//img.uscri.be/pth/56503e9f0e2a6820aa1f69d05f499d09ad6e5aab
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les micro-entreprises en Afrique de l'Ouest

De
220 pages
En Afrique subsaharienne, le développement des micro-entreprises, qui constituent la norme des économies, comme base de croissance, de création de richesses et d'emplois décents, apparaît comme une alternative crédible de développement économique et social. Cela nécessite de sortir des sentiers battus dans les approches du développement et suppose une stratégie globale permettant de faire du secteur privé le vrai moteur de la croissance et du développement.
Voir plus Voir moins
Etudes africaines
Série Economie
Hammou H
Les microentreprises en Afrique de l’Ouest
Ou le développement par la petite porte
Les micro-entreprises en Afrique de l’Ouest
Ou le développement par la petite porte
CollectionÉtudes africainesdirigée par Denis Pryen et son équipeForte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc. LOADA (Augustin) et WHEATLEY (Jonathan) (dir.),Transitions démocratiques en Afrique de l’Ouest. Processus constitutionnels, société civile et institutions démocratiques, 2014. SIAD (Arnaud),: un consensus en RelationsL’intervention en Libye Internationales ?, 2014. KOUASSI (Yao-Edmond),Colonisations et société civile en Afrique, 2014. YOUGBARÉ (Sébastien), Attachement et délinquance des mineurs : déterminants psychosociaux au Burkina Faso, 2014. ANIGNIKIN (Sylvain Coovi),Les origines du mouvement national au Dahomey. 1900-1939, 2014.BONKENA BOKOMBOLA (Papy),Routes rurales et développement socio-économique de la région de Mayombé (Ouest-RDC), 2014. MAKENGO NKUTU (Alphonse),L’essentiel de droit public. Le cas de la République démocratique du Congo, 2014. VILLASANTE CERVELLO (Mariella),Le passé colonial et les héritages actuels en Mauritanie. État des lieux de recherches nouvelles en histoire et en anthropologie sociale, 2014. HINNOU (Patrick),Négocier la démocratie au quotidien,2014. CIJIKA KAYOMBO (Chrysostome),Quelles stratégies pour une éducation idéale en Afrique ?, 2014. Ces dix derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentationdu contenu des ouvrages, peut être consultéesur le site www.harmattan.fr
Hammou HAÏDARA
Les micro-entreprises en Afrique de l’Ouest
Ou le développement par la petite porte
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03851-3 EAN : 9782343038513
À Baba Wangara.
À a jeunesse du Maî, Pour e ourd trîbut qu’ee a payé tout au ong de ’année 2012. Et pour son aspîratîon égîtîme à une Arîque prospère.
Remercîements
Quand on ne saît pus où ’on va, î est bon de se souvenîr d’où ’on vîent. Proverbe maîen.
a îste des personnes auxquees je doîs beaucoup, sans es-quees je n’auraîs pu écrîre ce îvre, est sans In. es artîsanes et es artîsans du Maî, et pus argement ceux d’Arîque occî-dentae membres de a Conédératîon des Artîsans de ’Arîque de ’Ouest (CAAO) , auprès de quî j’aî tant apprîs. Monsîeur Yacouba COUïBAY et Madame Astan TRAORE, présî-dents successîs de a Fédératîon Natîonae des Artîsans du Maî (FNAM), ont contrîbué, par a conIance qu’îs m’ont accordée, à orger mon attacement à eur Fédératîon et à ses membres, puîs à nourrîr mon soutîen oya, passîonné et încondîtîonne aux dynamîques qu’îs ont tenté de construîre. Je eur aî promîs en quîttant a FNAM de demeurer, aussî ongtemps que j’en se-raîs capabe, eur conseîer. Ce travaî est en queque sorte une concrétîsatîon de cet engagement. Je remercîe mes ancîens coaborateurs de a Boutîque de Gestîon, d’Écanges et de Conseîs (BGECO) pour eur en-gagement. J’espère que, comme moî, et quee que soît eur
 a CAAO est composée des organîsatîons proessîonnees artîsanes atîères du Bénîn, du Burkîna Faso, de a Guînée, de a Côte-d’ïvoîre, du Maî, de a Maurîtanîe, du Nîger et du Sénéga.  Programme d’appuî au secteur de ’artîsanat au Maî, Inancé par a Coopératîon suîsse, quî a égaement déveoppé des programmes sîmîaîres au Bénîn (Programme d’appuî à ’auto-organîsatîon et à ’auto-promotîon
7
occupatîon actuee, îs nourrîssent aujourd’uî encore notre croyance commune dans e potentîe de a petîte entreprîse en Arîque de ’Ouest. Ces remercîements s’adressent égaement à mes ancîens coègues des programmes jumeaux du Bénîn et du Burkîna Faso. J’ésîte à cîter des noms, de peur de ne pas être exaustî et de me montrer înjuste envers certaîns, maîs je manqueraîs à tous mes devoîrs de reconnaîssance sî je n’exprîmaîs pas ma gratîtude à queques personnes avec quî j’aî coaboré étroîtement ou quî, de près comme de oîn, m’ont soutenu ou apporté, d’une açon ou d’une autre, dans e processus dont ce îvre est ’aboutîssement. Je remercîe notamment, du ond du cœur, Cares BAKYONO, André BOGUï, Cyr DAVODOUN, Pîîppe FAYET, Mîce GARNïER, Pîerre GAUTïER, Peter KAT, Patrîck de AANDE, uc EFEVRE, Aou MAGUïRAGA, Crîstope MATHO, Françoîs RAMSEYER, Fewîne SARR, Aaîn SïMOND, e regretté Sîmon SPRECHER, Jean-uc VïRCHAUX. Je remercîe es membres deLa Caebasse– Stépane Kader BOMBOTÉ, Ey DïENG et Akeydî TOURÉ – pour nos écanges et débats réguîers. a quaîté et ’înteîgence de eur contradîctîon sont, pour moî, une source d’enrîcîssement înestîmabe. J’adresse mes sîncères remercîements à mon amî Benoît BARRA et ma nîèce Néné Satourou MAÏGA quî ont accepté de se prêter à ’exercîce dîicîe de a reecture de mon manuscrît. Je remercîe mon épouse Tanîa et mes Ies Dîaara et aa Marîam pour eur soutîen et eurs encouragements. Je ne doute pas qu’ees me pardonneront e temps, trop ong à eur goût, consacré à ce travaî. Bîen que cet ouvrage soît pour ’essentîe e ruît de mes ex-pérîences personnees, cees-cî ont été nourrîes et ampîIées,
8
des artîsans petîts producteurs – PA) et au Burkîna Faso (Promotîon de ’artîsanat au Burkîna Faso – PAB).
non seuement par mes coègues et proces coaborateurs, par es emmes et es ommes bénéIcîaîres de nos appuîs, maîs aus-sî, pus tard, par es nombreux înterocuteurs que j’aî rencontrés dans es dîférents pays d’Arîque où j’aî exercé mon métîer de consutant. Ma dette est grande vîs-à-vîs de ces personnes avec esquees j’aî souvent dîscuté des sujets évoqués dans ce îvre. Je pense notamment aux coègues consutants que j’aî croîsés au asard des équîpes de mîssîons, et avec esques j’aî eu des com-pîcîtés épémères ou des amîtîés réees. J’exprîme aussî ma gra-tîtude à ces nombreuses personnes de quaîté rencontrées dans es mînîstères, es servîces pubîcs, e secteur prîvé, es organîsatîons d’appuî au déveoppement, es bureaux d’études, aînsî que dans es nombreux ateîers que j’aî anîmés ou auxques j’aî prîs part. Je voudraîs, enIn, présenter mes excuses à toutes es personnes que mes écrîts pourraîent eurter, soît à travers es exempes concrets que je prends, soît par des posîtîons trop trancées sur des pays, eurs cîtoyens ou eurs responsabes. Mes excuses vont égaement à mes coègues économîstes, dont certaîns apprécîeront peu e caractère însuisamment or-todoxe et scîentîIque de cet ouvrage. ïs comprendront que, ace à ’urgence du déveoppement, e temps est, pour moî, peu propîce à a téorîe pure.
9