Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les Oripeaux des Ados

De
178 pages
Au-delà des discours sensationnalistes ou institutionnels à propos de la délinquance de jeunes itinérants et de gangs de rue, l'anthropologue québécoise Louise Tassé ouvre la question de leur posture subversive. Ces jeunes ont pratiqué la rue en y laissant l'empreinte d'un manque à analyser chez eux, chez leurs pairs et chez les adultes responsables de leur donner accès à l'idée de la négativité qui nous constitue.
Voir plus Voir moins
 
 
 
 
 
 
 
Les Oripeaux des Ados
Psycho - logiques Collection fondée par Philippe Brenot et dirigée par Alain Brun
Déjà parus
  Sans exclusives ni frontières, les logiques président au fonctionnement psychique comme à la vie relationnelle. Toutes les pratiques, toutes les écoles ont leur place dans Psycho - logiques.   Anick LASALMONIE,Du procès social à leugénisme moral, 2010. Jean-Max FEREY,Parents à louer pour enfants fous. Récits des « Familles-Thérapeutiques », 2010. Patrick PIPET,Sauter une classe, Entre mythe social et faille narcissique, 2010. Jean CASSANAS,Les descriptions du processus thérapeutique, 2010. Michel LEMONNIER,Le Psychologue du travail. Un agent du changement dans la société, 2010. Samuel GONZALES-PUELL,L'Approche thérapeutique des déficiences intellectuelles sévères et profondes. Perspectives institutionnelles, 2010. Huguette CAGLAR,Les familles monoparentales, 2010. Frédéric BRISSAUD,Pour un renouveau de la psychothérapie. Mutations, 2010. Ahmed CHANNOUF,Les freins invisibles à légalité des chances, 2010. Pascal COULON,Les groupes dentraide. Une thérapie contemporaine, 2009. Samuel GONZALES PUELL,Comprendre les déficiences intellectuelles sévères et profondes. Approche diagnostique et évolutive à lâge adulte, 2009. Claire METZ,Absence du père et séparations, 2009. Charlotte MARCILHACY,Productions graphiques et clinique infantile, 2009. Lucien TENENBAUM,La dépression, une épreuve moderne, 2009. Luc VANDEN DRIESSCHE,Lenfant parallèle, 2009.
Louise L. Tassé     Les Oripeaux des Ados   La nouvelle condition subjective des jeunes                        L’HARMATTAN
 
         
 
 
   
    
           © L'HARMATTAN, 2011 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-54134-4 EAN : 9782296541344 
 
         
À la mémoire dAnne Hébert, de Claude Jutra et de Nelly Arcan
 
 
      
REMERCIEMENTS  Je tiens à remercier chaleureusement mes collègues du groupe T.A.M.B.O.U.R., Monique Lévesque, psychologue psychanalyste et Jean-Émile Verdier, historien de lart, pour leur appui et leur sollicitude pendant lécriture de cet essai. Je remercie également et non moins chaleureusement Marie-Françoise El-Khouri et Danielle Monast, psychologues psychanalystes, Denise Noël et Michel Peterson, psychanalystes, Louise Sauvé, infographiste et artiste, François Tassé, comédien, Catherine Jerkovic, cinéaste, ainsi que Louise Lemire, sociologue à la direction de santé publique de Lanaudière. Mes remerciements vont aussi aux enfants et aux adultes qui mont livré leurs témoignages ainsi quau Conseil des Arts du Canada pour sa contribution financière.  
 
  
  
