Le citoyen face aux abus de pouvoir

De
Publié par

Un thème peu abordé et pourtant capital mettant en question les fondements même de la démocratie : le citoyen face aux abus de pouvoirs des politiques. Entre les deux tours de l'élection présidentielle, à une période où les candidats à la plus haute fonction de la chose publique évoquaient le pacte de confiance entre citoyens et politiques, l'ambition de ce colloque fut de s'interroger concrètement sur les mécanismes qui peuvent conduire certains représentants du peuple à bafouer les droits des citoyens, ou à se retourner contre eux et de proposer des pistes de réflexion sur les mécanismes de contre-pouvoir, les leviers de contrôle qui permettent aux citoyens de résister contre les abus de pouvoirs en tout genre.
Publié le : vendredi 17 juin 2011
Lecture(s) : 48
EAN13 : 9782304020762
Nombre de pages : 151
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Le citoyen face aux abus de pouvoir
3
Titre François Ameli
Le citoyen face aux abus de pouvoir
Colloque organisé le 2 juin 2007 Sous l'égide de l'Université Paris Panthéon Sorbonne et d'Antic
Colloque
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-02076-2 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304020762 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-02077-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304020779 (livre numérique)
6
.
8
Préface
PRÉFACE
Pierre Rancé Journaliste-Chroniqueur judiciaire à Europe1 Un cadre prestigieux, la Sorbonne, pour un débat essentiel, fondamental, consacré au ci-toyen face aux abus de pouvoir. Anticor a souhaité s’associer à la réflexion menée dans un colloque qui s’est tenu sous l’égide de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne le samedi 2 juin 2007 sur un thème très peu abordé et pourtant capital car mettant en ques-tion les fondements même de la démocratie : le citoyen face aux abus de pouvoirs des politi-ques. Entre les deux tours de l’élection présiden-tielle, à une période où les candidats à la plus haute fonction de la chose publique évoquaient la nécessité de restaurer la cohésion sociale, l’unité nationale ou le pacte de confiance entre citoyens et politiques, l’ambition de ce colloque
9
Le citoyen face aux abus de pouvoir
fut de s’interroger concrètement sur les méca-nismes qui peuvent conduire certains représen-tants du peuple à bafouer les droits des ci-toyens, ou à se retourner contre eux. Abus de biens publics, abus de confiance, abus de pou-voir : quelques « affaires » récentes ont démon-tré que ces pathologies de la politique consti-tuent une menace réelle pour la vie démocrati-que, non seulement par les torts directs qu’elles peuvent causer, mais plus largement par le cli-mat de méfiance qu’elles contribuent à installer. Violence, malversation, corruption, lobbying, désinformation, manipulation des services de police, des magistrats, des médias et de l’opinion publique : au mépris du bien commun et de ses engagements, certains abusent du bien public et ne reculent devant aucun moyen pour satisfaire une ambition personnelle, comme s’ils ne devaient jamais être amenés à répondre de leurs actes. La forme la plus « aboutie » de cette dérive semble être l’instrumentalisation : celle de la justice, celle des appareils d’Etat, celle des institutions, celle de la presse. La perte du sens du bien commun et des li-bertés fondamentales se redouble chez le politi-cien-voyou d’une forme de cécité morale qui semble proprement liée à l’exercice du pouvoir, à l’infatuation et au sentiment d’immunité qu’il suscite. Il fallait s’interroger sur les raisons de ce
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.