Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Libéral

De
246 pages
« Libéral ». Un mot que l’on met à toutes les sauces. Social-libéral, néolibéral, libéral de gauche, libéral de droite, tout le monde l’est un peu, personne ne l’est vraiment, surtout en France. Ce mot, que certains lancent comme une insulte, Laurent Dominati le revendique.
La France n’a jamais fait l’expérience d’une véritable politique libérale, c’est sa faiblesse. Être libéral, c’est avant tout affirmer la suprématie du droit. Ce n’est pas une doctrine économique, c’est une philosophie politique qui se méfie du pouvoir, et qui parie sur la confiance entre les citoyens.
Libéral pourrait être le manifeste du libéralisme nouveau, celui de l’avènement de la société civile face aux pouvoirs. Le libéralisme est un humanisme.
Dans cette révolution mondiale, il y a une bataille qui s’annonce. Entre le conservatisme et une vague révolutionnaire. Entre les peurs, les crispations, le besoin de sécurité et les bouleversements prometteurs et dérangeants de l’avenir. Entre la tradition des États-nations et les droits de l’homme.
Être libéral, c’est un état d’esprit qui multiplie les chances de l’avenir.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Laurent Dominati Libéral « Libéral ». Un mot que l’on met à toutes les sauces. Social-libéral, néolibéral, libéral de gauche, libéral de droite, tout le monde l’est un peu, personne ne l’est vraiment, surtout en France. Ce mot, que certains lancent comme une insulte, Laurent Dominati le revendique. La France n’a jamais fait l’expérience d’une véritable politique libérale, c’est sa faiblesse. Être libéral, c’est avant tout affirmer la suprématie du droit. Ce n’est pas une doctrine économique, c’est une philosophie politique qui se méfie du pouvoir, et qui parie sur la confiance entre les citoyens. Libéralpourrait être le manifeste du libéralisme nouveau, celui de l’avènement de la société civile face aux pouvoirs. Le libéralisme est un humanisme. Dans cette révolution mondiale, il y a une bataille qui s’annonce. Entre le conservatisme et une vague révolutionnaire. Entre les peurs, les crispations, le besoin de sécurité et les bouleversements prometteurs et dérangeants de l’avenir. Entre la tradition des États-nations et les droits de l’homme. Être libéral, c’est un état d’esprit qui multiplie les chances de l’avenir. Homme politique, diplomate, Laurent Dominati a été député de Paris, Secrétaire général de parti, ambassadeur en Amérique centrale et au Conseil de l’Europe.Libéralest son premier livre.
LIBÉRAL
CollectionManifeste
« Libéral » est devenu un mot nouveau en Europe et dans le monde. Ce n’est plus une vieille doctrine inventée pour justifier les abus de la domination économique et sa folie dévastatrice. Il traduit désormais l’aspiration des peuples, de plus en plus nombreux, à vivre libres, dans un État de droit, en pleine maturité démocratique, ne permettant à personne de confisquer leur destin.
Léo Scheer
©Éditions Léo Scheer, 2014 © Photo de Laurent Dominati : Thierry Rateau EANPDF:997788-227-75566110-40444788-5 ISBN livre papier : 9782756104409 www.leoscheer.com
LAURENT DOMINATI
LIBÉRAL
Éditions Léo Scheer
I Manifestement libéral
« Rions ensemble de ces couillons qui possèdent le monde. » Giacomo Leopardi
Vous êtes manifestement libéral et vous ne le saviez pas. Beaucoup s’effondreraient à une telle annonce, mais vous êtes fort, vous avez des amis, une famille qui vous aime, et qui a de grandes chances d’être frappée du même démon. Pas d’inquiétude, vous êtes libéral, pas néolibéral. Pas de ça chez nous ! Rien de nouveau là-dedans. Non : vous êtes simplement, complètement, manifestement libéral. Vous en avez marre qu’on vous emmerde. Ça n’a l’air de rien, mais c’est un symptôme. Je sais, tous les Gauchistes de la terre vont ricaner : « Manque pas d’air le néo-con, nous non plus, on ne veut pas des petits chefs, mais nous, en plus, on se préoccupe du monde. » D’où il peut apparaître qu’il existe un libéralisme de gauche, qu’on peut
7
être gauchiste et libéral. Libéral de gauche, libéral de droite, libéral réformateur, progressiste, conservateur, libéral démocrate (ou moins démocrate), il y a bien des façons d’être libéral. D’où la difficulté d’échafauder une théorie ou une doxa. Mais il y a encore plus de façons de ne pas être libéral. Ce qui permet de s’y retrouver assez facilement. Vous êtes manifestement libéral, en tout cas c’est le pari que je fais. La France est un pays profondément libéral, et suffisamment tendre pour ne pas se l’avouer. Elle craint, après avoir décapité un roi, mené mille jacqueries et révolutions, après s’être donnée à des Louis pompeux et des Napoléons incendiaires, que, si on la laisse aller, elle ait des aventures. Ce qui fait qu’elle se corsète, jusqu’à étouffer en son sein toute pensée de liberté un peu forte, un peu vive, qui pourrait surgir : elle sait qu’elle n’y résisterait pas. Alors, elle refuse de pécher, même en pensée, même par omission, et le mot de « libéra-lisme » est non pas tabou, mais honni. C’est très simple : tout ce qui est mauvais vient du libéralisme, anglo-saxon de préférence ; tout ce qui est bien vient d’un État humaniste, le nôtre, que nous construirions depuis des siècles, malgré les Anglais et les barbares. Nous n’oublions jamais de contrecarrer une idée libérale. Nous n’oublions jamais, pour
8
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin