Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Le texte littraire
Pour une approche inerdiciplinaire
001.Le texte littéraire/ACDT 17.indd 1
5/10/09 11:51:06
Au cœur des textes Collection dirige par Claire S TOLZ (Universit Paris-Sorbonne) 1. Alia BACCAR-BOURNAZ, Essais sur la littrature tunisienne d’expression française , 2005. 2. Alya CHELLY-ZEMNI, Le sauveur dans Baaille  dan la monane de Jean Giono , 2005. 3. Noureddine LAMOUCHI, Jean-Paul Sartre, critique littraire , 2006. 4. Caherine VIOLLEt e Marie-Françoie LEMONNIER-DELPY (dir.), Mtamorphoses du journal personnel. De Rtif de la Bretonne à Sophie Calle, 2006. 5. Lia KURts-WöstE, Marie-Albane RIOUx-WAtINE e Mahilde VALLEsPIR , éthique et significations , 2007. 6. Jean-Loui JEANNELLE e Caherine VIOLLEt (dir.), Genèse et autofiction , 2007. 7. Irène FENOgLIO (dir.), L’criture et le souci de la langue. écrivains, linguistes : tmoignages et traces manuscrites , 2007. 8. Irène FENOgLIO, Une auto-graphie du tragique. Les manuscrits de Le  Fai  et de L’avenir dure lonemp de Louis Althusser , 2007. 9. Delphine DENIs (dir.), L’obscurit. Langage et hermneutique sous l’Ancien Rgime , 2007. 10. Aurèle CRAssON (dir.), L’dition du manuscrit. De l’archive de cration au scriptorium lectronique , 2008. 11. Lucile gAUDIN e geneviève sALVAN (dir.), Les registres. Enjeux stylistiques et vises pragmatiques , 2008. 12. Françoie RULLIER-tHEUREt, Faut pas pisser sur les vieilles recettes. San-Antonio ou la fascination pour le genre romanesque , 2008. 13. Valenina CHEPIgA, émile et un romain , à paraîre. 14. Vronique MONtéMONt e Caherine VIOLLEt (dir.), Le Moi et ses modèles. Genèse et transtextualits , 2009. 15. Ridha BOURKHIs e Mohammed BENJELLOUN (dir.), La phrase littraire , 2008. 16. salah OUEsLAtI, Le lecteur dans les Poie de Stphane Mallarm , 2009. 17. Jean-Michel ADAM e Ue HEIDMANN, Le texte littraire. Pour une approche interdisciplinaire , 2009. 18. Françoie sIMONEt-tENANt, Journal personnel et correspondance (1785-1939) ou les affinits lectives , 2009.
001.Le texte littéraire/ACDT 17.indd 2
5/10/09 11:51:06
eL.100aírteit lteex tdn d71i.DC TerA/ 11:09  /10/  357
A C A D E M I A A B B R U Y L A N T
L  lii
51:0
Jean Michel A dAm et Ute H eidmAnn
Pour une approche interdisciplinaire
N° 17
D/2009/4910/33
© Bruylant-Academia s.a. Grand’Place, 29 B-1348 L OUVAIN -LA -N EUVE
ISBN 13 : 978-2-87209-956-6
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procd que ce soit, rservs pour tous pays sans l’autorisation de l’diteur ou de ses ayants droit. Imprim en Belgique.
001.Le texte littéraire/ACDT 17.indd 4
www.academia-bruylant.be
5/10/09 11:51:07
SOMMAIRE
IntroductIon : Pour une aPProche InterdIscIPLInaIre des textes 1. science du lanae e cience liraire 2. De enre à la nrici : i propoiion
chaPItre 1 : Les mutatIons générIques d’une étrange hIstoIre 1. Enre exemplum e hioire raique : une nouvelle  de Jean-Pierre Camu 2. tradie du dein (Werner), aricle de journal (Klei)  e cone (grimm) 3. Cone d’effroi e cone de mie en arde
chaPItre 2 : des grImm à andersen : Les transformatIons d’un genre 1. Raconer auremen : une poique de la diffrence 2. Le Briquet e La Lumière bleue : analye comparaive
chaPItre 3 : VarIatIons autour d’un PetIt PoIs 1. Anderen conre grimm 2. L’preuve des petits pois 3. La Princesse sur le petit pois 4. Deu proje narraif e nrique diffren
chaPItre 4 : recueIL et co-textuaLIté 1. Le Briquet e La Princesse sur le petit pois : relaion co-euelle 2. Le Petit Claus et le grand Claus : une leçon de mioloie 3. Les Fleurs de la petite Ida : la foncion eplicaive de la ficion narraive 4. Inverion de ine e ambivalence du rci
001.Le texte littéraire/ACDT 17.indd 5
5/10/09 11:51:07
6  
le  texte  littérAire . pour  une  ApprocHe  interdisciplinAire
chaPItre 5 : recueIL et IntertextuaLIté 1. « sonne d’auomne » dan Les Fleurs du Mal de 1861 2. Un onne monoone 3. L’inereuali diffrace du Faust de goehe radui par Nerval
chaPItre 6 : LIre-traduIre un texte de franz KafKa  générIcIté, co-textuaLIté et IntertextuaLIté 1. L’ape philoloique de l’abliemen du ee 2. traduire le « ee-Kafka » 3. Analye euelle 4. Analye co-euelle e inereuelle : Kafka leceur de Niezche
éPILogue. hommage à henrI meschonnIc
B IbLIograPhIe
001.Le texte littéraire/ACDT 17.indd 6
5/10/09 11:51:07
IntROductIOn
ue aroe ierisiliaire es exes
1. Siees  lagage e siees liraires ors que A lirensntditauitt iodlnonnen lilpteio veuenvmtarieet n ct rtoiuimdreep,s o sd selisab  llea nn lged uue dsi XaelXto e g sutiueè dceldese,   dqceueses   liltadt ocrmoauatiupnrueersse   disciplinaires, presque chaque anne, depuis 2002, nous avons t invits dans des colloques internationaux runissant des linguistes et des littraires. En avril 2002,  Bergen, nous participions au sminaire des polyphonistes scandinaves : « Polyphonie – linguistique et littraire ». En septembre de la même anne,  Cerisy-la-Salle,  l’initiative de Ruth Amossy et Dominique Maingueneau, la place de l’analyse du discours dans les tudes littraires tait au centre des dbats. L’ouvrage issu de ce colloque – L’analyse du discurs dans les études littéraires (2003) – donne une bonne ide du « tournant discursif » des tudes littraires dans lequel s’inscrivent les recherches que nous avons runies dans le prsent ouvrage. En octobre 2003,  l’Universit de Toulouse-le-Mirail, Michel Ballabriga, François-Charles Gaudard et François Rastier avaient choisi un beau titre pluriel : « Littratures et linguistiques ». En mai 2004, dans le cadre du Centre de recherche en  Langues et littératures eurpéennes cmparées que dirige Ute Heidmann, nous avons organis,  l’Universit de Lausanne, un colloque qui avait pour but de prolonger la dynamique du colloque de Cerisy en approfondissant la rflexion pistmologique sur les conditions même de l’interdisciplinarit ( Sciences du texte et analyse de discurs. Enjeux d’une interdisciplinarité , Adam & Heidmann 2005). En septembre 2004, nous avons particip,  l’Universit de Bologne,  un colloque  dominante anglo-saxonne : « Pour une approche linguistique de l’art verbal : thorie et pratique » ( Language and Verbal Art Revisited. Linguistic Appraches t the Study f Literature , Miller & Turci 2005). à la fin du mois d’aot 2005, dans le cadre des Universits de Copenhague et de Roskilde, le congrès des romanistes scandinaves
001.Le texte littéraire/ACDT 17.indd 7
5/10/09 11:51:08
8  
le  texte  littérAire . pour  une  ApprocHe  interdisciplinAire
accordait une place importante au thème « Littrature et linguistique ». En octobre 2007,  l’Universit de Franche-Comt, autour de « Linguistique & littrature. Cluny, 40 ans après », c’est  un retour critique sur le clèbre colloque de Cluny 1968 qu’tait consacr un grand colloque ( paratre aux P. U. de Franche-Comt). En mai 2008, Claire Badiou-Monferran organisait  la Sorbonne une journe d’tudes : « Littrature et linguistique en dialogue : rflexions sur la critique française des Cntes  de Perrault » (dont les actes paratront prochainement dans la collection « Au cœur des textes »). Issues de rseaux très diffrents, ces nombreuses rencontres interna-tionales prouvent que les relations entre les recherches linguistiques et littraires sont, en ce dbut de XXI e  siècle, quoi qu’en disent certains, toujours d’actualit. Il reste toutefois  donner un cadre pistmologique  ce qui pourrait constituer une nouvelle alliance. C’est ce  quoi nous travaillons en dveloppant une rflexion sur l’interdisciplinarit que nous opposons autant  la simple juxtaposition pluridisciplinaire qu’ la fusion transdisciplinaire aujourd’hui  la mode. Cette dynamique de recherche est, bien sr, confronte  un certain nombre de difficults. D’un côt, les travaux linguistiques, de plus en plus techniques et spcialiss, privilgient volontiers des corpus oraux plutôt qu’crits. De l’autre, certains enseignants de littrature dlaissent de plus en plus la langue et la question du langage au profit du vaste et vague domaine des « tudes culturelles ». Pour le dire autrement, le « et » qui unit « linguistique et  littrature » exprime trop rarement le continu d’une pense du langage qui fut celle de Wilhelm von Humboldt, de Roman Jakobson ou du Cercle de Bakhtine. Cette pense du continu ne se rencontre guère aujourd’hui que dans les travaux d’Henri Meschonnic et d’Harald Weinrich. Ce « et » est devenu, en fait, le signe d’une discontinuit accentue par une logique institutionnelle qui divise les savoirs et les fixe dans des disciplines autonomes, soucieuses – pour ne pas dire jalouses – du trac de leurs frontières. Comme le dplorait Jean-Louis Chiss dans un colloque interdisciplinaire consacr aux relations entre « littrature et sciences humaines » : « Malgr les tentatives d’“articulation”, la volont “interdisciplinaire” […], on ne parvient pas  penser et  enseigner la relation de la langue (des langues)  la littrature (aux littratures) dans une thorie du langage » (2001 : 149) 1 . Cette recherche d’une pense du
1 Par ce mode de rfrence que nous adoptons dans le texte et dans les notes, nous renvoyons  la bibliographie unifie en fin de volume. Le nom de l’auteur, la
001.Le texte littéraire/ACDT 17.indd 8
5/10/09 11:51:08
150:8
Intrductin  
continu du langage passe, selon nous, par la reconnaissance de la nature discursive du fait littraire et, plus largement, du langage humain en gnral. Nous pensons, comme Henri Meschonnic, que la littrature « se fait dans l’ordre du discours, et requiert des concepts du discours » (1999 : 222). L’extension du champ de l’analyse de discours aux textes littraires exige des comptences croises qui invitent le linguiste  quitter l’troitesse de ses corpus et la comparatiste  situer ses analyses interlinguistiques et interculturelles au plus près de la langue de chaque texte. Les essais runis dans ce volume et profondment remanis  cette occasion tmoignent de ce croisement de comptences et de regards rendu possible par un accord sur l’importance des genres de discours et de la mthodologie de la comparaison. Avec Dominique Maingueneau et Gilles Philippe, nous considrons la comparaison comme un moyen d’chapper  la clôture du texte qui prside  la dmarche de l’explication de textes et qui a t conforte par les approches structuralistes : Nou privilion, en oure, le analye comparaive, dmarche ranère au commenaire yliique e au eplicaion de ee radiionnel, qui aborden le erai comme de oali auouffiane. Il nou emble, en effe, que la confronaion e clairane : de œuvre qui paraien rè diffrene peuven e rvler proche, d’aure qui e rclamen de la même ehique peuven diverer conidrablemen. De manière plu lare, la comparaion perme d’airer l’aenion ur de phnomène qui, an cela, auraien  nli. (Mainueneau & Philippe 1997 : V) Ute Heidmann a mis en relation le comparatisme et l’analyse de discours en laborant une thorie de la comparaison diffrentielle dont Silvana Borutti montre l’intrêt pistmologique dans l’pilogue de Sciences du texte et analyse de discurs (2005). Les tudes qui suivent clairent l’avantage heuristique de prendre en compte les diffrences si souvent ngliges en faveur des ressemblances et de prtendus universaux dans l’analyse des langues, des littratures et des cultures. En rappelant la ncessit de travailler sur la dimension langagière et textuelle des phnomènes culturels, Ute Heidmann propose une mthode comparative qui permet de considrer un texte et ses traductions comme autant d’nonciations singulières qui construisent chacune leurs effets de sens en se liant de façon significative  leur propre contexte socioculturel et linguistique. Le rapport entre texte original et date de la publication et le numro de la page permettent de retrouver simplement les rfrences.
90  1 :1  95/10/17.indd 
9
 TDCA/eriaŕetti lteex tLe1.00
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin