//img.uscri.be/pth/126d50da6ae02227ebc27f57bb182332c809b58e
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les femmes-martyres dans le monde arabe : Liban, Palestine & Irak

De
319 pages
L'intention de cet ouvrage est de montrer comment et pourquoi des femmes ont opté pour cette stratégie du martyre, de voir quelle place elles occupent dans cet engagement tout en veillant à bien différencier les situations selon un contexte propre à chacune des trois zones. L'auteure tend à montrer que la guerre est de loin le processus qui affecte le plus durablement le tissu social, les femmes étant, d'une manière ou d'une autre, les premières touchées.
Voir plus Voir moins
Comprendre leMoyen-Orient Collection dirigée par J.-P. Chagnollaud
Carole ANDRÉ-DESSORNES
LES FEMMES-MART YRES DANS LE MONDE ARABE : LIBAN, PALESTINE & IRAK
Carole ANDRÉ-DESSORNES Quelle place accorder à ce phénomène ?
Préface de Farhad Khosrokhavar
C omprendre le M oyen-O rient
Les femmes-martyres dans le monde arabe : Liban, Palestine & Irak
Quelle place accorder à ce phénomène ?
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-01924-6 EAN : 9782343019246
Carole ANDRE-DESSORNES
Les femmes-martyres dans le monde arabe : Liban, Palestine & Irak
Quelle place accorder à ce phénomène ?
Préface de Farhad Khosrokhavar
L’Harmattan
Comprendre le Moyen-Orient Collection dirigée par Jean-Paul Chagnollaud
Ohvanesse G. EKINDJIAN,Edesse, Joyau chrétien aux confins arméno-syriens, 2013. Firouzeh NAHAVANDI,L’Iran dans le monde, 2013. Aline KORBAN,L’évolution idéologique du Hezbollah, 2013. Samy DORLIAN,La mouvance zaydite dans le Yémen contemporain, 2013. Gamâl AL-BANNA,L’islam, la liberté, la laïcité et le crime de la Tribu des "Il nous a été rapporté",2013. Daniel CLAIRVAUX,Iran : la contre-révolution islamique,2013. Naïm STIFAN ATEEK,Le cri d’un chrétien palestinien pour la réconciliation. Pour une théologie palestinienne de la libération, 2013. Céline LEBRUN, Julien SALINGUE (dir.),?Israël, un État d’apartheid Enjeux juridiques et politiques, 2013. Pierre GUILLOSSOU,La Palestine contemporaine, des Ottomans aux Israéliens, 2013. Mohammad AL SUBAIE,L’idéologie de l’islamisme radical.La nouvelle génération des intellectuels islamistes,2012. Didier LEROY,Hezbollah, la résilience islamique au Liban, 2012. Hassan Diab EL HARAKÉ,: quel pouvoirRépublique islamique d’Iran pour le peuple ?, 2012. Alice POULLEAU,À Damas sous les bombes, Journal d’une Française pendant la révolte syrienne (1924-1926),2012. Malkom KASP,La République islamique et les heures sombres de l’Iran, 2012. Simon VALADOU,La Jordanie et la paix avec Israël, 2012. Dominique LE NEN,De Gaza à Jénine, Au cœur de la Palestine, 2012. Estelle BRACK,Systèmes bancaires et financiers des pays arabes. Vers un modèle commun ?, 2012. Philippe CONTE,Afghanistan, guerre lointaine ?, 2011. Samson N’Tadadjèl KAGMATCHE,Etudes comparatives entre les lamassu et les chérubins bibliques, 2011. Ali AOUATTAH,Pensée et idéologie arabes. Figures, courants et thèmes au XXe siècle, 2011. Vivi KEFALA,L’évolution du Liban, les facteurs déterminants, 2011. R. PORTEILLA, J. FONTAINE, P. ICARD, A. LARCENEUX (dir.),Quel État pour quelle Palestine ?,2011.
Je dédie ce travail à ma famille ainsi qu’àM. A. Sbaiti
REMERCIEMENTS
 J’adresse toute ma reconnaissance ainsi que mes plus vifs remerciements à mon directeur de thèse, le professeur Farhad KHOSROKHAVAR, qui a accepté de me diriger dans ce travail de doctorat, m’a accordé sa confiance et qui n’a eu de cesse de me prodiguer ses conseils qui ont été précieux.
 Je tiens à remercier le Professeur Jean-Paul CHAGNOLLAUD, directeur de la Collection « Comprendre le Moyen-Orient », qui n’a pas hésité à publier mon travail.
 Je remercie toutes les personnes qui ont accepté de m’accorder un entretien.
 Je remercie Marc HOUDAYER & Stéphanie RENAULT, Corinne MACCOTTA, Annie-Mireille PERRIER & Florence CHAMAILLARD, ainsi que Mme MABIALA et M. MADELAINE pour leur soutien.
PREFACE
Les femmes-martyres dans le monde arabe : Liban, Palestine et Irakde Carole André-Dessornes
 Carole André présente un ouvrage qui reprend l’essentiel d’une thèse sur les femmes martyres qu’elle a soutenue à l’EHESS en 2013. Ce travail s’articule sur l’explication socio-anthropologique de l’action des femmes martyres dans trois pays, le Liban, la Palestine et l’Irak. Le choix implique le renoncement à traiter des cas tchéchène, tamoul, mais aussi kurde. Quoi qu’il en soit, les opérations martyres qui se déroulent au Moyen-Orient ont un point focal, l’occupation : que ce soit l’occupation israélienne (le Liban pendant la période 1978-2000, la Palestine, de même, et en Irak, celle des Etats-Unis ou de l’Angleterre, mais aussi, le développement, dans ce dernier pays, des formes de jihadisme transnational, affilié à Al Qaeda. Le travail sur le Liban présente un intérêt épistémologique plus important parce que l’essentiel de l’enquête de terrain a été mené dans ce pays. Nous apprenons en quoi l’occupation israélienne de 1978 à 2000 a créé les conditions du développement des opérations martyres où progressivement les femmes ont joué un rôle ; comment ces opérations étaient pendant plusieurs années menées par des partis séculiers (entre autres, le parti communiste), sans rapport direct avec l’islam ; comment le religieux s’est petit à petit incrusté dans le paysage à partir du Hezbollah sous l’influence iranienne sans que le martyre demeure son exclusivité… On peut même penser que les martyres-femmes ont pu plus aisément convaincre les organisations politiques de la nécessité de leur engagement dans la mort sacrée en raison même de leur sécularisme. Toutefois, si elles parviennent à s’impliquer dans ces opérations, c’est que l’initiative vient primordialement de leur côté, et non de la part des hommes. La révolte masculine contre l’occupation devient aussi féminine lorsque les femmes sont dans des familles et dans des environnements où elles peuvent participer plus ou moins directement à l’univers masculin et ses activités (l’une des femmes interviewées parle de cette implication dans le maniement des armes, ce qui laisse supposer l’accès à ce type d’entraînement, d’habitude réservé uniquement aux hommes). D’ailleurs, c’est le premier pas (la première femme-martyre) qui est le plus dur à franchir, les autres suivant avec plus d’aisance le modèle ainsi érigé, comme cela a été le cas de Dalal Mughrabi qui inspirera bien d’autres. Dans ces cas, la composante nationaliste du martyre est évidente et bien mise en relief par Carole André-Dessornes, la dimension féminine étant aussi présente comme d’abord l’expression d’une
ϵ