//img.uscri.be/pth/ea77f9684c6817b06d0509fa1f9ad41bd6c97007
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le purgatoire : réalité de la foi ou mythe théologique

De
190 pages
Un exposé méthodique de la doctrine du purgatoire : Justice et Miséricorde de Dieu. Le purgatoire est abordé à partir d'expériences pastorales africaines concernant le devenir de certains défunts qui interviennent aux travers des songes ou apparitions. Un effort d'analyse pour donner, à partir de la tradition catholique, des explications théologiques et doctrinales d'une dévotion aujourd'hui remise en question par certains historiens et sociologues.
Voir plus Voir moins
LE PURGATOIRE : REALITÉ DE LA FOI OU MYTHE THÉOLOGIQUE ?
Question posée par l’Afrique à la foi chrétienne
© L’Harmattan, 2010 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-13811-7 EAN : 9782296138117
Claude-Marie ZRA-BI
LE PURGATOIRE : REALITÉ DE LA FOI OU MYTHE THÉOLOGIQUE ?
Question posée par l’Afrique à la foi chrétienne
L’Harmattan
AVANT-PROPOS
La perspective fondamentale de ce mémoire n’est pas de nier ce que l’Eglise a toujours affirmé à propos du purgatoire. Ce mémoire s’inscrit dans la ligne fondamentale de la doctrine de l’Eglise sur le purgatoire. Doctrine affirmée depuis toujours par les conciles, les décrets du magistère et réfléchie par la théologie. L’intérêt de ce mémoire ou son originalité s’inscrit à un triple niveau. Premièrement, il s’agit de comprendre davantage le purgatoire à partir des expériences et des pratiques africaines concernant le devenir des morts non parvenus dans le village des ancêtres. Nous avons constaté que les rêves et les visions sont les moyens par lesquels les défunts apparaissent aux vivants pour solliciter leurs secours. Cette pratique n’est pas étrangère à l’Eglise primitive. Nous avons montré que Saint Augustin le concepteur de la doctrine a été encouragé dans, sa réflexion sur le purgatoire, par ces récits de visions et d’apparitions. Nous insistons sur le terme influencé, car nous ne voulons pas dire ou affirmer que ce sont les récits d’apparition ou de vision qui fondent le purgatoire. Mais ces nombreux récits, comme des étincelles, ont éclairé ou contraint l’Evêque d’Hippone à chercher dans les Ecritures et la tradition les bases dogmatiques nécessaires à une réalité que pratiquaient déjà ses contemporains. Nous n’affirmons nullement que ce sont les rêves ou les songes, voire les révélations privées, qui fondent la doctrine du purgatoire. Mais dans la compréhension du purgatoire en contexte africain, les récits d’apparitions de défunts ne sont pas à ignorer. Les ignorer n’est ce pas fermer les yeux – au non d’un certain rationalisme aveugle ou d’une certaine réserve
eschatologique – sur une réalité fondamentale du quotidien de l’homme africain que nous voulons sauver. Deuxièmement, notre intension ou notre démarche est de comprendre et de fonder sur le plan théologique et doctrinal une dévotion chrétienne. Cela nous a permis de faire le point sur la doctrine du purgatoire et de réaffirmer, face à certains sociologues et historiens qui nient sa réalité et sa vérité que le purgatoire n’est pas un mythe mais une affirmation de foi et une vérité théologique admise sans contexte par l’Eglise. Troisièmement, nous envisageons d’élaborer une réflexion théologique sur la purification outre tombe à partir des intuitions de l’eschatologie africaine. Pour ce faire, nous n’avons pas hésité à nous demander si le concept théologique occidental actuel est assez valable pour interpréter certains phénomènes paranormaux relatifs aux morts et à l’au-delà africain ? Nous n’avons pas hésité à dire que bien souvent les théologiens et les théologiens africains en particulier n’ont pas eu assez d’audace pour pousser la recherche ou la réflexion sur certains faits paranormaux relatifs aux morts. Ils ont plutôt eu tendance à se réfugier derrière une certaine prudence ou réserve de l’Eglise. La réserve eschatologique nous interdit-elle de rechercher des concepts africains plus appropriés, susceptibles de comprendre le mécanisme des apparitions des défunts ? Chercher à comprendre scientifiquement et théologiquement ce mécanisme, est-ce déjà contredire l’Eglise ? Le principe de l’inculturation n’autorise-t-il pas le théologien africain à aller au large, à être plus audacieux, à risquer ?
8
INTRODUCTION GENERALE
Le cœur de ce sujet, on le voit à son libellé, est l’eschatologie chrétienne, plus exactement le purgatoire. Le catéchisme de l’Eglise Catholique définit cette donnée de foi en ces termes : « Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu’assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification, afin d’obtenir la sainteté nécessaire pour entrer dans la joie du ciel. L’Eglise appelle purgatoire cette purification finale des élus qui est 1 tout à fait distincte du châtiment des damnés… »
1  AA. /VV., Catéchèse de l’Eglise Catholique, Paris, Mame/Plon, 1992, § 1030 à 1032.