Lieux et façons d’habiter, aujourd'hui

De

Du Maroc au Yémen en passant par le sud de l'Algérie, par la Tunisie et un arrondissement de Paris, les études réunies dans ce cahier s'attachent à l'espace quotidien. Elles montrent comment, dans sa diversité, celui-ci s'articule à des temps eux-mêmes divers : les rythmes de l'existence la plus ordinaire et des moments plus exceptionnels. Avec, éventuellement, en arrière plan, la durée où s'expriment et se modèlent les changements culturels et sociaux. Les auteurs ne perçoivent pas de façon figée les rapports de la tradition et de la modernité auxquels ils sont confrontés à différentes échelles. Ils essaient plutôt, en mettant au jour le poids des ajustements et des résistances, d'en saisir la complexité et le caractère dynamique.


Publié le : vendredi 10 janvier 2014
Lecture(s) : 35
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782821830226
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Couverture

Lieux et façons d’habiter, aujourd'hui

Jean-Charles Depaule (dir.)
  • Éditeur : Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman
  • Année d'édition : 1999
  • Date de mise en ligne : 10 janvier 2014
  • Collection : Les Cahiers de l’Iremam
  • ISBN électronique : 9782821830226

OpenEdition Books

http://books.openedition.org

Référence électronique :

DEPAULE, Jean-Charles (dir.). Lieux et façons d’habiter, aujourd'hui. Nouvelle édition [en ligne]. Aix-en-Provence : Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, 1999 (généré le 20 janvier 2014). Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/iremam/2972>. ISBN : 9782821830226.

Édition imprimée :
  • Nombre de pages : 128

© Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, 1999

Conditions d’utilisation :
http://www.openedition.org/6540

Du Maroc au Yémen en passant par le sud de l'Algérie, par la Tunisie et un arrondissement de Paris, les études réunies dans ce cahier s'attachent à l'espace quotidien. Elles montrent comment, dans sa diversité, celui-ci s'articule à des temps eux-mêmes divers : les rythmes de l'existence la plus ordinaire et des moments plus exceptionnels.
Avec, éventuellement, en arrière plan, la durée où s'expriment et se modèlent les changements culturels et sociaux. Les auteurs ne perçoivent pas de façon figée les rapports de la tradition et de la modernité auxquels ils sont confrontés à différentes échelles. Ils essaient plutôt, en mettant au jour le poids des ajustements et des résistances, d'en saisir la complexité et le caractère dynamique.

Sommaire
  1. Présentation

    Jean-Charles Depaule
  2. Éléments bibliographiques sur le thème de « l’habiter »

    Abdelmajid Arrif
  3. Recompositions des espaces domestiques et usages des objets techniques à la Manouba (Tunis)

    Nicolas Puig
    1. L’espace domestique et ses transformations
    2. Les usages des objets techniques dans la maison
    3. Conclusion
  4. Une réorganisation des hiérarchies sociales traditionnelles : un café à paris

    Lamia Radi
    1. L’organisation et la logique du système
    2. Les conséquences d’une « francisation » des individus
    3. Conclusion
  5. La maison qsourienne ouarglie

    Tāddārt n āt wārgren

  1. Yacine Kadi
    1. Description de la maison qsourienne traditionnelle ouarglie et son évolution
  2. Nomenclature

    1. Niveau inférieur
    2. Niveau supérieur
  3. Traditions du mariage à Sibam

    Rajaa Batawil
  4. Lecture d’une extension urbaine spontanée : le quartier helba à Tozeur

    Farid Abachi
    1. L’approche du quartier
    2. Les occupations intérieures
  5. Composition architecturale et recompositions habitantes à Hay Moulay Rachid (Casablanca)

    Abdelmajid Arrif
    1. Le plan en acte

Présentation

Jean-Charles Depaule

1Les études réunies dans ce cahier traitent d’espaces habités, du Maroc au Yémen en passant par le sud de l’Algérie, par la Tunisie et un arrondissement de Paris. Il s’agit des meubles et des objets de l’habitation ou de l’organisation de celle-ci, de la manière dont un groupement non planifié de maisons se forme, se développe, est approprié, des échanges observables entre individus et groupes et des rituels qui les règlent, ou, hors du monde domestique, de territoires, comme celui, stratégique, que constitue pour des Marocains un café parisien où se nouent des réseaux qui, au-delà de la mer, les relient à leur pays.

2Qu’il apparaisse comme une simple toile de fond, comme un cadre, un support, ou comme le terrain où s’inscrivent et se négocient des relations sociales, voire comme une « matière » sur laquelle interviennent les habitants, les approches présentées ici s’attachent à l’espace. Elles proposent à son sujet une problématisation plus ou moins développée selon les cas, qui s’y prêtent inégalement, en essayant d’en évaluer la place, le rôle dans la vie quotidienne et l’impact sur les pratiques. Elles en reconstruisent les significations par des descriptions « en mouvement » qui restituent les déambulations d’une visite et les variations saisonnières ou quotidiennes affectant l’usage.

3Ces études montrent comment, dans sa diversité, l’espace s’articule à des temps eux-mêmes divers : les rythmes de l’existence la plus ordinaire, les temps forts que marque, par exemple, une cérémonie de mariage. Et éventuellement, en arrière-plan, la durée où s’expriment et se modèlent les changements culturels et sociaux, en particulier une tendance, générale, à l’individuation - des changements qui interagissent profondément, à des vitesses variables, avec les dispositions spatiales et les façons d’habiter.

4À cet égard il est notable que les auteurs ne postulent pas une opposition dichotomique entre tradition et modernité. Ils ne conçoivent pas ces deux notions de façon figée, et quand ils s’intéressent à leurs relations ils essaient plutôt, en mettant au jour le poids des ajustements et des résistances, d’en saisir la complexité et d’en restituer le caractère dynamique.

5Un autre trait commun mérite d’être relevé : les auteurs ne retiennent pas les seuls aspects fonctionnels ou constructifs. Que leur origine disciplinaire soit l’architecture, l’ethnologie ou la science politique, ils prennent en considération les dimensions à la fois matérielles et symboliques de l’espace, la manière dont il est structuré par des activités, par des dénominations (en arabe, en berbère) et par le partage entre lieux masculins et féminins.

6Pour la plupart, les textes de ce cahier sont issus de travaux qui ont été menés dans un cadre universitaire. Œuvres de jeunes chercheurs, ils constituent donc une étape de leur trajectoire scientifique qui depuis s’est poursuivie, un moment de leur démarche qui s’est développée et a connu de nouvelles maturations.

7Cet ensemble, qui devrait contribuer à la connaissance de l’espace habité en suggérant des comparaisons, a été enrichi par l’utile bibliographie établie par Abdelmajid Arrif.

8Nous n’avons pas tenté d’homogénéiser la transcription des mots arabes et berbères, nous contentant de veiller à sa cohérence pour chaque article.

Éléments bibliographiques sur le thème de « l’habiter »

Abdelmajid Arrif

1Ce dossier bibliographique, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, propose un repérage d’écrits traitant explicitement du thème de l’habiter à l’échelle du territoire domestique dans quelques pays arabes à l’époque contemporaine.

2Les documents portant sur l’habitat en général n’ont pas été pris en compte dans cette sélection.

3Les écrits retenus privilégient l’approche de l’habiter en termes de pratiques d’appropriation, d’organisation et de représentation de l’espace domestique. Généralement, ils articulent, à des niveaux divers, les dimensions sociales, spatiales et symboliques dans l’approche de l’habiter.

4Abdelhadi A., 1987, « Disposition et usage des logements et des espaces extérieurs attenants dans la périphérie du Caire », in N. Haumont et M. Marié (éd.), Politiques et pratiques urbaines dans les pays en voie de développement, t. 2, Paris, L’Harmattan.

5Abrous D., 1989, « Le voile en Algérie ou la muraille éclatée », Maghreb-Machrek, 123.

6Abrous D., 1989, « Sortir, travailler : enjeux et compromis », in Espaces maghrébins : pratiques et enjeux, Oran, URASC-ENAG/éd.

7Adam A., 1949-1950, « La prolétarisation de l’habitat dans l’ancienne médina de Casablanca », Bulletin économique et social du Maroc (BESM), 45.

8Adam A., 1949-50, « Le bidonville de Ben M’sik. Contribution à l’étude du prolétariat musulman au Maroc », Annales de l’Institut d’études orientales, 8.

9Adam A., 1974, « L’occidentalisation de l’habitat dans les villes marocaines », in R. Duchac (éd.), Les influences occidentales dans les villes maghrébines à l’époque contemporaine, Aix-en-Provence, Éditions de l’Université de Provence.

10Al-Messiri N., 1977, « Family and Relationships in Harah in Cairo », in N. Hopkins et S.-A. Ibrahim (éd.), Arab Society in Transition, Le Caire, AUC.

11Al-Messiri N., 1979, « The Concept of the Hara. A Historical and Sociological Study of al-Sukkariya », Annales islamologiques, XV.

12Al-Sayyid M., Afaf L., 1987, « Space in an Islamic City », Journal of Architectural and Planning Research, 2.

13Ardalan N., Land P., 1982, « A Model Islamic Neighbourhood and Housing Project : Homes, Community and Technology », in L Serageldin et S. el-Sadek (éd.), The Arab City : its Character and Islamic Cultural Heritage, Riyadh, Arab Urban Development Institute.

14Arnaud J.-L., 1987, « Turquie : espaces et pratiques des maisons de Bursa », Les Cahiers de la recherche architecturale, 20-21.

15Arrif A., 1996, « Pratiques d’ameublement, structurations identitaires et spatiales », Espaces et sociétés, 87.

16Arrif A., 1997, « Variations spatiales du privé et du public à travers les exemples de Ben M’sik et de Hay Moulay Rachid à Casablanca (Maroc) », Les Cahiers d’Urbama, 13, Tours.

17Arrif A., 1999, « Les compétences citadines à l’épreuve de l’exclusion. L’exemple du bidonville de Ben M’sik à Casablanca », L’urbain dans le monde arabe. Politiques, instruments et acteurs, P. Signoles, G. El Kadi et S. Boumedine (éd.), Paris, CNRS Éditions.

18Baduel P. R., 1988, « Habitat traditionnel et polarités structurales dans l’aire arabo-musulmane », in P. R. Baduel (éd.), Habitat, société, État au Maghreb, Paris, Éditions du CNRS.

19Bahi H., Elmalti M., Guerraoui F., Hamdouni-Alami M., 1989, Habitat clandestin au Maroc, Rabat, Impr. Arrissala.

20Bahloul J., 1992, La maison de mémoire - ethnologie d’une demeure judéo-arabe en Algérie (1937-1961), Paris, Métaillé.

21Baker D., 1986, « The Traditional House and New Middle-Class Housing in Morocco », Ekistics, 53.

22Balbo M., Pini D., 1986, Tabriquet nord. Étude sur la requalification d’un quartier clandestin, Venise, Istituto universitario di architectura di Venezia.

23Basagagna R., Sayad A., 1973, Habitat traditionnel et structures familiales en Kabylie, Alger, Mémoire du Crape, XXIII.

24Bayazit N., Yonder A., Ossoy A. B., 1976, « Trois niveaux de comportements reliés au besoin d’intimité dans l’appropriation des espaces d’habitation de la maison turque », in Korosek Serfaty (éd.), Actes de la conférence IAPS de Strasbourg, Appropriation de l’espace, Louvain-la-Neuve.

25Behrens-Abouseif D., 1982, « Quelques traits de l’habitation traditionnelle dans la ville du Caire », in A. Bouhdiba et D. Chevallier, La ville arabe dans l’Islam, Paris, Tunis, CNRS/CÉRÈS.

26Bekkar R., 1991, Espaces et pratiques des femmes à Tlemcen. Un cas de développement séparé, Thèse de sociologie, Paris X.

27Bekkar R., 1994, « Territoires de femmes à Tlemcen. Pratiques et représentations », Maghreb-Machrek, 143.

28Bekkar R., 1997, « Statut social des femmes, accès à l’espace et à la parole publique », in H. Davis Taïeb, R. Bekkar, J.-C. David (éd.), Espaces publics, paroles publiques au Maghreb et au Machrek, Paris, Lyon, L’Harmattan/Maison de l’Orient méditerranéen.

29Belguidoum S., Millet D., 1987, « Détournements et retournements des modèles urbains et architecturaux à Sétif », in N. Haumont et M. Marié (éd.), Politiques et pratiques urbaines dans les pays en voie de développement, t. 2, Paris, L’Harmattan.

30Ben Miled E., Breitman M., 1987, « Tunisie : La maison à Oustia », Les Cahiers de la recherche architecturale, 20-21.

31Benard M.-C, 1991, « L’intérieur cairote dans le cinéma égyptien contemporain : quelques exemples », Égypte/Monde arabe, 6.

32Benatia F., 1978, L’appropriation de l’espace à Alger, Alger, Sned.

33Benatia F., 1980, Alger : agrégat ou cité. L’intégration citadine de 1919 à 1979, Alger, Sned.

34Besim H.-S., 1986, Arabic-Islamic Cities Building and Planning Principles, Londres, Kegan Paul International.

35Blanchi G., Ilbert R., 1981, « Les toits du Caire : la question des surélévations d’immeubles », Maghreb-Machrek, 91.

36Blin O., 1987, « Le Caire, xixe-xxe siècles. De la fasaha à la sala comme modèles », Les Cahiers de la recherche architecturale, 20-21.

37Bonnenfant P., 1994, La maison-tour du vieux Sanaa : architecture, décor, usage de l’espace, Paris, CNRS Éditions.

38Borie A., Pinon P., 1985, « La maison turque », Bulletin d’informations architecturales, supplément au n° 94.

39Boughali M., 1974, La représentation de l’espace chez le Marocain illettré, Paris, Anthropos.

40Bourdieu P., 1972, Esquisse d’une théorie de la pratique, précédé de trois études d’ethnologie kabyle, Genève, Droz.

41Broadbent G., 1983, « Meaning in the Islamic Environment », in A. Germen (éd.), Islamic Architecture and Urbanism, Damman, King Faisal University.

42Canaan T., 1932, « The Palestinian Arab House : its Architecture and Folklore », The Journal of the Palestine Oriental Society, vol. xii, 4.

43Cantacuzino S., 1982, « From Courtyard to Street : Recent Changes in the Pattern of Arab Cities », in L Serageldin et S. el-Sadek (éd.), The Arab City : its Character and Islamic Cultural Heritage, Riyadh, Arab Urban Development Institute.

44Chabbi M., 1980, « Aspirations et structure de l’espace résidentiel », in Système urbain et développement au Maghreb, Tunis, Cérès Productions.

45Chevallier D. (éd.), 1979, L’espace social de la ville arabe, Paris, Maisonneuve et Larose.

46David J.-C, Hubert D., 1982, « Maisons et immeubles au début du siècle à Alep », Cahiers de la recherche architecturale, 10-11.

47David J.-C, 1984, « L’iwān Tsalleq à Alep », Bulletin d’études orientales, xxxiv.

48David J.-C, 1987, « Syrie : systèmes de distribution des espaces dans la maison traditionnelle d’Alep », Les Cahiers de la recherche architecturale, 20-21.

49David J.-C, 1994, « Rencontres, côtoiement, ségrégation : un autre type de sociabilité ? », Maghreb-Machrek, 143.

50Davis Taïeb H., Bekkar R., David J.-C. (éd.), 1997, Espaces publics, paroles publiques au Maghreb et au Machrek, Paris, Lyon, L’Harmattan/Maison de l’Orient méditerranéen.

51Dazi-Heni F., 1994, « Hospitalité et politique : la diwaniya au Koweit », Maghreb-Machrek, 143.

52Dazi-Heni F., 1994, « La diwaniya, espace exemplaire d’une pratique sociale : lieu de production du prestige », Les Cahiers du Cermoc, (numéro spécial, Du privé au public. Espaces et valeurs du politique au Proche-Orient), 8.

53Dazi-Heni F., 1997, « La prise de parole dans la diwaniyya au Koweit : vécu social et vie politique », in H. Davis Taïeb, R. Bekkar, J.-C. David (éd.), Espaces publics, paroles publiques au Maghreb et au Machrek, Paris, Lyon, L’Harmattan/Maison de l’Orient méditerranéen.

54Depaule J.-Ch., 1982, « Espaces, lieux et mots », Les Cahiers de la recherche architecturale, 10-11.

55Depaule J.-Ch. (avec la coll. de J.-L. Arnaud), 1985, À travers le mur, Paris, Centre G. Pompidou.

56Depaule J.-Ch., et al., 1986, Actualité de l’habitat ancien au Caire, le rab’ Qizlar, Le Caire, Cédej (dossier 4, 1985).

57Depaule J.-Ch., 1987, « Espaces habités de l’Orient arabe », Les Cahiers de la recherche architecturale, 20-21.

58Depaule J.-Ch., 1987, « Vie quotidienne et espace habité au Machrek », in Espaces des autres. Lectures anthropologiques d’architecture, Paris, Les Éditions de La Villette.

59Depaule J.-Ch., 1989, « Si on commençait à tout changer dans la maison », Peuples méditerranéens, 46.

60Depaule J.-Ch., 1989, « Un objet technique dans l’espace domestique » in Espaces maghrébins : pratiques et enjeux, Oran, Université d’Oran, URASC-ENAG/éd.

61Depaule J.-Ch., 1990, « Diwan, mafrag. Le lieu de la vie sociale masculine dans les maisons-tours de Sanaa », Annales islamologiques, 25.

62Depaule J.-Ch., 1991, « Un type contemporain », Égypte/Monde arabe, 6.

63Depaule J.-Ch., 1992, « La distribution : une articulation. Sur l’habitat du monde méditerranéen », Les Cahiers de la recherche architecturale, 27-28.

64Depaule J.-Ch., 1997, « À propos des salles de réception dans l’Orient arabe », in H. Davis Taïeb, R. Bekkar, J.-C. David (éd.), Espaces publics, paroles publiques au Maghreb et au Machrek, Paris, Lyon, L’Harmattan/Maison de l’Orient méditerranéen.

65Dialmy A., 1990, « Sexualité de l’espace, espace de la sexualité », Le Maroc, espace et société, Passau, Éditions Bencherifa et Popp.

66Dialmy A., 1995, Logement, sexualité et Islam, Casablanca, Eddif.

67Eickelman Dale F., 1980, « Formes symboliques et espace social urbain. Le cas du Maroc », in Système urbain et développement au Maghreb, Tunis, Cérès Productions.

68Eleb-Vidal M., 1982, « Le hammam : ambiguïté d’un lieu », Les Cahiers de la recherche architecturale, 10-11.

69Erman E.T., 1990, Squatter Housing Versus Apartment Housing : its Meaning for Rural-Urban Migrants in Ankara, vol. 2, Ankara, IAPS-METU.

70Fernea E. W., 1975, A Street in Marrakech. A Personal Encounter with the Lives of Morrocan Women, Garden City, New-York, Doubleday & Co.

71Gachet B., Mestelan P., s.d., « Ambivalence du langage architectural et urbain, le seuil comme principe formateur d’espaces de la cité islamique », D.A. Informations, 36.

72Gazzard R., 1986, « The Arab House : its Form and Spatial Distribution », in A.D.C. Hyland et A. Al-Shahi (ed.), The Arab House, Newcastle upon Tyne, Center for Architectural Research and Development Overseas (Cardo).

73Geidel S, 1992, « Les pratiques transformatrices dans le logement économique à Casablanca », Les Cahiers de la recherche architecturale, 27-28.

74Gilsenan M., 1982, Recognizing Islam. An Anthropologist’s Introduction, Londres, Croom Helm.

75Groupe de recherches et d’études sur le Proche-Orient (Grepo), 1988, L’habitat traditionnel dans les pays musulmans autour de la Méditerranée, 3 volumes, Le Caire, Ifao.

76Guerroudj Z, 1987, « Pratiques des nouveaux logements par les habitants des bidonvilles d’Alger », in A. Haumont et A. Marie (éd.), Politiques et pratiques urbaines dans les pays en voie de développement, t. 2, Paris, L’Harmattan.

77Gur SO., Enon O., 1990, The Changing Socio-Spatial Aspects of Neighbourhoods and their Design Implications, Ankara, IAPS-METU, vol. 5.

78Hakim B. S., Rowe P. G., 1983, « The Representation of Values in Traditional and Contemporary Islamic Cities », Journal of Architectural Education, 36.

79Hanna N., 1991, Habiter au Caire : la maison moyenne et ses habitants aux xviie et xviiie siècles, Le Caire, Ifao.

80Hannoyer J., 1989, « L’hospitalité, économie de la violence », Maghreb-Machrek, 123.

81Hannoyer J., 1994, « La madafa à Irbid (Jordanie) », Maghreb-Machrek, 143.

82Hensens J., 1973, « La villa comme habitat urbain », Bulletin économique et social du Maroc (BESM), 122.

83Hirschi S. et M., 1983, L’architecture au Yémen du Nord, Paris, Berger-Levrault.

84Huet B., Santelli S., Mouline S., 1985, L’habitat populaire au Maghreb, Paris, rapport de recherche Plan Construction, IERAU.

85Hyland A.D.C., Al-Shahi A. (éd.), 1986, The Arab House, Newcastle upon Tyne, Center for Architectural Research and Development Overseas (Cardo).

86Jinnai H., 1989, « Microcosm of the Family around the Courtyard », in Y. Takeshi (éd.), Urbanism in Islam. The Proceedings of the International Conference on Urbanism in Islam (Icuit), Tokyo, Research Project « Urbanism in Islam » & The Middle Eastern Culture Center in Japan.

87Jolé M., 1983, « L’hygiène publique et l’espace urbain : exemple, Rabat », Bulletin économique et social du Maroc (BESM), 147-148.

88Jolé M., 1989, « Le déchet ou l’autre côté de la limite », Maghreb-Machrek, 123.

89Katz J., 1980, « Architecture as Symbol and Self-Identity », in Actes du 4e séminaire : Architectural Transformation in the Islamic World, rencontres de Fès, Cambridge, The Agha Khan Award for Architecture.

90Kilito A., 1990, « Architecture et sacré. Une saison au hammam », in Le Maroc, espace et société, Rabat, Passau.

91King A., 1989, « Culture, Space and Representation : Problems of Methodology in Urban Studies », in Y Takeshi (éd.), Urbanism in Islam. The Proceedings of the International Conference on Urbanism in Islam (Icuit), Tokyo, Research Project « Urbanism in Islam » & The Middle Eastern Culture Center in Japan.

92Korosec-Serfaty P., 1997, « Côtoiements, offenses et évitements : pratiques féminines juives des espaces publics au Maroc », in H. Davis Taïeb, R. Bekkar, J.-C. David (éd.), Espaces publics, paroles publiques au Maghreb et au Machrek, Paris, Lyon, L’Harmattan/Maison de l’Orient méditerranéen.

93Krikke E., 1977, El-Khadra, étude sur l’habitation d’une cité populaire, Amsterdam, Groupe d’études Tunis, Université libre d’Amsterdam.

94Labeyrie L, 1987, « Damas : un modèle dominant ? », Les Cahiers de la recherche architecturale, 20-21.

95Lahbabi A., 1980, « Évolution de la conception de la famille et des conditions d’habitat », Al-Omrane, 1.

96Lambert J., 1995, « Consommation de masse et tradition à Sanaa : vers une culture urbaine », in G. Grandguillaume, F. Mermier et J.-F. Troin (coord.), Sanaa hors les murs : une ville arabe contemporaine, Sanaa, Tours, CFEY/URBAMA.

97Lambert J., 1997, « Le magyal yéménite : parole, jeux et rôles dans l’espace social masculin », in H. Davis Taïeb, R. Bekkar, J.-C. David (éd.), Espaces publics, paroles publiques au Maghreb et au Machrek, Paris, Lyon, L’Harmattan/Maison de l’Orient méditerranéen.

98Lesbet D., 1987, « Des pièces ou la vie. Maisons vernaculaires et politiques sociales dans la Casbah d’Alger », in N. Haumont et M. Marié (éd.), Politiques et pratiques urbaines dans les pays en voie de développement, t. 2, Paris, L’Harmattan.

99Libaud G., 1986, Symbolique de l’espace et habitat chez les Beni-Aïssa, Paris, Éditions du CNRS.

100Lussault M., Signoles P., 1996, La citadinité en question, (éd.), Tours, Urbama, Fascicule de recherche 29.

101Mechta K. (éd), 1991, Maghreb : Architecture, urbanisme, patrimoine, tradition et modernité, Paris, Publisud.

102Mouline S., 1981, La ville et la maison arabo-musulmanes, Paris, Centre national de documentation pédagogique.

103Mouline S., 1983, « La ville et la maison arabo-musulmanes », Bulletin économique et social du Maroc (BESM), 147-148.

104Naim-Sanbar S., 1987, « L’habitat traditionnel à Sanaa, sémantique de maison », Journal asiatique, t. cclxxv, fasc. 1-2.

105Naim-Sanbar S., 1989, « Du heurtoir à l’antichambre : les noms de la porte à Sanaa », Maghreb-Machrek, 123.

106Navez-Bouchanine F., 1986, « Modèles de fait et modèles de référence dans l’habiter d’un quartier clandestin », Bulletin économique et social du Maroc (BESM), 158.

107Navez-Bouchanine F., 1988, « Appropriation de l’espace », Signes du présent, 3.

108Navez-Bouchanine F., 1988, « Modèles d’habiter : usage et appropriation de l’espace dans les quartiers résidentiels de luxe au Maroc », in P. R. Baduel (éd.), Habitat, société, État au Maghreb, Paris, Éditions du CNRS.

109Navez-Bouchanine F., 1988, « Réflexion sur les travaux concernant l’habitat urbain », in Sociologie marocaine contemporaine : bilan et perspectives, Rabat, Faculté des lettres et des sciences humaines.

110Navez-Bouchanine F., 1989, « Crise et avatars de la famille », Signes du présent, 5

111Navez-Bouchanine F., 1991, « Modèles d’habiter et crise de l’urbain : la situation vue à partir du Maroc », Espaces et sociétés, 65.

112Navez-Bouchanine F., 1991, « Y-a-t-il un modèle d’habiter spécifique à la médina ? », in K. Mechta (éd.), Maghreb : Architecture, urbanisme, patrimoine, tradition et modernité, Paris, Publisud.

113Navez-Bouchanine F., 1993, « Propreté et appropriation de l’espace : déchets et pratiques habitantes dans les grandes villes marocaines », Peuples méditerranéens, 62-63.

114Navez-Bouchanine F., 1997, Habiter la ville au Maroc, Casablanca, Boucherville, Paris, Gaëtan Morin éditeur, L’Harmattan.

115Noor M., 1986, « The Function and Form of the Courtyard House », in A.D.C. Hyland et A. Al-Shahi (éd.), The Arab House, Newcastle upon Tyne, Center for Architectural Research and Development Overseas (Cardo).

116Noweir S., Panerai P., 1987, « Le Caire : géométrieset centralités », Les Cahiers de la recherche architecturale, 20-21.

117Noweir S., 1987, « La maison constantinoise », Les Cahiers de la recherche architecturale, 20-21.

118Petonnet C, 1972, « Espace, distance et dimension dans une société musulmane, à propos du bidonville marocain Douar Doum à Rabat », L’Homme ; XII, 2.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les institutions traditionnelles dans le monde arabe

de institut-de-recherches-et-d-etudes-sur-le-monde-arabe-et-musulman

Conception, naissance et petite enfance au Maghreb

de institut-de-recherches-et-d-etudes-sur-le-monde-arabe-et-musulman

Le Maroc actuel

de institut-de-recherches-et-d-etudes-sur-le-monde-arabe-et-musulman

suivant