Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 22,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Mais que font les services sociaux ?

294 pages
Chaque jours, en France, des assistants sociaux, des éducateurs, des médecins, des puéricultrices, des infirmiers, ou encore des sage-femmes, prennent leurs fonctions dans les centres médico-sociaux du territoire. Ces professionnels vont recevoir ces milliers "d'usagers" en quête d'écoute ou d'aide dans des domaines aussi variés que multiples. Leur travail s'inscrit dans un cadre législatif encore plus méconnu, et fait régulièrement l'objet de critiques violentes à l'occasion de faits divers dramatiques.
Voir plus Voir moins
Collectif « Graines d’auteurs »
Mais que font les services sociaux ?
Paroles de professionnels de l’action sociale
Mais que font les services sociaux ?
Collectif « Graines d’auteurs »
Mais que font les services sociaux ?
Paroles de professionnels de l’action sociale
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-11406-4 EAN : 9782343114064
Nous adressons toute notre reconnaissance à notre collègue et amie Léa qui a su mettre en valeur la richesse des idées, la beauté du récit et la finesse des mots.Léa a su se rendre disponible et donner de son temps pour parfaire l'ensemble de nos écrits.
Anna, Thémis, Sihème, Violette
En France, juillet 2015
Midi, la radio diffuse pour la dixième fois de la journée les dernières nouvelles relatives aux évènements tragiques survenus tôt le matin quelque part en France.
Le corps d’un bébé, mort depuis plusieurs semaines vient d’être découvert. Une fois de plus, alors que l’enquête s’orientait vers un enlèvement perpétré par un inconnu, la mère vient d’avouer avoir été témoin du crime commis par le père, connu pour sa violence et sa consommation d’alcool. Elle dit avoir aidé son compagnon à se débarrasser du corps de l’enfant et vient de conduire les gendarmes dans la forêt près du lieu où ils l’auraient caché plusieurs jours auparavant
Au fil de la journée, on apprend que cette famille avait déjà été plusieurs fois signalée par les enseignants en raison d’un absentéisme important chez les frères et sœurs du jeune enfant disparu et qu’un suivi aurait dû être mis en place dans un autre département. Les voisins interrogés témoignent sur cette famille. Ils disent avoir rarement vu le petit garçon et que les quelques fois où ils l’ont croisé il avait l’air triste…
Personne n’a bougé et l’enfant en est mort.(Les faits relatés sont purement fictifs mais largement inspirés de plusieurs évènements tragiques survenus au cours des dernières années.)
Les journalistes concluent leurs reportages par les interrogations maintes fois entendues : pourquoi personne n’a suivi cette famille ? pourquoi personne n’a bougé ? si cette famille était connue pourquoi personne n’a protégé cet enfant avant le drame ? Comme à chaque semblable tragédie, ils terminent leurs interventions par le commentaire habituel : « Mais que font les services sociaux ? »
Pour un auditeur attentif, une autre question pourrait se poser : « Mais qui sont ces services sociaux, avec qui la plupart de la population n’a jamais de contact ? »
8
Préambule
Nous sommes cinq collègues de travail devenues amies au fil des ans. Certaines d’entre nous sont récemment à la retraite, mais dans notre carrière nous avons, chacune à notre place, constitué un maillon des services sociaux, le maillon du bout, celui du terrain. Pendant trente ou quarante ans pour certaines, nous avons arpenté les rues de notre ville, battu la campagne à la recherche de la bonne adresse, sonné à des portes qui ne s’ouvraient pas forcément, rédigé des kilomètres de rapports, pris part à des centaines de commissions d’évaluation, passé d’innombrables coups de fil…
Quatre d’entre nous sont assistantes sociales, la cinquième est infirmière.
Nous sommes, ou avons été, des salariées du Conseil 1 Général de notre département et nous sommes, ou étions, chargées des missions de l’Action Sociale, de la Protection 2 3 de l’Enfance et de la PMI .
Au fil des ans, nous avons découvert que même notre entourage proche ignorait le véritable contenu de notre quotidien professionnel. Le reportage radio nous conforte dans l’idée que nos métiers restent inconnus de beaucoup de personnes.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin