Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 17,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Le discours « néo-réactionnaire »

De
366 pages
Les nouveaux réactionnaires » : l’appellation trouve sa source principale dans un bref pamphlet paru en 2002 sous ce titre. La polémique, aussitôt très vive, n’a pas cessé, depuis, d’envenimer l’espace médiatique et intellectuel français.
Quoi de commun pourtant entre la pensée d’un Marcel Gauchet et les best-sellers d’un Éric Zemmour ? Entre la phraséologie aristocratique d’un Richard Millet et le parler-peuple d’un Robert Ménard ? Entre la mélancolie indignée d’un Alain Finkielkraut et le dandysme désabusé d’un Michel Houellebecq ?
Un tempérament réfractaire sans doute, articulant transgression et conservatisme ; une même volonté d’en découdre avec le « politiquement correct » et la « police de la pensée » ; une même propension, aussi, à se penser en représentants minoritaires d’une majorité opprimée, sur fond de désenchantement démocratique et de hantise du déclin. Romanciers, philosophes, intellectuels « médiatiques », historiens, journalistes : le spectre des « néo-réactionnaires » est large, au risque de la confusion et de l’amalgame. Les auteurs réunis dans cet ouvrage entendent contribuer à un examen dépassionné de cette nébuleuse, en soulignant la diversité des champs d’appartenance et des registres d’expression de ceux qui la composent ou s’y trouvent rangés à leur corps plus ou moins défendant.
Voir plus Voir moins
« Les nouveaux réactionnaires » : l’appellation trouve sa source principale dans un bref pamphlet paru en 2002 sous ce titre. La polémique, aussitôt très vive, n’a pas cessé, depuis, d’envenimer l’espace médiatique et intellectuel français. Quoi de commun pourtant entre la pensée d’un Marcel Gauchet et les best-sellers d’un Éric Zemmour ? Entre la phraséologie aristocratique d’un Richard Millet et le parler-peuple d’un Robert Ménard ? Entre la mélancolie indignée d’un Alain Finkielkraut et le dandysme désabusé d’un Michel Houellebecq ? Un tempérament réfractaire sans doute, articulant transgression et conservatisme ; une même volonté d’en découdre avec le « politiquement correct » et la « police de la pensée » ; une même propension, aussi, à se penser en représentants minoritaires d’une majorité opprimée, sur fond de désenchantement démocratique et de hantise du déclin. Romanciers, philosophes, intellectuels « médiatiques », historiens, journalistes : le spectre des « néo-réactionnaires » est large, au risque de la confusion et de l’amalgame. Les auteurs réunis dans cet ouvrage entendent contribuer à un examen dépassionné de cette nébuleuse, en soulignant la diversité des champs d’appartenance et des registres d’expression de ceux qui la composent ou s’y trouvent rangés à leur corps plus ou moins défendant.
Pascal Durand,professeur à l’Université de Liège, sociologue de la littérature et de l’édition, est spécialiste de l’œuvre de Mallarmé. On lui doit d’autre part différents travaux sur les figures de l’orthodoxie politico-médiatique contemporaine :et Censure Médias (2004), La Censure invisible(2006) etNouveaux Mots du pouvoir. Les Abécédaire critique(2007). Docteure de l’Université de Liège,Sindaco Sarah est spécialiste de la littérature française des XXe et XXIe siècles et des rapports entre texte et idéologie. Elle a notamment publiéLa Fabrique du Français moyen. Productions culturelles et imaginaire social dans la France gaullienne (1958-1981)(2009).
Sous la direction de Pascal Durand et Sarah Sindaco
Le discours « néo-réactionnaire »
Transgressions conservatrices
Titres déjà publiés :
Collection « Culture & Société »
dirigée par Gisèle Sapiro
Gisèle Sapiro (dir.),Translatio. Le marché de la traduction en France à l'heure de la mondialisation, 2008. Ioana Popa,Traduire sous contraintes. Littérature et communisme (1947-1989), 2010. Bertrand Réau,Les Français et les vacances. Sociologie des pratiques et des offres, 2011. Arnault Skornicki,L'Économiste, la cour et la patrie, 2011. Odile Henry,Les Guérisseurs de l'économie. Sociogenèse du métier de consultant (1900-1944), 2012. Vanessa Codaccioni,Punir les opposants. PCF et procès politiques (1947-1962), 2013. Alain Quemin,Les Stars de l'art contemporain. Notoriété et consécration dans les arts visuels, 2013. Hélène Charron,Les Formes de l'illégitimité intellectuelle. Les femmes dans les sciences sociales francaises (1890-1940), 2013. Anna Boschetti,Ismes. Du réalisme au postmodernisme, 2014. Yves Gingras,Controverses. Accords et désaccords en sciences humaines et sociales, 2014. Éric Brun,Les Situationnistes. Une avant-garde sociale, 2014. Johanna Siméant (dir.),Guide de l'enquête globale en sciences sociales, 2015.
© CNRS ÉDITIONS, Paris, 2015 ISBN : 978-2-271-08899-4
Ce qui [...] distingue essentiellement les réactions, c'est l'arbitraire à la place de la loi, la passion à la place du raisonnement : au lieu de juger les hommes, on les proscrit ; au lieu d'examiner les idées, on les rejette.
Benjamin CONSTANT,Des réactions politiques(1797)
Introduction Structures et trajectoires Discours et topiques Esthétiques et postures littéraires
Première partie
Structures et trajectoires
Sommaire
Notables, esthètes et polémistes : manières d'être un écrivain « réactionnaire » des années 1930 à nos jours Formes d'intervention des écrivains d'extrême droite dans les années 1930-1940 Les « notables » Les « esthètes » Les « polémistes » Une « avant-garde » fasciste ? La nouvelle droite littéraire : contre l'antiracisme, le multiculturalisme et le féminisme Les « notables » : continuité dans le changement Les nouveaux « polémistes » Nouvelles figures d'« esthètes » D'un ton réactionnaire : « restauration » et « changement » dans laLettre ouverte de Guy Hocquenghem Les « années d'hiver » Le « changement » comme système Le passé contre le présent Une critique non passéiste Des « nouveaux philosophes » aux « nouveaux réactionnaires » : trajectoires et récits de soi chez André Glucksmann et Pascal Bruckner Deux étiquettes : une même polémique ? Deux parcours croisés Deux scènes primitives Pierre-André Taguieff : de la critique de la Nouvelle Droite au libéralisme intellectuel Un double discours assumé Critique de l'esprit « vigilantiel » La Nouvelle Droite ou le risque du débat L'antifascisme instrumental Libéralisme intellectuel de la critique et pluralisme démocratique L'altérité dans le débat
Les Rayons et les Ombres : querelle des « nouveaux réactionnaires » et critique des Lumières Looking Backward : 1974-2002 Les « nouveaux philosophes » et la querelle du totalitarisme Le bicentenaire de la Révolution – 1789, matrice du totalitarisme ?
Le communisme, illusion dissipée Nouvelle éruption polémique :Le Livre noir du communisme L'examen critique frappé d'interdit au nom des Lumières ?
Comptoir d'Amérique : les « nouveaux réactionnaires » et le nationalisme conservateur au Québec Stroboscopique oints de contact Homologies de forme Homologies de structure Généalogique Taxinomique asséisme Critique conservatrice de la modernité Épistémologie idéaliste Oubli ou rejet des sciences sociales Euphémisation Raison d'école et auteur collectif Les Ensauvagés et l'Empire
Deuxième partie
Discours et topiques
La communauté du ressentiment. Adresse au lecteur et médiation d'une posture politique : l'exemple du blog d'Ivan Rioufol Une position sans point de vue Le partage de l'énonciation Un espace public infondé Le peuple oublié Une adresse court-circuitée Une violence performative
Des « salauds » : éthos et interdiscours dansCauseur Préalables méthodologiques Causeur : topiques et formats Le manifeste et son escorte : les fonctions de l'interdiscours Des « salauds » en salon
Déclin français et antiaméricanisme : invariants et nouvelles thématiques du discours réactionnaire Vieilles topiques : Maurras, Duhamel, Robert Aron et Dandieu Nouvelles topiques : Zemmour, Finkielkraut, Rioufol
Les discours réactionnaires sur l'école : certitudes pamphlétaires et ambiguïtés romanesques Principaux lieux communs des pamphlets sur l'école L'école selon Pierre Mérot : virulence conventionnelle et ambiguïté idéologique
La laïcité réactionnaire : une tentative de déconstruction « Riposte laïque » Le « Rappel » Dieu et Marianne Le « Laos » comme réalité intrinsèquement plurielle
Le magicien et le réactionnaire À propos des « Dissidents de l'islam » Cadre général : la « nouvelle » critique de l'islam Dissidence et islam Le témoignage comme mode d'intervention intellectuel Les « dissidents » comme groupe social rosopographie des « dissidents » Le magicien et le réactionnaire
La « bonne nature » du Symbolique : sur quelques équivoques de l'anthropologie française contemporaine La doxa française du « Tiers symbolique » Lacan : une naturalisation du symbolique ?
PaCS, mariage pour tous et ordre naturel : la science du droit aux mains des « nouveaux réactionnaires » Le fond : la résurgence d'un jusnaturalisme de facture réaliste Quels rapports entre la nature et le droit ? Un jusnaturalisme repeint aux couleurs des sciences humaines La réification des concepts juridiques D'un jusnaturalisme « substantiel » à un jusnaturalisme « procédural » La méthode : la confusion de la science et de la politique Le style des interventions Les juristes scientifiques comme substituts idéaux des agents du système juridique De la science du droit à l'agit-prop ? La science du droit, une forme de théologie ?
Troisième partie
Esthétiques et postures littéraires
Faire du Balzac avec du Rubens : « Outrances à plaisir » et « profusions d'excès » chez Philippe Muray Écrire le « sans-précédent » Outrager le monde L'hyperbole du désir Faire œuvre Un formidable participe présent Pouvoirs de l'amplification
Extension ou liquidation de la lutte ? Remarques sur le roman selon Houellebecq Arrêt sur un premier livre Un roman de la dépression La nature de la lutte Une aporie romanesque
Richard Millet : le scénario Céline Éloge littéraire d'Anders Breivik Topiques pamphlétaires La parole du minoritaire La dissociation de l'esthétique et de l'éthique La déploration de la décadence
Autonomie du « littéraire » : l'empreinte de Gallimard Henri Godard Opprobre et blanchiment
Autour deL'État culturelde Marc Fumaroli : patrimonialisation et mort de la littérature Vers une recomposition de la droite culturelle Culture et civilisation Au gisant de la littérature
Jean Clair contre le surréalisme : un « nouveau réactionnaire » pour un vieux discours Entre néoconservatisme et vieil éreintage anti-surréaliste L'idéologie comme pratique sociale projetante
Le soulèvement contre le monde secondaire : de Botho Strauß aux « nouveaux réactionnaires » allemands Les topiques d'une nouvelle idéologie La rhétorique esthético-métaphysique de Botho Strauß
Au-delà de l'exil : la critique cynique de Peter Sloterdijk Brouillages des lignes Deux indifférences Aufklärung et réaction Une pensée cynique du cynisme
Présentation des auteurs
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin