Le travail social à l'épreuve de la rencontre

De
Publié par

Les travailleurs sociaux, comme les magistrats et les soignants, sont pressurisés au quotidien par une charge de travail disproportionnée par rapport aux moyens mis à leur disposition, tout en étant spectateurs des souffrances et attentes de leurs usagers. Comme dans le monde de l'entreprise, il est dorénavant question dans nos services de file active et rendement. Pour ne pas abandonner, nous nous accrochons à l'essence même du métier : la rencontre.
Publié le : vendredi 1 avril 2016
Lecture(s) : 18
Tags :
EAN13 : 9782140006333
Nombre de pages : 190
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ile active
tels des funambules sur le il de la rencontre.
Charline Olivier
LE TRAVAIL SOCIAL À L’ÉPREUVE DE LA RENCONTRE
Le travail du social
Le travail social à l'épreuve de la rencontre
Travail du Social Collection dirigée par Alain Vilbrod La collection s’adresse aux différents professionnels de l’action sociale mais aussi aux chercheurs, aux enseignants et aux étudiants souhaitant disposer d’analyses pluralistes approfondies à l’heure où les interventions se démultiplient, où les pratiques se diversifient en écho aux recompositions du travail social. Qu’ils émanent de chercheurs ou de travailleurs sociaux relevant le défi de l’écriture, les ouvrages retenus sont rigoureux sans être abscons et bien informés sur les pratiques sans être jargonnants. Tous prennent clairement appui sur les sciences sociales et, dépassant les clivages entre les disciplines, se veulent être de précieux outils de réflexion pour une approche renouvelée de la question sociale et, corrélativement, pour des pratiques mieux adaptées aux enjeux contemporains. Dernières parutions Christophe VERRON,Les formateurs en travail social. Sociologie d’un groupe professionnel menacé, 2016. Florence TARDIF BOURGOIN,Vers une professionnalisation du bénévolat ?, 2014. Edith LAPERT,Une éducatrice raconte, 2014. Marc CHEVALIER,disciplines artistiques au service de la Les formation des adultes. 33 années d’expériences pratiques (1962-1995),2012.Bernadette ANGLERAUD, Lyon et ses pauvres, 2011. David Saint-Marc,La formation des médecins,2011. Dominique ALUNNI,Témoignages de pionniers visionnaires de la formation tout au long de la vie, 2011. Jean-Frédéric DUMONT,Les moniteurs éducateurs en formation, Le partage professionnel des émotions, 2011. Catherine DEROUTTE,Aux côtés des personnes polyhandicapées. Guide pratique, 2011 Christian MAUREL,Education populaire et puissance d'agir, 2010, Alain VILBROD,Le métier d'éducateur spécialisé à la croisée des chemins, 2010. Josette MAGNE,Quelle place pour les filles en prévention spécialisée ? Etude auprès de deux équipes de prévention spécialisée en Seine-Saint-Denis, 2010. Michel CHAUVIERE,Enfance inadaptée : l’héritage de Vichy, 2009.
Charline OLIVIERLe travail social à l'épreuve de la rencontre
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08933-1 EAN : 9782343089331
Passer d'un regard qui dévisage à un regard qui envisage Jean COCTEAU
PREAMBULE
Afin de préserver l’anonymat des protagonistes de ces histoires, j’ai pris la liberté de renommer le quartier où j’ai travaillé, ainsi que ses habitants et ses professionnel(le)s.
Introduction
J'ai au moins un point commun avec toutes les prétendantes au titre de Miss France. Jeune fille j'étais, autant qu'elles, contre la misère, la famine, et toutes les guerres ; et j'aspirais à souffler sur le monde un vent de paix et d'amour. Il faut dire que chaque jour à 13 heures et à 20 heures, j'étais coincée à la table familiale où je recevais, en plus d'un bon repas, ma dose quotidienne d'images anxiogènes, commentées par Mourousi, puis PPDA. Il n'y avait pas de répit, aucun jour de l'année, nulle part sur cette planète. Qui étaient ces gens croisés subrepticement dans ma cuisine ? Quels évènements avaient précédé le drame qui les propulsaient à la une de ce JT ? Quelles seraient leurs vies dorénavant ? Où pourraient-ils être à l'abri ? Qui les aidera ? Moi, plus tard. A la même époque, je dévorais les épisodes de la série télé Joëlle MAZART, où l'assistante sociale était toujours à l'écoute, disponible, douce et efficace. Et belle en plus. Elle soutenait toujours les plus faibles, et cette incarnation a inévitablement influencé mon choix pour ce métier. Cette vision idyllique de la profession a aussi biaisé mon regard sur la réalité quotidienne d'un travailleur social, qui lui ne parvient pas, à chaque fin de journée, à apporter systématiquement réponse et réconfort à celui qui attend d'être aidé. Ce malentendu initial s'est enkysté au début de ma vie professionnelle, induisant parfois des situations culpabilisantes.« Vous ne m'aidez pas ! Vous ne me servez à rien ! »me lançait-on parfois. 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.