Les Plantes : amours et civilisations végétales

De
Publié par

La vie des plantes, leurs problèmes, leurs amours? Mais ce sont les nôtres. Car la vie impose ses lois à tous les êtres et les rend solidaires!

Sait-on que les problèmes conjugaux commencent chez les algues, avec l'invention de la sexualité? Et qu'ls ne cessent de se compliquer au fur et à mesure que les plantes se perfectionnent? Ainsi, à psychanalyser les mousses, on découvrirait chez ces êtres minuscules des comportements typiquement régressifs dans le sens que donne à ce mot la psychologie moderne. Il faut attendre les fougères pour voir les plantes affirmer leur personnalité grâce à l'invention du bois, qui permet l'éclosion d'une grande civilisation végétale, promptement relayée par celle des conifères, puis par celle des plantes à fleurs. Car l'histoire des plantes est comme la nôtre: les civilisations se succèdent, chacune laissant des traces, fossiles ou monuments, de ses heures de gloire.

Après avoir lu cet ouvrage, vous ne regarderez plus jamais une fleur comme avant!

L'auteur: Jean-Marie Pelt, professeur de biologie végétale et de pharmacognosie à l'université de Metz, président du Conseil d'Administration de l'Institut européen d'écologie, premier adjoint au maire de Metz, a publié depuis 1956 une centaine de communications scientifiques et de travaux généraux portant notamment sur l'écologie végétale, l'ethno-botanique, les plantes médicinales et, depuis 1972, sur les problèmes généraux d'environnement. Il a obtenu en 1977 le Grand Prix des Lectrices de Elle pour son ouvrage L'Homme renaturé (Le Seuil).
Publié le : mercredi 25 février 1981
Lecture(s) : 38
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213653761
Nombre de pages : 338
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La vie des plantes, leurs problèmes, leurs amours? Mais ce sont les nôtres. Car la vie impose ses lois à tous les êtres et les rend solidaires!

Sait-on que les problèmes conjugaux commencent chez les algues, avec l'invention de la sexualité? Et qu'ls ne cessent de se compliquer au fur et à mesure que les plantes se perfectionnent? Ainsi, à psychanalyser les mousses, on découvrirait chez ces êtres minuscules des comportements typiquement régressifs dans le sens que donne à ce mot la psychologie moderne. Il faut attendre les fougères pour voir les plantes affirmer leur personnalité grâce à l'invention du bois, qui permet l'éclosion d'une grande civilisation végétale, promptement relayée par celle des conifères, puis par celle des plantes à fleurs. Car l'histoire des plantes est comme la nôtre: les civilisations se succèdent, chacune laissant des traces, fossiles ou monuments, de ses heures de gloire.


Après avoir lu cet ouvrage, vous ne regarderez plus jamais une fleur comme avant!

L'auteur: Jean-Marie Pelt, professeur de biologie végétale et de pharmacognosie à l'université de Metz, président du Conseil d'Administration de l'Institut européen d'écologie, premier adjoint au maire de Metz, a publié depuis 1956 une centaine de communications scientifiques et de travaux généraux portant notamment sur l'écologie végétale, l'ethno-botanique, les plantes médicinales et, depuis 1972, sur les problèmes généraux d'environnement. Il a obtenu en 1977 le Grand Prix des Lectrices de Elle pour son ouvrage L'Homme renaturé (Le Seuil).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.