Les Livres, c'est bon pour les bébés

De
Publié par

Livres et bébés ne feraient pas bon ménage ! " Ils sont trop petits, ils vont tout déchirer ", entend-on souvent.
Pourtant, les bébés, avant même de savoir parler, sont friands d'albums illustrés. Regardez-les : ils les feuillettent, les explorent en tous sens et écoutent avec passion leurs derniers récits.
Le bébé, qui reçoit les soins maternels, a besoin de jeux avec l'imaginaire, sans lesquels il ne saurait accéder au langage ni à la vie de l'esprit.
A contre-courant de l'apprentissage précoce, l'ouvrage de Marie Bonnafé fait l'éloge de la " lecture pour rien ", de la gratuité, du plaisir.

Marie Bonnafé est psychiatre, membre de la société psychanalytique de Paris, fondatrice avec le professeur René Diatkine, de l'association ACCES.


Cet ouvrage, publié chez Calmann-Lévy en 1994, reparaît aujourd'hui revu et enrichi. Une préface du professeur Bernard Golse vient s'ajouter à la préface écrite par le professeur René Diatkine pour la première édition.
Publié le : mercredi 7 novembre 2001
Lecture(s) : 58
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782702147672
Nombre de pages : 216
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Livres et bébés ne feraient pas bon ménage ! " Ils sont trop petits, ils vont tout déchirer ", entend-on souvent.
Pourtant, les bébés, avant même de savoir parler, sont friands d'albums illustrés. Regardez-les : ils les feuillettent, les explorent en tous sens et écoutent avec passion leurs derniers récits.
Le bébé, qui reçoit les soins maternels, a besoin de jeux avec l'imaginaire, sans lesquels il ne saurait accéder au langage ni à la vie de l'esprit.
A contre-courant de l'apprentissage précoce, l'ouvrage de Marie Bonnafé fait l'éloge de la " lecture pour rien ", de la gratuité, du plaisir.

Marie Bonnafé est psychiatre, membre de la société psychanalytique de Paris, fondatrice avec le professeur René Diatkine, de l'association ACCES.


Cet ouvrage, publié chez Calmann-Lévy en 1994, reparaît aujourd'hui revu et enrichi. Une préface du professeur Bernard Golse vient s'ajouter à la préface écrite par le professeur René Diatkine pour la première édition.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant