes facettes d'une tranche d'âge: celle des adolescents et des jeunes adultes. Mais qui sont les jeunes consommateurs, aujourd'hui, en France? Pour tenter de répondre au mieux à cette question, la littérature apporte un certain nombre d'éclairages, notamment avec l'ouvrage collectif de l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, «le cannabis, données essentielles» (Costes, J.M, OFDT, 2007, 232 pages), qui offre une expertise actualisée. L'approche anthropologique permet de saisir, en complément de cet état des lieux, la réalité quotidienne des usagers de cannabis, à partir de l'étude multicentrique réalisée auprès de 3 000 personnes «Le cannabis en France» (Ingold R, Toussirt R., 1998, 152 pages). Enfin, l'exploitation des informations sur les patients reçus dans les centres de soins spécialisés pour toxicomanes (CSST), mise en place depuis 2005 (RECAP: Recueil Commun sur les Addictions et les Prises en charge) donne un troisième éclairage sur les usagers de cannabis reçus dans un CSST, géré par l'association Le Pélican.

16

I

1.

Quelques données sur le cannabis

Aujourd'hui, le cannabis est de loin la drogue, dans son sens illicite, la plus utilisée en France: 9% de la population, entre 15 et 64 ans, déclarent avoir consommé du cannabis dans les 12 derniers mois, contre 1% de la population pour l'ensemble des autres produits. La France est à la tête de l'Europe, pour les consommations de cannabis, avec la République Tchèque, l'Espagne, le Royaume Uni et Chypre. Pourquoi ces pays? A ce jour, il est particulièrement difficile d'effectuer un lien entre le développement des usages et les spécificités d'un pays. On ne saurait citer un exemple de politique publique, intégrant dispositions réglementaires et politiques sociales, dont les résultats seraient plus probants que d'autres, pour réduire l'usage et la vente. Cette hausse des consommations en France est très nette sur 15 ans: elle connaît toutefois depuis 2 à 3 années un ralentissement qui est à souligner. Une observation attentive dans les années à venir permettra de constater si la consommation française a atteint un pic avant de redescendre ou s'il s'agit d'une simple pause dans l'évolution des consommations. Pour donner sens aux consommations de cannabis, comme pour l'ensemble des substances psychoactives, licites ou illicites, la distinction entre les niveaux d'usage permet de mieux comprendre le rapport entretenu par les individus avec les drogues. On sait en effet que, la façon de consommer, la précocité des usages, la fréquence, les polyconsommations, le type de produit, l'économie souterraine, la réussite scolaire, le milieu familial,. ...sont des indicateurs précieux des risques courus par la personne et de la dangerosité des drogues. 17