Le discours politique identitaire dans les médias

De
Publié par

Traversant les époques et les cultures, les questions identitaires sont le lieu de nouveaux investissements scientifiques et l'enjeu d'un enrichissement pluriel des savoirs. Cette étude cherche à couvrir des thématiques ouvertes sur la Méditerranée, l'Europe et les Amériques. Qu'il s'agisse du Brésil, du Chili, d'Haïti, de l'Algérie, de l'Ukraine, de la France, les chercheurs se sont attachés à mieux comprendre les implications analytiques d'une histoire en miroir, aux sources et aux contours de l'interculturalité.
Publié le : samedi 15 août 2015
Lecture(s) : 36
EAN13 : 9782336388588
Nombre de pages : 240
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
q
es SouslnArnaud RICHARD, adirectio d Fred HAILON, Nahida GUELLIL Q Questionscontemporaines LEDISCOURSPOLITIQUE IDENTITAIRE DANS LES MÉDIAS
.
Questions contemporaines
Série Question de communication
Préface de Sophie Moirand
Le discours politique identitaire dans les médias
Sous la direction de Arnaud RICHARD, Fred HAILON, Nahida GUELLIL
Le discours politique identitaire dans les médias
Préface de Sophie Moirand
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-06758-2 EAN : 9782343067582
Questions contemporaines Collection dirigée par B. Péquignot, D. Rolland et Jean-Paul Chagnollaud Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les « questions contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines » est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Dernières parutions Jean Joseph PALMIER,?Que faire des minorités visibles L’exemple de Gaston Monnerville, Président du Sénat, 2015.Abdelkrim BOUHOUT,Essai sur la visibilité des migrants relégués, 2015. Philippe NADIN,Un néo-fascisme à la française, 2015. Morgane COUAPEL,L’éthique, une si belle utopie, 2015.Pascal MOUNIER,Plaidoyer pour une démocratie populaire, 2015. Philippe JOURDAIN,Pour un humanisme durable, 2015. Michel MENEAULT, Jean-Claude AUZOUX,Pour une aide au développement enfin efficace et durable, 2015. Arno MUNSTER,: un combat pour la laïcité, laJean Jaurès République, la justice sociale et la paix, 2015. Alain DULOT,Impasse de l’école. Réflexions sur une institution en panne, 2015. Cyril BOISNIER,Les sociétés foncières entre finance et ville durable, 2015. Michel MANAVELLA,L’individu : raison d’être de l’humanité, Pour un anarchisme humaniste,2015.
o n peut saluer ici l’entreprise d’un trio de jeunes chercheurs qui ont réussi à construire un lieu de réflexion autour del’identité,concept « scientifiquement très fécond quand le flou des définitions est dissipé » et « qui ouvre à des questions sociales de première 1 ampleur » . On peut saluer davantage encore une certaine audace, celle d’avoir circonscrit cette réflexion au discours politique, et plus précisément, au discours politique identitaire, tel qu’il est présent, présenté et re-présenté dans les médias, essentiellement dans la presse sous ses diverses formes, y compris numériques, et à travers les genres qui la caractérisent, y compris ceux de l’internet. Il y a bien entendu différentes manières de lire cet ouvrage, mais je proposerai de s’interroger en premier lieu sur les deux fils directeurs qui, à mon sens, le caractérisent : celui du discours politique identitaire et celui du discours des médias, en particulier celui de la presse quotidienne, qui est majoritairement présente ici, et qui se caractérise, rappelons-le, par « la tyrannie de l’instant » (Dominique Wolton). Cette tyrannie de l’instant est ici plus ou moins apparente dans le choix des thèmes, ou plutôt des événements (au sens commun du terme) : parfois de simples faits, déclencheurs de discours identitaires, telle l’expulsion hors de France d’une famille d’origine étrangère qui, sous l’effet de l’événementialisation médiatique, devient « l’affaire Léonarda », ou tel un arrêté qui
1 LeDictionnaire des sciences humaines, PUF, 2006, p. 595 (Jean-Claude Kaufmann, conclusion de l’entrée « identité »). Voir également l’entrée « altérité » de ce dictionnaire ainsi queLe Dictionnaire des sciences humaines des Éditions des sciences humaines (sous la direction de Jean-François Dortier), qui comporte une entrée « identité » (avec ses sous-entrées :l’identité collective, l’identité sociale et statutaire, l’identité personnelleetl’identité narrativede Paul Ricœur).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.