Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les femmes dans l'espace décisionnel congolais

De
298 pages
Des avancées en matière de promotion de la femme congolaise datent du régime Mobutu qui en avait fait un de ses chevaux de bataille. À ce jour, des femmes créent des PME et gèrent des entreprises publiques. Des formations sont organisées pour renforcer leurs capacités de décision et de gestion. L'intérêt de cet ouvrage est d'être un réflecteur de l'émergence des femmes congolaises, à travers leurs itinéraires et leurs trajectoires propres, autant d'indices de la quantité et de la qualité.
Voir plus Voir moins
Joseph Roger MK N AZANZA INDULU DUNGU
Les femmes dans l’espace décisionnel congolais
Les femmes dans l’espace décisionnel congolais
Joseph Roger MAZANZA KINDULU NDUNGU Les femmes dans l’espace décisionnel congolais
© L'HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05513-8 EAN : 9782343055138
 REMERCIEMENTS La réalisation de cet ouvrage consacré au genre a été rendue possible grâce à un fructueux concours de plusieurs personnes qui ont perçu la pertinenceet l’opportunité d’un tel document.Je remercie donc de tout cœur toutes ces femmes qui m’ont fait parvenir leurs fiches biographiques et m’ont encouragé à poursuivre ce projet. Je voudrais ici remercier tout particulièrement Mesdames :
x
x
x
x
x
Eliane Munkeni Kiekie
Betty Mulanga Kadima Nkashama
Emilie Tshilumba Kapinga
Joséphine Bodisa Mundi
Augustine Banzi Bambela
xMarie Bayaa Ndakala Et Mlle Gabriela Ashley Tatiana Mazanza. Je remercie également M. Emmanuel Panzu Diombo, ainsi que le personnel du bureau de l’Agencecongolaise de presse à Matadi, dirigé par Honoré Kiteswa. Je remercie, enfin, avec amitié et reconnaissance, M. Désiré Molekela Ebene, dont l’apport à la matérialisation du projeta été déterminant. .Qu’’ils trouvent tous ici l’expression de masincère gratitude. Roger Mazanza 7
De l’auteur
Le parler kinoisPetit lexique du langage de Kinshasa,Le Cri/Buku, 2012
En collaboration : AvecCornélis Nlandu Tsasa
Les cadres congolais de la troisième république,L’Harmattan, 2009
Les Nouveaux cadres congolais– Figures d’aujourd’hui et de demain, L’Harmattan, Paris, 2005.
Joseph Kabila peut-il réussir ?, Editions Karibou, Bruxelles, 2001.
Ouvrage collectif
Regards sur la presse congolaise, L’Harmattan, Paris 1003
Photo couverture :
Photo CENI ; Rencontre d’information surles élections.
PréfaceFemmes leaders congolaises J’ai coutume de dire à mes «sœurs» congolaises que l’émancipation de la femme ne s’offre pas sur un plateau d’argent, mais qu’elle s’ar-rache. Il estvrai qu’il y a eu beaucoup d’avancées en matière de pro-motion de la femme congolaise, paradoxalement depuis le régime du président Mobutu qui, pour des raisons complexes, en avait fait un de ses chevaux de bataille, même si, à proprement parler, ces avancées n’ont pas vraiment été «arrachées », mais plutôt…« arrangées » ! Pourtant,il faut bien reconnaitre qu’auparavant, seules les femmes ar-tistes se sont taillé par elles-mêmes, à coup de coudes serrés, parfois même à « coups de gueule», un espace d’expression, de résistance et d’existence. Des cas tels que Lucie Eyenga, Marcelle Ebibi, Véroni-que Eboma, Antoinette Etisomba, etc, qui ont été de véritables vedet-tes entre 1950 et 1965, sont certes rares mais suffisamment éloquents en termes d’initiativesautonomes et à succès. C’est dire que, de tout temps, notamment depuis l’indépendance du pays en 1960, l’histoire de la Républiquedémocratique du Congo, en matière de promotion de la femme est apparue comme une série de « gadgets » démagogiques, ou à tout le moins, comme des cadeaux de « mâles » consentis aux « femelles ». Si l’on ajoute à celala mode sémantique qui s’est mondialisée et im-posée sous la pression des « laboratoires » stratégiques et autres « think tank » multinationaux, au point de passer de la « promotion de la femme », àl’« égalité des sexes », à «l’émancipation de la fem-me», jusqu’à la «», on se rend compte que lepromotion du genre combat des femmes n’est pas près de s’achever. Si, par ailleurs, on creuse un peu plus le champ sémantique offert à l’opinion sous des fanfreluches en dentelles, on constate qu’il cache mal des projets de société, des projets de civilisation qui sont autant de traquenards de la standardisation à outrance et de la pensée unique.
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin