Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Le dernier recueillement

De
113 pages
Présenté à l'origine sous le titre « Les poèmes d'un fou expliqués par un fou ou le dernier recueillement », ce livre se veut avant tout un éloge à l'écriture et par extension, un essai à la mémoire de grands écrivains. C'est en effet au travers d'un hymne à leur gloire, et par un jeu de miroir entre deux personnages distincts, deux types d'écriture, que l'ensemble des pages s'articule avec soin, usant de diverses techniques, tantôt poétiques tantôt prosaïques ou purement littéraires, telles qu'accumulations, acrostiches, allitérations, anagrammes, assonances, calembours, homonymies, hypallages, néologismes, périphrases et autres procédés qu'il tient à vous de découvrir.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2

Le dernier recueillement

3
Calogero Lupo
Le dernier recueillement

Essai
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-00194-5 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304001945 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-00195-2 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304001952 (livre numérique)

6 . .

8






Présenté à l’origine sous le titre Les poèmes
d’un fou expliqués par un fou ou le dernier
recueillement, ce livre se veut avant tout un éloge
à l’écriture et par extension, un essai à la
mémoire des grands écrivains qui ont jalonné
toute mon enfance littéraire. C’est en effet au
travers d’un hymne à leur gloire, et par un jeu
de miroir entre deux personnages distincts,
deux types d’écriture, que l’ensemble des pages
s’articule avec soin, usant de diverses
techniques, tantôt poétiques tantôt prosaïques
ou purement littéraires, telles qu’accumulations,
acrostiches, allitérations, anagrammes, assonan-
ces, calembours, homonymies, hypallages,
néologismes, périphrases et autres procédés
qu’il tient à vous de découvrir. Également
construit sur une structure propre, empruntant
à Dante l’idée du chiffre magique, toute
l’architecture du livre ainsi que les textes
accompagnant chaque poème repose de façon
méthodique et mathématique sur le nombre 23.
Un mysticisme qui n’est en rien anodin et que
seule une lecture assidue permettra de
déchiffrer. Un chiffre qui induit de nouveaux
modes de lecture au sein même de la forme et la
9 Le dernier recueillement
syntaxe des textes présentés mais aussi dans le
choix savant des mots ainsi que leur position
dans la phrase.
Également clairsemés de nombreux
intertextes et références littéraires voire
philosophiques, je dédie avant tout,
logiquement, cet opus aux érudits les plus
capables et aux grands amateurs du genre.
Viens ensuite ma famille qui, loin de me
comprendre, a toujours su entendre qui je suis.
Viennent enfin les amis proches qui, loin de me
connaître totalement, ont toujours su rassurer,
chacun leur tour, certaines facettes de ma
nature au demeurant si complexe. Ce livre est
aussi à vous.
Il m’a fallu près de cinq ans pour aboutir ce
« dernier recueillement ». De tout cœur et du
fond de l’âme, j’espère que sa lecture vous
séduira autant que m’a séduit son écriture.

10
AVANT PROPOS
Ce livre n’a d’autre prétention que l’écriture,
d’autre ambition que de donner de la lecture.
En cela, c’est déjà bien suffisant, peu importe le
conteur ! Qui écrit donne à lire ! Un bout de
soi, un peu de tout ! On aurait tort d’aller
chercher plus loin ce qu’il y a déjà d’écrit sous
ses yeux. Non seulement, nous y perdrions le
sujet de ce bouquin mais aussi tous les espoirs
ou folies qui ont conduit (à) l’écriture de ce
dernier.
Évidement, la thématique peut paraître
obscure, voire tout à fait opaque et ténébreuse,
à ne pas mettre entre toutes mains diront
certains. C’est même complètement hors de
propos diront d’autres, le titre n’a rien à voir,
pure dérision dialectique. Rien de plus que la
folie d’un pseudo écrivaillon qui s’entiche d’un
titrage expéditif et imparfait pour s’exhiber avec
emphase, de la pure prostitution littéraire. Ils
auraient sans doute raison mais se raviseraient
tout aussi vite une fois cette pensée parvenue au
cerveau, effleurant à peine leurs esprits comme
11