Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Le transfert des connaissances dans le domaine social

De
230 pages
« Voici un livre complet, axé sur la théorie et la pratique, qui intéressera les chercheurs et les utilisateurs des connaissances. Il arrive à point : le transfert des connaissances est un enjeu organisationnel appelé à connaître une importance cruciale au cours des prochaines années. »
Nathalie Houlfort Professeure agrégée Cotitulaire de la Chaire d’études sur l’application des connaissances dans le domaine des jeunes et des familles en difficulté — UQÀM
« Le transfert et l’utilisation des connaissances dans le domaine social restent encore un territoire trop peu exploré. Voilà que ce livre en offre une première topographie qui montre de façon convaincante comment on peut accélérer la production et la mise à profit de nouvelles connaissances. »
Céline Mercier Département de médecine sociale et préventive Université de Montréal
Ont collaboré à cet ouvrage : Johanne Archambault, Nathalie Awad, Jeanne Bazinet, Pierre-Olivier Bédard, Diane Berthelette, Fabien Besner, Mélodie Briand-Lamarche, François Chagnon, Léna d’Ostie-Racine, Christian Dagenais, Gilles Dupuis,
Jacques Fortin, Mathieu-Joël Gervais, Julie Lane, Luc Lapointe,
Marie-Claire Laurendeau, Marie Malo, Sandra Nutley,
Mathieu Ouimet, Renée Pinard, Renée Proulx, Émilie Robert, Stéphanie Siron et Karine Souffez.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Le transfert des connaissances dans le domaine social
Les Presses de l’Université de Montréal Extrait de la publication
le transfert des connaissances dans le domaine social
Sous la direction de Christian Dagenais et ÉMilie oBert
le transfert des connaissances dans le domaine social
Les Presses de l’Université de Montréal
Extrait de la publication
Introduction
Christian Dagenais et Émilie Robert
onder une action, une décision, une intervention sur les données dites « proBantes » constitue aujourd’hui un enjeu essentiel dans les Milieux politiques, proFessionnels et acadéMiques, quels que soient les doMaines. Ainsi, on ne coMpte plus les déclinaisons pour désigner les pratiques et la prise de décision Fondées sur des données proBantes :evidence-based medicine, evidence-based decision making, evidence-based policy, etc. De telles pratiques devraient perMettre l’aMélioration des interventions À différents niveaux, qu’il s’agisse de leur efficacité, efficience, acceptaBilité, etc. Èn outre, les initiatives pour Favoriser la diffusion et l’utilisation des connaissances issues de la recherche se Multiplient. Du côté de la recherche, le transFert et l’utilisation des connaissances Font l’oBjet de noMBreuses puBlications scientifiques qui docuMentent les processus par lesquels les connaissances sont utilisées par les intervenants (anney, Gonzalez-lock, uxton et Kogan, 2003 ; avis, oBertson, Woodside, ceod et ABelson, 2003 ; utley, Walter et Davies, 2003, 2007), les expé-riences et stratégies de transFert de connaissances (courtiers, outils de diffusion, collaBoration) (CSS, 2003 ; JacoBson, utterill et Goering, 2005 ; Jones et Walsh, 2008) et quelques Fois les effets de ces différentes stratégies (eroet al., 1998 ; DoBBinset al., 2009). Èn 2009, une suBvention du onds quéBécois de recherche sur la société et la culture (QSC) perMet de soutenir l’éMergence d’une nou-velle équipe de recherche dont l’oBjectiF est de développer les connaissances scientifiques sur ces enjeux de transFert de connaissances (C) dans le doMaine social. Cette équipe est dirigée par Christian Dagenais, proFesseur
8fà N ŝ ç O N N à I ŝ ŝ à N ç E ŝ  O m à I N E L E ŝ O ç I à LT R à N ŝ f E R T  E ŝ L E
agrégé au DéparteMent de psychologie de l’Ûniversité de ontréal. â son stade d’éMergence, l’équipe réunit des chercheurs de six universités repré-sentatives de la diversité quéBécoise, ForMant le preMier regroupeMent Multidisciplinaire quéBécois consacré À la recherche sur le C. l s’agit d’une Multidisciplinarité au sens large, concernant non seuleMent les affiliations départeMentales des MeMBres, Mais aussi leurs ForMations disciplinaires, leurs Méthodes de recherche, leurs terrains. Èn réunissant, À titre de MeMBres réguliers ou de collaBorateurs, des chercheurs de huit disciplines en recherche sociale, cette équipe se voulait un espace où dépasser les