Le rôle des migrations au Mali

De
Publié par

Cet ouvrage propose une analyse de la situation des migrations, transferts et développement dans de nouveaux bassins migratoires au Mali. Les analyses ont porté sur les caractéristiques des migrants, les motifs de départ, les destinations, les liens entre les migrants et les localités de départ, mais également sur la contribution des migrants au développement communal, sans occulter les conséquences négatives des départs.
Publié le : dimanche 1 mai 2016
Lecture(s) : 1
EAN13 : 9782140008856
Nombre de pages : 300
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Au Mali, les aléas climatiques, les dégradations de l’environnement, des économies locales, des conditions de vie des populations sont à l’origine d’importants ux migratoires tant internes qu’internationaux. Les migrants sont fortement impliqués dans le développement de leurs communautés et villages d’origine. Cet ouvrage propose une analyse de la situation des migrations, transferts et développement dans de nouveaux bassins migratoires à savoir les cercles de Kita, de Banamba mais aussi dans le district de Bamako.
Les auteurs ont exploré l’émigration et la migration de retour, dans les localités citées. Les analyses ont porté sur les caractéristiques des migrants, les motifs de départ, les destinations, les liens entre les migrants et les localités de départ, mais également sur la contribution des migrants au développement communal, sans occulter les conséquences négatives des départs. La nature et les modes des transferts (matériel, înancier, immatériel), leur rôle dans l’économie politique locale ont été déterminés. Des interrogations ont été portées sur les enjeux de la politique nationale de migration.
Le présent ouvrage est un manuel pédagogique destiné aux auditeurs en master, aux doctorants, aux milieux scientiîques évoluant, dans le domaine des sciences sociales. Il est un outil d’aide à la décision pour une gestion durable des collectivités décentralisées au Mali par les élus locaux.
 est né à Kita, en 1950, dans l’Ouest du Mali. Responsable scientiïque de cette recherche, il est professeur titulaire en géographie humaine, au Département de Géographie de l’Université de Bamako depuis 1997. Il a dirigé des travaux de recherche d’étudiants en ïn de cycle (mémoires de maîtrise, de master et de thèse) dans les domaines de la démographie, de l’environnement et de leurs interrelations. Il est auteur d’une trentaine d’articles et il a codirigé l’ouvrage collectif :Population et mobilités géographiques en Afrique, (Karthala, 2010). Il a publié des chapitres dans des ouvrages collectifs.
, co-responsable scientiïque, est professeur au département de géographie de l’Université de Poitiers depuis novembre 1998. Il a été directeur de Migrinter en 2005 et 2006. Ces recherches actuelles portent sur les circulations migratoires et le développement, les agents intermédiaires et l’approche de la question de l’intégration à partir du champ migratoire, les processus de territorialisations induits par les “passe-frontières” et les frontières migratoires. Il a codirigé en 2009 un ouvrage collectifMigrants d’ici et d’ailleurs , et co-publié un chapitre dans un ouvrage collectif.
Sous la direction de FamaganOulé KONATÉet Patrick GONIN
LE RÔLE DES MIGRATIONS AU MALI Cercles de Kita, Banamba et district de Bamako
Préface de Samba Diallo
Le rôle des migrations au Mali Cercles de Kita, Banamba et district de Bamako
Sous la direction deFamagan-Oulé KONATÉ et Patrick GONIN LE ROLE DES MIGRATIONS AUMALICercles de Kita, Banamba et district de Bamako
Préface de Samba DIALLO L’Harmattan
Ce programme de recherche a été financé par le Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP, 2010-2013) de la coopération française. Il a été réalisé en partenariat avec l’Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée (ISFRA), de Bamako, l’ex Faculté des Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines, de Bamako, l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako, Migrinter (UMR CNRS-Université de Poitiers N° 6588), SEDET (FRE CNRS-Université Paris Diderot N° 3226) : Sociétés en développement : études transdisciplinaires, Centre Universitaire d’Enseignement et de Recherche d’Albi (UMR CNRS Dynamiques Rurales, Université Toulouse 2- Le Mirail), CEPED (Centre Population et Développement, UMR Université Paris Descartes, Ined, IRD). Les auteurs : Au Mali 1-Famagan-OuléKONATE (sous la direction), Responsable scientifique de cette recherche,socio démographe et environnementaliste, Professeur titulaire en géographie humaine au Département de Géographie de l’Université de Bamako.2-Pierre CISSE,socio-démographe, Maître de conférences au département des Sciences Sociales à l’ISFRA, Université de Bamako. 3-Yaranga COULIBALY, Géographe, Assistant au Département de Géographie de la FLASH (Université de Bamako). En France1-Patrick GONIN, co-responsable scientifique,Professeur au département de géographie de l’Université de Poitiers. 2- Laurent FARET,Professeur de géographie à l’Université Paris Diderot-Paris 7.3-Nathalie KOTLOK, Maître de conférences au département de géographie de l’Université de Poitiers.4-Stéphanie LIM,de conférences au CUFR JF Champollion (Albi) Maître et membre de l'UMR "Dynamiques rurales" (Université de Toulouse). 5-Claire OLLIVIER, géographe, Maître de conférences à l’Université Paris Diderot 6-Marc-Antoine PEROUSE DE MONTCLOS, Chercheur à l’Institut de recherche pour le développement (IRD). © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09155-6 EAN : 9782343091556
SOMMAIRE Préface………………………………………………………………..……9 CHAPITRE 1 : Introduction…………………………………..………..11 CHAPITRE 2 : Méthodologie………………………………...…………172.1 Recherche documentaire……………………………………………………172.2 Enquête qualitative………………………………………………………….172.3 Outilsd’enquête et de traitement des données………………………...212.4Difficultés rencontrées……………………………………………………...22CHAPITRE 3 : Présentation de Kita, de Banamba Et du district de Bamako et limites de l’étude………………………253.1 Kita et Banamba deux entités aux caractéristiques, géographique et aux traditions migratoires différentes 3.2 Présentation du district de Bamako……………………………………….35CHAPITRE 4 : Caractéristiques sociodémographiques des ménages ……………………………………………………………………………...47 4.1 Quelques indicateurs populationnels……………………………………474.2 Structure des ménages enquêtés………………………………………….494.3 Principales dépenses et sources de revenus des ménages………………………………………………………………………….…564.4 Équipement des ménages………………………………………………..69 4.5 Caractéristiques de l’habitat……………………………………………..71CHAPITRE 5: Émigration…… ………………………………………81 5.1 Caractéristiques des migrants…………………………………………….815.2 Motivations, décisions et modalités des départs évoqués par les chefs de ménage…………………………………………………………………………….1035.3 Destinations, qualifications et conditions de séjour……………..….1115.4 Contacts, visites et conséquences des migrations……………………132CHAPITRE 6 : Migration de retour………………………..…………149 6.1 Cadre de l’étude……………………………………………………………1496.2 Caractéristiques sociodémographiques des migrants de retour………………………………………………………………………………1516.3 Descendance atteinte par les migrants de retour et lieux de résidence des enfants……………………………………………………………………………..1676.4 Pays d’émigration des migrants de retour de Kita et de Banamba………………………………………………………………………….175
6.5 Activités exercées, qualifications, conditions de retour et d’installation………………………………………………………………………183 6.6 Conditions de retour et d’installation des migrants au retour…………………………………………………………………………….1976.7 Liens entre l’émigré et sa familled’origine…………………………206CHAPITRE 7: Transferts d’argent de biens matériels et investissement………………………………………………………...…..2157.1Transferts d’argent, modalités d’envoi et domaine d’utilisation de l’argent…………………………………………………………………………….2157.2 Transferts dematériels……………………………………………………2467.3 Investissements……………………………………………………………..250CHAPITRE8 : Gestion politique des migrations au mali Migration et développement……………………………………….…....261 8.1 Gestion des migrations au Mali……………………………………………2618.2 Migration et développement……………………………………………….267Conclusion générale……………………………………………..…..….277Bibliographie…………………………………………………………….281
Préface La migration Malienne est un phénomène historique et profondément enraciné, dans presque toutes les régions du pays.Elle fait partie des systèmes de vie et de survie des ménages. C'est un phénomène changeant, qui s'adapte aux modifications des politiques d'immigration des pays d’accueil, aux crises sociales et politiques dans la région et à l'ouverture de nouvelles opportunités dans le monde.Les aléas climatiques, les dégradations de l’environnement, des économies locales, des conditions de vie des populations, l’étroitesse du marché de l’emploi sont à l'origine d’importants flux migratoires tant internes et qu’internationaux.C’est dans ce contexte que la présente équipe de recherche du Mali et de la France composée d’universitaires s’est engagée pour une meilleure compréhension de la dynamique « Migrations, transferts et développement, dans les cercles de Banamba, de Kita et le district de Bamako ». La recherche a été basée sur une approche et une collaboration interdisciplinaires. Elle porte sur le territoire et les mobilités avec comme point de mire le développement local. Dans ce contexte d’interdisciplinarité, l’étude a favorisé un enrichissement mutuel entre plusieurs domaines des sciences humaines (sociologie, anthropologie, géographie humaine, droit, économie,..). En termes de résultats, l'image qui résulte de cette recherche, est celle de migrants fortement impliqués dans le développement de leurs communautés et villages, et qui s'efforcent d'améliorer leurs propres conditions de vie et celles de la famille restée, dans les localitésd’origine. Les envois d’argent constituent la base essentielle du contact avec la famille restée au village. Ils sont destinés prioritairement à l’entretien des ménages ou des familles: l’alimentation, la santé et l’éducation des enfants, etc.Cette étude a permis de déterminer la nature des transferts (matériel, financier, immatériel) et leur rôle dans l’économie politique locale. Elle a permis, également, une analyse approfondie de la contribution des migrants porteurs de projet aux mutations socio-économiques et politiques des cercles de Banamba, de Kita et le district de Bamako. Les modes de transfert utilisés sont nombreux et variés: ils s’appuient sur des réseaux institutionnels
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.