//img.uscri.be/pth/ea5be13cb2476828e999364a97bd5580926d6e06
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI - PDF

sans DRM

Le jeu de la fraternité

De
364 pages

Un jeu, un bracelet, deux sororités. Entre passion, trahison et amour... Qui gagnera cette année ? Que le jeu commence. Les Delta Thêta bêta contre les Kappa kappa Tau. Un jeu dont seul trois garçons sont les maîtres. Un but, les charmer pour obtenir ce qu'ils veulent. Regina, chef Delta, Lydia et Spencer, nouvelles recrues, se retrouveront dans leur jeu. Sauront-elles leur faire tourner la tête et inverser les règles du jeu ? Vivez, ressentez, découvrez ce que chaque personnage cache au plus profond de sa pensée.


Voir plus Voir moins

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composér Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-334-18586-8

 

© Edilivre, 2016

 

1 an auparavant…

– Tu as déjà gagné ?! S’exclame Lucas.

– On ne change pas une équipe qui gagne frérot ! Lui répondis-je.

Tout est question de mettre en confiance notre pion, ensuite elle s’ouvre à vous tel une fleur prête à éclore.

– Ce jeu devient trop facile. L’an prochain, pour notre dernière année nous changeons de règles. Dit Jake en mauvais perdant.

Moi, Danny, alias le plus beau gosse des trois, je suis le créateur de ce jeu et avec ou sans règles en plus je gagnerai tout de même. Rien ne m’arrête, je suis prêt à tout.

– Deux filles chacun, ça vous va ? Je leur propose.

– On va en chier mais d’accord. Dit Jake.

Nous nous frappons dans la main pour valider notre pacte. Que le jeu commence mesdemoiselles…

Chapitre 1

Point de vue de Spencer
Septembre,

Je me tiens devant ce bâtiment rose aux inscriptions blanches « Delta Thêta Bêta ». Mes yeux brillent d’excitation, me voilà enfin ici. J’en ai rêvé toute mon enfance, c’est comme si rien qu’en regardant cette bâtisse je me sentais déjà chez moi. Je me rappelle lorsque ma mère me racontait ses plus belles années au près de ses sœurs Delta, elle disait souvent que ça avait été une vraie aventure de vivre parmi une sororité. Et je vous parle même pas de ce qu’elle disait à propos des beaux garçons du campus. En parlant de ça, j’espère que les beaux garçons n’ont pas disparu et qu’il en reste quelques uns pour moi.

– Prête chérie ? Me dit mon père.

Je hoche la tête positivement.

– Je pense bien. Dis-je en le serrant dans mes bras.

Je hais les adieux et encore moins les adieux entre père et fille. Après notre accolade, j’ai du mal à me retirer de son emprise, mais je prends mon courage à deux mains et me libère de son étreinte paternel.

– Bon, je vais y aller avant que je regrette de t’avoir amené ici. Dit-il déjà avec regret.

J’essuie la larme qui coule sur ma joue et lui souris pour masquer ma peine. C’est mon unique parent alors devoir lui dire au revoir pour franchir un nouveau cap dans ma vie, c’est très difficile.

– Je t’aime. Lui dis-je avant qu’il monte dans sa voiture.

Je souffle un bon coup et me lance pour un nouveau départ.

La porte est grande ouverte, j’y rentre pour visiter les lieux. J’aperçois un groupe de filles, qui me saluent et me souhaitent la bienvenue. Je leur fais signe de la main en souriant. Je dois avouer n’être pas très à l’aise. Mais, la rentrée c’est toujours excitant surtout à l’université. Je vais pouvoir rencontrer des nouvelles personnes, me faire de nouvelles amies et peut-être un petit copain. Je suis surtout ici pour profiter à fond !

Une fille aux longs cheveux couleur or s’approche de moi, un sourire radieux aux lèvres. Je la reconnais directement. C’est Regina, leader des Delta Thêta Bêta. J’admire cette fille, en plus d’être leader et la fille la plus connue du campus, elle est à couper le souffle.

– Bienvenue chère Delta ! Je me présente, je suis Regina.

Elle me sourit et me serre dans ses bras amicalement.

– Je sais qui tu es ! Moi, c’est Spencer Parcker.

– Oh mon dieu, tu es « la » Parcker ? Je n’arrive pas à le croire que je te rencontre enfin ! Je suis vraiment désolée pour ce qui est arrivé à ta mère. C’est une tragédie. Dit-elle en posant sa main sur sa poitrine.

Je baisse la tête, je n’aime pas parler de ça. Toutes les Delta devaient me connaître d’après mon nom de famille, car ma mère était la quo-leader avec Jessica Marin.

– C’est un honneur de t’avoir parmi nous !

Je lui souris timidement.

– Ça l’est pour moi aussi.

– Bon, je te laisse visiter je reviens vers toi plus tard.

Elle se dirige vers un autre groupe de filles pour les accueillir. J’en profite pour jeter un coup d’œil aux alentours.

Cet endroit est juste magnifique, impressionnant même, on dirait une sororité tout droit sortie d’un film. Je monte les escaliers pour explorer l’étage. Je m’arrête à mi-chemin et regarde les cadres qui ornent le mur. J’aperçois un visage familier, celui de ma mère. Elle était vraiment magnifique, j’ai hérité de ses cheveux bruns et de ses yeux verts. Je ne peux contenir mon sourire en me remémorant mes plus beaux souvenirs avec elle.

Une fille apparaît devant moi d’un coup et me sort de ma rêverie.

– Salut ! Moi c’est Lydia ! Dit-elle avec un grand sourire, deux petites fossettes venant s’installer sur ses joues.

– Salut, moi c’est Spencer.

Je lui rend un sourire tout aussi beau que le sien.

– Tu es nouvelle aussi ?

– Oui. Je me sens un peu seule je dois l’avouer. Et toi, tu es nouvelle aussi ?

Elle m’affirme qu’elle aussi. On échange quelques paroles. Cette fille déborde d’énergie, c’est un vrai bout en train ! Que demander de mieux que de se faire déjà une amie aussi vite ?

La voix de Regina retenti dans toute la demeure.

– Delta !

On se met toutes en rang devant elle.

– Veuillez accueillir les nouvelles recrues mes Delta Bêta ! Dit-elle en s’adressant à la foule de filles devant nous, vêtues d’un t-shirt rose avec les inscriptions de la sororité.

Toutes les filles applaudissent. On aurait dit des gamines attardées. Où me suis-je fourrée en vérité ? On est exactement 5 nouvelles.

– Je vous présente, Maria, Mia, Ilda, Lydia et Spencer Parcker ! Nous énumère Regina.

Est-elle obligée de préciser mon nom de famille ? Toutes les filles devant nous sont surexcitées et ne tiennent pas en place.

– Il y a des règles pour devenir une Delta et surtout il faut le mériter.

Mériter ? Ça veut dire quoi ? Que je ne suis pas encore une Delta ?

On monte à l’étage pour qu’elle nous montre nos chambres.

– Vous allez dormir ici pour l’instant.

Elle ouvre la porte. C’est une blague j’espère. Il n’y a pas de lits dans cette pièce.

– Où sont les lits ? Demande Mia.

– Vous avez vos sacs de couchage non ? Il faut le mériter c’est ce qu’on a dit. Dit Regina le sourire aux lèvres.

Oh mon dieu mais pourquoi j’ai voulu être ici encore ?!

– Je peux te parler Spencer ?

Je me retourne vers Regina. Elle me prend le bras et on s’éloigne du groupe.

– Tu sais, toi tu es d’office prise dans l’équipe. Mais je ne peux pas faire d’exceptions. On est toutes passées par là avant d’être là où nous sommes.

– Il n’y a pas de problème, merci. Lui dis-je en souriant.

Ça a des bons côtés d’être la fille d’une ancienne Delta tout compte fait.

Le lendemain :

Je dors paisiblement dans mon sac de couchage lorsqu’un bruit strident retenti dans toute la pièce. Je me réveille en sursaut. J’ai du faire un bond d’un mètre au moins, comme toutes les autres filles d’ailleurs. Mais quelle heure est-il ? Regina et les autres Delta sont munies d’un klaxon et ne cessent d’appuyer sur le bouton en criant de se lever.

– Debout feignasses ! C’est l’heure de vous réveillez ! Hurle Julia, une Delta.

– Vous avez 2 minutes pour vous lever. Dit une autre Delta.

On se lève toute en vitesse, les yeux à moitié ouverts et les cheveux en bataille.

– Les filles, les Alpha Bêta organisent une soirée ce soir et on est toutes invitées. Si vous voulez être une Delta il va falloir y allez comme vous êtes c’est-à-dire « belle au réveil ».

C’est une blague ? C’est à peine si je suis présentable ! J’ai les cheveux emmêlés, je dois avoir une tête à faire peur et je ne vous parle pas de mon halène !

– On y va ! Crie Regina.

J’enlève l’élastique de mes cheveux, histoire qu’ils ressemblent à quelque chose.

– Rattaches-les, tes cheveux sont horribles. Me dit Ilda.

Je me regarde dans le miroir et éclate de rire. C’est vrai, mes cheveux ne ressemblent à rien. Je les rattache en un chignon décoiffé.

– Mon dieu je ne peux pas y aller comme ça ? Dit Lydia en regardant sa tenue.

Son pyjama est composé d’un top avec une photo de chaton et d’un short à petit pois. On se regarde toutes et on éclate de rire. Je prend les cheveux de Lydia et lui fait une tresse sur le coté, pour dire qu’elle est plus ou moins coiffé. Nous descendons les escaliers pour rejoindre les Delta et nous nous avançons vers la maison des Alpha Bêta.

La soirée bat son plein, c’est le cas de le dire, des gobelets sont jetés par terre, des jeunes se roulent des pelles et la musique est à fond. Regina et sa clique s’éloignent de nous, nous laissant seules au milieu de personnes inconnues. Je prend Lydia par le bras et Ilda, Mia et Maria partent de leur côté. Tout le monde nous regarde en rigolant. Évidemment ce n’est pas tous les jours que deux filles en pyjama viennent à une soirée. On se décide à rentrer à l’intérieur.

– Je compte bien m’éclater ! Me dit Lydia, en dévorant des yeux les garçons qui passent à nos côtés.

Elle me tire le bras pour que je la suive sur la piste de danse. J’ondule mon corps au rythme de la musique, je ne mesure pas mon déhanché mais au moins je m’amuse et prend du bon temps.

– Salut, les filles ! Vous, il vous faut un verre ! Nous dit un mec avec un sourire à tomber par terre.

Je prend le verre en plastique qu’il me tend.

– Je m’appelle Spencer et elle c’est Lydia. Dis-je en montrant ma copine entrain de danser.

Son sourire d’ange ne quitte pas ses lèvres. Je suis comme hypnotisé par sa gueule d’ange.

– Moi c’est Jake.

Lydia ne fait même pas attention au bel apollon qui se tient devant nous. Elle se mélange avec la foule me laissant seule avec Jake.

– Tu es une Delta ? Me demande-t-il en me reluquant de haut en bas.

– Oui. Ça se voit, tant que ça ? Dis-je en le draguant du regard.

– Ta tenue dit tout. Dit-il en rigolant.

La honte, je suis en train de le draguer vêtue de mon pyjama ! Rien de très sexy, Spencer ! Je suis sûrement toute rouge.

– Je suis un Alpha Bêta donc je connais le rituel des Delta. Les sorties en pyjama, les batailles de polochons en petite lingerie, le mélange de sang, enfin tout ça quoi.

– Le mélange de sang ? T’es sérieux là ? Je demande paniquée.

– Je plaisante ! J’en sais rien en vérité. Dit-il avant de prendre une gorgée de son verre.

Je bois d’une traite le contenu de mon gobelet. Je sens le liquide me brûler la gorge, je commence à toussoter comme une débile.

– Tu danses ? Me propose-t-il en me tendant une main.

Il me fait tournoyer sur moi même et m’attire ensuite contre lui. Je sens la chaleur me monter aux joues. Il se frotte à moi au rythme de la musique. Je me laisse aller et suis ses mouvements de bassin.

Après un, deux, trois, quatre verres, j’ai la tête qui tourne. Je ne danse plus avec Jake mais avec Regina qui est tout aussi loin que moi.

– Je t’adore déjà Spenc’ !

On se prend dans les bras en ricanant comme deux bourrés. Ce mec mignon de tout à l’heure, accompagné d’un autre gars tout aussi mignon que lui, s’approchent de nous.

– Oh Jake et Danny ! S’exclame Regina.

Ah oui son nom est Jake, j’avais déjà oublié. Je pense que je n’aurais pas du boire autant d’alcool d’affilé.

– Salut les vierges. Dit le présumé Danny.

– Qui te dis que je le suis ? Lui dis-je un sourire coquin aux lèvres.

Regina attrape un fou rire et je la suis dans son euphorie.

– Vous reprenez le jeu cette année ? Demande Regina en leur faisant les yeux doux.

– Un jeu ? Dis-je soudain intéressée.

De quel jeu ils parlent ? Quand il s’agit de jouer je suis toujours partante !

– Tu veux jouer, Spencer ?

– Non elle ne veut pas, Jake. Dit Regina qui répond à ma place.

Je rigole je ne sais même pas pourquoi. Merci l’alcool, j’ai envie de dire.

– C’est ce qu’on verra, amusez-vous bien les filles.

Ils partent tous les deux avec leur sourire de charmeur.

– Qu’ils sont sexy mon dieu ! Dis-je en dévorant leur derrière.

– Ouais je sais, mais ne te fais pas avoir par leur sourire d’ange, au fond ce sont des démons.

Je les regarde s’éloigner de nous pour accoster d’autres filles. Comment une si belle gueule peut être un démon ? Je suis quand même curieuse de savoir à quoi ils jouent. Je n’arrive même plus à réfléchir ou même à tenir sur mes pieds donc nous décidons de rentrer dans notre dortoir.

Chapitre 2

Je me réveille avec un mal de crâne épouvantable. Je suis dans un lit et des bras entourent mon corps. Je me retourne pour qui voir qui c’est, ce sont ceux de Regina. Je suis soulagée de voir que c’est elle. Pendant un moment, j’ai cru avoir fait une bêtise. Je me rappelle alors de cette soirée bien arrosé. Mon dieu, quelle soirée ! Des soirées comme ça, j’en veux tous les soirs ! Je réveille Regina et les autres filles dans la chambre. Il faut aller en cours et vite ; arriver en retard le premier jour de cours, ça commence bien !

Je me dirige vers le campus en vitesse. Je tourne le plan dans tous les sens essayant de trouver où je me trouve, je n’ai vraiment pas le sens de l’orientation. J’avoue que c’est immense ici, c’est facile de s’y perdre.

– Je peux t’aider ?

La voix derrière moi est masculine. Je me retourne pour lui faire face.

– Danny, c’est bien ça ? Lui demandai-je avec un grand sourire.

– Ouais, ma belle. Passe moi ton planning.

Il m’a appelé ma belle ? Il m’arrache mon planning des mains et me montre où se trouve ma classe.

– Merci.

Je ne peux pas m’empêcher de le dévorer des yeux. Ce mec est une bombe !

– Je te vois plus tard.

Il me fait signe de la main. Mon dieu je fonds ! Je fonce en cours et m’assois à côté de Mia et Lydia.

– Quelle soirée hier soir. Me dit Lydia en souriant.

On se met à rire en repensant à la façon dont on s’est déchaînée. Ensuite nous nous concentrons pour suivre le cours malgré notre gueule de bois.

Après une longue journée de cours, nous rentrons à la demeure.

– Soirée pyjama ce soir les filles ! Dit Jenny, une Bêta.

Nous crions à l’unisson et frappons des mains comme des hystériques. C’est pas si mal en vérité d’être ici. Je m’en fou de dormir au sol, j’ai quand même dormi dans un lit hier. Je prends mon ordinateur portable et me connecte au tchat du campus. Deux nouvelles demandes d’amis : « Jake Alpha » et « Danny Alpha », demandes acceptées avec grand plaisir. Mon sourire s’élargit sur mon visage.

– Qu’est-ce qui te fait sourire comme ça ? Me demande Lydia.

Toutes les nouvelles s’installent autour de moi.

– Les Alpha m’ont parlé hier soir et m’ont ajouté dans leur amis !

Je leur montre mon écran d’ordinateur.

– La chanceuse ! Dit Maria la bouche ouverte.

– J’ai parlé avec Lucas hier, un Alpha Bêta aussi. Dit Mia.

Ces gars ne nous laissent pas indifférentes en tous cas ! On craque toutes sur eux sans les connaître. Il faut dire qu’ils ont un physique à tomber.

On se met en pyjama pour commencer la soirée. On s’installe sur le canapé du grand salon, des chips, de l’alcool, des bonbons et tout plein de bonnes choses sont déposées sur la table basse en face de nous. Je prends un chips et manque de m’étouffer car Regina me frappe avec un oreiller en pleine tête. Mon visage est propulsé vers la gauche.

– Mais t’es folle ! Dis-je en éclatant de rire.

– Bagarre de coussins ! Crie Regina.

– AAAAAH !!! Crie-t-on à l’unisson.

J’attrape un oreiller et on se frappe l’une l’autre comme des folles. Jake avait raison pour les batailles de coussins, à l’exception que nous sommes pas en lingerie. Je suis sûre que c’est l’un de ses fantasmes ça. Je ne pouvais pas rêver mieux pour ce début d’année. On finit la soirée à regarder des films à l’eau de rose et on s’endort sur le canapé l’une sur l’autre. Les Delta voulaient nous faire peur et nous montrer qu’elles étaient des pestes en nous laissant dormir au sol. Mais elles sont tout le contraire.

Le matin arrive et je me prépare pour aller en cours. Je sens mon portable vibrer dans la poche arrière de mon pantalon.

« Hello princesse, je passe ce soir te chercher ! » – Inconnu

Un faux numéro sûrement.

– Qui c’est ? Me demande Regina le sourire aux lèvres.

– Faux numéro je pense.

Elle prend mon téléphone de mes mains et lit le SMS.

– Il n’y a qu’une personne qui peut appeler les filles « princesse », c’est Jake. Tu as un rencard alors ?

– Heu non je pense pas.

Même si l’idée ne me dérangerait pas. Je ne connais pas vraiment ce type. Son portable sonne à son tour.

– Ben moi j’en ai un avec Danny en tout cas. Évite le plus que tu peux, de rentrer dans leur jeu Spencer.

– De quel jeu tu parles ?

– Du jeu de la fraternité tiens.

– C’est quoi ?

– J’avais oublié que tu étais nouvelle et que tu connaissais pas tout ça. Ils choisissent chacun une fille et une fois qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient d’elle, ils la jettent comme une moins que rien. Elles ne sont que des pions dans leur jeu.

– Et ils veulent quoi ?

– Ils veulent juste te sauter.

C’est quoi ce genre de jeu ? C’est à ça qu’on joue à l’université ?

On file en cours de littérature. J’écoute le prof d’une oreille, ce cours ne m’intéresse vraiment pas. Ce qui m’intéresse est ce jeu. J’appelle Regina en chuchotant.

– Regina, hé pssst. Parle moi plus du jeu.

Je suis trop intriguée ! Je veux savoir en quoi ça consiste exactement.

– Ils essayent de te faire craquer jusqu’au bout. Ils veulent gagner à tout prix et ils ont toujours réussis. Et…

– Mademoiselle Parcker et mademoiselle Hilton, je vous dérange peut-être ? Nous demande le professeur.

– Non monsieur, on parlait de votre cours. Dit Regina le sourire aux lèvres.

– Et ça se moque de moi en plus. Je vous invite à sortir de ma classe, toutes les deux !

– Invitation acceptée !

Je regarde Regina la bouche ouverte. Elle me tire le bras pour sortir de la salle de classe. C’était la première fois que je me faisais virer. Mais je suis bien contente d’en être sortie ! On sort du campus pour allez boire un milk-shake au bar à côté. On s’installe à une table et passons commande.

– Tu disais à propos du jeu ?

– Ils sont trois garçons, Danny, Jake et Lucas. Ils choisissent chacun une fille et le premier qui couche avec l’une d’entre elle, a gagné. Tu ne peux pas y échapper s’ils te choisissent dans le jeu. Tu dois juste résister. Toutes les filles qui ont participé auparavant, ont dit qu’elles se sont éclatées tout au long du jeu et que c’était bien trop court.

– Mais genre, tu n’es pas obligé de le faire avec si tu ne veux pas. Dis-je intriguée.

– Évidemment, mais ils ont toujours réussi à les faire succomber, je ne sais pas comment ils font, d’ailleurs.

En Parlant du loup, voyez qui arrive par là. Jake et Danny vêtu de leur plus beau sourire ravageur.

– Mais qui voilà ! S’exclame Jake.

– Oh non ! Dit Regina en roulant des yeux.

Je les salue de mon plus beau sourire. Jake me dépose un baisé au coin des lèvres. Je rougis instantanément, je ne sais pas trop où regarder donc je baisse les yeux. Il m’attrape le menton de son index et de son pouce pour le relever vers lui.

– Faut pas rougir comme ça, princesse.

– Bas les pattes. Lui dis-je en enlevant sa main.

– Coriace ! J’aime ça !

Il me fait un petit rugissement de félin. Mon dieu, ce type est un psychopathe ! Ils s’installent à nos côtés sans nous demander la permission. Danny en profite et enroule son bras autour des épaules de Regina.

– Alors Regina, les Delta ont des nouvelles cette année ? Lui demande Danny.

– Oui on en a 5, comme chaque année, imbécile !

– Toujours autant de vulgarité entre nous. Après tout ce qui s’est déjà passé entre nous.

Il dépose son autre main sur sa cuisse en la caressant. J’ouvre grand les yeux, qu’il ne se gêne pas surtout ! Elle enlève sa main et le foudroie du regard.

– Il ne s’est jamais rien passé entre nous, pauvre type.

Il sourit de toutes ses dents. Pourquoi est-elle si froide avec lui ? Il ont eu une aventure ?

– Comme tu le sais Regina, le jeu continue cette année. Alors si les Delta ont été épargnées l’an passé, cette année on est sur vous. Dit Jake.

– Qui allez vous choisir ?

Je fais la navette entre Jake et Regina. Ils vont choisir entre les Delta alors ? Jake me regarde droit dans les yeux. C’est quoi le problème de ce mec ? Il me prend le poignet. Je le regarde d’un air suspicieux.

– Si c’est une demande en mariage c’est un peu tôt. Lui dis-je sérieusement.

Ils se mettent tous à rire. Il sort un bracelet de sa poche. Un peu tôt pour les cadeaux aussi. Il l’attache à mon poignet. J’observe ce bracelet et y lit des initiales ; J.D.F. (Jeu De la Fraternité).

– Bienvenue dans le jeu, Princesse.

Hein quoi ?! Je n’ai rien demandé. C’est quoi ce bordel ! Il m’oblige carrément là !

– Mais, je n’ai pas accepté !

– Mais je t’ai pas demandé ton avis. Me répond-il en souriant.

Danny sort un autre bracelet de sa poche et le montre à Regina le sourire aux lèvres.

– Je savais que tu allais me le demander. Mais tu vas perdre cette année. Dit Regina sûre d’elle.

D’un coup je me sens moins seule et plus rassurée. Il lui met le même bracelet autour du poignet. Je ne sais pas trop comment je dois réagir. Je suis joueuse mais de là à jouer pour perdre ma virginité ? Car oui je suis encore vierge.

Chapitre 3

Il doit être trois heures du matin environ, et je ne trouve pas le sommeil. Je tourne en rond dans mon sac de couchage. Le sol n’est pas très confortable. Je prend mon portable et envoie un SMS à Jake. Je ne sais même pas pourquoi je fais ça.

« Hey, tu dors ? »

Espèce de conne bien sûr qu’il dort il est trois heures du matin ! Je reçois direct une réponse. Ah ben il a pas l’air de dormir, finalement.

« Plus maintenant. Dans cinq minutes en bas de chez toi ? » – Jake

Je me lève doucement et sors de la pièce sans faire de bruit. Oui, je reste en pyjama. C’est pas comme s’il ne m’a jamais vu habillée comme ça. Je rattache comme il faut mes cheveux et jette un dernier regard à mon reflet dans la glace. Je l’attend devant ma résidence en le cherchant du regard. Une main depuis les buissons m’agrippe le bras et je tombe à la renverse.

– AAAh ! Putain mais c’est quoi ton problème ? Tu m’as fais peur !

Je le frappe sur l’épaule. Qu’es-ce qu’il fait caché là, d’abord ?

– Je voulais que ça fasse rencard romantique. Joli pyjama.

Je lève mes yeux au ciel. Imbécile. Pourquoi j’ai demandé à le voir ? Il me tire du buisson et nous marchons dans le campus. C’est bizarre de le voir vide et plongé dans le noir. On prend place sur un banc.

– Tu m’intrigues Mademoiselle Parcker.

– Oh je vois on joue à séduis-moi si tu peux ?

Je souris comme une idiote.

– J’aime ton répondant.

Mon stupide sourire ne part pas.

– Je veux que tu me parles un peu du jeu. Dis-je en posant mes pieds sur le bois.

– On se connais à peine, laisse le jeu venir seul.

Heu… C’est lui qui m’a embarqué dans ce jeu sans me connaître.

– Je vais juste gagner c’est tout ce que tu as à savoir.

– Je suis pas du genre à baisser les bras.

– Bien on est deux alors.

Bizarrement, je me sens vraiment bien en sa compagnie. Il est compétiteur tout comme moi. Je sens que ce jeu va être une partie de plaisir ! Je le ferai mariner jusqu’au bout ensuite je ne le laisserai PAS franchir le cap. Et puis BAM ! Spencer gagne le jeu.

Les heures passent sans que l’on s’en rende compte. Il m’a l’air très sympa mais macho sur les bords.

– Il va être cinq heures et demain j’ai cours. Allez, je te ramène.

Il me ramène jusque devant chez moi, se permettant de me tenir la main.

– A bientôt, princesse.

Il me dépose un baiser vraiment au coin de mes lèvres. Je lui souris de toutes mes dents. Il faut vraiment que je lui résiste, mon dieu.

Il est bientôt midi et je suis encore enroulée dans mon sac de couchage. Je n’ai pas cours aujourd’hui, raison de plus pour rester couchée toute la journée.

– Debout Marmotte !

La voix de Lydia résonne jusqu’à mes oreilles. J’ouvre un œil puis le referme aussitôt. Elle s’assoit devant moi et me fixe de très près pour me déstabiliser. D’un coup je lui saute dessus sans qu’elle le voit venir. Elle se met à crier à l’aide et je me met à la chatouiller. On rit aux éclats, on doit nous entendre dans toute la maison. Regina et Jenny arrivent dans notre chambre.

– Hey les filles on vous cherchait. Dit Jenny.

– Vous allez dormir avec nous à partir de maintenant. Dit Regina le sourire aux lèvres.

– C’est une blague ?! Trop bien !

Lydia est du genre super énergique à sauter partout et à crier à tout bout de champ, on ne peut pas lui en vouloir c’est Lydia quoi.

– Que nous vaut cette honneur Regina ? Je lui demande.

– On devait choisir deux personnes pour venir compléter notre dortoir. Et puis toi et moi on est liées, Spencer.

Elle me montre son bracelet.

– Waouh trop beau ! ça vient de qui, les filles ? Demande Lydia.

– Des Alpha. Dit Jenny. J’ai participé à ce jeu, il y a deux ans. C’était super chouette. Profitez bien les filles car ils gagnent toujours.

– De quoi vous parlez ? Demande Lydia innocente.

– Je compte bien les faire perdre cette année ! Dit Regina déterminée.

– Vous parlez du jeu de la fraternité ?

Je me retourne vers elle.

– Comment tu sais ça toi ? Lui demande-je.

– Tout le monde en parle dans le campus !

D’accord, j’étais la seule à ne pas être au courant.

– On va toutes les 3 y jouer les filles. Dit Regina.

Évidemment Jenny ne peut pas car elle a déjà participé. Lydia est surexcitée à l’idée de se joindre à nous. On va les faire tomber ces gars ! On a notre arme secrète « Jenny ». Elle connaît les règles et connaît les faiblesses des garçons. On se réunit dans notre chambre. C’est officiel j’ai une chambre !

– Alors les filles, il faut les rendre fous. Jouer la carte accessible mais pas trop. On sait toutes faire ça ! Chacune s’occupe d’un mec. Leur but est de vous baiser, rien d’autre. Ils sont aussi connards les uns que les autres ! Ils font beaucoup de mini jeux assez amusants, mais ce n’est qu’une distraction pour vous avoir ! Ils n’ont pas de règles précises. À vous de créer vos propres règles. Allez on note tout sur papier.

Jenny prend un bloc notes et un bic pour prendre des notes après son petit monologue.

– Je vous écoute. Dit-elle.

– Attendez moi je suis même pas encore dans le jeu. Dit Lydia.

On se met a rire, pas faux sur ce coup là.

– Tu vas y rentrer t’inquiète. Fais les yeux doux à Lucas. Dit Regina en ricanant.

– Oh mais je préfère Jake !

– Bats les pattes il est à moi ! Lui dis-je sérieusement.

– Règle numéro 1 : Pas de disputes, chacune son mec ! Dit Jenny en écrivant.

On ne peut pas s’empêcher de rire. Allez règle suivante.

– Pas de batifolages quand on est bourrée. On se retient les filles ! Dit Regina en nous pointant du doigt pour prendre son air sérieux.