cloisonneMents disciplinaires afin de coMparer les différentes approches du C et de les enrichir. Pendant plus de deux ans, Christian Dagenais donne le teMpo pour structurer son équipe, proMouvoir les échanges et étaBlir de nouvelles collaBorations, non seuleMent entre chercheurs, Mais égaleMent entre chercheurs et Milieux de pratique. l est secondé par ÉMilie oBert, étu-diante au Ph. D. en santé puBlique de l’Ûniversité de ontréal, chargée notaMMent de coordonner les activités de l’équipe et de soutenir les chercheurs dans leurs deMandes de financeMent. a réflexion de l’équipe autour des enjeux du C s’est enrichie tout au long de la phase d’éMer-gence. Des représentants des Milieux de pratique se sont joints À l’équipe et ont contriBué activeMent À son développeMent. eur rôle est progres-siveMent apparu coMMe une diMension incontournaBle de la recherche sur le C. C’est pourquoi ils Font désorMais partie intégrante de l’équipe. Afin de définir plus préciséMent les axes potentiels pour le dévelop-peMent de la recherche sur le C, dans une déMarche Multidisciplinaire et intersectorielle, un atelier de travail a été organisé par l’équipe le 21 juin 2011 À ontréal (QuéBec, Canada). éunissant plus de cinquante acteurs de la scène du C au QuéBec, l’atelier a été une occasion unique de Faire éMerger les préoccupations des chercheurs et des Milieux de pratique, et d’échanger idées, perspectives et opinions sur l’avenir et les défis de la recherche sur le C. e Pr. Sandra utley, directrice de la Chaire en ges-tion puBlique de l’Ûniversité d’ÉdiMBourg (oyauMe-Ûni) et directrice
1. Ces universités sont l’Ûniversité de ontréal, l’Ûniversité aval, l’Ûniversité du QuéBec À ontréal, l’Ûniversité de SherBrooke, l’Ûniversité du QuéBec À iMouski et l’Ûniversité Concordia.
Extrait de la publication
I N T R O  U ç T I O Nf9
du ÛÛ (esearch Ûnit For esearch Ûtilisation), a agi lors de cette journée À titre de présidente d’honneur et a contriBué À donner une diMension internationale À ces échanges en Mettant en perspective les discussions avec l’avancée des connaissances au oyauMe-Ûni. e présent ouvrage est Fondé sur le contenu des présentations et des échanges ayant eu cours lors de cet atelier et se coMpose de deux parties. a preMière présente un état des lieux de la recherche sur le C et s’appuie sur plusieurs études entreprises par des MeMBres de l’équipe ou leurs étudiant(e)s. ’oBjectiF de cette partie, plus acadéMique, est d’orienter d’un point de vue scientifique les pistes de recherche prioritaires sur le C et de Faire ressortir les défis que pose la recherche dans ce doMaine. a seconde partie est consacrée À deux catégories de partenaires des Milieux de pra-tique du C, soit les organisMes dont la Mission ou une partie de la Mission porte sur le C et les étaBlisseMents de service activeMent iMpliqués dans de telles activités. Cette seconde partie de l’ouvrage vise non seuleMent À présenter ces partenaires et leurs expériences en la Matière, Mais égaleMent À Mieux coMprendre leur vision du C et les Besoins de recherche qu’ils identifient au sein de leurs organisMes. â la fin de chacune des parties, un chapitre propose une synthèse des discussions qui ont suivi les présenta-tions. ’avant-dernier chapitre (utley et Awad) présente les réactions de Sandra utley au contenu de la journée lors de son allocution de clôture et Met relation la perspective quéBécoise sur le C avec les préoccupations Britanniques dans le MêMe doMaine. e chapitre de conclusion présente les grands axes de la prograMMation de recherche de l’équipe et les activités qui seront Menées dans les années À venir afin de relever les défis que soulève le C et, ultiMeMent, d’aMéliorer l’utilisation de la recherche par les intervenants, la population et les décideurs aux niveaux local, régional et national. es présentations réalisées le jour de l’atelier sont disponiBles À cette adresse : http ://recherchevtc.pBworks.coM/w/page/41723082/ Atelier %2021 %20juin. Èn avril 2012, l’équipe a reu une suBvention en FonctionneMent du onds quéBécois de recherche – société et culture (Q-SC) pour pour-suivre ses recherches en tant qu’équipe de recherche en partenariat. ous tenons À reMercier les auteurs qui ont Bien voulu relever le défi d’écrire un chapitre À partir de leur présentation lors de l’atelier du 21 juin.
2. http ://www.ruru.ac.uk
Extrait de la publication
10f O m à I N E ŝ O ç I à L E ŝ ç O N N à I ŝ ŝ à N ç E ŝ à N ŝ L E L E T R à N ŝ f E R T
ous reMercions égaleMent les coMManditaires sans qui l’évèneMent du 21 juin n’aurait pu voir le jour : le onds de recherche sur la société et la culture, le éseau de recherche en santé des populations du QuéBec, le Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociales, le Centre de transFert pour la réussite éducative du QuéBec, et le groupe de recherche « Déficience intellectuelle, trouBles envahissants du développe-Ment et intersectorialité ».
Références
ERO, . A., GRILLI, ., GRImŝà, J. ., àREY, È., ÔXmàN, A. D., OmŝON, . A. (1998). Closing the gap Between research and practice : An overview oF systeMatic reviews oF interventions to proMote the iMpleMentation oF research findings. e Cochrane Èffective Practice and Ôrganization oF Care eview Group. British Medical Journal.317(7156), 465-468. DObbINŝ, ., àNNà, S., CILIŝà, D., àNŝE, S., CàmERON, ., ERçER, S.et al(2009). A randoMized controlled trial evaluating the iMpact oF knowledge trans-lation and exchange strategies.Implementation Science, 4(61). CSS (2003).La théorie et la pratique du courtage des connaissances dans le système de santé canadien. Ôttawa : CSS. àNNEY, S., GONZàLEZ-LOç, . A., UXTON, . J. et KOàN, . (2003). e uti-lisation oF health research in policy-Making : Concepts, exaMples and Methods oF assessMent, 1. Consulté le 28 juillet 2008 au www.health-policy-systeMs.coM/ content/1/1/2 JàçObŝON, ., GOERIN, P. (2006). CrediBility and crediBility work in knowledge transFer.: A Journal of Research, Debate and PracticeEvidence & Policy ,2(2), 151-165. JONEŝ, ., WàLŝ, C. (2008). Policy BrieFs as a coMMunication tool For developMent research. nnstitute ÔD, editor. ackground note. ondon : Ôverseas DevelopMent nstitute. àIŝ, J. ., ObERTŝON, D., WOOŝIE, J. ., çEO, C. . et AbELŝON, J. (2003). ow can research organizations More effectively transFer research knowledge to decision Makers?Milbank Quarterly,81(2), 221-248. UTLEY, S. ., WàLTER, . et DàIEŝ, . . Ô. (2003). roM knowing to doing : A FraMework For understanding the evidence-into-practice Agenda.Evaluation : e International Journal of eory, Research and Practice,9(2), 125-148. UTLEY, S. ., WàLTER, . et DàIEŝ, . . Ô. (2007).Using Evidence : How Research Can Inform Public Services. ristol : Policy Press.
Extrait de la publication