Les ghettos de la nation

De
Publié par

Les émeutes de 2005 ont mis au jour la profondeur de la crise qui secoue la nation française en jetant une lumière crue sur les ghettos qu’on a laissé s’installer dans nos banlieues. L’étude de deux territoires emblématiques de ces émeutes, Clichy-sous-Bois et Grigny, nous apprend comment se constitue un ghetto, et ce qui le caractérise : l’enclavement, les grands-ensembles vétustes, un fort taux d’habitants d’origine maghrébine ou africaine, la pauvreté et la délinquance. Boucs émissaires de la crise, les immigrés et leurs descendants, la deuxième et la troisième génération, pourtant en théorie des citoyens à part entière, tiennent en effet une place à part dans la nation en raison de l’histoire coloniale. À partir des années 1980, des militants antiracistes ont donc tenté de faire entendre leur voix. Depuis, on a assisté à la radicalisation de certains d’entre eux, relayés par des intellectuels post-colonialistes hostiles à l’idée même de la nation. Entre guerre des mémoires, détérioration de la situation sociale et montée du racisme, il est urgent d’amender le roman national...
Une mise en perspective utile, alors que les thèmes de l’insécurité, de l’immigration et de la place de l’islam en France feront partie des enjeux majeurs des prochaines échéances électorales.
Publié le : vendredi 21 août 2015
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782363580962
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Les ghettos de la nation
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi