//img.uscri.be/pth/3bef7376654f3f8a6c8709d132ac7cf19d205de7
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Les identités multiples

De
250 pages
Avec le développement de la mondialisation, de la technologie, la progression de l'immigration, des mariages mixtes... une nouvelle identité est née et se développe : l'identité multiple. Identités multiples aborde les questions de codes culturels, du port du voile, du Blanc et du Noir, des accommodements raisonnables, de l'identité nationale, de l'immigration. Les porteurs d'identités multiples représentent presque la moitié de l'humanité. Voici une invitation à un regard plus ouvert, qui refuse l'uniformisation et le repli sur soi.
Voir plus Voir moins
Les identités muLtipLes
Les identités multiples
Logiques sociales Collection dirigée par Bruno Péquignot
En réunissant des chercheurs, des praticiens et des essayistes, même si la dominante reste universitaire, la collection «Logiques Sociales» entend favoriser les liens entre la recherche non finalisée et l'action sociale. En laissant toute liberté théorique aux auteurs, elle cherche à promouvoir les recherches qui partent d'un terrain, d'une enquête ou d'une expérience qui augmentent la connaissance empirique des phénomènes sociaux ou qui proposent une innovation méthodologique ou théorique, voire une réévaluation de méthodes ou de systèmes conceptuels classiques. Dernières parutions Henry TORGUE,Le sonore, l’imaginaire et la ville. De la fabrique artistiqueaux ambiances urbaine,s2012. Marie-Christine ZELEM,Mondes paysans. Innovations, progrès technique et développement. Témoignage de Pierre Bru,g2e0l12. Hugues CUNEGATTI,Passer son permis. Sociologie d’une formation dénié,e2012. Gilles VIEILLE MARCHISET et Anne TATU-COLASSEAU, Sociologie(s) du spor,t2012. Olivier SERVAIS,L’Épistémologie pratique de Pierre Bourdi,eu 2012.Rahma BOURQIA (dir.), Territoires, localité et globalité. Faits et effets de la mondialisation, volume.22012. Rahma BOURQIA (dir.), La sociologie et ses frontières. Faits et effets de la mondialisation, volume.12012. Hugues CUNEGATTI, Charles SUAUD (dir.),La sécurité routière : enjeux publics et société civi,le2012. Catherine ESPINASSE, Eloi LE MOUEL (dir.),Des liens qui créent des lieu,x Tome2, 2012. Catherine ESPINASSE, Eloi LE MOUEL (dir.),Des lieux qui créent des lien,s Tome1, 2012. Sabrina DAHACHE,Féminisation de l’enseignement agrico,le 2012. Odile MERCKLING,Parcours professionnels de femmes immigrées et de filles d’immigré,s2012. Emmanuel GARRIGUES,Les Héros de l’adolescence. Contribution à une sociologie de l’adolescence et de ses représentation,s2012.
Joseph AOUN Les identités multiples
Du même auteur
-Gérer les differences culturelles, 2004, (recommandé par le ministère des Affaires étrangères du Canada), Éditions Multimondes, Sainte-Foy (Québec). - Managerune équipe multiculturelle, 2004, (top 10 des ventes d’ouvrages en gestion d’équipe amazon.fr), Éditions ESF, Issy-les-Moulineaux (France). -Le marketing intelligent, 2004, (livre du mois marketvente.fr), Éditions Quebecor, Montréal (Québec). -Le management intelligent, 2006, (finaliste, nomination Prix du livre d’affaires 2007, COOP HEC université de Montréal),Éditions Quebecor, Montréal (Québec). -Devenir son propre patron et le rester, 2012, Performance Édition, Montréal (Québec).
Le genre masculin a été utilisé dans ce livre dans le seul but d’alléger le texte.
© L'Harmattan, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99347-1 EAN : 9782296993471
DédicaceÀ toutes les cultures du monde, j’adresse ce livre avec le plus grand respect pour ce qu’elles sont. Vous m’avez tant appris sur ma propre culture et vous l’avez enrichie. Désormais, même si je n’ai qu’une seule origine, je n’ai plus une seule culture, mais plusieurs, et je suis fier de chacune.Merci Si tu ne vas pas à la culture, la culture ira à toi.
Avant-propos Je sais par expérience que la rédac tion d’un livre empiète sur la vie de celui qui l’écrit et sur celle de ceuxqui l’entourent. Elle chambarde la vie sociale. Elle rend l’esprit nerveux et l’âme anxieuse. L’écriture provoque l’autocritique. Il s’ensuit des corrections à l’infini et il en ressort au bout du compte un ouvrage que nous ne voulons plus relire ni revoir, qui ne nousappartient plus. Et lorsqu’il faut parler d’un sujet aussi brûlant et aussi complexe que celui de l’identité, nous avons besoin de toute notre lucidité pour ne porter aucun jugement sévère, injuste ou impulsif. Si, à quelque moment donné de cetouvrage, j’ai pu heurter la sensibilité d’une culture, ceci ne peut être qu’involontaire. D’emblée je vous prie de m’excuser. N’yvoyez qu’un signe d’inattention, d’inadvertance ou même d’ignorance. Car je dois l’avouer je ne suis pas exempt d’ignorance. La connaissance étant ce qu’elle est, immensément vaste, qui pourraitprétendre tout savoir ? Beaucoup de livres sont dédiés à lafemme de l’auteur, ses enfants, ses amis, car sans leur patience etleur compréhension, ces ouvrages ne verraient pas le jour. Quant à mo i, j’aimerais dédier mon ouvrage à chaque être qui ne me ressemblepas, car sans sa patience et sa compréhension, je n’aurais puécrire ce que j’ai écrit. Je ne sais comment exprimer de manière juste ce que je dois à chaque culture pour la rédactionde cet ouvrage. J’aurais souvent abandonné ou différé mes travaux si e lles ne m’avaient toutes inspiré. Je dois donc tout d’abord remercier la France. En tant que pays ami du Liban et présent dans son éducation et sa culture, je lui dois beaucoup. J’ai appris sa langue dèsmes premiers balbutiements, j’ai lu ses livres, j’ai écouté ses chansons , j’ai vu ses films, j’ai côtoyé son peuple dans les écoles que j’ai fréquentées au Liban. Ce pays a aussi accueilli si aimablement les Libanaisdurant leur guerre, compati avec leurs peines. J’ai eu de très bonsamis français. Demon contact avec eux j’ai appris beaucoup. Nous avons passé de si bons moments ensemble à changer le monde, à philosopher, à aller dans 9