//img.uscri.be/pth/6cb544310b95c582d2e5441935ae0d3f26062c55
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Les célibataires, des femmes singulières

De
248 pages
L'auteure présente quelques figures de femmes du XVIIe au XXe siècle et invite à écouter les propos étrangement familiers et résolument actuels que nous adressent quelques-unes de ces singulières. Ce livre se fait l'écho de récits alertes et d'analyses lucides du fonctionnement d'une société patriarcale qui surveille les aspirations et les comportements jugés hors norme.
Voir plus Voir moins
Geneviève Guilpain
Questions contemporaines
Les céLibataires,des femmes singuLières
e e Le célibat féminin en France (XVII-XXI siècle)
Questions contemporaines
LES CÉLIBATAIRES,DES FEMMES SINGULIÈRES
Questions contemporaines Collection dirigée par B. Péquignot, D. Rolland et Jean-Paul Chagnollaud  Chômage,exclusion, globalisation… Jamais les « questions contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines » est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Dernières parutions François DI SALVO,La Grèce à l’heure du décrochage européen, 2012. Grégory CARTEAUX,Eva Joly et les affaires financières. Analyse du discours télévisuel, 2012. Alain CHEVARIN,Fascinant/Fascisant. Une esthétique d’extrême droite, 2012. Marcelo BIDINOST,La ville comme paysage du sentiment, Le sentiment e e urbain à Buenos Aires aux XIXet XXsiècles, 2012. Gérard SAINSAULIEU,Les trottoirs de la liberté. Les rues, espace de la République, 2012. Jean-Christophe TORRES,Les enseignants. Quelle reconnaissance pour un métier en crise ?,2012. Gérard LEFEBVRE,Les chemins du silence, 2012. Hubert LEVY-LAMBERT et Laurent DANIEL (dir),Les douze travaux d’Hercule du nouveau Président, 2012. Tony FERRI,Qu’est-ce que punir ? Du châtiment à l’hypersurveillance, 2012. Abou-Bakr Abelard MASHIMANGO,La dimension sacrificielle de la guerre. Essai sur la martyrologie politique, 2012. Jordane ARLETTAZ, Séverine NICOT (dir.),Le cadre juridique de la campagne présidentielle, 2012. Alain BÉNÉTEAU, Louis MALLET, Michel CATLLA,Les régions françaises au milieu du gué, Plaidoyer pour accéder à l’autre rive, 2012. Jean BRILMAN,Réconcilier démocratie et gestion, 2012. André PRONE et Maurice RICHAUD,Pour sortir du capitalisme. Éco-partage ou communisme ?, 2012.e Christophe du PAYRAT,départementPourquoi avoir fait de Mayotte le 101 français ?,2012. Jean-Michel VINCENT,L’invention de la maîtrise d’œuvre urbaine.De la ville nouvelle aux ateliers, 2012. Simon DOLAN, Martine GUIDONI, Succès et valeurs. Les valeurs pour un mieux-être professionnel et personnel, 2012
Geneviève Guilpain LES CÉLIBATAIRES,DES FEMMES SINGULIÈRESe e Le célibat féminin en France (XVII-XXI siècle)
© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00101-2 EAN : 9782336001012
À mes amies, À ma mère
Les humains vont deux par deux comme des paires de chaussures ou des bœufs à l’attelage […]. Cette étrange espèce, sans doute unique dans l’univers, n’est pas composée d’individus autonomes mais d’entités formées 1 de deux parties, dont l’une est mâle et l’autre femelle, ou “couples” .
À la recherche des célibataires
La femme seule est dans un angle mort de l’histoire. Les marginaux, les déviants, les insensés ont depuis peu la leur; les femmes seules n’en ont toujours pas. Laissées-pour-compte, elles n’encombrent ni les hôpitaux, ni les prisons. Résidu silencieux, elles n’existent pas. On a si peu appris à les voir que leur silhouette tant de fois remarquée dans le paysage urbain et rural ne les fait jamais vraiment sortir de l’oubli. Même nombreuses, on ne les conjugue qu’au singulier. Comme si de fait, la 2 solitude ne pouvait renvoyer qu’à une forme d’exceptionnalité . Entre toutes les femmes seules, les célibataires sont restées les plus invisibles. Sur le devant de la scène sociale, sur les rayonnages des bibliothèques de littérature comme de sciences humaines, épouses et mères sont constamment en première ligne ; les jeunes filles ont certes toujours été présentes mais leur célibat est temporaire ; les veuves, puis les divorcées ont su faire leur place ; les lesbiennes l’ont conquise de haute lutte. Les femmes célibataires ne font guère parler d’elles ; considérées parfois comme malades et anormales, leur état ne requiert pas pour autant une procédure d’enfermement ;parfaitement intégrées au paysage social, elles semblent faire figure de cas isolés. Et pourtant rien n’est plus faux. En effet, les sociétés européennes se sont toujours signalées par un taux de célibat masculin et féminin important. Les sources démographiques attestent qu’à certaines époques celui-ci atteint 20% de la population ; si les congrégations religieuses absorbent un nombre élevé d’individus qui n’ont pas contracté d’alliance, il subsiste néanmoins un reliquat important de
1. Evelyne Le Garrec,Un lit à soi,Seuil,1979, p. 7. 2. Arlette Farge, Christiane Klapisch-Zuber,? Itinéraires de laMadame ou Mademoiselle e e solitude féminine, 18 -20siècle,Arthaud-Montalba, 1984, Introduction, p. 7.
9