//img.uscri.be/pth/b2d1a06f2864398ab442c71ec789fd7f9931743d
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 23,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Le développement endogène

De
299 pages
Ces travaux de recherche formulent une perspective réaliste et objectiviste en matière de développement endogène, qui est la valorisation des ressources naturelles disponibles localement et la territorialisation des activités sans acculer la globalisation. Cet ouvrage traite également des problèmes auxquels les pays du monde font face, expose les obstacles endurés par les pays en voie de développement et les pays moins avancés en matière de libéralisation du commerce mondial. Haïti est pris comme pays de référence parce qu'il est quasi vierge en matière d'inverstissement.
Voir plus Voir moins
ORIOL DESHOMMES
Le développement endogène
Le cas d’Haïti de 2000 à 2010
Le développement endogène Le cas d’Haïti de 2000 à 2010
Oriol Deshommes
Le développement endogène
Le cas d’Haïti de 2000 à 2010
© L'HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01982-6 EAN : 9782343019826
Remerciements
Nous ne pouvons pas laisser passer cette occasion pour remercier les personnes qui nous ont épaulé grandement. Notre profonde gratitude va à : Jeliel Antione Darius, Obène Deshommes, Fritz Deshommes pour leurs avis judicieux et des corrections portées dans le contenu de cette recherche, Patrick Davilmar pour les sacrifices consentis dans l’analyse économétrique, Carlot Hilaire qui est toujours disponible pour nous aider dans nos démarches, John Walker Joseph qui ne nous a pas marchandé son support logistique, Renold Pierre Jean, Jerry Jean Pierre et sa femme Guiveline pour leur apport documentaire, Madame Émile Clothilde, grammairienne qui a fait un travail assez remarquable dans les corrections grammaticales. Et enfin, à tous nos sincères amis qui nous ont soutenus directement ou indirectement à la réalisation de cette recherche.
Liste des sigles et abréviations utilisées
BCE : Banque centrale européenne BIRD : Banque internationale pour la reconstruction et le développement BM : Banque mondiale BME : Bureau des mines et de l’énergie CARICOM : Communauté caribéenne CG : Groupe de travail sur la compétitivité CGFCT : Conseil de gestion des fonds des Collectivités territoriales CHF : Cooperative housing foundation CCI : Cadre de coopération intérimaire CI : Commerce international CEPALC : Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes CIRH : Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti CMED : Commission mondiale sur l’environnement et le développement CNMP : Commission nationale des marchés publics CNRA : Commission nationale pour la réforme agraire CRESDIP : Centre de recherches sociales et de diffusion populaire CSPJ : Conseil supérieur du pouvoir judiciaire DIACT : Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale DSNCRP : Document stratégique national pour la croissance et la réduction de la pauvreté ECOSOC : Conseil économique et social des Nations unies EEA : Agence économique européenne EDI : Direction de l’entrepreneur et du développement industriel ENAOL : Entreprise nationale des oléagineuses EPA : Agence pour la protection de l’environnement FAES : Fonds d’aide économique et social FAO : Fonds des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture FESP : Forum économique du secteur privé FIMH : Forces intérimaires des marines en Haïti FMI : Fonds monétaire international FMN : Firme multinationale GIA : Globale intelligence alliance GREMI : Groupe de recherche européen sur les milieux innovateurs
7
HOPE : Hemispheric opportunity through encouragement act IAS : Institute for Advanced Studies IDE : Investissement direct étranger IDH : Indice de développement humain IHSI : Institut haïtien de statistique et d’informatique INAREM : Institut des ressources minérales ISI : l’Industrialisation de substitution à l’importation INSEE : Institut national de statistique et d’étude économique LEED : Norme de certification energy et design environnemental MCI : Ministère du commerce et de l’industrie MCO : Moindre carré ordinaire MINUSTHA : Mission des Nations unies pour la stabilisation d’Haïti NPI : Nouveaux pays industrialisés OEA : Organisation des États américains OCDE : Organisation pour la coopération et le développement économique OFT : Office of fair trading OGM : Organisme génétiquement modifié OMC : Organisation mondiale du commerce ONG : Organisation non gouvernementale ONU : Organisation des Nations unies OPEP : Organisation des pays exportateurs de pétrole PAG : Programme d’action gouvernementale PAM : Police administrative municipale PAS : Programme d’ajustement structurel PBO : Secteur des services de développement des entreprises PBSCT : Pays à bas salaire et à capacité technologique PED : Pays en voie de développement PIB : Produit intérieur brut PME : Petite et moyenne entreprise PMI : Petite et moyenne industrie PNB : Produit national brut PRE : Plan de relance économique PNUD : Programme des Nations unies pour le développement PROSPER : Programme stratégique pour l’économie et la richesse RADE : Régime actionnariat des employés R/D : Recherche et développement RNDDH : Réseau national de défense des droits humains RNDH : Rapport national de développement humain
8
S.D : Sans date S.L : Sans lieu (Éditions) SESSI : Services des statistiques industrielles TIC : Technologie de l’information et de télécommunication TSP : Thèse de Singer-Presbisch UICNR : Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources USAID : Agence des États-Unis pour le développement international UNESCO : Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture VP : Vision partagée WINNER : Watershed initiative for national natural environmental resources