Macadam jeunesse

De
Publié par

La rue est un espace public qui représente historiquement un lieu dangereux, qu'il faut traverser par nécessité mais pas investir de manière durable. Il convient alors de protéger ceux qui s'y aventurent ou de se protéger de ceux qui investissent cet espace public, lorsqu'ils constituent une foule, une bande, voire un gang. La jeunesse est aussi perçue comme source de danger, dont il faut au plus vite aider ceux qui la traversent à s'en sortir, mais aussi prémunir la société de ces derniers.
Publié le : dimanche 1 avril 2012
Lecture(s) : 9
EAN13 : 9782296489103
Nombre de pages : 98
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
MACADAM JEUNESSE
COLLECTION « Les écrits de BUC Ressources » LHarmattan
Coordonnée par Ghislaine Pelletier et Stéphane Rullac
Cette collection propose des réflexions formalisées dans le cadre du travail social. Conformément à lapproche anthropologique de BUC Ressources, qui considère lêtre humain dans toutes ses dimensions, ces écrits sont multi référentiels, selon la nature de ce secteur professionnel qui est traversé par des problématiques sociale, économique, politique, éthique, épistémologique et méthodologique. La vocation des questionnements est concrète afin de participer à la professionnalisation des terrains, des étudiants, des formateurs et des chercheurs en travail social. Les Ecrits de BUC Ressources articulent théories et pratiques, en lien étroit avec les besoins et contraintes de lexercice professionnel. Cette implication dans le réel est une alternative à des publications sur le travail social qui hésitent trop souvent à se mettre au service des pratiques professionnelles et à affronter la complexité de ses réalités. Ce parti pris sinscrit dans une démarche active de développement du champ professionnel de léducation spécialisée, de laccompagnement social et médico-social, de la formation supérieure en travail social et dun territoire dimplantation qui est appelé à devenir un pôle dexcellence.
MACADAMJEUNESSE
La rue, espace criminogène ?
Du même auteur
Les cités difficiles... à comprendre, Quand les quartiers font désordre, hors série Le Sociographe 2009. Parentalité, Du discours à la méthode, Collection « Les Écrits de BUC Ressources », lHarmattan, 2010. Violences juvéniles, Légitime défense ? Collection « Les Écrits de BUC Ressources », lHarmattan, 2011. Ouvrir le travail social aux professionnels sourds, Rapport final de recherche, Ecole de Formation Psycho Pédagogique- Paris-Collection « Les Écrits de BUC Ressources », lHarmattan, 2011.
© L'Harmattan, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96996-4 EAN : 9782296969964
Ouvrage réalisé à partir dune journée détude organisée par BUC Ressources et le Centre Régional dEtudes et de Formation de la police nationale
le 26 avril 2011
S OM M A IRE
Ouverture institutionnelle Christian Breuil et Sylvie Roiseux 9 La rue, une affaire dÉtat/états Sylvie Roiseux 11 La lecture du géographe 15  Marion Tillous15 Loïc Mayoux21 Conclusion27 Echanges avec la salle 28 E space(s), territoire(s), culture(s) Hugues Bazin 29 Introduction de Sylvie Roiseux29 Hugues Bazin30 E space public, lopportunité de la rencontre (entre théorie et pratique)Yazid Kherfi 3 7 Introduction de Sylvie Roiseux37 Yazid Kherfi39 Echanges avec la salle45 La rue, un espace, des publics et des professionnels : quelles rencontres pour quelles prises en charge ? 55 Introduction de Stéphane Rullac55 Table ronde58 Jean-Luc Mounier58 François Chobeaux64 Marie Aubinais 69 Echanges avec la salle74 C lôturePhilippe Ropers 8 5 Présentation des intervenants par ordre dintervention 91 Éléments bibliographiques sur la rue 95
Ouverture institutionnelleChristian Breuil et Sylvie Roiseux
Christian Breuil, directeur Général de BUC Ressources Notre partenariat est établi depuis plusieurs années, puisque la première manifestation que nous avons organisée ensemble était en 1992, un colloque qui sintitulait « Synergies dans la ville, policiers et travailleurs sociaux dans les quartiers ». Nous organisons tous les ans des sessions sur la politique de la ville et, depuis quelques années, des journées thématiques annuelles : sur les cités difficiles à comprendre en 2008, sur la parentalité en 2009 et sur les violences juvéniles en 2010 (ces colloques donnent lieu depuis 2009 à une publication chez LHarmattan). Cette année, nous allons parler de la rue. Cest dans la rue que les policiers et les travailleurs sociaux exercent leurs fonctions complémentaires au regard de leurs missions respectives ; les travailleurs sociaux interviennent principalement dans des missions de prévention spécialisée. Du temps des blousons noirs, Johnny Hallyday chantait dansLes Portes du pénitencier mères, Ô: « écoutez-moi, ne laissez jamais vos garçons seuls la nuit traîner dans les rues, ils iront tout droit en prison. » La rue, surtout la nuit, est depuis toujours perçue comme un espace dangereux. Cest aussi un espace dexpérimentation où ladolescent se déprend de la sphère familiale pour retrouver les copains, ce cercle damis, ce groupe de pairs où se déterminent les initiations, les divertissements et lappartenance qui sinscrit dans un processus de construction identitaire. Pour ceux qui ne sont pas associés à des clubs de sport ou de loisirs, la rue est le lieu essentiel de cette expérimentation, par la bande, le look, le langage, le langage codé, etc. Pour certains, la rue est lespace de la survie, du business, des magouilles, des dangers, des trafics, de la délinquance, de la prostitution, de lisolement, etc. La rue est aussi la délimitation dun territoire, dun quartier ; habiter un quartier sans nom de rue dans ladresse postale devient un facteur discriminant. La rue est a priori lespace de la mobilité, mais aussi parfois de limmobilité,
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.