Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Les Débuts de l'imprimerie à Orléans

De
50 pages

LE premier livre que l’on connaisse, jusqu’à présent, comme sorti des presses orléanaises, porte la date du dernier jour de mars 1490 (vieux style). Puisque Pâques était, cette même année, le 11 avril, il faut donc lire, d’après le nouveau style, le 31 mars 1491. Le savant Mercier, abbé de Saint-Léger, avait négligé de préciser cette date dans la lettre qu’il écrivit, le 16 avril 1778, à notre compatriote Perdoulx de la Perrière, pour lui signaler cet intéressant volume.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins
À propos deCollection XIX
Collection XIXest éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.
Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF,Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes class iques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse… Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces e fonds publiés au XIX , les ebooks deCollection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.
FILIGRANES ORLÉANAIS 1_1464 2_1469
Louis Jarry
Les Débuts de l'imprimerie à Orléans
1 Lvient de prendre l’initiative d’uneA Société archéologique et historique de l’Orléanais exposition qui embrasse, en même temps que celle de l’Université, l’histoire de la Typographie orléanaise qui s’y trouve intimement liée. Il nous a semblé que le moment était opportun pour présenter un document inédit et absolument inconnu qui recule de dix années, au moi ns, c’est-à-dire de 1491 à 1481, l’antiquité des origines de l’imprimerie dans notre ville. Nous croyons utile de joindre à la publication de ce texte quelques observations tirées d’autres documents contemporains et qui pourront faciliter, dans l’avenir, l’éclairc issement de ces mêmes origines. Cette recherche ne semblera peut-être pas dénuée d’intérê t, puisque cet art, depuis son introduction, n’a jamais cessé d’être tenu en grand honneur parmi nous, et que nos imprimeurs Orléanais, au seizième siècle, au dix-huitième et de nos jours, ont su mériter une place distinguée au milieu de leurs confrères.
1La Société a entendu la lecture de cette note dans sa séance du 9 mai 1884. Elle en a voté l’insertion dans ses Mémoires, et a bien voulu en autoriser l’impression immédiate.
I
LEMANIPULUS CURATORUM,PREMIER LIVRE IMPRIMÉ A ORLÉANS, EN 1491
Lpremier livre que l’on connaisse, jusqu’à présen t, comme sorti des presses E orléanaises, porte la date du dernier jour de mars 1490 (vieux style). Puisque Pâques était, cette même année, le 11 avril, il faut donc lire, d’après le nouveau style, le 31 mars 1491. Le savant Mercier, abbé de Saint-Léger, avait négligé de préciser cette date dans la lettre qu’il écrivit, le 16 avril 1778, à notre compatriote Perdoulx de la Perrière, pour lui 1 signaler cet intéressant volume . Il est intitulé :Manipulus curatorum, Le Manuel des Curés, ou, comme le porte un autre titre imprimé au verso d’un feuillet de garde à la suite du volume :Le Doctrinal des Prêtres.a fin d’un volume, n’est pas Cette répétition de titres, au commencement et à l sans exemple. Elle se trouve chez les Alde, à Venise, notamment dans leur édition des e œuvres deCatulle, TibulleetProperce,de 1501, et chez les imprimeurs lyonnais du XV siècle. Une tradition que, jusqu’à preuve contraire, nous devons considérer comme infiniment respectable, veut que la première presse ait fonctionné à Orléans dans la salle basse de l aLibrairie de l’Université, c’est-à-dire au dessous de la salle même des séan ces de la Société archéologique et historique de l’Orléanais. Nous y reviendrons.
1lettre a été imprimée, d’après le manuscrit de Dom Gérou, par notre confrère, Cette M.H. Herluison, dans sess.Recherches sur les imprimeurs et libraires d’Orléan y On trouve, en fac-similé, les premières et les dernières lignes de l’ouvrage, et la marque de Mathieu Vivian.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin