Le trading - Les vrais leviers d'une activité qui traque les gains

De
Publié par

Trading. Ce mot fait rêver. Il représente les opérations financières faites par quelques salariés d'institutions financières qui vivent dans un monde d'argent bien loin du fonctionnement de l'économie réelle.

Il constitue aussi pour tout particulier qui s'intéresse à la bourse un véritable rêve et, quelquefois, un vrai projet de vie.

L'objectif de ce livre est de faire la part entre le mythe et la réalité du trading. Il ne va pas vous transformer en trader chevronné mais il va vous montrer comment vous pouvez vous engager dans une activité de trading en maximisant vos chances d'en retirer des gains.

Ce livre démystifie le trading ; il vous donne les outils de base de cette activité selon l'horizon de temps que vous avez choisi ; il vous indique les vrais pièges que vous devez déjouer et vous dévoile les méthodes les plus simples et les plus efficaces pour atteindre vos objectifs sans devoir vous équiper de matériels coûteux et inutiles. Sur tous ces sujets, l'auteur développe de nombreux exemples et applications.


Jean-David Haddad est professeur agrégé d’économie et sciences sociales. Inventeur de l'analyse eunstique, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la bourse, dont « le penny-stock trading». Depuis 2002, il se consacre à l'édition de recommandations boursières via le site Francebourse.com dont il est rédacteur en chef.

Publié le : samedi 1 septembre 2012
Lecture(s) : 105
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782297030113
Nombre de pages : 116
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Parlons Trading
Ask :prix d’offre ; c’est le prix auquel un «market maker» vend un titre et le prix auquel l’investisseur achète le titre. Le prix du marché correspond au prix le plus intéressant parmi ceux propo sés. Il s’agit du «ask» le plus bas.Attention à la traduction littérale de «ask» qui signifie « demande ». Back office :au sein d’une banque, un back office désigne les fonctions administratives nécessaires à la bonne exécution d’un ordre ou d’une transaction. Barchart :le graphique en «barchart» permet de visualiser la totalité des informations disponibles quotidiennement sur le mar ché. Il utilise le cours d’ouverture, le plus haut, le plus bas et le cours de clôture. Bear :traduction littérale de « ours ».Traditionnellement, une mé taphore boursière assimile les ours à ceux qui jouent la baisse des marchés et les taureaux à ceux qui jouent la hausse. Si vous lisez, par exemple, « cette action est bear », cela signifie qu’elle doit baisser. Bid :le «bid» est le prix auquel le «market maker» est prêt à acheter un titre et le prix auquel l’investisseur vend le titre. Le prix du marché correspond au prix le plus intéressant parmi ceux proposés. Il s’agit du «bid» le plus haut. Blue chip :le terme désigne les sociétés cotées, fortes d’une grande capitalisation et d’une liquidité importante et sur lesquelles il y a un volume important de transactions. Bond/Junk Bond : une obligation («bondest un titre de ») créance sur l’émetteur. «Junk Bondsignifie « obligation pour » rie » en français. Bull :traduction littérale de « taureau ».Le terme désigne la hausse. « Le marché estbull» signifie « le marché doit monter ». Call :on parle d’option d’achat. Cet instrument financier permet d’acheter à une échéance précise ou lors de la durée de vie de l’option un actif sous jacent à un prix déterminé à l’avance. Call warrant/Put warrant :warrant qui permet d’acheter un est un call warrant et un warrant qui permet de vendre est un put
10
warrant. On achète l’actif au prix d’exercice pour un call warrant. On le vend au prix d’exercice pour un put warrant. Le fonctionne ment est identique à celui des options. Carry trade :cette stratégie consiste à s’endetter dans une devise à faible taux d’intérêt et à placer les fonds empruntés dans une autre devise à taux d’intérêt plus fort après les avoir convertis en espérant que la dépréciation de la seconde devise contre lapremière ne viennent pas réduire les gains tirés du différentiel d’intérêt. Chandeliers japonais : ce sont des manières graphiques dereprésenter l’évolution du cours d’une action pendant unepériode donnée. Un chandelier représente une séance boursière (ou une semaine boursière si l’on travaille sur le moyen terme). Leur juxtaposition permet de faire apparaître des figures dont les noms sont très évocateurs (pendu, étoile du soir, étoile du matin, femme enceinte, etc.). Continu :la cotation en continu consiste à ce que tout nouvel ordre provoque immédiatement une nouvelle cotation dès lors qu’il existe des ordres de sens inverse compatibles. Core trading :technique de trading qui commence là où s’arrête le swing trading et s’arrête là où commence l’investissement. Son horizon de placement est donc de quelques semaines à plusieurs mois. Day trading :technique d’investissement qui consiste à débou cler ses positions dans la journée. Le day trader achète et vend ses titres dans la même journée. Effet de levier :du gain espéré d’une opération finan mesure cière par rapport à l’investissement de base. Fixing :il s’agit de la technique de calcul du cours d’équilibre d’un titre financier (celui qui satisfait le maximum d’acheteurs et de vendeurs).Ce dernier est obtenu en confrontant tous les ordres de transaction inscrits au carnet d’ordre. Cette méthode vaut pour les titres peu liquides (moins de 2 500 transactions par an). Le marché libre a la spécificité d’un seul fixage par jour à 15 heures. Futures :un contrat à terme est un engagement de livraison dont les caractéristiques sont connues à l’avance. Il porte sur une quan tité déterminée d’un actif sousjacent, à une date (ou échéance) et un lieu donnés. Il est négocié sur un marché à terme organisé. Grain de temps :unité temporelle utilisée : journée, mois, année mais aussi heure, dizaine de minutes, minute, seconde, etc.
11
Hedge fund :leshedge fundsdes fonds d’investissement sont non cotés à vocation spéculative : ils recherchent des rentabilités élevées et utilisent abondamment les produits dérivés. Ils utilisent l’effet de levier, c’estàdire la capacité à engager un volume de capitaux qui soit un multiple plus ou moins grand de la valeur de leurs capitaux propres. Instrument dérivé : titre financier qui repose sur un actif, dit sousjacent, qui amplifie les variations de ce sousjacent. Il est uti lisé pour se couvrir contre une fluctuation des marchés ou bien pour spéculer en essayant d’anticiper les cours de bourse. Investissement :action d’acheter des titres d’une société avec un objectif à long terme. Liquidation :échéance mensuelle des opérations effectuées avec le Service de Règlement Différé (SRD). Le jour de liquidation est fixé à la cinquième séance de bourse avant la fin du mois calen daire.A cette date, les opérateurs doivent dénouer leurs positions (en position vendeur : livraison des titres ; en position d’acheteur : règlement en espèces) ou bien les faire reporter jusqu’au jour de la liquidation suivante. Liquidité :qualité d’un marché sur lequel ou d’un titre pour le quel les transactions (achatvente) s’effectuent de façon fluide en raison de l’abondance de ces transactions. MACD :le MACD est un indicateur de trading qui permet de don ner un signal d’achat ou de vente. Market makers :le terme désigne les opérateurs des marchés. Mid cap :on dit d’une entreprise qu’elle est «mid cap» lorsque sa capitalisation boursière est comprise entre 250 et 1 000 millions d’euros. Moneymanagement :technique de gestion de son cash et de son portefeuille visant à maximiser ses gains. Moyennes mobiles :les moyennes mobiles constituent un indi cateur très important du trader. Une moyenne mobile à n séance est la moyenne du cours de bourse sur les n dernières séances. On utilise la moyenne mobile à vingt jours (dite MM20) pour prendre des positions à court terme, la MM50 pour le moyen terme et la MM150 pour le long terme (qui prend de plus en plus la place de la MM200). Penny stock :terme anglosaxon qui désigne des titres dont le cours est inférieur à 1 euro ou à quelques dollars.
12
Pull back :en analyse technique,on parle de «pull back» lorsqu’au franchissement d’une résistance, la valeur teste à nouveau cette résistance devenue support. Lepull backse retrouve également lorsque la valeur casse un support. Le titre teste quelques jours après cette nouvelle résistance (l’ancien support). Put :cette option de vente permet de vendre à un moment déter miné ou sur toute une période un actif à un prix («strike») déter miné à l’avance. RSI :le RSI est ce qu’on appelle un oscillateur qui évolue entre 0 et 100. Un RSI inférieur à 25 signifie qu’un titre est trop vendu et donc qu’il peut y avoir un fort rebond. Un RSI supérieur à 75 signifie au contraire qu’un titre est trop acheté et que des prises de bénéfices approchent. Cela dit, lorsqu’une tendance haussière (respectivement baissière) est très marquée, le RSI peut demeurer longtemps sur les 75 (respectivement sous les 25). SAR (Stop and Reversal) : ou C’est unsystème parabolique. indicateur de trading qui permet de donner un signal d’achat ou de vente. Il permet en théorie d'attraper de nouvelles tendances relativement tôt. Scalping :technique qui consiste à nouer et à dénouer ses posi tions sur des durées les plus courtes possible.Le scalpeur profitera ainsi des plus petites variations des cours de bourse de manière quasi instantanée. Shorter :vendre ou revendre.« J’ai shorté » signifie « J’ai revendu ». Small cap :on dit d’une entreprise qu’elle est «small cap» lorsque sa capitalisation boursière est inférieure à 250 millions d’euros. Spéculation : prise de risque sur l’avenir en espérant un gain rapide dans un but uniquement financier. Ce terme est utilisé le plus souvent de manière péjorative. Sousjacent :action, indice, panier d’actions, etc. qui sert de sup port à un instrument dérivé. Split :un «split» est la division du nominal d’une action afin de rendre la valeur unitaire de l’action plus faible. Il peut permettre de faciliter des opérations de rapprochement et de faciliter l’ac quisition de l’action par des petits actionnaires. SRD (Service de règlement différé) :l’investisseur qui veut dif férer le règlement ou la livraison de sa transaction à la fin du mois passera pour les valeurs qui y sont éligibles un ordre avec SRD. Le négociateur portera la position de l’investisseur de J (date du transfert de propriété) au dernier jour de bourse du mois (ce ser vice donne lieu à une commission).
13
Swing trading : technique de trading visant à déceler des ten dances de un jour à quelques semaines. L’objectif est de se posi tionner sur la valeur concernée en début de tendance pour débou cler sa position en fin de tendance. Tick :désigne la plus faible variation de prix d’un titre. On parle aussi de « pas de cotation ». Tracker :c’est un fonds (Exchange traded fundou ETF) qui ré plique la performance d’un indice et qui est coté en bourse. Il per met à l’investisseur de détenir l’équivalent de l’indice sans avoir besoin d’acheter toutes les actions qui le composent. De plus, sa cotation permet des entrées et des sorties en passant simplement un ordre d’achat ou de vente sur le marché. Le prix de chaque tracker, la valeur liquidative, est calculé quotidiennement même si Euronext fourni en continu, toutes les quinze secondes, un calcul mathématique de la valeur liquidative du tracker en fonction de l’évolution de l’indice. Trading :le «tradingl’activité de spéculanégoce, recouvre », ou tion réalisée par les traders. Trend :un titre se trouve dans une tendance haussière lorsque sur une période longue le cours de l’action n’a cessé de grimper. Et inversement dans le cas d’un «trend» baissier. Vagues d’Elliott :théorie très contestée qui décompose un mou vement boursier en différentes vagues et sousvagues de hausse ou de baisse qui se succèdent. Vente à découvert : consiste à vendre une action que l’on ne possède pas mais dont on suppose que le cours va baisser afin de la racheter à un prix inférieur et donc de réaliser une plusvalue. Volatilité :amplitude de variation d’un titre, d’un fonds, d’un mar ché ou d’un indice sur une période donnée. Volumes d’échange :nombre de titres échangés au cours d’une période donnée (une séance par exemple).Ils donnent une idée de la puissance et de la pérennité d’un mouvement. Si le cours d’une action monte régulièrement dans des volumes qui s’accroissent, et qu’il se met à baisser dans de faibles volumes, c’est que la baisse n’a rien de sérieux et qu’il s’agit juste de quelques prises de béné fices. Si en revanche les volumes sont aussi importants lorsque le cours baisse que ce qu’ils furent pendant la hausse, il peut s’agir d’un retournement de tendance. L’analyse des volumes n’a rien de récent et il ne s’agit pas d’une mode. Elle est à la Bourse ce que le four est à la cuisine…
14
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.