Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,88 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Le désir d'apprendre

De
146 pages
Dans ce livre, le point de vue privilégié est celui de l'enfant dans sa relation dynamique avec l'enseignant : comment un jeune sujet vit-il la relation d'apprentissage ? Cette réflexion oriente la question des apprentissages vers l'idée d'une dynamique du lien entre l'enfant et l'Autre dans lequel le savoir est « à prendre ». Ce travail d'analyse est enrichi d'observations et vignettes cliniques issues d'une longue expérience de terrain auprès d'enfants rencontrés en consultation de pédopsychiatrie.
Voir plus Voir moins
Collection
Jean MALKA
Le désir d’apprendre
Enjeux et dynamiques de la relation d’apprentissage
Préface de Vincent Moreau
Le désir d’apprendre
Rue des Écoles Le secteur «Rue des Écoles» est dédié à l’édition de travaux personnels, venus de tous horizons: historique, philosophique, politique, etc. Il accueille également des œuvres de fiction (romans) et des textes autobiographiques. Déjà parus Martory (Yvon),Le Syndrome de Blas, 2014. Larbodière (Marie-Flore),Une année singulière, 2014. Bastien (Barbara),Carnets de femmes, 2014. Servin (Michel),L’entretien froid, 2014. Bizet (Claude),Oser l’impossible, 2014. Lassère (Bernard),Un avenir de gloire, 2014. Gonse (François),Professeur d’anglais en Chine, 2014. Temple (Henri),Théorie générale de la nation, 2014. Marc (Jacques),Paroles en l’air, 2014. Adam (Norbert),Mes jeunes années courentdans la campagne…, 2014. Beauvais (Paul),À la vie… À la mort, 2014. Paul (Elisabeth),Les tribulations d’une coopérante belge au Mali, 2014. Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Jean MALKALe désir d’apprendre Enjeux et dynamiques de la relation d’apprentissagePréface de Vincent Moreau
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02783-8 EAN : 9782343027838
Du même auteur Psychopathologie en service de pédiatrie, Pédopsychiatrie de liaison,ouvrage collectif dirigé par Ph. Duverger, Elsevier-Masson, 2011, coll. « Les âges de la vie ». Le poids du corps à l’adolescence, ouvrage collectif dirigé par Annie Birraux et Didier Lauru, Albin Michel, 2014.
Remerciements
A Anne, qui fut la première à croire en ce travail d’écriture, et à m’offrir le temps que je lui ai dérobé. A Vincent Moreau et Philippe Duverger qui me font l’honneur et l’amitié de "border" ce texte de leur plume. A Annie Wallet pour sa relecture et ses encouragements si sincères.
Préface
D’emblée, Jean Malka nous montre le lieu de l’apprentissage. Ce livre n’est pas une méthode pour bien apprendre mais une analyse approfondie de ce qu’est le rapport au savoir pour un enfant, au cours de différents chapitres illustrés de vignettes cliniques. Il nous décrit très précisément la complexité de la question.
L’enfant nait prématuré. Il ne peut se débrouiller seul, il a tout à «apprendre ».Mais le savoir n’est pas l’apprentissage, scolaire en particulier. L’enfant est préoccupé par un autre savoir, sur la sexualité, comme nous l’a enseigné Freud, ses origines, le désir qui a précédé sa naissance et bien d’autres savoirs comme nous l’illustre Jean Malka dans de nombreux exemples simples et éclairants. Comme nous le montre Lacan dans son SéminaireEncore» dans, le savoir est «à prendre l’Autre. Toute la question est là. Le grand Autre peut être la mère, le père, la figure de l’enseignant mais aussi le lieu du langage, là où se situe le réservoir de tous les mots, les signifiants qui constituent le langage et la parole. L’enfant doit faire l’effort d’aller chercher ce savoir dans l’Autre. Il ne paie ce prix qu’en échange d’une jouissance, d’unelibidorécupérée de la perte qui consiste à se soumettre aux fourches caudines de l’entrée dans le langage et la parole, ce qui est un effort considérable du fait de la prématurité de l’enfant humain.
Chez beaucoup d’enfants il y a une impossibilité à aller chercher ce savoir dans l’Autre, due à sa situation familiale, son
9