 
INTRODUCTION
Jai le sens du sacré mais je ne crois pas en Dieu Marcel Camus
    Faire entendre les résonances imaginaires et symboliques des récits de vie des adolescents qui se sont enfuis dans la rue, de ceux qui se sont retrouvés enfermés avec leurs amis dans un gang de rue, ou de celle qui sest laissée violer par les jeunes voyous des gangs criminalisés, tel est le propos de cet essai1. Lerrance de ces enfants  aussi bien dans leur famille, à lécole que dans la rue  , se donne ici à entendre et à voir comme autant de signes palpables, percutants, violents, de la débâcle des repères dusujet qui affecte la jeunesse des pays développés. Cette errance est effectivement révélatrice de lamutation anthropologique2 dans la constitution du processus dindividuation dont parlent les analystes dulien social de notre monde postmoderne. Je réfère ici plus particulièrement aux travaux sur la condition subjective dans la postmodernité que font Olivier Douville, Dany-Robert Dufour, Marcel Gauchet et Jean-Pierre Lebrun. Il sagit dunemutation anthropologiquequi sexplique dabord, selon ces analystes, par le rejet historique des figures delAutre celieu tiersde la parole et celieu du tiersqui nous introduit toute notre vie durant autravail de subjectivation                                                      1 Les témoignages des jeunes itinérants et des jeunes des gangs de rue ont été recueillis dans le cadre de mes travaux de recherche sur litinérance et sur les gangs de rue dans la région de Lanaudière. Voir mon rapport de recherche sur litinérance intituléExclusion sociale, itinérance et errance dans la région de Lanaudière. Ces enfants et ces adultes des périlleux voyagements(Régie régionale de la santé et des services sociaux de Lanaudière, Direction de santé publique et dévaluation, 2003) ainsi que mon rapport sur les gangs de rue intituléPrévenir le phénomène de gang, en gang. Un portrait des gangs de rue dans la MRC Les Moulins (Maison des Jeunes « La Barak » de Mascouche, Travail de rue « Le Parcours » de Mascouche, 2006). 2 Lutilisation dun caractère de type manuscrit indique soit un concept ou une notion appartenant à la terminologie dun corpus théorique spécifique, soit lextrait dun verbatim de récit de vie ou soit une citation dauteurs comme telle.
 
9
cest-à-dire linstance par quoi sétablit pour le sujet son antériorité fondatrice et la possibilité dun ordre temporel , et qui se manifeste dans les différentes formes de ruptures qui apparaissent dans les rapports entre les générations.  Avec la disparition des grands récits de légitimation quétaient le récit religieux et le récit politique jadis transmis à traverslÉcole, les adultes ne savent plus au nom de qui et de quoi ils peuvent faire la morale aux enfants daujourdhui sexclame Dufour dans son analyse de la condition subjective dans les sociétés démocratiques3. De leur côté, les enfants vivent sous lemprise du regard des adultes qui ont peur de leur transmettre lhistoricité du savoir au sujet des grands récits fondateurs de lOccident ou dailleurs. De ces adultes qui, selon Lebrun, ne se sentent plus légitimés pour eux, le temps nécessaire à la subjectivation, la placed occuper dexception4Comment les jeunes peuvent-ils alors avoir une prise sur. leur destin sils sont en outre contraints de vivre dans une démocratie en crise qui, selon Gauchet5, est elle-même entraînée dans la poursuite infernale dunleurre de liberté sans pouvoir? Une démocratie où lesindividus sont intronisés maîtres deux-mêmes ce précise dernier et où, constate par ailleurs Dufour6, les individus sont sommés de se faire eux-mêmes quaucune antécédence historique ou parce générationnelle ne sadresse ou ne peut plus légitimement sadresser à eux. Comment ces jeunes peuvent-ils alors sinscrire commesujet face à la question de lorigine ou à celle de leur destin ? À quelle instance peuvent-ils se référer quandlÉcole nassure plus sa fonction éducative et nétaye plus la fonction symbolique delAutre?  
                                                     3 Voir notamment « La condition subjective dans les sociétés démocratiques » in P.-L. Assoun et M. Zafiropoulos (sous la direction de), eiLntaophrogol psychanalytique,Paris, Anthropos, 2002, pp. 27-47. 4 Dans « Des incidences de la mutation du lien social sur léducation » (Le Débat, No132, nov.-déc., p. 168). Cest une question dont Lebrun analysera par la suite tous les contours dans son essai intituléeLa perversion ordinaire. Vivre ensemble sans autrui(Paris, Denoël, 2007). 5La condition politique(Paris, Gallimard, 2005, pp. 28 et suiv.). 6 « La condition subjective dans les sociétés démocratiques », op. cit., p, 31-32.
10 
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin