Les mille peaux du capitalisme Tome 2

De
Publié par

Le capitalisme actuel paraît avoir perdu la lisibilité qui semblait le caractériser durant la période précédente au profit d'une diversité de configurations rassemblées derrière les termes de postfordisme, postindustrialisme ou de postmodernité. Ce "post" fonderait la prophétie d'une économie nouvelle (auto-entrepreunariat, travail à domicile, développement durable, responsabilité sociale des entreprises, etc.), dont l'originalité reste à interroger. L'enjeu de ce phénomène est-il la perpétuation du capitalisme par le renouvellement de son apparence externe et l'abandon de l'une de ses 1000 peaux.
Publié le : vendredi 15 mai 2015
Lecture(s) : 9
Tags :
EAN13 : 9782336381138
Nombre de pages : 266
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L’homme et la société Revue internationale de recherches et de synthèses en sciences sociales
Les mille peaux du capitalisme II
Coordonné par Olivier DAR D, Claude DI D RY, Florent Le BOTet Cédric PE R R I N
L’homme et la société Revue internationale de recherches et de synthèses en sciences sociales
Les mille peaux du capitalisme
II
Coordonné par
Olivier DARD, Claude DIDRY, Florent LEBOTet Cédric PERRIN
Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS et le CNL
L’Harmattan
L’homme et la société Revue internationale de recherches et de synthèses en sciences socialesFondateurs DirecteursSerge JONASet Jean PRONTEAUClaude DIDRYet Michel KAIL
Pierre BRASUniversity of California Paris Francesca BRAYUniversity of Edinburgh Patrick CINGOLANIUniversité Paris 7 - LCSP Ioana CIRSTOCEACNRS - SAGE, Strasbourg Laurence COSTESUniversité Évry-Val-d’Essonne - Centre Pierre Naville Christophe DAUMUniversité de Rouen Claude DIDRYCNRS - ENS Cachan -IDHES Camille DUPUYENS Cachan - IDHES Jean-Pierre DURANDUniversité d’Évry - Centre Pierre Naville Gaëtan FLOCCOUniversité d’Évry Val d’Essonne - Centre Pierre Naville
Comité de rédaction
Jean-Pierre GARNIERCNRS Dominique GLAYMANNUniversité Paris Est - Lipha Bernard HOURSUniversité Paris 7 -IRD -INALCO-CESSMA Aziz JELLABInspection générale de l’Éducation nationale Michel KAILUniversité Paris V Pierre LANTZUniversité Paris VIII Florent LEBOTUniversité d’Évry Val d’Essonne - IDHES Corine MAITTEUniversité Paris-Est Marne-la-Vallée - ACP Margaret MANALECNRS Louis MOREAU DEBELLAINGUniversité de Caen
Comité scientifique
Numa MURARDUniversité Paris 7 - LCSP Thierry POUCHUniversité de Reims Champagne-Ardenne REGARDS Pierre ROLLEUniversité Paris X Laurence ROULLEAU-BERGERENSLyon - Triangle Monique SELIMUniversité Paris 7 - IRD -INALCO-CESSMA Richard SOBELUniversité de Lille 1 CLERSE Mahamet TIMERAUniversité Paris 7 -URMIS Dominique VIDALUniversité Paris 7 -URMIS Sophie WAHNICHCNRS - EHESS - TRAM Claudie WEILLEHESS
Michel ADAM, Pierre ANSART, Elsa ASSIDON, Solange BARBEROUSSE, Denis BERGER, Alain BIHR, Monique CHEMILLIER-GENDREAU, Catherine COLLIOT-THÉLÈNE, Catherine COQUERY-VIDROVITCH, Christine DELPHY, René GALLISSOT, Michel GIRAUD, Gabriel GOSSELIN, Madeleine GRAWITZ, Colette GUILLAUMIN, Serge LATOUCHE, Jürgen LINK, Richard MARIENSTRAS, Sami NAÏR, Gérard RAULET, Robert SAYRE, Benjamin STORA, Nicolas TERTULIAN. Secrétariat de rédaction Jean-Jacques Deldyck - Université Paris 7 - Boîte courrier 7027 75205 Paris Cedex13-Téléphone 01 57 27 64 86 E-mail : deldyck@univ-paris-diderot.fr
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-30732-9 EAN : 9782336307329
L’homme et la société Revue internationale de recherches et de synthèses en sciences sociales
N° 195-196
2015/1-2
À Véronique………………………………………………………………7 Éditorial (1). La science asservie…………………………………….…. 19 Éditorial (2). Le terrorisme djihadiste : ses causes, ses effets et ses suites……………………………………. . 25 * * *
LES MILLE PEAUX DU CAPITALISME(II)
Olivier Dard, Claude Didry, Florent Le Bot et Cédric PerrinLes mille peaux du capitalisme (II)……………………………………29 Jean-Michel Bonvin, Nicola Cianferoni et Morgane Kuehni Les rapports de subordination au cœur de la cité par projets : étude de cas dans l’industrie des machines……………………………………. . 33 Claude Didry et Florent Le Bot Un dépassement capitaliste du salariat ? Une sociohistoire en trois actes et impasses………………….………………………………………… 51 Jessica Dos Santos De la coopération intégrale à la réforme de l’entreprise : l’intéressement salarial au prisme du Familistère de Guise…………………………….73 Thomas Le Bon Le travailleur taylorien : une « figure » dépassée……………………. . 87 Bernard Jullien et Tommaso Pardi Le postfordisme comme mythe et idéologie de la sociologie économique. Du consommateur à la construction sociale du marché automobile…………………………………………………………….103 Olivier Dard Sortir de la crise par la technique et par la science ? Les réponses de l’abondancisme de Jacques Duboin…………………………………. 127
* * *
HORS DOSSIER
Lynda Dematteo Le stade, terrain de jeu de l’extrême droite italienne : soupape de sécurité ou fabrique du consensus……………………….147 Anna Zadora Le modèle paysan à l’échelle nationale ou la pesanteur des conditions socioéconomiques sur la construction d’une nation………………….175 Gaëtan Flocco Vers une lutte des cadres ?…………………………………………. ..197 NOTE CRITIQUERoland Pfefforkorn Le capital de la sociologie……………………………………………223 COMPTES RENDUS……………………………………………………... 231 Résumés/Abstracts……………………………………………………. 255
* * *
ABONNEMENTS ET VENTES AU NUMEROÉditions L’Harmattan 5-7 rue de l’École-Polytechnique 75005 PARISUn abonnement annuel couvre 3 numéros dont 1 double (joindre un chèque à la commande au nom de L’Harmattan) France : 60— Étranger par avion : 65
Modalités de soumission et d’évaluation des articles
Conditions d’envoi des manuscrits Les auteurs soumettant un manuscrit àL’homme et la société s’engagent à proposer un texte inédit et à ne pas le soumettre à d’autres revues. Les articles doivent être accompagnés d’un résumé en français et en anglais d’une dizaine de lignes maximum. Tout manuscrit doit être transmis en version électronique (format.doc) à :
Secrétariat de rédaction deldyck@univ-paris-diderot.fr 01 57 27 64 86 Présentation des manuscrits La première page de l’article indique le titre de l’article, les prénoms, noms, coordonnées et rattachements institutionnels des auteurs. Le texte est saisi en double interligne. Les articles ne doivent pas excéder une longueur de 70000 signes (ponctuation et espaces compris) et les comptes rendus de 10000 signes. Dans le texte, les références sont faites en notes de bas de page. Modèles de notes :Ouvrages : Gilles POSTEL-VINAY,La rente foncière dans le capitalisme agricole, Ville, Maspero, 1974. Articles : Jean-Michel CHEVET, « Production et productivité : un modèle de dévelop-e e pement économique des campagnes de la région parisienne aux XVIII et XIX siècles », Histoire & Mesure, 1994, vol. 9, n° 1-2, p. 101-145. Ouvrages collectifs : Ronald HUBSCHERet Jean-Claude FARCY(dir.),La moisson des e e autres. Les salariés agricoles aux XIX et XX siècles, Ville, Creaphis, 1996. Procédure d’évaluation des articles Tout texte soumis pour publication, est évalué de manière anonyme par deux membres du comité de rédaction en exercice. Si ces deux évaluateurs sont d’un avis différent, un troisième lecteur est nommé pour départager. Lorsque le comité de rédaction en éprouve la nécessité, il peut solliciter l’avis d’un expert extérieur à la rédaction. La décision est transmise, par courriel, à l’auteur du texte par le secrétariat de rédaction. Le comité de rédaction se réserve le droit de demander toutes modifications qu’il juge nécessaire à apporter à l’article. Tout article publié dans la revue est également publié en ligneviale portail Cairn. Copyright En contrepartie de la publication dansL’homme et la sociétécontribution, d’une quelle qu’elle soit, l’auteur cède à la revue, à titre exclusif, les droits de propriété pour le monde entier, en tous formats et tous supports, en l’état, adaptée ou traduite, sous forme de livre ou sur internet. Cependant, à la condition qu’il demande l’accord préalable à L’homme et la société, l’auteur peut publier sa contribution dans un livre dont il est l’auteur ou auquel il contribue, à la condition de citerL’homme et la société comme source de première publication.
*
*
*
ͽ Ͳ ΃ Ͷ · Ά Ͷ ͷ ΃ Ͳ Ϳ ʹ ΀ ΁ ͹ ΀ Ϳ Ͷ ͵ ׏ Ͳ Ϳ ΅ ͹ ΃ ΀ ΁ ΀ ͽ ΀ ͸ ͺ Ͷ Ͷ Ϳ Ͳ; ϙ ΃ ͺ ΂ Ά Ͷ www.ant.ulaval.ca/anthropologieetsocietes
Achet ez l e numér o en l igne et abonnez-vous! www.ant.ulaval.ca/anthropologieetsocietes
A B O N N E M E N T 2 0 1 4 Canada ÉtrangerÉtudiant$$ 55  35 Régulier$ 80 $ 60 Institution sans agence$ 155 $ 115 Institution avec agence 110 $$ 130
CAN CAN CAN CAN
Prochainsnuméros Le Métis en tant que catégorie sociale, 38-2, 2014 Vues de l’Autre, images de Soi en muséographie, 38-3, 2014
ETHNOMUSICOLOGIE ET ANTHROPOLOGIE DE LA MUSIQUE
Volume 38, numéro 1 (2014)
Présentation : Théories etpratiques de l’ethnomusicologie aujourd’hui Nathalie Fernando et Jean-Jacques Nattiez
L’art de la multimodalité. Musique, image et danse en Inde Christine Guillebaud
Linguistique, anthropologie, ethnomusicologie : regards croisés Frank Alvarez-Pereyre
Pour une déconstruction des corpus musicaux canoniques d’Asie intérieure Jean During
Interactions dans la construction d’une identité musicale locale. La dimension sociopolitique du succès du festival Notte della Taranta Flavia Gervasi
La contramétricité dans les musiques traditionnelles africaines et son rapport au jazz Marc Chemillier, Jean Pouchelon, Julien André et Jérôme Nika
Pourquoi faire simplequand onpeut faire compliqué ? Topologie et diffusion dudouble tenorpan(Trinidad et Tobago)Aurélie Helmlinger
Musique et émotion. Quand deux disciplines travaillent ensemble à mieux comprendre le comportement musical humain Nathalie Fernando, Hauke Egermann, Lorraine Chuen, Bienvenu Kimbembé et Stephen E. McAdams
Pour une nouvelle musicologie comparée : Cinqchamps de recherche, cinqdébats essentiels Patrick Savage et Steven Brown
La recherche des universaux est-elle incompatible avec l’étude des spécificités culturelles ? Réflexions sur l’ethnomusicologie selon John BlackingJean-Jacques Nattiez
H -ORS THÈME Chant céleste : laglossolalie en milieupentecôtiste charismatique à l’Île de la Réunion Valérie Aubourg
Stigmatisation de la jeunesse japonaise par le discours et les représentations de la délinquancejuvénile(1997-2010)Akané d’Orangeville
1030, av. des Sciences humaines, bureau 3433„Université Laval(Québec) G1V 0A6 CANADA Tél. : 1 418 656-3027„Téléc. : 1 418-656-2831 Courriel : anthropologie.et.societes@ant.ulaval.ca
À Véronique de Rudder
Notre amie Véronique de Rudder est décédée prématurément le 24 octobre 2014. Nous lui rendons un premier hommage en publiant les té-moignages de Catherine Quiminal et de Maryse Tripier, qu’elles ont lus lors de la cérémonie des obsèques, et ceux de Claudie Weill et René Ga-lissot qu’ils nous ont envoyés. Véronique a été un membre très actif du comité de rédaction de la re-vue depuis le moment de la direction assurée par René Galissot, et même si ces derniers temps elle ne fréquentait plus les réunions du comité de rédaction, elle lui restait attachée. Véronique avait de fortes convictions et un grand souci de rigueur d’analyse. Nulle contradiction, bien au contraire. En quoi nous pouvons avancer qu’elle incarnait le projet éditorial de la revue qui se réclame en
o L’homme et la société195-196, janvier-juin 2015, n
8
L’homme et la société
effet de cette double exigence, critique et scientifique, critique parce que scientifique et scientifique parce que critique. La fin de l’article qu’elle a publié dans la revue avec son compagnon en recherches, François Vourc’h, également trop tôt disparu, à propos de l’usage des « statistiques ethniques », illustre bien la pertinence de ce double engagement :
« Laluttecontrelesdiscriminations nécessite d’autres mobilisations et d’autres engagementsquel’enregistrementofficiel de statistiques douteuses dans leurs con-tenus et ambiguës dans leurs effets. L’irruption récente dans le vocabulaire poli-tique et ‘sociétal’ de la notion de ‘diversité’ (pas plus que sa mesure) ne peut ser-vir d’argument justificateur au recours à de telles statistiques, bien au contraire. Selon Walter B. Michaels (Walter Benn Michaels,The Trouble with Diversity. HowweLearnedto Love Identity and Ignore Inequality, Metropolitan Books, New York, 2006), cette notion “amène à considérer les écarts économiques comme s’il s’agissaitd’écartsculturels[et cela masque] une supercherie [a trick] afin decesser de penser la pauvreté en termes de désavantage, et une fois que l’on a cessé de la penser comme un désavantage de se préoccuper d’y mettre fin. Plus généralement, la supercherie permet l’inégalité comme une conséquence de nos préjugés plus que comme une conséquence de notre système social et ainsi de dévier le projet de créer une société plus inégalitaire vers celui d’obtenir des gens [de nous-même et, particulièrement, des autres] de cesser d’être des homophobes dont le sexisme et leracismes’aggraventd’un mépris de classe ”. » («Quelles statistiques pourquelle lutte contre les discriminations ? »,L’homme et la société, 2006/2, n° 160-161).
Nous retiendrons la leçon.
*
*
*
Michel KAIL
À Véronique De Rudder
Véronique,
9
Évidemment, pour dire Véronique, les mêmes mots encore. On n’in-vente pas Véronique, Véronique s’impose. Pour commencer, le poète :
« Tu es pressé d’écrire Comme si tu étais en retard sur la vie. S’il en est ainsi, fais cortège à tes sources, Hâte-toi, Hâte-toi de transmettre Ta part de merveilleux, de rébellion, de bienfaisance. » (René Char)
La tâche est accomplie, Véronique a entendu le poète, a transmis sa part de merveilleux, de rébellion, de bienfaisance. Véronique ? Le contraste inlassable entre la chaleur intime de l’amitié, une œuvre forte et singulière, un engagement sans concession. Très savante : il lui fallait partout chiner comme en témoigne un post-scriptum d’un mail envoyé le 27 avril 2013 : « question subsidiaire : quel-qu’un, quelqu’une d’entre-vous, sait-il quelque chose de la demande du Japon d’inscrire dans la charte de la SDN en 1919 l’égalité des races et la façon dont le débat, s’il y a eu débat, s’est déroulée. » Très aimante : Un partage enthousiaste des secrets de l’amitié. Patrick : « mousquetaire du tissu urbain », expression dont nous avons bienri, la politique de la ville elle en connaissait un morceau. Oui Patrick, elle se référait à ce qu’elle avait appris à tes côtés… et de pester contre les usages abusifs de la notion d’espace par les chercheurs. Fière de tes réalisations, nous étions invitées à leur inauguration. La Courneuve, Rennes, Toulouse. Le voyage de noces à Chicago un hasard ? Non. S’offrir cette ville célèbre pour son architecture avec Patrick. Sans oublier les amies. Lors du voyage elle déniche deux photos de Dubois qu’elle m’envoie. Très savante : Mail du 26/11/2013 : Chères, au féminin pluriel. Il y a beaucoup de femmes amies à l’URMIS. « Je vous envoie 2 “pépites” trouvées au cours de mes recherches pour donner du grain à moudre aux étudiants de M2 (exam. socio du racisme). Le texte de Du Bois : « Le nègre et le ghetto de Varsovie » est saisis-sant, vous verrez. En 1949, il a 80 ans ! » Très aimante : ses deux filles admirées, chéries, à chaque rencontre présentes, pas d’indiscrétion, juste de quoi partager les joies, les inquié-tudes parfois.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.